30 septembre 2018

des nouvelles de la racaille Théo luhaka

et de la grosse merde molle enarque hollande

Théo Luhaka, symbole des violences policières, mis en examen pour escroquerie


La justice soupçonne le jeune homme d'avoir participé à une vaste fraude portant sur des centaines de milliers d'euros d'aides publiques octroyées dans le cadre du dispositif des «emplois d'avenir», mis en place sous le gouvernement Hollande.

Source: Externe

Posté par stetienne à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 septembre 2018

l'union europeenne nous coute une fortune

Posté par stetienne à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2018

angouleme-une-trentaine-de-personnes-attaquent-un-bus-avec-des-battes-et-des-sabre!!!!!!

racailles,immigration,bande,angouleme,justice laxiste,juge pour mineur,remettre bagne en fonctionnement,supprimer les juges pour mineurs,projet pour la france,insécurité,transport en commun

https://c.leprogres.fr/faits-divers/2018/09/27/angouleme-une-trentaine-de-personnes-attaquent-un-bus-avec-des-battes-et-des-sabres

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/10/01/97001-20181001FILWWW00032-nantes-un-bus-attaque-par-une-quinzaine-de-jeunes.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/09/27/01016-20180927ARTFIG00289--grenoble-dans-l-enfer-de-la-violence-quotidienne.php

il est grand temps de remettre bagne pour mineur en fonctionenment et de virer tous les juges pour mineurs qui sont ultralaxistes et servent à rien du tout tout en coutant tres cher aux contribuables

Grenoble, quand la violence devient gratuite

ps plus de police ca sert à rien ce qu il faut c est moins de juge(donner le pouvoir judiciaire aux policier pour petite délinquance) moin d'avocaillon et plus de bagnes et prisons sans confort low cost pour enfermer les racailles

VIDÉO - Pécresse favorable au "doublement des peines" en fonction des quartiers

ma solution

1/donner pouvoir judiciaire aux policiers comme ca la racaille choppé et jugé et enfermer en meme temps

2/munir policier de lance filet  et de fusil a marqueur  pour identifié racailles en fuites

Posté par stetienne à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

nos amis les drogues et cassos

https://c.leprogres.fr/faits-divers/2018/09/27/rodez-le-chef-de-la-police-mortellement-poignarde

Connu pour sa dangerosité mais libre comme l'air, le laxisme à la Française n'a pas de limite !

entre parenthese les merdias mettent le nom d ela victime mais pas le nom de l agresseur pourquoi donc?

Il avait notamment dégradé la porte de l’Hôtel de ville le 11 avril dernier et avait menacé à plusieurs reprises des responsables de la municipalité après un différend relatif à son chien, un chien d’attaque de catégorie 2, qui nécessite une autorisation.

bon esperons que se cassos de service finissent sa vie en taule

sinon il y a la loie sur les chiens mechants qui normalement doivent etre castrés or on en voit de plus en plus

bref à quand un durcissment de la loi et l'éradication de ces saletes de clébard

sinon pour le cassos  ca souleve les problemes du à la drogue et le laxisme de la justice

 en attendant le policier et mort et il va falloir nourrir ce cassos  au frais du contribuable en prisons!!!!or la France n a plus les moyens de ca donc on rétabli peine de mort et hop bon debaras

Posté par stetienne à 11:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 septembre 2018

agnes Saal et jean paul Cluzel ont des disciples

Une école rennaise paye près de 10 000 euros de taxi à ses étudiants pour aller à Disneyland

Après Agnès Saal, c'est Jean-Paul Cluzel, ex-patron du Grand Palais à Paris, qui a explosé le budget taxi : 410 000 euros de 2011 à 2014...

Posté par stetienne à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

disparition des hérissons

Posté par stetienne à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2018

les conséquences d'une justice ultralaxiste

la seul solution remettre bagnes en fonctionnement construire prisons low cost sans confort ( suiffit de virer le surplus de jugeottes et avocaillons en trop pour financer)

donner le pouvoir judiciaire a la police pour incivilité et petite délinquance

Meurtre au couteau : l'ado de 17 ans a été tué pour une trottinette

On en sait un peu plus sur la mort d'un jeune homme de 17 ans, tué à Paris, d'un coup de couteau, dans la nuit de samedi à dimanche dans le Ve arrondissement de Paris.

