Image


"Le couple y loge royalement sa « gouvernante « . Un mobile home habillé d’une terrasse grand luxe, comme on peut le voir. Chantal Moreau, 55 ans, vit dans ce palace à l’année avec son fiston.
Femme à tout faire du domaine depuis mai 2013, elle veille sur le mas, sa piscine et son parc de 9 hectares, va chercher les parents, les enfants, les amis à la gare d’Avignon pendant les vacances et les week-ends, fait le ménage dans la baraque de 280 m2
, les courses au supermarché, la popote pour les VIP, etc.


Valls n’a rien vu, rien entendu

Cette veinarde touche 1 560 euros par mois, sur lesquels elle reverse 350 euros pour … le loyer de son mobile home de luxe.
Et elle était censée, en prime, payer elle-même ses charges sociales! En août 2013, ses riches employeurs lui ont fait signer un contrat d’autoentrepreneur…
Mais ce conte de fées vient de tourner en eau de parfum et de boudin.
La gouvernante n’a pas voulu monter son dossier de travailleur indépendant. Mieux: monsieur, patron des médias Lagardère, ex-auditeur à la Cour des comptes et ex-conseiller du ministre de l’Économie Bérégovoy, et madame, femme d’affaires, ont malencontreusement « oublié » de lui réclamer
la moindre facture pendant deux ans et demi … Si bien qu’en septembre, « Le Canard » ayant commencé à mettre son bec dans leur paradis provençal, tout le monde s’est affolé.
Le patron de gauche Olivennes a sommé en vain Chantal Moreau de prendre le statut d’autoentrepreneur.
Dix jours plus tard, la bonne se voyait sucrer net son salaire ! Depuis, l’effrontée servante a porté plainte. Elle s’incruste dans son mobile home, parle de travail dissimulé, de licenciement abusif et ose réclamer ses émoluments et des congés payés, la friponne !
Pourquoi pas un coffret Chanel pour Noël, aussi? Las! le 1″ décembre, le bureau de conciliation des prud’hommes d’Arles a déjà ordonné à sa patronne fortunée – qui fait appel- de lui verser 4 680 euros de rappel de salaire.
Le limogeage, lui, sera examiné le 17 mars …
Conséquence tragique des ratés immobiliers et de la gestion du personnel, le petit paradis du couple Olivennes-Fressange ne sent plus seulement la lavande mais aussi un peu le soufre.
Le 7 août, en pleine polémique sur le permis de construire, Manuel Vails, qui avait ses habitudes chez ses amis, a préféré déjeuner avec eux à Maussane, une bourgade voisine.
On espère que le Premier ministre a pu apporter un peu de réconfort aux persécutés. "

Christophe Nobili

Source: Le canard enchaîné 23/12/2015


Fais ce que je dis mais pas ce que je fait ,et dire que ces toujours cette gauche caviard qui nous vienne donner des leçons.

Olivienne est aussi le patron d'E1 ( ouvertement anti FN ) et un ancien de la LCR.