31 janvier 2015

paris trop cher pour tous le monde de toute facons

paris trop cher pour tous le monde de toute facons en plus avec leur loi qu il faut amenager hotel pour handicapes les prix ont bondis resultat plus un seul hotel pas cher à paris  il y a tout a revoir. paris se transforme petit à petit en bocal à riches boboides isole du monde reel.  un peu comme une reserve à animaux exotiques.

je connaissais un hotel a chambre à 40€ vers l opera garnier racheter par une chaine ils ont refait papier peint et par la meme occassion multiplier les tarifs par deux pour les memes prestations. idem les autres hotels amenagement pour mettre aux normes et pas 50% d'augmentation pour la meme chambre.

/un-projet-hotelier-destine-aux-jeunes-ouvre-a-paris-pour-combler-un-vide-

Posté par stetienne à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2015

Logement : un rapport propose la réduction des APL

pour relancer le logement il faudrait que les gens aient un emploi stable

que le prix des terrains baisse de 80%

le reste ce n'est que des elecubrations d'abrutis du ps ou de l ump planques dans des commissions placards dorées

 

Réduction des aides personnelles au logement (APL), suppression de la prime pour travaux de rénovation énergétique, fin progressive des aides à la pierre: un rapport au gouvernement propose plusieurs mesures chocs pour réformer la politique du logement, révèlent jeudi Les Echos.

Le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD), l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'Inspection générale des finances (IGF) avaient reçu pour mission de scruter la politique du logement "à la fois extrêmement coûteuse pour les finances publiques (46 milliards d'euros en 2014, soit plus de 2% du PIB) et régulièrement dénoncée pour son manque d'efficacité (les mises en chantiers sont au plus bas) et ses effets inflationnistes", rapporte le quotidien économique, se référant à ce document "gardé secret depuis l'été dernier".

"Le rapport d'inspection rendu public par Les Echos est un document de travail. Il n'exprime pas la position du gouvernement mais il vient contribuer à sa réflexion", a souligné la ministre du Logement Silvia Pinel, dans un communiqué.

"La priorité du gouvernement c'est la relance de la construction de logements pour répondre aux besoins des Français et le redémarrage d'un secteur essentiel de notre économie. La nécessaire maîtrise des dépenses publiques doit être conciliée avec cet objectif prioritaire", a-t-elle ajouté.

Les auteurs du rapport, qui jugent que les résultats des multiples aides au logement "ne sont pas à la hauteur des attentes", soumettent plusieurs mesures concrètes pour les réformer.

Parmi les plus importantes, ils proposent de "resserrer les critères d'attribution des aides personnelles au logement (APL), en rendant inéligibles à celles-ci les logements dépassant un certain niveau de loyer et de superficie et les ménages disposant d'un certain niveau de patrimoine" et de "mettre fin à la possibilité de rattachement au foyer fiscal des étudiants percevant une aide au logement", indiquent Les Echos. Cette dernière mesure "dégagerait 400 millions d'euros d'économies dès la deuxième année".

"Diverses mesures techniques visent à diminuer l'avantage fiscal actuel du statut de loueur en meublé non professionnel", ajoute le quotidien.

Les auteurs du rapport envisagent également la "suppression pure et simple des +aides à la pierre +", les subventions directes de l'Etat aux organismes HLM leur servant de fonds propres.

Pour diminuer les logements vacants, ils veulent aussi "permettre aux bailleurs particuliers de louer avec des baux de moins de trois ans, voire de pouvoir reprendre le logement en cours de bail".

Le rapport va par ailleurs "à contre-courant des mesures prises depuis l'an dernier pour soutenir les travaux de rénovation énergétique" en prônant "de supprimer la prime pour travaux et de porter la TVA sur ces travaux de 5,5% à 10%".

"Le gouvernement a déjà anticipé et répondu à plusieurs de ces recommandations", fait valoir Mme Pinel dont "le renforcement de la mutualisation de la trésorerie des bailleurs sociaux ou la facilitation de l'accession sociale dans le parc social" ou "le renforcement du prêt à taux zéro" et "l'expérimentation de l'encadrement des loyers".

