projet pour la france

23 novembre 2013

helas tellement vrai

supprimons le senat

virons 50% des fonctionnaires des conseils regionnaux general ....des deputes des ministres des commissions bidons des conseils bidon

chez moi je recois la revue de la ville la revue de la region la revue du département qui sont sans le moindre interet a part cassé bien au chaud dans un placard des petits copain

1639775808271782778123712622122506736n

 

Posté par stetienne à 14:56 - impots - Commentaires [0]
Tags : , , , ,

11 novembre 2013

suppressions de l'aide medical d'etat

mise en place par les deputes ps et ump je le rappel

http://www.forum-politique.org/economie/gouffre-800-millions-euros-t122593.html

Posté par stetienne à 14:56 - impots - Commentaires [0]
Tags : , ,

09 octobre 2013

les impots locaux

 La lourde ardoise des impôts locaux

C'est la saison. Après l'impôt sur le revenu, les contribuables ont vu arriver dans leur boîte aux lettres les avis de taxes foncières, pour les propriétaires, et de taxe d'habitation pour tous ceux qui occupent un logement. Et pour beaucoup, la facture est lourde. Et risque de constituer un motif d'irritation d'autant plus aigu que les Français sont loin d'être tous logés à la même enseigne.

C'est le principal enseignement de l'étude menée par l'observatoire de SFL Forum ? une association qui regroupe des collectivités et des entreprises ? qui a passé au crible les impôts locaux exigés en 2013 dans 41 villes françaises de plus de 100000 habitants.

INFOGRAPHIE INTERACTIVE. L'évolution des impôts locaux, ville par ville

 

Inégalité de traitement

Pour une famille type avec deux enfants (voir l'infographie), la taxe d'habitation ne dépassera pas 462 ? à Paris mais elle grimpera à 1 211 ? dans la ville voisine de Montreuil et même 1 259 ? à Nîmes, l'une des villes les plus endettées de France. Pourquoi une telle inégalité de traitement? La décentralisation a élargi les charges pesant sur les collectivités locales alors que les dotations de l'Etat se réduisent comme peau de chagrin. Même motif, même punition pour les taxes foncières. Entre 2007 et 2012, elles ont bondi de 21,17%, a protesté hier l'Union des propriétaires immobiliers.

En Ile-de-France, comme ailleurs, les maires sont restés très sages sur les impôts locaux cette année. Pas question d'irriter l'électeur contribuable à quelques mois des municipales. Mais si on regarde depuis 2008, les impôts ont fortement augmenté dans certaines villes, pour des raisons très diverses : investissements en hausse, dette à combler... A Paris, Bertrand Delanoë avait taxé les propriétaires via les taxes foncières (+ 29 % en 2009). A Argenteuil (Val-d'Oise), la ville était surendentée et le maire socialiste avait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Posté par stetienne à 11:36 - impots - Commentaires [0]
Tags :

10 septembre 2013

quelle bande d'enfoiré ces socialistes de vrai ordures

ps,hollande,moscovici,entreprise,ouvrier,employé,haut salaire,foot,club de foot,projet pour la france,impots,taxe,projet,france,etranglement des classes moyennes,le ps trahi les classes moyennes

j ai honte pour la france qu ils soient au pouvoir et honte pour les classes moyennes qu ils baisent jusqu au trognon

au contraire il faut taxer un maximum le foot  taxer les transfert de joueur taxe les clubs et leur faire payer les crs necessaires a cause de leur supporter

Fiscalité: des clubs de foot pourraient échapper à la taxe à 75%

Même si les salaires des joueurs de foot sont parfois supérieurs à plusieurs millions d'euros par an, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie ,n'a pas exclu, ce mardi sur RMC et BFM TV, que les clubs de football puissent faire l'objet d'une exception à l'obligation faite aux entreprises de verser une taxe à 75% sur les salaires dépassant le million d'euros.

Après avoir été retoqué une première fois par le Conseil constitutionnel à la fin 2012, l'Elysée et Bercy préparent une nouvelle mouture de la taxe à 75 % pour les hauts revenus. Selon les Echos, ce texte en cours d'examen au Conseil d'Etat sera présent dans le budget. Les entreprises versant ces salaires qui devront s'acquitter de l'impôt sur la partie dépassant cette somme du million d'euros. Selon le quotidien économique, Bercy à la recherche de recettes fiscales envisagerait de l'appliquer pour les revenus de 2014 mais aussi de 2013.

Pour les clubs de foot, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre avait au départ exclu de les exonérer même si les clubs sont vent debout contre la mesure depuis des mois. Cependant, selon les Echos, le gouvernement aurait décidé d'instaurer des mécanismes de plafonnement en faisant en sorte que la taxe versée par l'entreprise ne dépasse par un certain pourcentage du chiffre d'affaires. Si cette mesure ne concerne pas exclusivement les clubs de foot, ce sont eux qui dans les faits en seront les premiers bénéficiaires. Malgré les salaires élevés des joueurs, de nombreux clubs sont dans des situations financières diffciles et dégagent des chiffres d'affaires relativement faibles. L'objectif est d'éviter des effets trop brutaux pour les trésoreries de clubs. Selon le classement «Football money» publié par le cabinet Deloitte en janvier, pour l'exercice 2011/2012, l'OM avait réalisé un chiffre d'affaires de 135 millions d'euros devant l'OL avec 131 millions d'euros.

