Permanences dégradées: 20 députés bretons appellent à ne pas s'habituer à "l'intolérable" lol mort de rire

rien a secouer de ces chouineurs qui ne representent ni la France ni les Français

ils veulent le dialogue ben c'est simple : proportionnelle en un tour et referemdum 

car messieurs les putes en marche vous representé ni la France ni les Français juste des magouilleurs et plaignez vous pas en 1793 on coupait les tetes

Nous sommes en train de nous habituer à l'intolérable", s'alarment 20 députés bretons de la majorité dans une tribune publiée mardi sur le site de franceinfo, après une nouvelle série de dégradations de permanences de parlementaires de la majorité présidentielle.

"On voit nos permanences murées, cassées, les députés dénoncés sur tel ou tel réseau social parce qu'ils auraient mal voté, certains ont eu leur domicile visité et même incendié", rappelent les signataires de la tribune, dont le député LREM Florian Bachelier, premier questeur de l'Assemblée nationale.

"Et certains, qui croient que les réseaux sociaux permettent toute veulerie, lâcheté, insulte, s'en félicitent même. Cet ensauvagement des mots et du monde ne peut produire que le pire et pourtant certains soufflent sur ces braises", accusent-ils.

"Nous ne laisserons pas se développer la haine sur internet et dans la société (...). Il ne sera jamais toléré que la violence et la destruction se substituent au dialogue et à la démocratie", avertissent les 20 députés LREM, comme Sandrine Le Feur, Hervé Berville et Gaël Le Bohec, ou Modem, comme Erwan Balanant et Jimmy Pahun.

"Plutôt que de détruire les institutions, il nous faut tous être capable de définir celles dont nous avons besoin", soulignent encore les signataires.( ben bichoune c est simple proportionnelle en un tour et referemdum comme en suisse )

La classe politique a condamné lundi les attaques contre des permanences de députés LREM, parfois emmurées ou taguées après la ratification du Ceta, voire saccagées comme à Perpignan en marge d'une manifestation de "gilets jaunes".

Face à ces violences, le ministère de l'Intérieur a demandé une vigilance particulière ce week-end pour les domiciles et permanences.

Une dizaine de permanences ont été prises pour cible, dont celles de Rémy Rebeyrotte (Saône-et-Loire) dès le lendemain du scrutin avec du fumier, de Jean-Baptiste Moreau à Guéret (Creuse) ou encore Barbara Bessot-Ballot à Vesoul (Haute-Saône).

Posté par stetienne à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 juillet 2019

les bienfaits de l immigration trafiquants de drogue

pour rappel mon programme pour lutter contre les fils de putes de trafiquants de drogue

1/rétablir la peine de mort pour trafiquants de drogue avec prelevement des organes pour en rentabiliser le cout

2/prisons spécial ultra dure ( comme celle aux usa) pour grand banditisme et trafiquants de drogue

3/plus aucun  avocat pour les trafiquants de drogue ( le role d'un avocat est de defendre  gens honnetes pas les racailles ni trafiquants)

3/le role de l armée sera  à 90% de lutter contre trafiquants  ( tire de missile , coulage des bateaux go fast) plutot que d'allez faire les zouaves en syrie pour faire plaisir aux amerlocks

Fusillade dans le Var ce dimanche : ce que l'on sait

le seul cote positif c'est qu il y a deux faces de merde de trafiquants en moins sur terre ( il faudra pas les nourrir en taule avec nos impôts)

deux "jeunes (on apprecira la novlangue des journaleux jeunes a 30 ans lol mort de rire)connus très défavorablement des services de la police municipale", d'après le maire d'Ollioules. Il s'agit de deux hommes de 29 et 30 ans, connus entre autres pour des affaires de stupéfiants, selon l'AFP qui cite une source policière. L'un des deux hommes était connu pour ses liens avec les réseaux de drogue de Toulon et de La Seyne-sur-Mer. L'autre était le responsable des "points de deal" d'Ollioules.

bref deux sales merdes en moins sur terre bon debaras qu ils aillent en enfer pour l éternité

sinon toujours le meme blabla des politicards  ils feront rien du tout dans meme pas six mois ca recommencera  faut arreter de voter pour ces merdes

Posté par stetienne à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juillet 2019

la pma pour toutes

j'en profite pour rappeler ma position

je suis pour la gpa,pma pour tous et toutes

les progres de la génétique et medecine font que les hommes(femmes)  pourront avoir enfants entre eux ( apres tout l essentiel c est de croisé adn rien d'autre)

pour ceux qui disent que c est pas naturel ben une voiture un frigo un plombage  dans les dents c est pas naturels bref ca fait belle lurette que els hommes ne vivent plus de maniere naturelle

 

Posté par stetienne à 21:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Qu’est-ce-qui fait la richesse des nations ?

la richesse c'est simple

1/la technologie(déplacement,robotisation,informatique,spatial) sous entend accès aux matières premières ou création de celle ci et éducation performante(tout le contraire du mamouth qui bat de l aile par contre les grandes universités us sont number one)

2/l énergie pour faire marche la technologie(la maitrise de la fusion nucléaire)

3/l'eau et la nourriture 4/la biodiversité (préservation de l environnement et de la biodiversité)

5/la santé ( maitrise des biotechnologies et hopitaux performants)

6/un système de défense extérieur et intérieure( analogie avec le corps humain ou sans système immunitaire vous crevez)

le pays le mieux placé c est les usa

bon apres ca coute rien d'écouter la vidéo mais il se trompe completement  les usa sont les leaders dans tous les domaines du futur et la France est devenu un 57eme etat américain

apres asselineau est bien gentil mais il  en ai reste aux année 1950 en France

 

