projet pour la france

15 décembre 2018

la chienlit c'est eux

macron edouard philippe la chienlit c est eux

Posté par stetienne à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Sénat vote une suppression de taxes… pour les grands médias audiovisuels !

la caste qui s'autoprotege et nous accablent d'impot

Le Sénat vient de voter la suppression de plusieurs impôts prélevés sur les gros médias audiovisuels.
La décision est passée inaperçue. Mais elle pourrait bien faire désordre en plein mouvement des Gilets jaunes. Pendant que dans la rue les manifestants expriment leur colère sociale, les Sénateurs viennent de supprimer discrètement le 27 novembre trois taxes pesant sur les stations de radio et les chaînes de télévision.

Posté par stetienne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 décembre 2018

bon ils ont flingué l'autre trou du cul

ca évitera qu on paye un avocaillon et une jugeotte  pour cet enfoiré

d'ailleurs les  1er responsable de tous ces morts c est le systeme judiciaire ubuesque et ultralaxiste

il faut rendre les jugeottes penalement responsable de leurs protegés

cheriff chekatt projet pour la france justice laxiste

Posté par stetienne à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 décembre 2018

Les hôtels-restaurants en zone rurale disparaissent peu à peu

mes propositions: en construction

Cyril Michaud, correspondant à Saint-Etienne (Loire)| 06 décembre 2018, 9h07 |5

Les mises aux normes imposées dans le secteur de l’hôtellerie, souvent coûteuses, sont à l’origine de nombre de fermetures d’établissements. SIPA/Michel Gile

Un hôtel-restaurant situé en zone rurale ferme chaque jour ses portes en France. Les mises aux normes trop coûteuses découragent les repreneurs, peu soutenus par les banques.

« L’auberge à la française », comme la surnomme Roland Héguy, président confédéral de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) est-elle en train de disparaître des campagnes ? Les adhérents de ce syndicat professionnel, réunis en congrès à Saint-Etienne (Loire) jusqu’à ce jeudi, tirent la sonnette d’alarme. Le petit hôtel-restaurant de bord de route dont les nappes à carreaux, la cuisine traditionnelle généreuse et la chaleur humaine ont fait la réputation, se meurt à petit feu.

« Il y a en France un parc hôtelier d’environ 650 000 chambres. Tous les ans, dans les zones rurales, nous perdons plus de 300 petits hôtels-restaurants, détaille le président de l’Umih. C’est presque un établissement par jour qui met la clé sous la porte. »

 

Paradoxalement, ces petits hôtels de 10 à 20 chambres « sont des entreprises viables », assure-t-il. Le problème est à chercher du côté des normes imposées à l’hôtellerie, devenues un fardeau. « Les mises aux normes de sécurité incendie, d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite, d’électricité, les portes coupe-feu, toutes ces réglementations imposées aux petites structures hôtelières nécessitent des investissements très lourds », souligne Jean-Luc Marion Lashermes, directeur associé du cabinet Michel-Simond, réseau spécialisé dans les fonds de commerce, à Saint-Étienne (Loire). Mises aux normes que les propriétaires de ces établissements situés en zone rurale n’ont pas toujours les moyens de réaliser.

5000 établissements en souffrance

La retraite approchant, ces petits hôteliers de campagne se mettent en quête d’un repreneur. Mais les potentiels acheteurs se font rares. « Pour mettre aux normes ce genre d’affaire, le ticket minimum est de l’ordre de 300 000 à 500 000 € », estime Roland Héguy. Et bien souvent, les banques ne suivent pas. « Le poids de la réglementation et la frilosité du système bancaire à financer des reprises sont inouïs », dénonce le président confédéral de l’Umih. Il propose de créer une sixième catégorie d’Etablissement Recevant du Public (ERP) dans laquelle entreraient les structures hôtelières accueillant au maximum 30 personnes, soit 15 chambres. « Cette nouvelle catégorie permettrait d’assouplir les normes imposées. »

En France, environ 5000 entreprises du secteur de l’hôtellerie seraient en souffrance actuellement, selon l’Umih. « Dans une fourchette basse, un petit fonds de commerce d’hôtel-restaurant de moins de dix chambres à rénover se négocie aujourd’hui en moyenne aux alentours de 150 000 € », précise Jean-Luc Marion.

