ils sont beaucoup moins laxiste qu  en france

 

Environ cinq millions de personnes en situation irrégulière aux Etats-Unis pourront bientôt demander une régularisation provisoire, selon un nouveau plan de Barack Obama dévoilé jeudi.

Voici le détail des annonces de la Maison Blanche.

LA POPULATION CLANDESTINE ACTUELLE

Environ 11 millions de clandestins vivent aux Etats-Unis, en baisse depuis 2007 quand ils étaient environ 12,2 millions, selon le Pew Research Center.

Environ 60% d'entre eux habitent dans six Etats: Californie, Floride, Illinois, New Jersey, New York, Texas.

Environ la moitié du total des clandestins est d'origine mexicaine, et également la moitié vit aux Etats-Unis depuis plus de 13 ans.

LES RÉGULARISATIONS DE TROIS ANS

Grâce à un nouveau programme, environ quatre millions de clandestins pourront demander au printemps un permis de travail de trois ans, accompagné d'un sursis les protégeant d'une expulsion.

L'immigration clandestine aux Etats-Unis ( AFP / A. Leung/J. Saeki, js/gal/pld )
L'immigration clandestine aux Etats-Unis ( AFP / A. Leung/J. Saeki, js/gal/pld )

Les critères:

- être présent sur le territoire américain depuis au moins cinq ans;

- avoir un enfant citoyen américain ou résident permanent (titulaire d'une "carte verte") né avant le jeudi 20 novembre 2014, quel que soit l'âge de l'enfant.

VOIE SPÉCIALE POUR LES JEUNES CLANDESTINS

Les critères d'un programme créé en juin 2012 spécialement pour les personnes arrivées étant enfant sur le territoire seront assouplis, ajoutant potentiellement 270.000 clandestins aux quelque 600.000 qui en avaient déjà bénéficié au 30 juin dernier.

Les nouveaux critères:

- être présent depuis le 1er janvier 2010 (au lieu du 15 juin 2007 précédemment);

- l'âge maximal de 31 ans en 2012 pour déposer la demande est supprimé;

- les demandeurs doivent être arrivés aux Etats-Unis avant l'âge de 16 ans (inchangé).

- les conditions de diplôme (équivalent du bac) et d'antécédents criminels (pas de condamnation grave) sont inchangées.

EXPULSIONS

Les autorités fédérales concentreront leurs moyens pour expulser en priorité les clandestins jugés dangereux, appréhendés à la frontière ou arrivés depuis le 1er janvier 2014, y compris les mineurs.

Les moyens seront aussi renforcés à la frontière avec le Mexique, et dans le système judiciaire pour accélérer les décisions d'expulsions.

IMMIGRATION LÉGALE

L'administration s'apprête enfin à assouplir la remise de visas pour les travailleurs très qualifiés et les étudiants scientifiques, ce qui concernera potentiellement environ 500.000 personnes.

En particulier, les diplômés étrangers d'universités américaines dans les disciplines en pénurie (sciences, technologies, ingénierie, mathématiques) pourront travailler plus longtemps aux Etats-Unis après leurs diplômes sans avoir à effectuer de démarches de visas, grâce à une extension du programme "Optional Practical Training" (OPT).pas de nationalite americaine