17 septembre 2019

ces migrants n ont rien à faire en France: tolérance zéro pour l immigration

il faut les renvoyer dans leur pays par bateaux militaire

tolérance zero pour l'immigration et les collabos à migrants

Un millier de migrants étaient en cours d'évacuation mardi matin du campement de Grande-Synthe (Nord), une nouvelle opération de mise "à l'abri" selon les autorités, jugée insuffisante par les associations qui prévoient d'ores et déjà leur retour rapide.

Les alentours du gymnase mis à disposition par la ville de Grande-Synthe, où vivaient ces migrants, ont été bouclés avant 07H00 par les forces de l'ordre, et deux premiers bus ont quitté les lieux vers 08H30. A leur bord: des jeunes hommes essentiellement, portant leurs bagages. Familles et enfants ont suivi, empruntant un cordon de sécurité formé de barrières.

Les migrants, majoritairement des Kurdes irakiens, vivaient à la fois dans ce gymnase et aux abords immédiats, dans des tentes qui commençaient à être démontées par les services municipaux.

Selon le constat d'huissier produit par la mairie de Grande-Synthe en août devant le tribunal administratif de Lille, 170 personnes se trouvaient début août à l'intérieur et 800 autres dans environ 550 tentes. 

Elles devaient être acheminées vers différents centres d'hébergement, principalement en région Hauts-de-France, dans lesquels ils "se verront proposer un accompagnement individuel", a indiqué la préfecture dans un communiqué.

"Localisation de Grande-Synthe ( AFP / )"Localisation de Grande-Synthe ( AFP / )

Localisation de Grande-Synthe ( AFP / )

Elle rappelle que cette "mise à l'abri" fait suite à une ordonnance du tribunal administratif de Lille du 4 septembre, saisi en référé par la mairie. La justice avait notamment pointé des "graves problèmes de sécurité publique" et de "salubrité".

Ce gymnase avait été ouvert aux migrants en décembre 2018 par la mairie pour héberger des migrants, comme elle l'avait fait l'hiver précédent. Il devait initialement fermer à l'arrivée du printemps.

Au début de l'été, la préfecture du Nord avait dû installer, sur injonction du Conseil d'État, des points d'eau, douches et sanitaires à proximité, en nombre insuffisant selon les associations.

- "Ils vont vite revenir..." -

L'hiver 2017, l'ancien maire Damien Carême (EELV), devenu député européen, avait déjà mis cet équipement à disposition des migrants. Et en mai 2018, les 400 migrants hébergés là et à proximité avaient aussi dû quitter les lieux. 

La même année, les forces de l'ordre avaient démantelé à plusieurs reprises le campement du Puythouck où vivaient des centaines de personnes.

Evacuation du campement de Grande-Synthe le 17 septembre 2019 ( AFP / FRANCOIS LO PRESTI )
Evacuation du campement de Grande-Synthe le 17 septembre 2019 ( AFP / FRANCOIS LO PRESTI )Evacuation du campement de Grande-Synthe le 17 septembre 2019 ( AFP / FRANCOIS LO PRESTI )

Satisfait que soit mis fin à "ces conditions de vie indignes", le nouveau maire de Grande-Synthe, Martial Beyaert (PS), a néanmoins dit à l'AFP sa crainte de "retours très prochainement" après cette "énième mise à l'abri". Comme en écho aux propos du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui, fin octobre 2018, après l'évacuation de 1.800 personnes du Puythouck avait affirmé sur place "la volonté de fermeté" du gouvernement pour que le campement ne se reconstitue pas "une énième fois"...

"J'ai plutôt confiance en la parole de l'Etat et sa vocation à prendre en charge ces populations", a aussi assuré M. Beyaert. Interrogé sur les mesures concrètes que la ville compte instaurer pour éviter de nouveaux retours, il a répondu: "il faut beaucoup d'information et d'accompagnement. On ne peut pas forcer les gens à entrer dans un parcours d'intégration à la française, ça passe par de l'information (...), c'est la force de l'Etat qui doit être mise en œuvre pour répondre à ces questions".

Tonalité assez similaire chez Claire Millot, secrétaire générale de l'association Salam: "personne ne souhaite voir des gens habiter comme ça, ce ne sont pas des conditions, l'hiver arrive, ils sont de plus en plus nombreux". "Mais les faire monter dans des bus pour des centres d'accueil où ils ne veulent pas aller, ça n'a pas de sens. Ils vont revenir (...). Pas forcément ici, peut-être à Calais, vers la Belgique ou plus vers l'ouest, mais leur souhait est d'aller en Angleterre", a-t-elle affirmé à l'AFP, dénonçant l'absence d'une "vision globale d'accueil".