Mais les établissements les moins chers peinent à trouver preneur. « Même pour l’euro symbolique, c’est aujourd’hui compliqué de transmettre un établissement », constate Alexandre Cipriani, président de l’Umih 42. Et la concurrence de plus en forte, ces dernières années, des gîtes et chambres d’hôtes dans les zones rurales n’a rien arrangé à la situation déjà précaire des hôteliers. « Aujourd’hui, on construit des hôtels un peu partout dans les grandes métropoles », constate Roland Héguy. « Notre objectif est de redonner de la vitalité à l’hôtellerie de campagne. »

Posté par stetienne à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

macron est un traitre à la nation rien d'autre

Union européenne : la France est gouvernée par "le parti de l'étranger", selon Dupont-Aignan L'expression "parti de l'étranger" était devenue célèbre en 1978, après que Jacques Chirac l'eut utilisé pour qualifier le parti du président Giscard d'Estaing.

Nicolas Dupont-Aignan à Paris, le 6 décembre 2018. ( AFP / ERIC PIERMONT )Nicolas Dupont-Aignan à Paris, le 6 décembre 2018. ( AFP / ERIC PIERMONT )"La France crève du pillage d'une oligarchie, 'le parti de l'étranger', qui gouverne contre le peuple", a estimé mercredi 12 décembre le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, dans un entretien à Valeurs Actuelles.

"La France crève surtout du pillage d'une oligarchie, 'le parti de l'étranger' d'après moi, qui gouverne contre le peuple. Emmanuel Macron doit prendre une décision : gouverne-t-il pour les Français ou pour l'Union européenne qui défigure la belle idée européenne ?", interroge celui qui s'était allié à Marine Le Pen entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2017. L'expression "parti de l'étranger" était devenue célèbre en 1978, après que Jacques Chirac l'eut utilisé lors de son "appel de Cochin" pour qualifier le parti du président Giscard d'Estaing, l'UDF, dont les orientations étaient jugées trop pro-européennes et "antinationales".

"LE PEUPLE S'EST DÉJÀ RÉVEILLÉ"

"Le peuple s'est déjà réveillé au Royaume-Uni, en Italie, et même aux États-Unis", estime encore M. Dupont-Aignan, selon qui "Emmanuel Macron doit soumettre son plan global à travers un référendum".

"Si celui-ci est accepté, je m'inclinerai. S'il ne l'est pas, le président de la République devra quitter ses fonctions, comme le Général de Gaulle avait osé le faire en 1969", exhorte-t-il.

Le président de Debout la France estime en outre que le mouvement des "gilets jaunes", qu'il a été l'un des premiers à soutenir, va "accélérer le renouvellement politique".

MACRON NE "RESPECTE" PAS SON PEUPLE

"Emmanuel Macron va devoir arrêter son insupportable dichotomie entre progressistes et nationalistes. Ce mouvement lui rabat son caquet par rapport à des gens comme (le Premier ministre hongrois) Viktor Orbán et (le ministre de l'Intérieur italien) Matteo Salvini. Donald Trump a d'ailleurs très bien réagi en le moquant", se réjouit le député de l'Essonne.

"Emmanuel Macron ne peut plus donner de leçons à la terre entière : il n'est même pas capable de respecter son peuple et de lui permettre de vivre", tacle-t-il encore.

Posté par stetienne à 11:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2018

https://www.marianne.net/societe/attentat-strasbourg-cherif-c-fiche-s

selon nos informations, le suspect - toujours en fuite - apparaît dans les fichiers de la justice pour pas moins de "67 faits de droit commun", donc des délits, et compte à son actif quelque "27 condamnations", notamment pour des vols, agressions et braquages. Un CV de grand délinquant.Né le 24 février 1989 à Strasbourg et de nationalité franco-algérienne, Chérif C. est un habitué des tribunaux. Il a eu affaire pour la première fois à la police en 1999, soit à l'âge de 10 ans.

Posté par stetienne à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

fiché s mais laisser vivant et en liberté!!!! les boboides tiers mondistes faite chauffer vos bougies #cestpascalislam !

Quelque 350 policiers et gendarmes, appuyés par des moyens aériens et des équipes du Raid, de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) et de la force militaire Sentinelle, sont mobilisés depuis la fusillade, survenue mardi soir dans le périmètre du marché de Noël de Strasbourg, pour retrouver le tireur, un homme de 29 ans fiché "S" condamné à plusieurs reprises pour des faits de droit commun.

ca sert à quoi de juste les ficher??????

il faut les abattre préventivement et tant pis apres tout personne n oblige ces merdes à se faire ficher s

les 450 libérables en 2019 (demain) dont une cinquantaine de fichés S très dangereux, c'est à dire susceptibles de tuer, ce qu'ils ne manqueront pas de faire

il est grand temps de rétablir la peine de mort c'est le principe de précaution

Il faut faire comme aux US trois délits du même tonneau = prison à vie

20 condamnations pour des faits de droit commun fiché S et le mec est tranquillou en liberté !! A quand une grande réforme de la justice qui commencerait par renvoyer tous ces juges gauchistes !!