Posté par stetienne à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

destruction des acquis sociaux

par le minuscule mini miocron et ses putes en marche

assurance-chomage-les-nouvelles-regles-d-indemnisation-a-partir-du-1er-novembre

"La ministre du Travail Muriel Pénicaud présente la réforme de l'assurance chômage lors d'une conférence de presse à Matignon, le 18 juin 2019 ( AFP / Lucas BARIOULET )La ministre du Travail Muriel Pénicaud présente la réforme de l'assurance chômage lors d'une conférence de presse à Matignon, le 18 juin 2019 ( AFP / Lucas BARIOULET )La ministre du Travail Muriel Pénicaud présente la réforme de l'assurance chômage lors d'une conférence de presse à Matignon, le 18 juin 2019 ( AFP / Lucas BARIOULET ) >Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon le décret publié dimanche au Journal officiel.

- Six mois de travail requis -

Pour ouvrir des droits à indemnisation, il faudra avoir travaillé six mois ("130 jours ou 910 heures") sur les 24 derniers mois ("la période de référence"). Aujourd'hui, cette condition est de quatre mois sur les 28 derniers (sauf pour les plus de 53 ans où la période de référence restera de 36 mois). 

En conséquence, la durée minimale d'indemnisation passe aussi de quatre à six mois. La durée maximale reste de deux ans pour les moins de 53 ans, deux ans et demi pour les 53-55 ans, trois ans pour les plus de 55 ans.

Le seuil permettant un rechargement des droits, lorsqu'on travaille pendant sa période de chômage, sera également de six mois (910 heures) contre un mois (150 heures) aujourd'hui.

- Une allocation mensuelle plus faible pour les "permittents" -

Actuellement, la durée d'indemnisation est calculée sur le nombre de jours travaillés pendant la période de référence (multipliés par 1,4 pour obtenir des jours calendaires). Au 1er novembre, cette durée sera égale au nombre de jours calendaires, travaillés ou non, à partir du premier jour d'emploi pendant la période de référence jusqu'au terme de celle-ci.

Conséquence, les personnes qui ont travaillé de manière fractionnée pendant leur période d'affiliation (en alternant CDD courts et inactivité) auront une indemnisation potentiellement plus longue mais aussi d'un montant mensuel plus faible.

En effet, à partir du 1er avril, le "salaire journalier de référence", base de calcul de l'allocation chômage, sera obtenu en divisant les salaires de la période de référence par l'ensemble des jours à partir du premier jour d'emploi, et non plus les seuls jours travaillés.

Pour un même travail, ce salaire journalier sera donc désormais identique entre une personne ayant travaillé en continu et une personne ayant alterné contrats courts et inactivité, alors qu'il était jusqu'ici plus favorable à la deuxième. "A travail égal, allocation égale", selon le gouvernement.

Selon le gouvernement, l'allocation chômage sera toujours comprise entre 65 et 96% du salaire net mensuel moyen de la période de référence.

- Dégressivité pour les hauts revenus -

Les salariés qui avaient un revenu du travail supérieur à 4.500 euros brut par mois verront leur indemnisation réduite de 30% au début du 7e mois d'indemnisation, avec un plancher à 2.261 euros net. 

Les salariés âgés de 57 ans ou plus ne seront pas concernés par la mesure. Le plafond de l'indemnisation maximale restera de 6.615 euros net. 

- Des droits pour les démissionnaires et indépendants -

Promesse de campagne du candidat Macron, l'indemnisation sera ouverte aux démissionnaires ayant travaillé dans la même entreprise au cours des cinq dernières années. Elle sera conditionnée à "un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation ou un projet de création ou de reprise d'une entreprise".

Ce projet sera évalué par "la commission paritaire interprofessionnelle" (qui succède aux Fongecif) de la région du salarié qui jugera notamment de la "cohérence du projet de reconversion", la "disponibilité et la pertinence de la formation identifiée, la pertinence des modalités de financement envisagées". En cas d'acceptation, le salarié aura six mois pour déposer une demande d'allocation de chômage.

Les indépendants bénéficieront eux d'une allocation forfaitaire (800 euros par mois pendant six mois) en cas de liquidation judiciaire. L'activité professionnelle devra avoir généré un revenu minimum de 10.000 euros par an sur les deux dernières années avant la liquidation.

Posté par stetienne à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2019

Grèce - FRONTEX - Loi anti-haine - Albanie

il faut couler les bateaux de passeurs de migrantys et mettre leur dirigeant en taule  comme le fait le dirigeant italienne

mort aux putes collabos à migrants la guillotine vite pour ces ordures qui puent

Posté par stetienne à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

choqué par l exploitation d'une gamine boutonneuse au qi de moule hydrocéphale

A part les groupies de LaRem et les ravis du boboland, je ne vois pas qui peut se réjouir de voir portée aux nues cette gamine totalement manipulée et qui, bien sur, n'a aucune maîtrise des savoirs élémentaires sans lesquels la vision du monde reste affreusement limitée. Elle a d'ailleurs surement appréciée le vote du CETA... Plus d'échanges intercontinentaux en avions et gros bateaux bien polluants... Logique LaRem ??

Greta Thunberg assiste aux débats à l'Assemblée Nationale

les putes en marche me degoute de plus en plus

Posté par stetienne à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juillet 2019

c'est les vacances

paysage feu de camp plage

Posté par stetienne à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2019

c'est les vacances

Source: Externe

Posté par stetienne à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :