20 juin 2018

rien à foutre du foot ca resume bien ma pensé

foot inutile-Marianne - 15 au 21 Juin 2018

Posté par stetienne à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

portrait de collabo : estrosi

Nice : Estrosi construit une deuxième mosquée.

Image


Inauguration en catimini du terrain dévolu dans la plaine du Var pour la construction d’une nouvelle mosquée.

La presse n’était pas invitée et en fait Christian Estrosi a envoyé son premier adjoint Philippe Pradal pour planter un "olivier de la paix" avec l’association cultuelle musulmane qui fait partie de Alpes-Maritimes Fraternité.

Cette mosquée sera construite sur un terrain de 3.000 mètres carrés.

https://blogs.mediapart.fr/ficanas/blog ... me-mosquee

Posté par stetienne à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

virons les juges ultralaxiste

la chose a faire de toute urgence en France  c est virer les 3/4 des jugeottes ultralxistes et collabos à racailles  et reformer de la tete au pied ce systeme ubuesque

c est vraiement la priorité numéro une pour le pays

agression-mortelle-d-un-couturier-chinois-d-aubervilliers-deux-jeunes-aux-assises-CNT00000143gAG/photos/manifestation-de-la-communaute-chinoise-le-4-septembre-2016-a-paris-pour-reclamer-davantage-de-securite-apres-le-meurtre-de-zhang-chaolin-

et le jugement ultralaxiste fait par les jugeottes collabos à racailles[smilie=icon_smile047.gif]

Agression-mortelle-dun-couturier-chinois-deux-jeunes-condamnes

Dans le box, deux jeunes accusés. Le premier, alors âgé de 19 ans et qui a reconnu avoir porté le coup ayant entraîné la mort de Chaolin Zhang, a été condamné à dix ans de réclusion. L’avocat général avait requis quinze ans à son encontre. Le deuxième, 17 ans à l’époque, a été condamné à cinq ans de prison, dont quatre ans de prison ferme. Il a bénéficié de « l’excuse de minorité ». Huit ans avaient été requis à son encontre.

avec une justice fonctionnant correctement et sans jugeottes collbos à racailles c etait minimum 20 ans et 15 ans  pour les deux raclures de racailles

quand a l excucse de minorité il faut la supprimer ainsi  que les juges pour mineur totalement inneficace inutile et couteux

Posté par stetienne à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 juin 2018

lol

Source: Externe

Posté par stetienne à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La délinquance juvénile de plus en plus professionnalisée

il faut supprimer juges pour mineurs
ils coutent tres cher et sont totalement inneficaces.

Ce que notent plusieurs parquets, c'est «la participation croissante des mineurs à la délinquance professionnelle organisée par les majeurs. Cela en fait tout à la fois des auteurs d'infractions mais aussi des victimes» , estiment-ils. Cette sorte de «syndrome Oliver Twist» concerne essentiellement les stupéfiants avec l'emploi de mineurs comme guetteurs ou comme «mules». À Nice, le parquet note également le recrutement via les réseaux sociaux de «charbonneux» -petits revendeurs- venus de région parisienne ou du Nord. Cela permet d'éviter les «conflits à l'intérieur des cités locales tout en sachant que les risques courus par ces mineurs sont moins importants que pour les majeurs», explique le procureur de Nice. Ce qui vaut pour les stupéfiants et les trafics en tout genre vaut également pour les cambriolages.
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... alisee.php


Mineurs étrangers délinquants, le casse-tête des parquets.
La justice peine à maîtriser ces mineurs étrangers qui se déplacent d'une ville à l'autre.
«Un fléau.» Ce procureur de province qui veut garder l'anonymat ne mâche pas ses mots quand il évoque la délinquance provenant des mineurs étrangers isolés. «Il atteint toutes les villes de plus de 25.000 habitants. Nous nous les passons de parquet en parquet.» Inquiétant Mistigri… En provenance majoritairement de la région du Rif, dans le nord du Maroc, ces jeunes seraient âgés de 14 à 17 ans. Le magistrat fait remarquer que cette population représente 20 % des mineurs isolés qui sont pris en charge dans son parquet.
«Quand nous arrivons à remonter leur identité, nous nous apercevons que ces mineurs sont déjà connus dans leur pays pour faits de délinquance qu'ils exportent», souligne-t-il encore. «Nous avons fait de cette délinquance une priorité dans le cadre d'une permanence pour ces petits faits répétés. Nous allons au bout de chaque procédure. Devant les juges pour enfants, nous faisons systématiquement appel de l'exception de minorité quand nous le pensons nécessaire. Nous poussons les examens pour évaluer leur âge. Et nous n'hésitons pas alors à prononcer des mandats de dépôt accompagnés systématiquement de mesures d'éloignement.»
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... rquets.php


À Saint-Denis, quand la guerre entre bandes d'adolescents franchit les portes du lycée.
La violence de quartier déborde régulièrement et plusieurs dizaines d'établissements, dont le lycée Paul-Éluard à Saint-Denis, sont touchés par le phénomène.

