paris hidalgo drogue trafiquant de drogue ps dealers projet pour la france paris ville poubelle

Au nord-est de Paris, plongée édifiante dans un quartier entier sous l'emprise du crack

REPORTAGE - À quelques encablures de la «colline du crack» de la porte de la Chapelle, évacuée cet été, consommateurs et dealers occupent la place Stalingrad et les abords du canal de l'Ourcq, dans le XIXe arrondissement.

Des toxicomanes qui piochent dans l'assiette des clients en terrasse, attrapent les couteaux, empochent le pourboire. Qui urinent contre le mur en plein jour. Et qui, de rage, cassent les vitrines. Voire agressent les passants. «C'était épouvantable depuis un an, c'est devenu invivable!», assène Dominique Dettome, responsable du soir au Jaurès Café, près du bassin de la Villette. «Nos droits élémentaires de citoyen à la tranquillité et à la sécurité ne sont plus respectés», s'effare le Collectif 19 Stop crack. La pétition de ces «riverains et commerçants de la place Stalingrad», lancée il y a un mois, à l'adresse du préfet de police, a réuni plus de 3400 signatures. Tandis que la maire de Paris vient d'annoncer son plan pour endiguer le trafic de crack dans le nord-est de la capitale, ce sont les salariés des cinémas MK2 du XIXe arrondissement qui appellent, ce samedi, à un «rendez-vous citoyen».

Mendicité insistante

La place Stalingrad est «redevenue la chasse gardée des dealers de ...

Que fait l’état, cela fait des semaines que c’est sur la place public ...
Il faut peut être donner le processus:
1 on repère les principaux participants vidéo ...
2 on les arrêtent
1 étranger en situation régulière ou irrégulière direction l’aéroport et retour au pays
2 français direction prison avec cure de désintoxication pour les toxico
2.a interdit de territoire sur Paris et région parisienne et oh la province c est pas une poubelle vous avez voulu vous abruti boboide tiers mmonidste bien pensant  donc gardez vos dechets on en veut pas en province
2.b jugement et prison sans remise de peine
Si il manque des lois ou si des lois empêchent ce process, on va à l’assemblée national et on fait voter ou modifier la loi

Voilà à quoi doivent servir des politiques et Philippe Premier au lieu de se marrer en coin il faudrait qu’il commence à bosser ………

 

out est prêt, pourtant, pour stopper la vente et la consommation; l'ennui c'est l'incapacité volontaire, forme d'acédie civique, l'aboulie des responsables politiques et sanitaires qui règne partout: "Pas vu , pas pris, on est tranquilles encore un bon bout de temps" c'est l'adage de la municipalité parisienne, Hidalgo en tête, qui estime avoir des questions bien plus importantes à traiter: relations de copinage à ménager, laisser les trafiquants en liberté, éviter de "désespérer les banlieues", ménager les chefs de gangs "ce sont nos amis parfois", enfin lâcheté-complicité-forfaiture partout dans tous les domaines et au Conseil de Paris, car les consommateurs et les dealers sont peut-être aussi des électeurs. ET cadeau, on ne paie pas d'impôts ni sur la vente ni sur la consommation: un paradis des contribuables en plein Paris; ça fait la nique à Macron ! Il y a des limites au civisme.
Evidemment il est beaucoup plus facile et rentable de tout faire pour assommer les automobilistes de contraventions: difficile de cacher une voiture comme un paquet de drogue; mais on pourrait ralentir les arrivées de cannabis en tirant les oreilles de notre ami le roi du Maroc, d'où provient la plus grande partie de cannabis consommé, non ?
Merci Madame, on n'oubliera jamais ce que vous faite pour les Parisiens quotidiennement ...

Hidalgo a toujours été en faveur des migrants et laxiste avec la délinquance. En ayant longtemps refusé la vidéo surveillance, elle a mis Paris très en retard par rapport aux autres capitales . Tout est sale . Il n’est qu’à voir le Bois Boulogne qui devient une poubelle avec par exemple le nouveau camp de gitans

Dans le 19e la police est au courant et en protège certains, plusieurs personnes que je connais se sont fait menacer par la police lorsqu'elles ont nommées et identifiées des dealers algériens.

Le nom va bien STALINGRAD 1942-3 c'etait les boches 2017-18 ce sont nos subsahariens et mediteraneens mais les russes ne sont pas loin!!!!!!!!

" Touche pas à mon dealer " c'est un peu le slogan de la mairie de Paris et accessoirement celui de la Préfecture de Police car il y a longtemps que tous ces malfrats sont identifiés, répertoriés. Le sort des riverains est secondaire dans toutes ces histoires, comme celui des femmes Porte de la Chapelle.