projet pour la france

14 mai 2013

ils ne meritent ni leur salaire ni leur poste

je pense que pour rellement changer de societe il faut s'en prendre à la tete et notament aux x enarque qui se comportent comme les nobliaux de 1793

supprimer l x interdire le cumul de mandat  et ne plus prendre des x a la tete des grandes entreprises francaise

supprimons aussi l ena et plus d'enarque comme ministre ou députés

si ils se croient indispensable qu ils se rappelent que les cimetieres sont remplis de gens irrenplacables.Des merdes dans des bas de soie voila ce qu ils sont et rien d'autre

bon attention je n ai rien a voir avec le cretin de melenchon qui veux un nivellment des salaires pour moi la france a besoin de bon ingénieurs de bon chercheur de bon enseignant de bon chirurgien de bon patron d'entreprise  donc oui il peut y avaoir de haut salaire mais la ces grands patrons du cac40 ne creent aucune richesse ( aux usa personnes ne voudraient d'eux) idem les footeux les abrutis de la télé et du cineam donc je vais rellement traite ces gens comme des delinquants car ils sont des delinquants des voleurs qui s'appoprient les grands entreprises francaise pour leur unique compte

Le bonus du PDG de Société Générale augmente de 75% au titre de 2012:

Le PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa, le 13 février 2013 à Paris

Le montant de la rémunération variable accordée au PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa, a augmenté de 75% en 2012 par rapport à 2011, à 1,19 million d'euros, selon le document de référence de la banque disponible sur son site internet.

Sa rémunération fixe est restée inchangée à 1 million d'euros.

Selon le document, la rémunération variable de M. Oudéa sera "entièrement différée et convertie en actions ou équivalents cessibles sur 3 ans entre 2014 et 2016", c'est-à-dire qu'il ne percevra pas de paiement pour ce bonus en 2013.

"Le Conseil d'administration (...) a estimé que la direction générale avait très largement atteint ses objectifs fixés en matière de renforcement des fonds propres et de la structure du bilan, de réduction des risques, de consolidation des franchises commerciales et d'adaptation des métiers", indique la banque.

Société Générale a dégagé en 2012 un bénéfice net de 774 millions d'euros, divisé par trois en raison d'éléments exceptionnels, et vise 1,450 milliard d'euros d'économies entre 2012 et 2015.

Le directeur général de sa concurrente BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé, a perçu 1,68 million d'euros de bonus pour 2012, soit une hausse de 40% par rapport à l'année d'avant.

 

Safran: le PDG pourrait toucher un parachute doré contre l'avis de l'AG

Posté par stetienne à 09:50 - travail - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire