projet pour la france

22 novembre 2019

un pognon de dingue

voila où sont les véritables priviliégés les racailles du haut

vivement qu'on revienne à 1793 avec le retour de la guillotine

https://www.capital.fr/economie-politique/une-heure-de-vol-avec-emmanuel-macron-ca-coute-cher-1286587

https://www.capital.fr/economie-politique/les-ex-presidents-vont-encore-nous-couter-tres-cher-1172242

l'horreur absolu

pays de barbares arrierés rien d 'autre

Une nouvelle enquête de l’organisation Animals international, relayée par l’association Welfarm, révèle les conditions atroces dans lesquelles sont abattus des bovins d’origine française, exportés vers les pays du Maghreb et du Moyen-Orient. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui demande la fin de l’exportation des animaux vivants et la limitation de leurs transports, s’indigne des pratiques en vigueur et en appelle au ministre de l’Agriculture Didier Guillaume pour mettre fin à toute cette cruauté.

https://www.30millionsdamis.fr//actualites/article/17804-des-bovins-exportes-par-la-france-abattus-dans-des-conditions-atroces/

pour rappel je suis pour sortir de l agriculture productiviste exportatrice et interdire l exportation et importation d'animaux d'elevages

Posté par stetienne à 11:31 - agriculture - Commentaires [0]
Tags : , , , , , , ,

La France orange mecanique - Laurent Obertone

responsable le systeme judiciaire ubuesque et les jugeottes complices des racailles

non le systeme judiciaire n'est pas la pour defendre les innocents et les victimes c'est un lobby comme un autre  qui réclame toujours plus de pognon pour une efficacité proche du zero absolu bref à reformer de toute urgence de la tete au pied

exemple la belloubete comme ses fesses qui rend les mineurs non responsable penalement = open barre pour les mineurs délinquants

trop de jugeotes trop d'avocaillons(ils se reconvertiront dans le batiment ces bouffons) pas assez de bagnes et prisons low cost( la prison est un lieu de répression pas le club med)

La France fait face à un "degré de violences" inédit
(et bichoune on est gouverné par des collabos qui nous font envahir par l'afrique et le tiers monde bref les vrais ordures sont au gouvernement )

Enquête sur un sujet tabou : l’ensauvagement d’une nation. Toutes les 24 heures : 13 000 vols, 2 000 agressions, 200 viols.

« Ces derniers jours, un charmant individu, que nous nommerons Vladimir, a ramassé trente ans pour le meurtre de sa compagne, dont 22 ans

de sureté, soit un an le coup de marteau. Ledit Vladimir, quelques semaines plus tôt, était jugé dans le cadre de la désormais célèbre affaire des

tournantes , où la justice a expliqué aux Françaises, sans trembler, qu on pouvait être un violeur en réunion et s en tirer avec du sursis. Sur 14

prévenus, Vladimir était l heureux élu, le seul à prendre de la prison ferme. Un an. Pendant ce temps-là, un clandestin était interpellé, pour la 97e

fois, au volant d une voiture volée, après avoir mordu et fracturé le bras d un policier d un coup de tête. Pendant que Christiane Taubira veut

rompre avec le tout carcéral , une centenaire a été poussée au sol et gravement blessée par plusieurs personnes , pour une montre. Pendant ce

temps-là, on apprend que les barquettes de viande vendues dans un supermarché de Lille sont protégées par des antivols. Pendant ce temps-

là, un policier de la BAC a été lynché dans une cité sensible de Montpellier. Pendant ce temps-là, un Toulousain a eu l idée pas très vivre-

ensemble de klaxonner derrière un véhicule qui bloquait la chaussée d un quartier populaire . Vigilants, vingt riverains lui ont administré une

correction citoyenne, à coups de chaises et de tessons de bouteilles. Alors, pourquoi ce livre ? Parce qu aujourd hui, un simple regard peut

tuer. » Laurent Oberton

racailles justice laxiste insécurité jugeotte belloubete violence projet pour la france

20 novembre 2019

suppressions des sorties scolaires

on resoud le probleme en supprimant les sorties scolaires l'école n est pas un lieu de détente mais de travail et effort et si les boubourges boboides pas content ben ils enverront leurs chiures dans écoles prives montesurlasouris.

ecole pour la suppression des sorties scolaire-Marianne - 15 Novembre 2019B

Posté par stetienne à 11:09 - education, enseignement - Commentaires [0]
Tags : , ,

Maltraitance animale - Agriculture - Pêche : Mise au point sur les origines du problème

je susi pour la sortie de l ue et la remise de frontiere fermée à la France sortir de l agriculture productiviste exportatrice instaurer le zero immmigration reforme totale du systeme judiciaire ubuesque qui nous coute une fortune et complice des racailles reforme du mamouth : travail et effort mise en valeur

