Montpellier : un étudiant de 20 ans tué par un multirécidiviste

Ressortissant algérien, il est décrit comme un marginal installé depuis une quinzaine de mois à Montpellier, et n'est pas vraiment un inconnu dans le milieu judiciaire. Il a retrouvé la liberté en 2016 après une longue période de détention provisoire dans une affaire de meurtre survenu dans les Hauts-de-Seine.

A plusieurs reprises dans son existence, il a été interpellé pour des faits de violences, parfois avec armes, sur la voie publique en région parisienne. Dans le quartier du plan Cabanes-Gambetta, où il résidait à Montpellier, il était connu pour son comportement outrancier et pour être souvent alcoolisé.

1/ce gugusse na vait rien a faire en france

2/le ou la jugeotte qui l a remis en liberté hop licenciement  y en a ras le bol de l'irresponsabilité des jugeottes et des pschychiatres