Sans doute un fou issue des mouvements d'extréme droite et gilets jaune [smilie=icon_smile053.gif] va dire castagner et l autre mongol darmanin

29 ans, est né en France et d'origine nord africaine et islamique bref un suedois boudhiste un# disikilibré

48 heures après la signature du traité de Troyes,
euh non du pacte de Marrakech

Encore un juif palestinien de l'ultra-droite fiché S...
Heureusement Gaztamère arrive au manche d'un avion écologique du ministère pour consoler les Strasbourgeois de la petite France !

le terroriste doit avoir peur de savoir que notre Gastamère est en route :D

Des centaines d'interpellations "préventives", une garde à vue de 48h pour Julien Coupat qui a eu le malheur d'avoir un gilet jaune pourtant réglementaire dans sa voiture et rien, absolument rien pour empêcher les fichés S de continuer à commettre leurs exactions meurtrières. Castaner/Macron démission !

Âgé de 29 ans, le jeune homme s’appellerait Chérif C. et serait natif de Strasbourg et donc de nationalité française.et Algérien ( double Nationalité)

Edition spéciale sur BFM et Cnews. Tenir le crachoir pendant des heures sur le sujet pour ne rien dire parce qu'on ne sait rien si ce n'est qu'il est fiché S , qu'il a 29 ans et que son appartement avait été perquisitionné dans la journée, c'est de l'art ! en même temps, ces deux chaînes ont l'habitude.

On pourra toujours leur donner des papiers, ça n'en fera jamais des Français.

cherif chekatt islamiste islam collabo de l islam fiché s

On coffre les gilets jaunes de manière préventive (autant en une journée que de fichés S dans l'année), on les tabasse, on envoie des blindés avec des armes chimiques (gaz incapacitants) mais dans les mosquées salafistes, les zones de non-droit, là la Macronie est d'un laxisme pitoyable.

Bon, RT news :
Âgé de 29 ans, le jeune homme s’appellerait Chérif C. et serait natif de Strasbourg et donc de nationalité française. Il serait fiché S par la DGSI et connu principalement pour des faits de droit commun. On ignore pour l'instant ses possibles motivations ou s'il a agi avec préméditation.

Selon des informations de BFM-TV, cet individu fréquentait les milieux radicaux strasbourgeois. Une perquisition devait avoir lieu le matin à son domicile, à laquelle il semble avoir échappé. Celle-ci devait avoir lieu dans le cadre d'une enquête pour braquage, mais d'autres sources évoquent une enquête pour tentative d'homicide. Des grenades auraient été retrouvées à son domicile.

Selon DNA, il aurait été condamné en 2011 à deux ans de prison, dont six mois ferme, pour une agression avec arme sur un jeune homme de 16 ans. Il l'aurait blessé au visage lors d'une rixe dans un centre commercial de Strasbourg.

Il semble qu'il ait été blessé par un militaire de l'opération Sentinelle alors qu'il s'enfuyait. Il s'est ensuite retranché dans un appartement situé rue d'Epinal, dans le quartier du Neudorf, où une opération de police d'envergure a eu lieu.

Alors que le bilan provisoire de l'attaque est d'au moins quatre morts et 11 blessés, la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisit des faits. «Une enquête est ouverte du chef d'assassinats, tentatives d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes criminelle», a annoncé une source au parquet de Paris au Figaro. L'enquête a été confiée à la SDAT, la DIPJ Strasbourg et à la DGSI.

Ses proches disent qu'il était gentil et très calme et que jamais on aurait pu penser qu'il était capable de tuer comme ça.:D

Condamné 20 fois, pour de multiples braquages.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
À moins de trente ans il était libre, dans la comédie tragique qu’est la justice dans ce pays

Les Birmans et les Chinois savent comment faire avec les musulmans. Les Birmans poussent les leurs à l’exode, tandis que les Chinois rééduquent les leurs dans des camps. Nous les Français, on leur donne des allocations pour qu’ils se multiplient plus rapidement.

 TOUJOURS le même laxisme
ou est la ministre de la JUSTICE
son boulot modifier la LOI
c'est impensable, une faute GRAVE que de laisser en LIBERTE de tels individus
il y a des responsables de la mort et blessures de ses gens
les responsablités ; le gouvernement actuel comme celui d'avant
IL ne s'agit de condamner, de larmoyer, mais d'avoir le courage d'agir de suite.
mais pour cela il faut du COURAGE et malheureusement.....

Posté par stetienne à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2018

Quand les multinationales attaquent les États

Posté par stetienne à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

le micronisme ne passera pas : macron démission

Posté par stetienne à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,