Posté par stetienne à 11:06 - europe - Commentaires [0]
Tags : ,

19 novembre 2019

lamentable

Le "gilet jaune" touché par une grenade alors qu’il discutait a perdu son œil

donc sous le regime du mini minuscule micron et de sa vioque la marie antoinette la trogneux  on laisse les pilleurs piller les casseurs cassés par contre on eborgne les manifestants pacifiques

c'est du beau apres on s'étonne qu il y ai des révolutions

Posté par stetienne à 19:43 - politique - Commentaires [0]
Tags : ,

Menace sur les forêts roumaines et leurs gardiens

pour rappel une des missions de l armée plutot que d'aller faire les zouaves en syrie sera de lutter contre trafiquants d'animaux et de biodiversité

je vais durcir la repression contre les destructeurs de l'environnement

 

"Les monts Fagaras dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie, le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )">
Les monts Fagaras dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie, le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )">
Les monts Fagaras dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie, le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )Les monts Fagaras dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie, le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU ) 2>Saupoudrés des premières neiges de l'hiver, les épicéas des Carpates roumaines semblent contempler l'éternité. Mais des pans de montagne complètement dégarnis témoignent d'un déboisement agressif que les autorités peinent à contrôler et qui met en péril jusqu'aux gardes forestiers.

Deux employés de l'office roumain des forêts Romsilva ont été tués cet automne dans des secteurs distincts du pays où ils étaient en patrouille. 

L'un des gardiens, Liviu Pop, forestier dans le Maramures (nord), a reçu une balle dans le dos peu après avoir prévenu par téléphone qu'il avait surpris trois personnes en train de couper illégalement du bois. Un mois plus tôt, c'est l'un de ses collègues de Iasi (nord) qui avait reçu un coup de hache dans la tête.

Ces homicides ont remis en lumière le fléau du défrichage clandestin des forêts roumaines, dont sont rendus responsables les pouvoirs publics jugés incapables d'agir efficacement.

"Hommage le 29 octobre 2019 à Bucarest aux gardes forestiers dont deux ont été tués cet automne ( AFP / Daniel MIHAILESCU )"> >Hommage le 29 octobre 2019 à Bucarest aux gardes forestiers dont deux ont été tués cet automne ( AFP / Daniel MIHAILESCU )< d">Hommage le 29 octobre 2019 à Bucarest aux gardes forestiers dont deux ont été tués cet automne ( AFP / Daniel MIHAILESCU )

Les gardes forestiers ont manifesté à deux reprises, en octobre et novembre, pour faire entendre leur ras-le-bol. Selon Romsilva, 185 agents ont été agressés dans le cadre de leur travail depuis 2014.

2>- Multinationales -

Une dizaine de gardes forestiers interrogés par l'AFP ont assuré avoir déjà été menacés voire attaqués. Leur salaire moyen ne dépasse par 2.000 lei (420 euros).

Pour cette rémunération, "je dois surveiller tout seul un millier d'hectares", explique à l'AFP Valentin Dirig, 43 ans, qui arpente les bois de Neamt (nord-est) depuis une quinzaine d'années. "Il est très dangereux de faire ce métier", assure cet agent de 43 ans.

En Roumanie, où les forêts couvrent un tiers du territoire (7 millions d'hectares), la filière bois représente quelque 126.000 emplois déclarés et 3,5% du PIB.

Une partie des arbres abattus servent de bois de chauffage, notamment en zone rurale où habite encore un Roumain sur deux. Le marché international de l'ameublement et du bricolage consomme l'autre partie de la ressource via l'implantation en Roumanie de plusieurs groupes étrangers, dont le poids lourd autrichien Schweighofer, qui travaillent avec de nombreux intermédiaires locaux.

 "Des pans déboisés dans les monts Fagaras, dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )"

Des pans déboisés dans les monts Fagaras, dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )

Des pans déboisés dans les monts Fagaras, dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )

En 2015, la Cour des comptes roumaine avait tiré la sonnette d'alarme en estimant que 80 millions de m3 de bois, d'une valeur de 5 milliards d'euros, avaient été coupés illégalement entre 1990 et 2012.

La même année, puis de nouveau en 2017, le gouvernement a durci le contrôle des exploitations forestières et les sanctions applicables, assurant que le déboisement criminel est désormais sous contrôle. 

Selon Romsilva, le volume de bois coupé illégalement s'est élevé à 206.000 m3 en 2018, dont 31.000 m3 provenant des forêts publiques. 

Environ la moitié des forêts roumaines appartiennent à des entités privées. Pour le garde forestier Valentin Dirig, "le problème vient des propriétaires privés qui ont récupéré leurs terrains après la chute du communisme et qui pensent pouvoir faire n'importe quoi".