Sur le front des APL, "un groupe de travail parlementaire sera constitué la semaine prochaine"

Posté par stetienne à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2015

Le caricaturiste algérien Ali Dilem "souhaite bon courage" à la France !

courageux et lucide

Ali Dilem est un dessinateur qui inspire la loi : en 2001, le Code pénal algérien s'est enrichi d'une disposition surnommée "amendement Dilem", une disposition législative qui prévoit jusqu'à un an de prison pour offense au président de la République ou aux corps de l'État. Ce texte, taillé sur mesure pour le dessinateur du journal Liberté, aurait dû lui faire passer l'habitude de caricaturer les généraux du régime algérien. Mais cela n'a pas marché. Selon ses dires, il aime toujours les croquer : "Gros, moustachus, un peu moches et avec des mouches qui leur tournoient autour de la tête." Jusqu'ici, il a toujours échappé à la prison. Son humour grinçant l'a conduit plus de 50 fois devant les juges, à l'occasion de procès intentés par le pouvoir. Les islamistes radicaux ont eu moins d'égards. Ils n'ont pas eu besoin de procès pour le condamner à mort. Pourtant, Ali Dilem n'a jamais caricaturé de prophète. Tout juste a-t-il dessiné, un jour, une main sortant d'un nuage. Cette suggestion lui vaut des haines tenaces qui le poursuivent encore aujourd'hui sous la forme de menaces répétées. Même s'il vit reclus et caché, il refuse qu'on le présente comme "le dessinateur algérien menacé". Venu à Paris pour enterrer ses amis de Charlie Hebdo, le caricaturiste a accepté d'évoquer sa vie quasi clandestine à Alger. Il préférerait ne pas avoir à la raconter. "J'ai longtemps considéré que cela revient à jouer le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Posté par stetienne à 12:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 janvier 2015

mou 1ere en arabie saoudite

arabie saoudite islam humour

ps hollande arabie saoudite humour liberte d'expression

ps hollande humour arabie saoudite

Posté par stetienne à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 janvier 2015

tiens encore dexia et ses x et ses enarques

D'ores et déjà plombés par l'affaire des emprunts toxiques de Dexia, les comptes de près de 1.300 collectivités françaises sont désormais menacés par la hausse du franc suisse, sur lequel ces emprunts étaient indexés. "Avec un taux d'intérêt passé d'un coup de 13,7% à près de 26%, ce sont 700.00 euros d'annuité d'emprunt que nous devrions rembourser jusqu'en 2038", s'alarme Gérard Gicquel, maire d'Elven (Morbihan).

Pour cette commune de 5.600 habitants qui avait contracté, en 2008, un prêt de 3 millions d'euros, la décision de la Banque nationale suisse d'abandonner son taux plancher de conversion à 1,20 euro pour un franc suisse prend des allures de catastrophe.

"Quand on fait la somme des annuités d'emprunt, des baisses de dotation de l'État, des charges supplémentaires comme les rythmes scolaires, on dépasse largement notre capacité d'auto-financement, constate, amer, Gérard Gicquel. Tout concourt à nous mettre la tête sous l'eau et à ce qu'on soit mis sous tutelle".

A la tête, depuis mars, d'une commune déjà très endettée - plus de 2.500 euros par habitant - l'édile multiplie les interventions auprès des politiques, des associations d'élus, des médias pour que l'État réagisse. "C'est une affaire d'importance nationale", renchérit Serge Brosolo, adjoint aux finances de Quiberon, autre commune morbihannaise dans la tourmente.

"Avec un taux d'intérêt qui atteint aujourd'hui 29%, c'est comme si on avait emprunté des dizaines de millions d'euros et non 2,8 millions. On est à 6 fois le taux de l'usure, ce n'est juste pas possible", s'insurge l'élu.

Pour lui, le fonds de soutien de 1,5 milliard d'euros mis en place par les pouvoirs publics pour aider les collectivités à sortir de la nasse des emprunts toxiques "n'a plus aucune utilité" ses moyens ne permettant plus de faire face aux besoins depuis l'envolée du franc suisse. 'autant que les "pénalités de sortie" négociées par les communes avec ce fonds pour sortir de ces emprunts explosent elles aussi : de 6 millions à 13 millions d'euros pour Quiberon, par exemple.

"La seule voie qui nous reste est la voie contentieuse", assène Serge Brosolo. C'est celle qu'a également choisi Auguste Louapre, nouveau maire de Bruz, commune de 18.000 habitants en périphérie de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Comme son collègue de Quiberon, il déplore que l'État n'ait pas apporté de réponse suffisante aux "manoeuvres qui frôlent l'escroquerie" de Dexia, dont l'héritière est la Société de financement local (Sfil) contrôlée à 75% par l'État.

A Bruz, le taux d'intérêt des 4 millions empruntés en 2007 atteint aujourd'hui 27,50%. "Avec un tel niveau, l'endettement de la commune, aujourd'hui de 19 millions d'euros, va doubler", assure le maire. "C'est simple, on ne peut pas payer. Si nous étions une entreprise, nous serions en cessation de paiement. Il faut qu'on nous aide, qu'on se batte pour trouver des pistes de sortie", dit M. Louarpe, trésorier de l'association Acteurs publics contre les emprunts toxiques (Apcet).

