J'ai frémi pour ces grandes dames

Ces beaux seigneurs si émouvants

Qui montraient tant de grandeur d'âme

De noblesse de sentiments

Avant que leurs têtes grimacent

Au bout des piques acérées

Agitées par la populace