Pour lutter contre la violence à l'école et contre le décrochage scolaire, François Hollande a préconisé vendredi de "revoir le mode d'affectation" dans l'éducation, pour qu'il y ait dans les zones difficiles des personnels "ayant de l'expérience".

Pour François Hollande, l'école est un lieu clé : un symbole de "l'échec", à ses yeux, de la politique de Nicolas Sarkozy, et un axe de reconquête idéal pour la gauche. Tous les thèmes s'y croisent : celui de la violence, que le candidat socialiste accuse l'actuel président de n'avoir pas su enrayer ; celui de la gestion des effectifs de la fonction publique ; celui de l'éducation, bien sûr, élément fondamental d'un "ascenseur social" aujourd'hui cassé. Le souhait de François Hollande de créer 60.000 postes supplémentaires dans l'Education nationale a déjà alimenté les flèches de la droite, quand Nicolas Sarkozy martèle qu'il veut "moins de profs, mais mieux payés" ; une semaine après les voeux du président au monde de l'Education, au cours desquels Nicolas Sarkozy avait prôné une "redéfinition du métier d'enseignant" et remis en cause le principe du collège unique, c'est depuis Pierrefitte, en Seine-Saint-Denis, que le candidat socialiste à l'Elysée a proposé des mesures pour lutter contre la violence et le décrochage scolaires.

 

François Hollande était venu rencontrer des associations de soutien aux élèves. Il a notamment suggéré de "revoir le mode d'affection des personnels" pour éviter que des enseignants débutant dans le métier se retrouvent placés d'emblée dans les zones les plus dures, c'est-à-dire celles où les élèves ont le plus besoin de soutien. "Il conviendra d'affecter, dans les établissements qui peuvent être concernés par les phénomènes de difficultés sociales, des personnels ayant de l'expérience", a dit le député de Corrèze.

je vois mal comment il veut motiver prof experimenter a aller enseigner dans zone dangereuse et pis ca changera pas grand chose tu peux mettre einstein a des racailles il n en tirera rien du tout ou alors ils sous entends prof experimenter pour faire regner calme mais dans ce cas autant envoyer gentil aide educateur qui distriburont pognon

"Ne pas laisser un professeur seul"

Autres propositions : "augmenter le nombre des adultes dans les établissements les plus difficiles", intégrer, dans la formation initiale qui sera "restaurée", des "modules pour gérer les conflits". hihi cf la video d'anne roumanoff retomber pedagogiquement sur ses pieds Autant d'éléments qui devraient permettre aux enseignants d'être mieux armés face à la violence.

François Hollande prône aussi le travail en équipe pour "ne pas laisser un professeur seul. Nous avons besoin d'équipes, de lien entre les enseignants, les associations, les assistantes sociales, les médiateurs. Face aux phénomènes de violence", il faut "agir avec tous les personnels concernés : école, justice, police. C'est un travail de coproduction pour qu'il y ait compréhension de la situation et intervention communes".oui l usine a gaz quoi vous me taperez un rapport en 15 exemplaires y veut pas en informer la nasa et le kgb tant qu il y est !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Il veut dans les établissements difficiles des fonctionnaires de l'éducation nationale spécialement formés, et qui travailleront sous l'autorité du chef d'établissement. Il convient enfin, selon le champion socialiste, "d'améliorer la prise en charge des élèves présentant des troubles ou des comportements qui peuvent les mettre en rupture". Et de dire : "Je prends l'engagement" qu'aucun élève ne sera "laissé à lui-même". Qualifiant enfin le décrochage de "gâchis formidable", il a observé que si le nombre de violences augmente à l'école, 5% des établissements concentrent un tiers des incidents.

bon aucune proposition concrete pour enfermer les fauteurs de troubles bientot 10 profs pour une racaille dans les zup et 1 profs pour 100 eleves dans lycee normaux ca va continuer a empirer a la rigueur le nabot avec la suppression du college unique et envoyé sur le marche du travail a 14 ans fait mieux et plus concret

on est pas dans la merde avec sarkolande je vous fait pas un dessin

 

http://www.leprogres.fr/france-monde/2012/01/18/les-eclair-cherchent-des-profs

http://www.leprogres.fr/france-monde/2012/01/18/personne-n-est-motive