31 janvier 2013

la malediction du gaz de schistes

Zamosc, en Pologne orientale : au hasard d'un tournage dans cette région rurale, Lech Kowalski rencontre en 2009 des paysans sur les terres desquels de grandes firmes américaines ont commencé à prospecter pour extraire du gaz de schiste. Fissures dans les murs des fermes, pollution des eaux, bulldozers investissant des champs à quelques dizaines de mètres des habitations... Les villageois sont inquiets. Or cette situation locale n'a rien d'anecdotique et témoigne d'un phénomène qui menace aujourd'hui toute la planète. Bradford County, aux États-Unis, est au gaz de schiste ce que l'Arabie Saoudite est au pétrole. Mais on est loin de l'image idyllique d'une "énergie non conventionnelle" propre et d'exploitation aisée que veulent donner les industriels. Dans ce petit comté du nord-est des États-Unis, le réalisateur filme des paysages dévastés et l'épuisement physique et psychologique des habitants...

Posté par stetienne à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

ni putes ni soumises qui derapent completement

Ni Putes Ni Soumises demande le retrait de la circulaire Taubira:

Le mouvement féministe Ni Putes Ni Soumises (NPNS), "scandalisé" par la circulaire Taubira facilitant la délivrance d'un certificat de nationalité française des enfants nés à l'étranger de mère porteuse, demande jeudi le retrait du texte, dans un communiqué.

NPNS "attire l'attention de la ministre de la Justice sur les dérives de cette circulaire et l'incite fortement à la retirer" car "elle laisse place à ce marché, honteux, des ventres à louer", estime le mouvement

"Cette circulaire doit être abrogée" demande NPNS jugeant "intolérable et inacceptable l'idée de vendre ou de louer le corps d'une femme qui deviendrait, de ce fait, l'objet d'une commande".

Pour cette association qui milite contre le machisme des jeunes dans les cités, "les +mères porteuses + sont souvent les premières victimes de la précarité économique".

Le ministère de la Justice demande aux tribunaux de ne plus refuser la délivrance de certificats de nationalité française au seul motif qu'ils concerneraient des enfants nés de mère porteuse à l'étranger, selon une circulaire dont la ministre Christiane Taubira avait annoncé l'"imminence" il y a 15 jours en commission.

il faut mieux louer son ventre pour un an que de finir prostituer violenter par des macqueraux violent et degenerés

carton rouge a ni pute ni soumise

je suis pour l autorisation des meres porteuses en france

Posté par stetienne à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

michel drucker le betonneur pollueur

allez hop a la retraite le vieux beaux

drucker michel tf1 alpilles ecologie beton

Posté par stetienne à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

agriculture du futur

elle ne sera pas productiviste pas exportatrice

il y aura preservation de la biodiversité

elle sera robotisé et il y aura quelque ogm par exemple les genes qui obligent plante a pousser vers le haut pourront etre modifier et la plante poussera vers le bas ce qui facilitera son ramassage( ps je tiens a preciser que je suis contre monsantos et les champs d'ogm)

 

386373_474931762549930_1593987734_n

Posté par stetienne à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

hihi tellement vrai

humour islam mosquée imam homo gay paris

Posté par stetienne à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

matraquage des entrepreneurs


http://www.contrepoints.org/2012/10/01/98987-esprit-dentreprise-hollande-ma-tuer

Qui veut créer une start up ou installer une entreprise en France? sauf dans un calcul à long terme en espérant que Hollande soit parti vite....

Posté par stetienne à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Extinction des feux la nuit pour bureaux, magasins et façades en France:

pollution lumineuse,lampadaire,eclairage public,delphine batho,ministre écologie,environnement,nocturne,nuit,jour de la nuit,projet pour la france


pour ce qui est des animaux oui ca joue mais ca concerne surtout certains endroits sureclairés notament falaise ( genre viaduc de millau) et quelques vieux batiments où niche especes nocturnes

pour ce qui est du cycle du sommeil c'est pas les magasins et bureaux qui empeche de dormir mais bel et bien l'eclairage public et les lampadaires( qui soit dit en passant dependent uniquement du maire des communes concernées et pas de l etat)

bref encore une sodomie de moustique par un gouvernement d'incompetent notoire [smilie=valoranim01.gif] [smilie=valoranim01.gif]



Une façade de magasin illuminée à Paris
Bureaux, magasins ou encore façades de monuments devront être plongés dans le noir la nuit à partir du 1er juillet, une mesure de sobriété largement consensuelle à laquelle échapperont toutefois quelques zones touristiques dans Paris, Lyon, Marseille et 38 autres communes.

