projet pour la france

29 juin 2022

la fabrique à crétins

Posté par stetienne à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 juin 2022

exemple de bitumage inutile

et c est tout ces petits trucs additionné qui detruisent la biodiversité:

vers la station du liorant en auvergne avant la il y avait un prés avec des fluers maintenant un parking bitumé sans vie

auvergne bitumage le liorant biodiversité prés parking

autre exemple l amenagement du gerbier des joncs par le conseil departemental ardeche il y a des voitures meme pas 2 mois par an et hop encore du bitume petit a petit la nature est grignotée par les bitumeurs

gerbier des joncs conseil departemental ardeche parking bitumage biodiversité prés

dans les annees 1970 ils y avaient plein de chemins en terre qui menaient aux fermes maintenant tous bitumés

Posté par stetienne à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2022

je suis pour que la France quitte la cedh

Empêché d'expulser des demandeurs d'asile, Londres veut quitter la CEDH
je suis pour que la France quitte la cedh

pour rappel je ne garde comme instituion que celle qui sont élus en un tour à la proportionnelle en un tour .Toutes celles ou le peuple ne vote pas seront supprimer.

Posté par stetienne à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

les nouveaux crétins

serait peut etre temps de:

1/supprimer ce bac qui ne vaut plus rien du tout  un morceau de papier qui a moins de valeur qu'un rouleau de  pq

2/remettre de la selection avec un bac difficile qui traduit un vrai niveau de connaissance

ayant fait de l'enseignement , pour moi le bac ( avec de la selection) avait un gros avantage c etait la seul fois dans leur scolarité que les éleves devaient réviser l'ensemble du programme et ce dans toutes les matieres

https://etudiant.lefigaro.fr/article/ils-ont-une-haine-de-la-langue-de-l-effort-de-reflexion-sylvie-germain-repond-aux-lyceens-qui-la-harcelent

 

Posté par stetienne à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Biodiversité. Au Japon, l’agriculture a fait disparaître les oiseaux

https://www.courrierinternational.com/article/biodiversite-au-japon-l-agriculture-a-fait-disparaitre-les-oiseaux

Une nouvelle étude [parue le 25 mai dans Proceedings of the Royal Society B] révèle que plus de 70 % du nombre d’oiseaux – et une proportion similaire du nombre d’espèces aviaires – ont disparu dans la plaine d’Ishikari, dans le nord-ouest du Japon. Autrefois occupée par des chasseurs-cueilleurs, cette région a été convertie en surfaces cultivables il y a un siècle et demi.

Posté par stetienne à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mort de rire l institut montaigne une bande d'abrutis rien d'autre

et si on affectait les bouffons de l institu  montaigne( qui n ont jamais mis les pieds dans un collage ni enseigné soit dit en passant) dans les colleges de banlieue?

bref un tissus d'anerie une fois de plus et ces abrutis sont payés par nos impots!!!!!

https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/des-propositions-chocs-pour-les-ecoles-des-quartiers-defavorises-1415148

pour ma part j'instaure le zero immigration et met les allocations familliale a deux enfants pas plus

je prefere millle fois la décroissance en population et vivre dans un apys sans délinquance que cette immmigration  invasive pour faire plaisir aux gros enculés du medef

le japon doit etre notre model à suivre

bon micron et les bidules comme l institut montaigne c'est l ancien monde qui va disparaitre mais le nouveau monde met du temps a apparaitre.

Attractivité du métier ???....... Je cherche encore....... ben juste les vacances et rien d'autre

Pourquoi recruter des profs pour atteindre un niveau scolaire aussi bas … je ne comprends pas l’intérêt ! Les méthodes d’apprentissage sont à revoir … et ça on ne l’entend pas !

Mais pourquoi aller voir ailleurs alors que chez nous avant ça marchait bien? Parce qu'on n'ose pas reconnaitre ses erreurs ? Alors c'est la garantie que la situation empirera. Ca marchait bien le recrutement des profs parce que : 1) pré-recrutement (ça s'appelait IPES) avec concours dans le secondaire et bourse pour les études universitaires en échange d'un engagement décennal 2) autorité du prof : redoublements, heures de colle. Parents pas contents ? soutien inconditionnel du chef d'établissement même si le prof a tort, la porte est ouverte le privé existe.

En tout cas, on peut me proposer le double de mon salaire actuel, le triple même, jamais je n’irai me pourrir la vie devant des ados qui n’ont rien à faire de ce qu’on leur apprend et ne veulent que devenir fouteux ou influenceur ! Pas capable du moindre effort, d’aligner plusieurs phrases ayant du sens, contestant ce qu’on leur enseigne… Il n’y a qu’à voir la réaction suite au texte de français…. C’est pire que ce que je pensais. A ce point là, pourra t-on s’en remettre ? J’en doute fortement. Doute renforcé par les dernières élections, résultats et comportements

Posté par stetienne à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 juin 2022

Les Massaïs gênent les chasses privées des émirs

La population Massaï accuse la Tanzanie de vouloir vendre une partie de leurs terres ancestrales à une société des Emirats Arabes Unis, spécialisée dans l’organisation de safaris et de chasses. 

