Félix, un Béninois de 17 ans, n'a jamais été inscrit dans une école et travaille depuis plusieurs années dans un atelier de couture. Mais depuis 2012, il bénéficie de cours gratuits dans le cadre d'une "école de la deuxième chance", une initiative visant quelque 700.000 jeunes non scolarisés ou déscolarisés à travers son pays.

"Avant d'aller à l'école, j'étais comme les gens qui sont morts, parce que je ne savais pas lire et écrire. Mais aujourd'hui, je sais. Et je suis content", dit à l'AFP Félix Ayededjou, un des 18 élèves du Programme de cours accéléré (PCA) de Pobè, commune rurale de 150.000 habitants dans le sud-est du Bénin.

des jeunes qui apprecient l ecole ca change des racailles de banlieue