L'arrêté publié mercredi au Journal Officiel, préparé par l'ancien exécutif et dont le cap avait été confirmé en novembre par la ministre de l'Ecologie Delphine Batho, pose plusieurs règles nouvelles.

Côté façades, toutes les illuminations de bâtiments non résidentiels devront cesser au plus tard à une heure du matin: "monuments, mairies, gares, tout ce qui n'est pas résidentiel", a confirmé à l'AFP le ministère de l'Ecologie.

Les hôtels et tout ce qui relève de l'éclairage public (lampadaires, éclairage des routes, etc.) ne sont pas concernés.

Les vitrines de magasins devront elles aussi être éteintes à 1 heure ou "une heure après la fin de l'occupation de ces locaux" si celle-ci est plus tardive.

Enfin, les éclairages intérieurs des "locaux à usage professionnel" --bureaux par exemple-- devront eux aussi être éteints au maximum une heure après la fin de l'occupation, le contrôle revenant à la mairie dans la plupart des cas.

Le ministère prévoit néanmoins des dérogations accordées par le préfet pour la veille des jours fériés, les illuminations de Noël, lors d'événements nocturnes locaux mais surtout "dans les zones touristiques d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente".

Quarante-et-une communes diverses et variées sont concernées par ces exceptions, parmi lesquelles "la ville Lumière" avec sept zones (Champs-Elysées, Butte Montmartre, rue de Rivoli, Place des Vosges...), mais aussi le centre touristique de Marseille ou de Nice, le Vieux Lyon, Chartres...

Pas de "grand soir"


Delphne Batho, la ministre de l'Ecologie, le 30 janvier 2013 à Paris
La fin de ces éclairages, souvent symboles criants de gaspillage d'électricité, doit selon le ministère permettre de réduire la consommation française de près de 2 térawattheures (Twh) par an, ce qui correspond aux besoins de 750.000 foyers.

Les mesures doivent également permettre de réduire les impacts environnementaux (migration ou reproduction des animaux par exemple), voire sur les cycles humains du sommeil.

"Les orientations générales du texte vont dans le bon sens", se sont réjouis l'ANPCEN-Préservons la Nuit et France Nature Environnement dans un communiqué, appelant néanmoins à la vigilance sur les exceptions.

Mais ce black-out nocturne n'est pas non plus le grand soir de la "transition énergétique" voulue par le gouvernement. Ramenée à la consommation de courant en France l'an passé (490 térawattheures), cette économie potentielle est plus limitée, avec 0,4% du total.

Et certains jugent surestimée l'économie permise par les mesures.

Le Syndicat de l'Eclairage, qui regroupe une cinquantaine d'entreprises de matériel électrique comme Legrand, a indiqué à l'AFP que, selon ses calculs, la baisse de consommation ne serait que de 0,5 Twh, soit quatre fois moins que ce qu'avance le gouvernement et à peine 0,1% de la consommation française.

Tout en "saluant" l'arrêté, la déléguée générale du syndicat, Elise Bourmeau, l'a jugé "toujours incomplet", appelant le gouvernement à "aller plus loin" en concrétisant des promesses formulées le mois dernier visant à favoriser les équipements électriques permettant d'économiser l'énergie.

Selon la fédération, l'éclairage tertiaire (bureaux, usines, hôpitaux...) représente au total (jour et nuit) 37 twh, qu'il serait possible de réduire de 45%. L'éclairage public en France représente lui entre 5 et 7 Twh de consommation, selon la même source.

Posté par stetienne à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2013

pour moi les animaux ont autant de droit que les etres humains n oublions pas qu en france l espace appartient aussi a la biodiversité plante ou animal.

Le 18 janvier dernier, lors d'une plongée de nuit dans les eaux tièdes de Hawaï, un dauphin, une nageoire prise dans une ligne de pêche, vient solliciter l'aide d'un des plongeurs du groupe. La manière avec laquelle il se fait comprendre est impressionnante, tout comme il se laisse ensuite prendre en main par le plongeur.

Posté par stetienne à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janvier 2013

lamentable ps et hollande qui reforme pas le regime scandaleux des intermitents du spectacle

projet pour la france,intermitents du spectacle,france 2,sous culture,filipetti,ps,hollande,chomage,travailleur,fn,ouvrier,technicien,ingénieur,

pour rappel

je privatise france2

je supprime hadopi et taxe copie privée

finie les credits d'impots pour le cinema

Système abusif et déficit massif, leur régime ne changera pas et ne sera pas soumis à un renforcement des contrôles.