Depuis son appartement, Michèle Blanc, 72 ans, retraitée, a vue directe sur le site: "il est beaucoup trop concentré près des habitations. Ce ne sont pas des conditions de vie! Mais ils vont vite revenir...", dit-elle aussi à l'AFP

Posté par stetienne à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2019

Mur de Trump : le Pentagone débloque 3,6 milliards de dollars

il est bien ce trumpinou c est lui qu il nous faudrait en France

http://www.leparisien.fr/international/mur-de-trump-le-pentagone-debloque-3-6-milliards-de-dollars-04-09-2019

nous on a droit au collabo à migrants mini minuscule micron le gigolo

deja il faut couler les bateaux de ces ong de merde qui puent et mettre en taule leur membre et mettre sous sceller les financements

Posté par stetienne à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 août 2019

les jugeottes collabos à migrants sont à tondres et doivent etre démis de leur fonction avec interdiction d'exercé à vie

les gens de generation identitaire meritent la legion d'honneur se sont des résistant facent aux envahiseurs quand aux jugeottes allez hop à pole emploie et interdiction d'exercer à vie et pertent des droits civiques à vie pour ses faces de collabos

il faut une bombe atomique sur ce systeme judiciare ubuesque et le réformer de la tete au pied ( virons 50% des jugeottes et avocaillons qui servent à rien du tout  supprimons les jugeottes pour mineurs  avec l argent économisé construisont prisons low cost et bagnes  pour la petite délinquance le policier aura le pouvoir judiciaire  bref une reforme totale  et complete et si il faut reformer la constitution pas de probleme elle n est pas écrite dans le marbre

les représentants de Génération identitaire Clément Gandelin le président de Génération Identitaire le 11 juillet 2019 à Gap ( AFP / PHILIPPE DESMAZES )

Clément Gandelin le président de Génération Identitaire le 11 juillet 2019 à Gap ( AFP / PHILIPPE DESMAZES )L'association est condamnée à l'amende maximale de 75.000 euros.

Dans sa motivation, que l'AFP a pu consulter, le tribunal considère que, "compte-tenu de la nature extrêmement grave des faits ah bon explique moi en quoi c est grave et espece de jugeotte collabos de merde!!!, de l'importance du trouble à l'ordre public occasionné non seulement pendant leur période de commission mais de manière durable dans le département, de l'importance des valeurs protégées par les infractions reprochées et du passé pénal des prévenus", la prison ferme s'impose.au contraire il faut leur décerné la légion d'honneur

Les trois prévenus étaient poursuivis pour des "activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l'esprit du public une confusion avec l'exercice d'une fonction publique". 

Contre Clément Gandelin (dit Galant), 24 ans, président de Génération identitaire, son porte-parole Romain Espino, 26 ans, et un organisateur actif du mouvement, Damien Lefèvre (dit Rieu), 29 ans, le tribunal a également prononcé 2.000 euros d'amende, ainsi que la privation de leurs droits civiques, civils et de famille pendant cinq ans. on fera la meme chose aux jugeottes collabos

"privation de leurs droits civiques, civils et de famille pendant cinq ans. " ET dans le même temps, on va donner tous ces droits à qui ? Aux migrants ! Le comble !!!!!!!

Le 21 avril 2018, Génération identitaire avait monté une vaste opération au col de l'Échelle, point de passage de nombreux migrants dans les Hautes-Alpes. 

Une centaine de personnes vêtues de la même doudoune bleue s'étaient mobilisées, avec deux hélicoptères, une banderole géante, et une "frontière symbolique" matérialisée dans la neige par des grillages en plastique. Dans les semaines suivantes, les militants d'extrême-droite avaient annoncé des interceptions de migrants et des enquêtes sur les passeurs.

