Le patronat (Medef, CGPME, UPA) a mis sur la table mercredi un projet de réforme drastique de l'assurance chômage, notamment la suppression, très polémique, du régime spécial dont bénéficient les intermittents du spectacle. Un dossier que le gouvernement avait souhaité ne pas voir rouvrir, à l'approche des municipales.

 

comme je l aideja dit je suis pour proteger l'agriculture non productiviste et l industrie mais pour notre "sous culture" assistée  ( tele cinema interimaire du spectacle et autre machin a abrutis tel les musee d'art contemporain la presse merdique  je suis pour la mise en concurence totale sans la moindre aide de l'etat