Aurélie Filippetti l'avait déjà laissé entendre mais ne l'avait jamais dit aussi clairement. «L'assurance-chômage pour les artistes et les techniciens du spectacle, ce n'est pas un système pour les privilégiés mais pour des gens pré­caires», a rappelé la ministre dans son entretien au Monde, limitant toute évolution à un renforcement des contrôles et à une meilleure sanction des abus.

Pourtant, le régime d'indemnisation des intermittents et techniciens du spectacle - dont les modalités sont définies par les annexes 8 et 10 de la convention d'assurance-chômage - est un scandale auquel peu de politiques, toutes majorités confondues, ont souhaité s'attaquer depuis dix ans. Selon les dernières données disponibles, les 105 100 intermittents indemnisés (soit les deux tiers des artistes et techniciens recensés) représentent 0,8 % des salariés affiliés à l'assurance-chômage, 3,4 % des allocataires et 5,9 % des dépenses. Pis, ce régime est déficitaire d'un milliard d'euros par an, un niveau très légèrement inférieur, en 2009, à celui du régime général financé par les cotisations de plus de 16 millions de salariés et bénéficiant à 2 millions d'allocataires.

La Cour des comptes dénonce depuis des années cette «dérive massive». En vain. Dans son dernier rapport public, elle fustige même le fait que son «déficit cumulé sur les dix dernières années s'est établi à un montant proche de l'endettement total du régime d'assurance-chômage». Soit plus de 9 milliards en 2009 pour financer pendant dix ans les allocations de 100 000 personnes par an.
Régime ultra «avantageux»

Les intéressés, qui votent massivement à gauche et se sont chargés de le rappeler pendant la campagne à François Hollande, auraient tort de ne pas se battre pour conserver leur régime ultra «avantageux» : huit mois d'indemnisation garantis pour 507 heures de cachet sur dix mois. Et le tout, sans contrôle. La chasse à la fraude, massive, ne mobilise que 21 personnes «sans couvrir les risques les plus forts», dixit la Cour des comptes.Un simple renforcement des contrôles ne suffira donc pas à mettre fin à un système abusif dans lequel tous les protagonistes, à l'exception de la CFDT, se complaisent. François Hollande reconnaissait lui-même d'ailleurs, juste après son élection, que «l'intermittence fait vivre un grand nombre d'industries». Mais à quel prix? Seule une remise à plat radicale serait la preuve que le «redressement dans la justice» n'est pas, dans ce cas précis, qu'un slogan inventé par des spin-doctors en mal de cachets…
http://www.lefigaro.fr/culture/2012/09/ ... ctacle.php

ben voyons. clientélisme lamentable sur le dos des travailleurs.

Posté par stetienne à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

la vie de député


etre avachi a la semblée et de temps en temps se lever pour applaudir debout comme s'ils se croyaient au concert

apposer une croix au bas de textes qui pour eux sont du chinois


et surtout surtout partir 15 jours par mois dans des palaces sous l'egide des cercles d'amitié...

vous le feriez vous pour 24 000 misérablleseuro par
mois

et percevoir 17 000 euro mois pendant 5 ans meme si vous etes battu


et une retraite assurée de 12 000 euro meme pour un mandat

Un député sur 8 aurait embauché sa femme ou son fils

Bruno Botella, rédacteur en chef du Mensuel « Acteurs Publics » et auteur du livre « Petits secrets et grands privilèges de l’Assemblée nationale » aux Éditions du Moment, a enquêté sur les dysfonctionnements et le gaspillage du palais Bourbon.

L’Assemblée nationale possède près de 133.000 m2 de locaux dans Paris. Selon Bruno Botella, elle a récemment acquis plus de 4000 m2 pour près de 60 millions d’euros.

128 millions d’euros ont également été dépensés pour la rénovation le 101, rue de l’Université, la plus grosse surface après le palais Bourbon.

La Cour des comptes a, quant à elle, presque « été chassée de l’Assemblée ».

Un député sur 8 aurait embauché sa femme ou son fils. Une démarche désormais contrée par les concours pour les fonctionnaires de l’Assemblée. En revanche, concernant ses proches collaborateurs (attachés parlementaires), le député peut embaucher qui il souhaite. (…)

http://www.rtl.fr/actualites/info/artic ... 7757064824

Posté par stetienne à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,