au final c est nous qui payons car les fat cats assureurs vous le font payer

quand à la séverite des jugeottes mort de rire

chez moi une racaille non solvable qui conduit sans permis 9 fois choppé par les poulets et  9 fois devant la jugeotte et pas de prisons donc............

 

Si le chiffre de conducteurs qui roulent sans être assurés est relativement stable, le nombre de victimes a progressé de près de 10% en cinq ans. Une augmentation des cas qui se traduit par une hausse des dépenses du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO).

Un gendarme du peloton autoroutier de Dijon Crimolois contrôle un chauffard sur l'autoroute A39, le 11 août 2011. ( AFP / JEFF PACHOUD )

"Un gendarme du peloton autoroutier de Dijon Crimolois contrôle un chauffard sur l'autoroute A39, le 11 août 2011. ( AFP / JEFF PACHOUD )

Aujourd'hui, en France, 750.000 conducteurs roulent seraient en défaut d'assurance alors que la couverture automobile est obligatoire, relève ce vendredi 8 février Europe 1. Un chiffre relativement stable depuis plusieurs années, mais dont le coût est de plus en plus important, souligne la station.

En effet, en cinq ans, le nombre de victimes des conducteurs non-assurés a augmenté de près de 10%. L'année dernière, 26.000 dossiers, dont 109 accidents mortels, ont été traités par le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) qui indemnise les victimes d'accident de la circulation quand le responsable n'est pas identifié, quand il n'est pas assuré ou quand son assureur est insolvable. Dans les autres cas, ce sont les compagnies d'assurance qui prennent en charge l'indemnisation.

Une augmentation des cas qui se traduit par une hausse des dépenses du FGAO. L'an dernier, le coût des indemnisations s'est chiffré à 150 millions d'euros. "Les montants d'indemnisation progressent parce que la médecine progresse, que les prothèses sont meilleures et plus coûteuses, que l'espérance de vie progresse. Ce sont de bonnes nouvelles pour les victimes, mais ça se traduit par des coûts qui augmentent", souligne Julien Rencki, le directeur général du fonds de garantie, à Europe 1.

UN FICHIER DES VÉHICULES ASSURÉS POUR FAIRE LA CHASSE AUX CONTREVENANTS

La conduite sans assurance peut être sanctionnée par une amende de 3.750 euros parfois assortie de peines complémentaires comme la suspension ou l'annulation de permis avec interdiction de le repasser, et la confiscation du véhicule. Le défaut d'assurance est lui passible d'un amende forfaitaire de 500 euros lors d'une première constatation d'infraction. En cas de récidive, la peine peut aller jusqu'à 7.500 euros d'amende et des sanctions complémentaires.

Un fichier répertoriant tous les véhicules assurés (FVA) est mis à disposition des forces de l'ordre depuis le 1er janvier 2019 afin de lutter contre la conduite sans assurance. Il "contient les informations relatives aux contrats souscrits par les assurés : l'immatriculation du véhicule, le nom de l'assureur et le numéro du contrat avec sa période de validité", expliquait en septembre dernier les ministères de l'Intérieur et de l'Économie. À terme, "les lecteurs automatiques de plaques d'immatriculation dont sont équipées les forces de l'ordre pourront détecter les véhicules non-assurés".