projet pour la france

29 juin 2019

L'Ethiopie, nouvel Eldorado du textile

Pour découvrir comment les vêtements à petits prix sont aujourd'hui fabriqués, il faut prendre l'avion et partir loin de France. Mais surprise, ce n'est pas en Asie que nous allons nous rendre. Cap au Sud, à 7 heures de vol de Paris, direction l'Ethiopie, un pays immense, aussi vaste que la France et l'Espagne réunies. L'Ethiopie qui a décidé de tout mettre en œuvre pour concurrencer la Chine, afin de devenir le prochain atelier du monde, et vous allez voir avec quelles armes redoutables( cherchez pas salaire 20€ par mois) le pays compte s'y prendre.

Posté par stetienne à 20:44 - travail - Commentaires [0]
Tags :

28 juin 2019

mais coulé le ce bateau de collabos à migrants

il est plus que temps d'utiliser la force contre ces tarés du bulbe collabos a migrants

Avec 42 migrants à bord, le Sea-Watch 3 force le blocus italien

Cette entrée illégale dans les eaux territoriales italiennes a mis Matteo Salvini hors de lui.

Carola Rackete, elle, risque des poursuites judiciaires pour aide à l'immigration clandestine et une amende de 50 000 euros, comme le veut le décret pris par Matteo Salvini.

de toute facons les collabos a migrants sont ultraminoritaire dans les urnes la  grosse majorité d ela population en a ras le bol de ces migrants

ces ong sont des passeurs a migrants elles doivent etre jugées comme trafiquant d'etre humain et envoyé en taule( quoique l asile pschychiatrique serait mieux recommendé  pour ces tarés du bulbe pro migrant)

et leur bateaux coulés

sea-watch = open society =SOROS.
c'est lui qu'il faudrait faire couler  il faut lui interdire de mettre les pieds en europe à ce gros enculé de soros

 

 

Posté par stetienne à 09:48 - immigration - Commentaires [0]
Tags : , ,

26 juin 2019

les putes en marche a macron le minuscule lol

LA CANICULE ET LES VOITURES DES MINISTRES (ft. Ndiaye, Blanquer, De Rugy, Riester, Fesneau)

apres ces bouffons enlevent leur cravate mort de rire  et fustige les joggeurs

Agnès Buzyn, a pointé jeudi les "comportements à risque", notamment des "irresponsables" qui "continuent de faire leur jogging entre midi et deux heures".!!!!!!

on reve d'une france  ou les ministres montreraient l exemple en allant en transport en commun  ferait enlever la clim de leur bureau ..............

 

Posté par stetienne à 21:42 - Commentaires [0]
Tags : , , , ,

des petasses voilées de l islam dans une piscine à grenoble

qu'est ce qu on attend pour enlever la nationalité françaises a ces pouffiasses et les renvoyer a grand coup de pompe au cul au bled lecher le cul de leur chameau

tolérance zero pour les pétasses voilées d el islma et le communautarisme

il est plus que temps de faire de la répression contre ces pétasses islameuses

https://www.lematin.ch/monde/femmes-burkini-piscine-grenoble/story/18109330

Posté par stetienne à 09:51 - Commentaires [0]
Tags : , ,

tant mieux :Un Salvadorien et sa fille de 2 ans se noient en tentant de gagner les Etats-Unis

et que sa serve de lecons aux candidats migrants

zero immigrations vite

l'immigration ca sert juste aux tres riche pour casser nos acquis sociaux ca remplis les prisons et ca sert juste à justifier aux jugeottines et avocaillons leur salaires de gratte papiers

ZERO IMMIGRATION et qu on coule les bateaux des ong collabos à passeurs

je n ai aucune sympathie pour tous ces parasites migrants ni pour les trou du cul des ong et autres collabos cul benits( ton vieux papuex sénile et le cul benit moi je l encule a sec dieu n existe pas les religions c est de la merde et des sectes rien dautre) et gauchiotte débile boutonneux au qi de moules hydrocéphales

l'immigration c est comme les boshs en 39 rien d'autre

Posté par stetienne à 09:21 - immigration - Commentaires [0]
Tags :

25 juin 2019

Agriculture de conservation: quand le "sans-labour" gagne du terrain

chez moi avant il y avait plein de narcisse dans les pres

maintenant plus rien à cause labourage et fauchage plusieur fois par an:(

les agriculteurs sont les 1er destructeurs  de la biodiversité

Agriculture de conservation: quand le "sans-labour" gagne du terrain AFP13/06/2019 à 13:45

"Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )

"A certains moments, la chimie ne marche plus. Qu'est-ce qu'on fait? Il faut qu'on remette de l'agronomie dans notre système": comme Stéphane Schoumacher, céréalier dans la Marne, de plus en plus d'agriculteurs tentent l'agriculture sans labour, pour réduire leurs charges et ramener de la vie dans les sols.

Abrités sous un hangar, alors que la pluie tombe dru sur les champs de blé et de colza de la Marne, une dizaine d'agriculteurs écoutent avec attention un ingénieur agronome, animateur du club Agrosol pour le compte de la coopérative Vivescia, leur expliquer comment modifier leurs pratiques et passer en agriculture de conservation des sols (ACS).

Jean-Luc Forrler brandit des pieds de colza, attaqués par des charançons (coléoptères blottis dans les tiges qui éclatent, NDLR): "Il faut nourrir vos plants, les insectes vont privilégier les colzas les plus chétifs", explique à ces paysans de tous âges M. Forrler, véritable "coach" des paysans.