Les Massaï seront-ils expulsés de leurs terres pour permettre les parties de chasse de la famille royale de Dubaï ? C’est ce qu’ont affirmé au Guardian des représentants de la tribu Massaï, qui doivent quitter une partie de leur territoire historique, dans le nord du pays, d’ici la fin de l’année. 

 

La colère est d’autant plus vive que l’an passé, la Tanzanie avait annulé le projet, face à la grogne populaire. A l’époque, le gouvernement avait entrepris de vendre 1.500 kilomètres carrés à une entreprise des Emirats Arabes Unis, spécialisée dans l'organisation de safaris et de séjours de chasse de luxe. Une société très proche de la famille royale, connue pour faire partie de la clientèle, souligne le quotidien britannique.

 

La terre que voudrait vendre la Tanzanie est en bordure du célèbre parc Serengeti.

© REUTERS

Contrairement à l’an passé, le gouvernement, se serait dit prêt à injecter quelque 460.000 euros dans l’économie locale. Une offre refusée par les Massaï, qui estiment que cette amputation de territoire impacterait 80.000 personnes, et aurait des répercussions dévastatrices pour l’agriculture. 

 

>> LIRE AUSSI - Les éléphants de Tanzanie menacés d'extinction 

"C’est très peu, et ça ne peut pas être comparé à de la terre. La terre, c’est de l’héritage", a expliqué au Guardian Samwel Nangiria, l’un des coordinateurs locaux. Pour s’opposer au projet, ce dernier assure avoir reçu des menaces de mort, dont cette lettre "Vous avez décidé de raccourcir votre vie. Les bras du gouvernement sont trop longs". 

 

L’an passé, la Tanzanie avait fini par abandonner le projet de vente, après des mois de protestation et une pétition, qui avait recueilli 1,7 million de signatures sur le site Avaaz. L’un des directeurs d’Avaaz, interrogé par le Guardian avait affirmé : “Le gouvernement veut mettre les Massaï dehors pour que des familles royales étrangères puissent y chasser les éléphants. Traiter les Massaï comme des indésirables serait désastreux pour l’image de la Tanzanie”. 

Le gouvernement de Tanzanie a démenti tout plan d'éviction des Massaï le 28 novembre. "Ces accusations sont trompeuses et malveillantes", a affirmé le ministre des ressources naturelles, cité par Bloomberg.

Posté par stetienne à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 juin 2022

proportionnelle en un tour

Screenshot 2022-06-22 at 14-29-01 Marianne_-_23_Juin_2022

Screenshot 2022-06-22 at 15-24-36 Marianne_-_23_Juin_2022

 

proportionnelle en un tour-Marianne_-_16_Juin_2022

Posté par stetienne à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

bonne nouvelle Le Conseil d’Etat confirme l'interdiction du "burkini" dans les piscines de Grenoble

>deja dit les petasses voilees et burkinise n 'ont qu a s'exhiler a kabou la bas elles seront tres heureuses et bon debaras.

>France: Le Conseil d’Etat confirme l'interdiction du "burkini" dans les piscines de Grenoble

Le juge des référés du Conseil d'Etat, saisi par la mairie de Grenoble (Isère), a confirmé mardi la suspension du règlement intérieur des piscines de la municipalité autorisant le port du "burkini".

En mai dernier, la ville de Grenoble, dont le maire est l'écologiste Eric Piolle, avait adopté un nouveau règlement intérieur, pour les quatre piscines municipales dont elle assure la gestion, octroyant la possibilité de porter des tenues de bain couvrant davantage le corps, comme le "burkini" que portent certaines femmes musulmanes.

Cette disposition avait été rejetée une première fois par le juge des référés du tribunal administratif de Grenoble le 25 mai à la demande du préfet de l'Isère. La municipalité a fait appel devant le Conseil d'Etat, appel rejeté mardi par le plus haut tribunal administratif français.

Dans son ordonnance, le juge des référés du Conseil d'Etat estime que "contrairement à l’objectif affiché par la ville de Grenoble, l’adaptation du règlement intérieur de ses piscines municipales ne visait qu’à autoriser le port du 'burkini' afin de satisfaire une revendication de nature religieuse et, pour ce faire, dérogeait, pour une catégorie d’usagers, à la règle commune, édictée pour des raisons d’hygiène et de sécurité, de port de tenues de bain près du corps".

"Le nouveau règlement intérieur des piscines municipales de Grenoble affecte le respect par les autres usagers de règles de droit commun trop différentes, et donc le bon fonctionnement du service public, et porte atteinte à l’égalité de traitement des usagers, de sorte que la neutralité du service public est compromise", ajoute-t-il.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est félicité de cette décision sur Twitter, jugeant que le "communautarisme d’Éric Piolle" avait été "définitivement sanctionné par le Conseil d’Etat" dans "une victoire pour la loi 'séparatisme', pour la laïcité et au-delà, pour toute la République".

Posté par stetienne à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,