Le leader des JNR avait expliqué que les skinheads présents lors de la bagarre étaient "des jeunes qui ont le malheur d'avoir les cheveux trop courts et une marque de blouson qui déplait à d'autres".

Sur les lieux d'une vente privée à laquelle ils s'étaient rendus mercredi dans le quartier de la gare Saint-Lazare à Paris, "ils ont été pris à partie par cinq militants d'extrême gauche qui leur ont promis de les massacrer à la sortie. Le service d'ordre de la vente privée en a été témoin".

"La sécurité est descendue pour demander aux jeunes d'extrême gauche de s'en aller. Au bout d'une demi-heure d'attente, la sécurité leur a proposé (aux autres jeunes, NDLR) de descendre en disant que cela s'était calmé", avait poursuivi M. Ayoub.

"Quand ils sont descendus dans la cour - la vente se situait dans les étages -, les jeunes d'extrême gauche les attendaient. La sécurité est sortie une deuxième fois pour les accompagner dehors", avait-il dit.

"Un peu plus loin dehors, ces cinq jeunes hommes les attendaient encore. A ce moment-là, les jeunes d'extrême gauche ont porté les premiers coups, en tout cas il y a eu une bousculade", avait assuré Serge Ayoub, figure de la mouvance skinhead française.

 

cinq contre un ne m etonne guere de la lachete des gugussons d'extreme gauche qui a se niveau ne valent guere mieux des laches sans couille et rien d'autre

en tous cas si c est les faits le petit rocquet valls on va moins l entendre

celui ils commencent a me taper suer les nerfs cet espece de petit rastignac merdique ce trou de balls valls de mes fesse qui fait rire tous les voyoux de france

enfin bon attendons les resultats de l'enquete de police ne faisons pas comme les bouffons du ps et leur grandes gueules ridicules mais a 1ere vue le jeune gugusson d'extreme glauque etait loin d'etre un gentil ange que decrive nos merdias who ll be the looser who ll be the winner?

je n y etais pas donc wait and see on n est qu au debut de l enquete