Ce mercredi matin, assis sur un banc de pierre qui jouxte le lycée Paul-Éluard de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), à 7 kilomètres au nord de Paris, Sélim, élève de seconde, joue les résignés: «Ça fait du mal de voir un pote de 15 ans dans le coma, un autre la tête en sang après une bagarre. Mais il n'y a pas grand-chose à faire, à part se tenir à distance des bandes. Car une fois que tu as un pied dedans, tu ne peux plus en sortir.» Le mot est lâché. Les bandes. D'un côté, celle de la cité HLM d'Allende, de l'autre, celle des cités HLM de la Saussaie-Floréale-La Courtille, dite «SFC».
Des groupes de garçons de 14 à 19 ans en «guerre» de frère en frère, de cousin en cousin, depuis trente ans, pour des broutilles: un regard noir, une injure, une histoire de fille ou de vol de portable, d'obscures questions d'honneur et de territoire. «Ce ne sont pas des sauvages. Ils ont leurs raisons mais on ne sait jamais vraiment. Les jets de pierre, les bagarres, ça existe depuis qu'on est tout petit. Peut-être que ça s'arrêtera le jour où il y aura un mort?», tente Sélim.
http://premium.lefigaro.fr/actualite-fr ... -lycee.php

Posté par stetienne à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juin 2018

les députés racailles du haut

/logements-voyages-receptions-le-train-de-vie-fastueux-de-lassemblee-nationale-

La Bajon - Députée (Sous-titres Français disponibles)

Posté par stetienne à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

c'est bien vrai

32785910

Posté par stetienne à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 juin 2018

les mensonges de la gauchiottesphere

Quand des sites de gauche diffusent des fakenews pour qu'elles soient "révélées" par la fachosphère

Nous devons à nouveau faire face à une attaque des ennemis de la liberté d’expression.

Leur méthode est vicieuse et particulièrement redoutable…

Tout a commencé il y a quelques semaines lorsque nous avons relevé une information sur le témoignage d’une mère d’élève au sujet d’une comptine musulmane, "Bismillah au nom d'Allah", que son fils de 5 ans aurait apprise à l’école maternelle d’Angers.

Nous avons immédiatement mené l'enquête.

Cette chanson existe bien. Elle a même déjà fait l’objet d’une polémique en 2016 pour avoir été enseignée aux enfants dans une école de Grenoble. Le témoignage était donc parfaitement crédible. Sauf que…

Derrière ce soit disant parent d’élève se cachait, en réalité, un groupe de militants partis en guerre contre ce qu’ils appellent la fachosphère - car pour eux, tous ceux qui ne partagent pas leur avis sont des "fascistes" qu'il faut interdire de parole. Ils cherchaient à contaminer les sites d’information alternative avec un faux témoignage, pour nous amener à diffuser une "Fake news" sur l'islam à l'école.

Leur but : discréditer notre travail de contre-information, et nous faire cataloguer comme source non fiable d'information.

Et ça ne s'arrête pas là ! Ils ont carrément un site Internet avec un mode d'emploi pour inciter d’autres militants à nous bombarder de fausses informations.

C'est une véritable vague d’attaques que ces gardiens de la pensée unique sont en train d’orchestrer, au moment-même où la loi contre les Fake news est débattue à l’Assemblée nationale !

Leur objectif est clair :
- influencer le débat parlementaire pour faire voter une loi anti-Fake news la plus virulente possible ;

- museler les médias qui ne leur conviennent pas en les faisant condamner pour de fausses informations, qu’ils leur auront eux-mêmes envoyées. Et surtout, en les faisant censurer par les réseaux sociaux qui ne relaieront plus nos informations ;

- empêcher tout avis divergeant pour mieux contrôler l’opinion !

Heureusement, cette fois - même si d’autres médias se sont fait prendre – Boulevard Voltaire a su déjouer le piège.

Mais qu’en sera-t-il les prochaines fois ?

Il est évident que si nous devenons la cible régulière de ces lanceurs de fausses infos, il sera de plus en plus difficile pour notre petite équipe de faire le tri dans la masse d’informations que nous recevons. Nous ne serons pas à l’abri d’en laisser passer une.

S'en suivront des attaques judiciaires, des procès et des frais d’avocats. De quoi stopper net notre site et tout le travail de contre-information que nous menons.

Ou, pire encore : par manque de moyens, de temps ou par crainte de ne pas pouvoir assumer le coût d’un procès nous pourrions même tomber, bien malgré nous, dans l’autocensure.

C’est exactement là-dessus que comptent ces militants anti-liberté d'expression pour nous bâillonner. Pour nous empêcher de fournir aux citoyens, une information libre et non censurée, celle que ne leur donnent pas les médias subventionnés passés au rouleau compresseur du politiquement correct.

Posté par stetienne à 18:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lutte contre les nazis de l'islam

autriche islamabout_blank

Posté par stetienne à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,