Me Pierre-Vincent Lambert, avocat des prévenus, a d'ores et déjà annoncé que ses clients feraient appel de la décision.normal il est grand temps de remettre les jugeottes collabos à leur place interdiction d'exercé et ils iront bosser dans la batiment si ils veulent de quoi crouter ces cretins de jugeottes

Posté par stetienne à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 août 2019

zero immigration vite et coulons les bateaux de ces ong collabos à migrants et enfermons les en taule

moi maintenant j attend du remplacant de mini minuscule microscopique  micron qu il donne l'ordre de couler les bateaux de ces enculés d'ong collabos des passeurs et qu il fasse enfermer les fils de putes  membre de ces ong et qu il fasse virer les jugeottes collabos à migrants

tolérance zero et expulsion massive des sans papiers

Le bateau de l'ONG Open Arms au large de l'île italienne de Lampedusa, le 17 août 2019 ( AFPAFP / Alessandro SERRANO )"> Le bateau de l'ONG Open Arms au large de l'île italienne de Lampedusa, le 17 août 2019 ( AFPAFP / Alessandro SERRANO )">end">Le bateau de l'ONG Open Arms au large de l'île italienne de Lampedusa, le 17 août 2019 ( AFPAFP / Alessandro SERRANO )Un navire militaire espagnol est parti mardi pour Lampedusa afin de récupérer les migrants à bord de l'Open Arms, dont plusieurs se sont jetés à l'eau dans un geste désespéré pour rallier à la nage l'île italienne.

Stationnés depuis jeudi à quelques centaines de mètres des côtes de Lampedusa, ces migrants se sont vus refuser l'accès de l'île par les autorités italiennes, même si six pays européens (France, Allemagne, Luxembourg, Portugal, Roumanie et Espagne) se sont engagés à les accueillir.  

Secourus au large de la Libye par l'ONG espagnole Proactiva Open Arms, certains de ces migrants sont à bord du bateau depuis 19 jours, égalant ainsi le record des migrants secourus par le SeaWatch3 fin décembre avant leur débarquement à Malte le 9 janvier dernier.

L'Audaz, le navire militaire envoyé par Madrid, est parti à 18H30 (16H30 GMT) de la base de Rota (sud) avec 62 personnes à son bord.

"Il naviguera pendant trois jours jusqu'à Lampedusa où il prendra en charge les personnes recueillies par l'Open Arms" afin de les amener jusqu'au port de Palma de Majorque aux Baléares, a indiqué le gouvernement espagnol dans un communiqué.

Trajectoire prévue du navire espagnol Audaz pour secourir les migrants de l'Open Arms ( AFP / )Trajectoire prévue du navire espagnol Audaz pour secourir les migrants de l'Open Arms ( AFP / )"> o="">Trajectoire prévue du navire espagnol Audaz pour secourir les migrants de l'Open Arms ( AFP / )< Trajectoire prévue du navire espagnol Audaz pour secourir les migrants de l'Open Arms ( AFP / )

"Grâce à cette décision, l'Espagne résoudra cette semaine l'urgence humanitaire" à bord du navire, s'est félicité le chef du gouvernement socialiste espagnol, Pedro Sanchez, sur Twitter.

Dans un geste désespéré, quinze migrants, certains sans gilets de sauvetage, se sont jetés à la mer mardi pour tenter de rejoindre Lampedusa à la nage. Selon une porte-parole de l'ONG, ils ont été "secourus" par les garde-côtes italiens et amenés sur l'île.

"La situation est hors de contrôle", a indiqué sur Twitter l'ONG, dont le bateau comptait 147 migrants à bord à son arrivée près de Lampedusa et un peu plus de 80 désormais après l'évacuation vers Lampedusa des migrants ayant sauté à l'eau mardi et de plusieurs dizaines de mineurs ou de malades.

Face au refus du ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini de les laisser débarquer, Madrid avait fini par proposer dimanche à l'Open Arms de rejoindre Algésiras, dans l'extrême sud de l'Espagne, puis les Baléares, plus proches mais toujours distantes d'un millier de kilomètres de Lampedusa.

L'ONG a balayé ces deux propositions en raison des jours de mer nécessaires pour rallier ces différents ports, avant que Madrid ne propose finalement de venir prendre en charge directement les migrants à Lampedusa.