Il était environ minuit sur le port de la Tournelle, dans le Ve arrondissement de Paris.

Un adolescent de 17 ans a été tué de trois coups de couteau dans le ventre. Les secours sont intervenus rapidement, mais le jeune garçon est mort sur place, vers 1h30 du matin.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agression a eu lieu à la suite d'un "différend au sujet d'une trottinette", selon la police.

L'auteur des coup de couteau, âgé de 18 ans, a pris la fuite. Désigné par des témoignages, il a été interpellé en possession d'un couteau ensanglanté vers 2h30 devant son domicile dans le XIIIe arrondissement de Paris. Il a été placé en garde à vue.

Son frère a tenté de s'opposer à l'intervention de la police, avant d'être interpellé à son tour.

Posté par stetienne à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Quand Benalla dégainait son arme pour un selfie... en plein restaurant

va bien falloir qu il crache le morceau le minuscule mini tout petit  micron

pourquoi il a embauche se taré  du bulbe de benalla

Surréaliste, la scène se déroule le 28 avril 2017, entre les deux tours de la présidentielle qui a vu Emmanuel Macron l'emporter. Nous sommes à une semaine du second tour, et le candidat est en meeting à Poitiers.

Selon Mediapart [article payant], Alexandre Benalla est alors sollicité pour un selfie. Surprise: sur le cliché, Alexandre Benalla apparaît avec deux autres hommes et l'auteure du selfie... arme à la main.

Une photo qui pose deux problèmes: premièrement, Alexandre Benalla n'avait aucune autorisation pour détenir une arme à l'époque. 

Deuxièmement, il a toujours assuré n'avoir "jamais" sorti son arme en dehors du QG de campagne du candidat Macron.

La photo a été authentifiée

Préventivement à toute accusation, Mediapart a fait analyser la photographie: réalisée avec un Iphone SE, elle a bien été prise à la date dite, le 29 avril 2017, à 0h30. Les données du cliché font par ailleurs apparaître les coordonnées GPS correspondant exactement à celles du restaurant "Les Archives", 14 rue Édouard Grimaux, à Poitiers.

Enfin, Mediapart a soumis la photo à un test "ELA" (Error Level Analysis), afin de démontrer qu'elle n'a pas été truquée.

Or jusqu'ici, la version d'Alexandre Benalla n'avait pas varié sur ces deux points: il a reconnu avoir fait la demande "d’acquérir et de détenir des armes dans le QG" d’En Marche! pendant la campagne. Et rappelle que cette demande a été acceptée par la préfecture de police, pour détenir "des armes, des Glock 17 de mémoire, mais dans le QG uniquement".

"On n'est pas mabouls"

Face à deux journalistes du Monde, qui lui demandaient: "N’êtes-vous jamais sorti avec?", la réponse de Benalla était sans ambiguïté: "Non, jamais. On n’est pas mabouls, il y a un risque pour la réputation du candidat…"

Une fois M. Macron élu, M. Benalla n’obtiendra un permis de port d’arme que le 13 octobre 2017 dans le cadre de ses missions à l’Elysée, avait indiqué le 23 juillet le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale.

Ce permis lui a depuis été retiré après son licenciement et sa mise en examen le 22 juillet pour des violences sur un manifestant en marge du défilé du 1er-Mai place de la Contrescarpe à Paris.

Son avocat: "Lâchez-le"!

Son avocat Me Laurent-Franck Liénard a minimisé ces révélations: "Je m’étonne, alors qu’il y a des choses sérieuses à traiter dans ce dossier, qu’on continue à chercher des éléments tous azimuts pour nuire à la réputation de Monsieur Benalla. Lâchez-le !", a déclaré l’avocat, qui souhaite se concentrer sur l’audition de son client prévue vendredi chez les juges d’instruction parisiens.

Si le parquet de Poitiers, compétent territorialement, décidait d’enquêter sur les faits exposés par Mediapart, il devrait notamment déterminer s’il s’agit bien de l’arme de M. Benalla et s’il disposait des autorisations requises. A moins que les faits ne soient joints à l’instruction en cours à Paris.

Posté par stetienne à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,