Dans l'immédiat, sa commune a décidé de limiter ses remboursements à un taux de 5,5%, le reste étant seulement provisionné. Confrontée non à un emprunt mais à un produit de couverture de taux "très toxique", la ville de Laval (Mayenne) atteint sans doute un record avec un taux d'intérêt qui a grimpé à 50% pour une parité euro franc suisse à 1/1. "Alors qu'il nous reste 10 ans à rembourser, avec un encours de 10 M d'euros, les annuités seraient de 5 millions d'euros", explique l'adjoint aux Finances, Philippe Habault.

Une situation "très pénalisante", selon l'élu, qui espère que le tribunal de Nanterre tranchera en faveur de la ville dans la procédure engagée contre Dexia. Selon M. Louarpe, 1.300 collectivités seraient aujourd'hui concernées dans toute la France, dont une centaine de "cas graves".

Parmi les victimes, on trouve notamment Chambéry, Clermont-Ferrand ou encore la Métropole de Lyon qui, le 1er janvier, a non seulement récupéré les prérogatives du conseil général du Rhône mais aussi une partie de ses emprunts toxiques.

Posté par stetienne à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lol

islam ramadan humour charlie hebdo

Posté par stetienne à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

plus de touriste a paris

lol ils s'en tapent les americains en tous cas si  plus de touristes chinois russes et americains ca remettra les pieds sur terre aux parigots tete de veaux qui pettent plus haut que leur cul.c est claire que paris en rapport qualite prix ca faut plus grand chose.

La ville de Paris va porter plainte pour "préjudice" contre la chaîne américaine Fox News, au sujet de propos sur des zones musulmanes de non-droit dans la capitale française, tenus à l'antenne après les attentats.

"Une plainte va être déposée dans les prochains jours", a-t-on appris mardi auprès de la mairie de Paris, au sujet de la présentation "erronée" de quartiers de Paris comme "très dangereux" par la chaîne.

La décision n'a pas encore été prise sur le ou les lieux du dépôt de plainte, à savoir Paris et/ou les Etats-Unis.

La ville de Paris a bien noté les excuses de la chaîne, a-t-on précisé de même source, mais souhaite cependant engager une procédure.

"On a été insultés", a affirmé la maire de Paris, interrogée par CNN mardi à l'occasion de la visite du maire de New York dans la capitale française. Anne Hidalgo a déclaré que les propos de Fox News avaient "nui à l'image, en colportant des informations qui sont mensongères".

Interrogé par l'AFP, le vice-président de Fox News Michael Clemente a exprimé sa "solidarité avec les Français au moment où ils sont en train de se remettre et de reprendre une vie normale. Mais nous trouvons que les propos du maire (de Paris Anne Hidalgo, ndlr) au sujet de la plainte sont tout à fait déplacés".

Fox News a multiplié les excuses après avoir diffusé des affirmations de commentateurs faisant état de zones de non-droit interdites aux non-musulmans en Europe, tenues à l'antenne après les attaques islamistes meurtrières à Paris.

Un commentateur et un journaliste de la chaîne ont affirmé qu'il y avait, en France et au Royaume-Uni notamment, de telles zones. Un journaliste de Fox News présenté comme un "expert", Nolan Peterson, a repris ces allégations concernant Paris, en présentant une carte de la capitale française délimitant certains quartiers où il affirmait que la police ne mettait pas les pieds.

Posté par stetienne à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 janvier 2015

quel faux cul se popov

Sergeï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, participait à la marche.

De nombreux médias et responsables russes se démarquent désormais de la solidarité mondiale que continue de susciter l'attentat la semaine dernière contre Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts.

Ainsi, l'autorité russe de surveillance des médias, Roskomnadzor, a appelé vendredi les médias russes à « s'abstenir de publier » les caricatures sur le prophète Mahomet de Charlie Hebdo. Les caricatures vont à « l'encontre des normes éthiques et morales établies pendant des siècles de cohabitation entre différents peuples et confessions religieuses » sur le territoire de Russie, a-t-elle estimé dans un communiqué.

 

la liberte d'expression est universelle et non negociable point barre

Posté par stetienne à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

franc suisse et fin de l euro

Quant à la recommandation de « trading » de la BNP pour le 15 janvier, elle était d’être « long » d’euro (c'est-à-dire d’avoir acheté des euros) et « court » de franc suisse (d’avoir vendu des francs suisses). Le site Zerohedge a noté cette bévue magistrale avec malice ( https://twitter.com/zerohedge/status/556007540606382080 ).


[smilie=icon_smile033.gif] :mdr: :mdr:
des cadors pour sur


https://www.facebook.com/notes/fran%C3% ... 7019252038

donc pour les boursicoteurs ca veut dire hausse de la bouse car qe mise en place puis apres retour sur terre car grece va quitter l euro suivit de l espagne et portugal de l italie et en final de la france

Posté par stetienne à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]