Capture d'image d'une vidéo diffusée par Local Team le 20 août 2019 montrant des migrants secourus par les garde-côtes espagnols après s'être jetés à la mer depuis le bateau humanitaire Open Arms pour rallier l'île de Lampedusa à la nage ta-image-alt="Capture d'image d'une vidéo diffusée par Local Team le 20 août 2019 montrant des migrants secourus par les garde-côtes espagnols après s'être jetés à la mer depuis le bateau humanitaire Open Arms pour rallier l'île de Lampedusa à la nage ( LOCALTEAM / - )Capture d'image d'une vidéo diffusée par Local Team le 20 août 2019 montrant des migrants secourus par les garde-côtes espagnols après s'être jetés à la mer depuis le bateau humanitaire Open Arms pour rallier l'île de Lampedusa à la nage ( LOCALTEAM / - )Capture d'image d'une vidéo diffusée par Local Team le 20 août 2019 montrant des migrants secourus par les garde-côtes espagnols après s'être jetés à la mer depuis le bateau humanitaire Open Arms pour rallier l'île de Lampedusa à la nage

Peu de temps après son arrivée au pouvoir en juin 2018, Pedro Sanchez avait frappé un grand coup en accueillant les 630 migrants de l'Aquarius, refusés par l'Italie et Malte, et en laissant accoster à plusieurs reprises l'Open Arms. Mais il avait également refusé de recevoir à nouveau l'Aquarius.

Passe d'armes -

Le sort des migrants de l'Open Arms a tourné à la passe d'armes entre Madrid et Matteo Salvini, accusé de vouloir tirer profit de cette affaire en pleine crise politique à Rome, où le gouvernement populiste, torpillé par le patron de la Ligue (extrême droite), a chuté mardi.

Conspuant une nouvelle fois M. Salvini, dont elle avait taxé lundi la position vis-à-vis de l'Open Arms de "honte pour l'humanité", la ministre espagnole de la Défense Margarita Robles a jugé mardi que "les vies humaines ne lui importaient pas".

"Face à l'urgence humanitaire, personne ne peut détourner le regard. Nous n'allons pas le faire, contrairement à Salvini", a-t-elle encore dit.

Posté par stetienne à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 août 2019

tolérance zero pour les sans papiers

ce sont des délinquants  car on ne vient pas dans un pays sans avoir obtenu un visa

bref bon debaras  vivement qu on passe à la vitesse superieure concernant l'expulsion des sans papiers et qu'on mette des amendes aux assos qui osent les proteger pour complicité

en plus si ca peut faire chier les culs benits catho tant mieux

Un militant associatif connu dans dans la région de Lille était, lundi, en cours d'expulsion vers l'Algérie, ont rapporté plusieurs personnes de son entourage, une décision confirmée par la préfecture du Nord. Dans la matinée, le comité de soutien de Mohammed Lakel a été informé de son départ du centre de rétention de Lesquin, dans le Nord, où il avait été placé le 6 août.Ses soutiens se sont organisés ce lundi pour empêcher son expulsion depuis l'un des aéroports parisiens ou celui de Lesquin. « L'expulsion de Mohammed est en cours. Merci de rejoindre Lesquin ou Orly selon vos possibilités pour interpeller les voyageurs », a tweeté le porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts Julien Bayou, lundi matin. Alerte - UrgenceL'expulsion de Mohammed est en cours. Merci de rejoindre Lesquin ou Orly selon vos possibilités pour interpeller les voyageurs.#MohammedDoitRester via @domplancke-- Julien Bayou (@julienbayou) August 19, 2019 Citée par France 3, la préfecture du Nord a confirmé « le retour ce jour de Mohammed Lakel en Algérie ». Il s'agit, explique-t-elle, « de l'exécution d'une obligation de quitter le territoire national dans la stricte application du droit ».« Méthodes de voyous »A 14 heures, le comité de soutien de Mohammed Lakel n'avait pas de nouvelle précise sur sa situation. Un rassemblement prévu à 18h30 à Lille a été maintenu.En France depuis 2012, le jardinier de 45 ans, sans-papier, était bénévole au Secours catholique et au Comité des sans papiers et sans emploi. « Nous avions ouvertement signalé que nous avions une solution d'emploi. Nous avons bouclé tous les éléments durant le week-end pour les annoncer ce matin. La préfecture savait à quoi s'en tenir », s'est indigné Julien, un membre du comité de soutien de Mohammed Lakel, auprès du Parisien.« Karima Delli (eurodéputée EELV, ndlr) devait venir avec une délégation ce matin. Elle n'a même pas été prévenue ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Posté par stetienne à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 août 2019

bravo à trump dans sa lutte contre l immigration nusible

Morton, Mississippi, ville sauvée  par les raids contre les travailleurs sans papiers

moi je suis pour le zero immigration et la décroissance de toute facons

le patronat serait obligé employé chomeurs Français mieux payé les gens. les appartement et logements couteraient moins cher il y aurait moins de délinquance et on pourrait foutre un coup d epompe au cul a 50% des jugeottes et avocaillons gratte papiers inutiles et nusibles.