"Entre 1998 et 2000, les cours des céréales étaient très bas, il fallait trouver des moyens de baisser les charges", rappelle-t-il pour expliquer son engagement dans ces pratiques.

Dans le viseur, la mécanisation, qui représente "plus de 50% des charges", selon Stéphane Schoumacher, hôte de ce tour de plaine.

Source: Externe

Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, regarde la qualité du sol, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )"> Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, regarde la qualité du sol, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI ) __legend">Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, regarde la qualité du sol, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )

Car ce type d'agriculture, qui repose sur trois leviers -suppression du labour, modification des rotations et couverts végétaux entre les cultures pour ne jamais laisser les parcelles à nu-, vise aussi à "assurer un revenu correct sur l'exploitation", explique Savine Oustrain, de Vivescia.

La moisson catastrophique de 2016 a, selon elle, agi comme un déclic: "Depuis trois ans, le club Agrosol est passé de 100 membres à 350 dans le Grand Est. Certains agriculteurs se sont rendu compte qu'il fallait peut-être changer de système".

Sous un ciel chargé de nuages gris, M. Schoumacher admire ses champs de blé d'un beau vert tendre, avant d'arracher une motte de terre pour montrer la qualité retrouvée de ses sols, dans lesquels on observe les restes de cultures précédentes, comme des résidus de maïs.

"Les résidus se décomposent plus lentement et servent de garde-manger pour les vers de terre. Plus vous avez de résidus, plus vous avez de vie du sol", explique-t-il.

- Une aubaine pour le revenu... et le climat -

Mais ces techniques peuvent également servir contre le changement climatique: les couverts végétaux plantés entre les cultures, souvent des légumineuses comme le pois, captent l'azote de l'air pour le fixer dans le sol.

"Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, regarde la qualité du sol, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )"

Source: Externe

Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, regarde la qualité du sol, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )"Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, regarde la qualité du sol, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )

Stéphane Schoumacher, céréalier à Cuchery, regarde la qualité du sol, le 5 juin 2019 dans la Marne ( AFP / FRANCOIS NASCIMBENI )

Outre cet apport d'azote, "les insecticides, ça fait quatre ans qu'on s'en passe en colza, dans les cultures céréalières, ça fait deux ans et demi, sans impact sur le rendement", assure Etienne Mignot, en école d'ingénieur, dont le père est engagé en agriculture de conservation depuis cinq ans.

Mais, car il y a un "mais", "aujourd'hui, les plus grosses difficultés, c'est avec les herbicides, on n'arrive pas à faire sans", explique M. Mignot.

Une fois par an, les agriculteurs en ACS recourent au glyphosate, cancérogène probable selon une agence internationale, pour nettoyer leur parcelle des couverts végétaux, afin que la culture qu'ils plantent puisse se développer.

Sur la ferme familiale, assure Etienne Mignot, c'est 0,2, 0,3 litre par hectare, pas plus.

En contrepartie, "on a moins de travail (superficiel) du sol. On est en moyenne à 40 à 50 litres de fioul à l'hectare. En système conventionnel, c'est 70 à 80 litres".

"Face à des incidents climatiques de plus en plus fréquents, et de plus en plus accentués, on est plus résilient", fait valoir M. Schoumacher, qui assure que "le fait de ne pas travailler les sols, ça protège votre sol du gros orage, de la sécheresse", car l'eau "va s'infiltrer plus vite", grâce aux vers de terre et aux racines qui aèrent le sol.

"Toutes les charges phytosanitaires sont divisées par deux", ajoute-t-il. Il voit dans l'interdiction du glyphosate le seul frein potentiel au développement de cette pratique.

Mais selon M. Forrler, pour les néophytes, "le problème est beaucoup plus psychologique que technique. La question qui revient le plus, c'est : +Je ne sais pas si je fais bien ?+. Du jour au lendemain, vous changez totalement de mode d'emploi. C'est là que la notion de groupe est importante".

Posté par stetienne à 08:53 - agriculture - Commentaires [0]
Tags :

24 juin 2019

Allemagne - Angela Merkel : les néonazis « doivent être combattus dès le départ et sans aucun tabou » https://f7td5.app.goo.gl/

Allemagne - Angela Merkel : les néonazis « doivent être combattus dès le départ et sans aucun tabou »

ben c'est simple la grossen kartoffel tu renvois tous les migrants au bled  au lieu de les importer massivement pour faire plaisir à tes petits copain grands patronat rapace

car espece de grosse vache tu es la seul responsable de la monté des "neonazis"

Posté par stetienne à 15:15 - europe - Commentaires [0]
Tags : , ,

la mamoutherie bat completement de l aile

ils embauche prof assitante social, flic ,gentil animateurs à racailels bref ils sont tout sauf enseignant

c est pas une question d epognon il y en a suffisament

il faut commencer par virer tous les pedagogos planquer au ministere dans les rectorats ou iufm ( enfin le nouveau de se truc totalement inutile)

soit ils vont devant éleves soit ils sont virés

l'education n'est pas un droit mais un devoir

les  glandus et racailles  qui viennent juste pour faire chier prof hop a 12 ans sur un chantier a pousser brouette

les parents d'éleves hop poubelles

les parents qui agressent prof hop leurs merdeux virés

la aussi c est jsute un manque de courage politique de ne pas s'attaquer aux problemes des pedagogos

( ps attention les profs dans leur immense majorité  sont pas des pedagogos je parle des bouffons des ministeres rectorat iurfm) cf le rectorat qui a annulé l expulsion d'eleves fouteurs de merde

mamouth fsu trou du cul pedagogo rectorat iufm

 

Posté par stetienne à 15:10 - education, enseignement - Commentaires [0]
Tags : ,