«Sur ce sujet, nous attendons les avis, mais c'est vrai ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Ca ne dérange pas le gouvernement d'étrangler les classes moyennes qui peinent de plus en plus financièrement, par contre les clubs de foot qui dépensent des sommes astronomiques en salaires pour leurs joueurs, il faut faire exception. On marche sur la tête là non ?

Une nouvelle façon de considérer l'équité ! Version PS. Il vaudra mieux placer demain ses capitaux dans un club de football plutôt que dans une entreprise. Pauvres salariés ! (Je parle des footballeurs, bien sûr. Pas des Smicards). Tout comme les œuvres d'art sont déjà exemptés d'ISF ou assujettis, en cas de revente, à une TVA réduite. Mais, il est vrai que, pour certains clubs et certains joueurs, c'est aussi de l'art ! De là à ce que nos gouvernants en conviennent à ce point ...

Posté par stetienne à 14:47 - impots - Commentaires [0]
Tags : , , ,

14 août 2013

Nouvelle allocation de 450 euros: quels jeunes peuvent y prétendre ?

ferait mieux de creer vrai emploi industrielle mais nos amis les saussiflard savent pas faire malheureusement

certain dirons ils cherchent juste a acheter un electorat histoire de garder leur privilege

Un accompagnement soutenu pour les jeunes en grande difficulté " voilà comment Jean-Marc Ayrault décrivait cette semaine la " garantie jeunes ". Cette allocation versée chaque mois, d'un montant équivalent au RSA (450 euros par mois), sera réservée à 10 000 jeunes, âgés de 18 à 25 ans, sans ressources, isolés et donc non couverts par le RSA.

Matignon confirme que l'objectif principal est de pallier l'absence de revenus chez cette population sensible composée par exemple de jeunes déscolarisés ou sortant de prison. Il appartiendra aux collectivités territoriales de faire le tri entre les candidats à l'allocation. Au sein de cette garantie, un contrat d'engagements réciproques sera signé entre les missions locales et les bénéficiaires du projet.

Joint par téléphone, le service de presse de Matignon nous affirme que l'essentiel du travail de sélection des bénéficiaires appartiendra aux collectivités territoriales qui fixeront leurs critères. En outre, si dans son annonce Jean-Marc Ayrault visait les jeunes " isolés ", il semblerait, qu'en réalité les jeunes vivants chez leurs parents puissent être concernés à partir du moment où ils sont " isolés socialement " déclare-t-on en service de presse de Matignon.

Au sein de cette " garantie-jeunes ", un contrat sera signé entre les missions locales et les bénéficiaires du projet. Comme tout contrat, il contiendra des obligations réciproques à la charge de la mission locale et du bénéficiaire de ce RSA pour les jeunes. Son contenu variera selon les profils des allocataires et la volonté de la collectivité territoriale. Pour l'instant, rien de très précis à ce sujet, mais il semble probable que des obligations réciproques de formations ou d'assiduité puissent être intégrées.

10 départements, puis 20, puis toute la France

Dans un premier temps, Matignon viendra en aide à ces jeunes dans 10 territoires-test : les Bouches du Rhône, la...

lire la suite sur votreargent.fr

Posté par stetienne à 13:22 - impots - Commentaires [0]

16 mai 2013

les privileges des élus

DSCF7295

Posté par stetienne à 13:58 - impots - Commentaires [0]
Tags : , , , ,

patrimoine des ministres du gouvernement hollande

DSCF7292

on fait vite la difference entre ceux qui sont vraiement de gauche et ceux qui sont la par pur opportunisme

Posté par stetienne à 13:54 - impots - Commentaires [0]
Tags : ,

les priviliegers: agriculteurs,ministres,sénateurs

DSCF7293

au niveau de l agriculture je compte en finir avec l agrioculture productiviste en ne donnant plus d'argent aux gros producteur exportateur et en nationalisant  20% des terres agricoles pour les louers a petits paysans non productivistes

Posté par stetienne à 13:53 - impots - Commentaires [0]
Tags : , ,

20 avril 2013

hollande humour ps parasis fiscaux microsoft impot

Posté par stetienne à 14:38 - impots - Commentaires [0]
Tags : ,

09 avril 2013

apres le cahuzac ca va etre l tour de fabius lol

L'information : La dispersion des collections de la légendaire galerie parisienne Fabius Frères, qui a fermé ses portes après cent vingt-neuf ans d'activité, a totalisé 9,6 millions d'euros, avec quatre records du monde pour des artistes du XIXe. La question : where is the money ?

 

aller donnez nous tous les noms doit y en avoir 50% ump et 50% au ps et beaucoup d'enarques

enarques anarques ca rimme bien ensemble

Posté par stetienne à 11:27 - impots - Commentaires [0]
Tags : ,