bref vive trump concernant l immigration envahissante

par contre pas vive trump concernant l'environnement  meme si minuscule mini micron et son green washing faut pas mieux.

les sans papiers sont des délinquants et doivent etre traités comme des délinquants

Posté par stetienne à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

ras le bol de cette immigration invasive

qu on coule les bateaux des ong et qu on enferme  les equipages dans un asile de dingue

le gouvernement ne vaut pas mieux que le regime pétainiste  et se sont des collabos et on doit les traiter comme on a traite les collabos en 1945  : les tondres ces ordures macronistes

La France s'engage à accueillir 40 migrants de l'"Open Arms"
si j arrive au pouvoir je nationalise tous les biens du minuscule mini micron et y loge les africains

comme ca ils pourront bourrer le cul de sa vioque brigitte la liftée

Les pays européens sont de plus en plus frileux, et pour cause: plus des trois quarts ne relèvent pas du droit d'asile, et 96% des déboutés ne repartent pas. C'est un flux entrant important, injustifié pour plus des 3/4 et dont on ne sait plus où mettre ni qu'en faire.

Le masochisme est de loin la valeur la plus répandue en Europe. Et les médias en sont un indispensable et puissant relais ! Pourquoi ?

bien obligés de leur offrir des prestations sociales si on ne veut pas qu'il vivent de rapines. (et certains le font quand même, ou se trouvent un taf au black par leur diaspora).

évidemment, il faut fermer le robinet social, il n'y a pas d'autre solution.perso robinet social vers ONG fermé .

Pour enrayer ce phenome migratoire, une seule solution ... Aucune aide sociale si les migrants ne sont pas depuis 5 ans sur le territoire et vous verrez que la France sera bcp moins attractive et moins demandée

arretez de vous plaindre et votez mieux, c'est tout ...

Pour l'Espagne ,c'est très simple .Ils débarquent le portable à l'oreille ,puis s'échappent et deux jours après ,ils sont à Biriatou ...Dirction Paris ...

Et un petit retour en Afrique ? Bien plus proche pour sauver le plus de monde?

Posté par stetienne à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juin 2019

mais coulé le ce bateau de collabos à migrants

il est plus que temps d'utiliser la force contre ces tarés du bulbe collabos a migrants

Avec 42 migrants à bord, le Sea-Watch 3 force le blocus italien

Cette entrée illégale dans les eaux territoriales italiennes a mis Matteo Salvini hors de lui.

Carola Rackete, elle, risque des poursuites judiciaires pour aide à l'immigration clandestine et une amende de 50 000 euros, comme le veut le décret pris par Matteo Salvini.

de toute facons les collabos a migrants sont ultraminoritaire dans les urnes la  grosse majorité d ela population en a ras le bol de ces migrants

ces ong sont des passeurs a migrants elles doivent etre jugées comme trafiquant d'etre humain et envoyé en taule( quoique l asile pschychiatrique serait mieux recommendé  pour ces tarés du bulbe pro migrant)

et leur bateaux coulés

sea-watch = open society =SOROS.
c'est lui qu'il faudrait faire couler  il faut lui interdire de mettre les pieds en europe à ce gros enculé de soros

 

 

Posté par stetienne à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 juin 2019

tant mieux :Un Salvadorien et sa fille de 2 ans se noient en tentant de gagner les Etats-Unis

et que sa serve de lecons aux candidats migrants

zero immigrations vite

l'immigration ca sert juste aux tres riche pour casser nos acquis sociaux ca remplis les prisons et ca sert juste à justifier aux jugeottines et avocaillons leur salaires de gratte papiers

ZERO IMMIGRATION et qu on coule les bateaux des ong collabos à passeurs

je n ai aucune sympathie pour tous ces parasites migrants ni pour les trou du cul des ong et autres collabos cul benits( ton vieux papuex sénile et le cul benit moi je l encule a sec dieu n existe pas les religions c est de la merde et des sectes rien dautre) et gauchiotte débile boutonneux au qi de moules hydrocéphales

l'immigration c est comme les boshs en 39 rien d'autre

Posté par stetienne à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2019

Le Québec durcit le ton sur l'immigration et la laïcité

ils ont 100% raisons il faut faire la meme chose en France

/le-quebec-durcit-le-ton-sur-limmigration-et-la-laicite

de toute facosn le prétendu besoin en immigration est le plus grand mensonge du 21 eme siecle

Posté par stetienne à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,