<>- Bataille de chiffres -

 

"Les monts Fagaras dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie, le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )"
Les monts Fagaras dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie, le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )Les monts Fagaras dans les Carpates, près de Nucsoara, dans le centre de la Roumanie, le 31 octobre 2019 ( AFP / Daniel MIHAILESCU )

Les associations de défense de l'environnement, très actives pour dénoncer une "mafia du bois", estiment que les volumes de bois coupés illégalement restent largement sous-estimés par l'Etat.

En 2015, l'expert Gheorghe Marin a été chargé par le gouvernement de rédiger un inventaire des forêts. Il a estimé à 20 millions de m3 les coupes d'arbres "non déclarées" chaque année, quasiment équivalentes aux volumes officiellement enregistrés. Ce chiffre, révélé le mois dernier par la presse, a cependant été expurgé du rapport de l'expert, les autorités mettant en doute son calcul.

"Il suffit de regarder le nombre de camions transportant du bois pour comprendre que le déboisement échappe à tout contrôle", affirme Cristian Neagoe, responsable de l'ONG Greenpeace. 

Les astuces sont nombreuses pour couvrir une activité clandestine. "Certaines compagnies font deux transports sur la base d'une seule autorisation", décrit Radu Melu, spécialiste de la question au Fonds mondial pour la nature (WWF).

A côté de la cupidité de certains exploitants, le trafic de bois est aussi une ressource pour des populations sans autre moyen de subsistance. Pour le meurtre du forestier de Iasi, la police a arrêté un adolescent de 17 ans qui volait du bois.

Greenpeace accuse le ministère de l'Environnement de tarder à mettre en place un système efficace de contrôle du transport du bois et d'avoir arrêté en 2017 l'utilisation d'images satellitaires pour surveiller les forêts.

 

Manifestation le 3 novembre 2019 à Bucarest contre l'exploitation illégale des forêts ( AFP / Daniel MIHAILESCU )" c-thumb-lazy__ratio" style="padding-bottom: 67.8386%;" data-ratio-filler="" data-ratio-auto="">Manifestation le 3 novembre 2019 à Bucarest contre l'exploitation illégale des forêts ( AFP / Daniel MIHAILESCU )

En 2018, une étude très détaillée de l'ONG sur les pratiques du groupe Schweighofer, soupçonné d'être peu regardant sur l'origine des bois, avait entraîné une spectaculaire opération policière sur des sites du groupe en Roumanie et l'ouverture d'une enquête judiciaire.

Dans la région de Valea Rea, dans le massif des Carpates, la forêt affiche de larges plaies. Midorel Badescu, ingénieur forestier de 59 ans, connaît chaque sentier de cette zone et assure que trois propriétaires sont depuis plusieurs années sous le coup d'une enquête.

"Peu importe qu'ils soient condamnés ou non", dit-il, "ce que je veux c'est qu'on les oblige à reboiser".

Posté par stetienne à 10:17 - environnement - Commentaires [0]
Tags : , , , , ,

10 novembre 2019

les pouffiasse voilées et les abrutis de l'islam qui osent manifester

si tu veux vivre comme au bled et petasses voilées et trouduc de l islam ben repart vite au bled

la bas ta pouffiasse pourra peter sous sa burka tu pourras lui jeter cailloux dessus l engrosser pour qu elle ponde 10 merdeux puants

gigoter ton croupion dans ta mochequetée  mais plus d'ecole pour des chiures plus d'hopitaux pour te soigner plus de caf de securité sociale

bref tu n'as rien a faire en france donc casse toi vite le trou à merde de l'islam et bon debaras

on te mettra les collabos islamophiles en paquet cadeaux

vivement une vrai répression contre ces merdes de l'islam et collabos islamophiles du haut et du bas

je comprend meme pas qu'on puisse toléré  une manifestation de ces merdes la france est vraiement dirigé par des collabos

qu ils prennent exemple sur les boudhistes qui eux nous font pas chier demande pas du pognon pour leurs temples font pas chier avec la nourriture  avec leur pouffiasses

et l'autre bobo qui est choqué lol et oh bichoune qui fait rentrer l'immigration en france le medef et les bourgeasses bref tes petits copains de merde les racailles du haut

Marche contre l'islamophobie : Villani "choqué"


 

Posté par stetienne à 16:14 - religion,laicité - Commentaires [0]
Tags : , , ,

06 novembre 2019

corruption chez lrem lol

thym il recrute du beau monde le micron

« Les Français doivent dire STOP à la corruption en politique ! » : François Asselineau

Posté par stetienne à 20:40 - politique - Commentaires [0]
Tags : , ,