de toute facons tout ca  c est financer en sous main par le quatar et l arabie saoudite et tant qu on enverra pas chier ses bouffons ca cointinura l islam est tout sauf pacifique ce sont les nazis du 21eme siecle

Londres, meurtre d’un soldat au hachoir.

Un militaire britannique a été assassiné à l'arme blanche mercredi en pleine rue dans le sud de Londres par deux hommes lançant des slogans islamiques, les autorités évoquant une attaque vraisemblablement terroriste.

Une vidéo, prise par un passant au moment du drame, avant l'arrivée de la police, montre un homme noir les mains couvertes de sang et tenant un couteau et un hachoir à viande ensanglantés.

"Nous jurons par Allah le tout-puissant que nous ne cesserons jamais de vous combattre. La seule raison pour laquelle nous faisons cela est parce que des musulmans meurent chaque jour", dit l'homme, qui semble âgé d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années, selon l'enregistrement obtenu par la chaîne de télévision ITV.

"Ce soldat britannique, c'est oeil pour oeil, dent pour dent", ajoute l'homme qui porte un gilet en laine et des jeans.

Cette agression est le premier meurtre à mobile apparemment islamiste depuis les attentats de Londres en juillet 2005, lorsque quatre kamikazes avaient fait exploser des bombes dans les transports en commun, faisant 52 morts et des centaines de blessés. Un autre complot du même type avait été déjoué deux semaines plus tard.

Selon la police, la victime a été prise à partie en début d'après-midi par ses deux agresseurs dans John Wilson Street, près d'une caserne à Woolwich, dans le sud de Londres. Quand les policiers sont arrivés sur place, ils n'ont pu que constater son décès.

Les agresseurs, blessés par balles par les policiers, ont été hospitalisés. Rien n'a été dit sur leur identité, mais, de source proche du l'enquête, on indique que les autorités s'intéressent à une éventuelle piste nigériane.

D'après certains médias, les agresseurs criaient en arabe "Dieu est le plus grand !" pendant qu'ils poignardaient la victime. Ils auraient aussi tenté de la décapiter.