12 avril 2018

la campagne

Source: Externe

Posté par stetienne à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 avril 2018

Quel quotidien pour les 9 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté ?

la tête à micron et de sa vieille rombiere en haut d'une pique  comme en 1793

J'ai frémi pour ces grandes dames
Ces beaux seigneurs si émouvants
Qui montraient tant de grandeur d'âme
De noblesse de sentiments
Avant que leurs têtes grimacent
Au bout des piques acérées

Quel quotidien pour les 9 millions de Français vivant sous le seuil de pauvreté ?

http://www.programme-television.org/news-tv/Programme-TV-Pauvres-de-nous-France-5-Portrait-de-5-generations-touchees-par-la-precarite-4567688

Ce mercredi 11 avril 2018, France 5 propose le documentaire "Pauvres" de nous". Devant la caméra de la journaliste Claire Lajeunie-Grimblat, des Français touchés par la précarité ont accepté de témoigner et dévoilent leur quotidien.

En 2018, on estime qu'un Français sur 7 vit sous le seuil de pauvreté. Cela signifie se débrouiller avec moins de 1015 euros par mois. Le documentaire, diffusé ce mercredi soir sur France 5, nous propose de découvrir le portrait de Français qui se battent au quotidien pour "joindre les deux bouts". Ces personnes en marge témoignent, avec pudeur, entre révolte et résignation.

Rencontre avec la famille de Matéo, 12 ans. L'adolescent nous raconte comment les colis alimentaires font partie de son quotidien. "Maman se débrouille toujours pour qu’on ait quelque chose dans notre assiette, des fois, c’est pas beaucoup (…). Même si je mange pas, je m’en fous" précise-t-il. Zoom sur le quotidien de Sébastien, surdiplômé de 32 ans, qui a financé lui-même ses études. Sans-emploi depuis 3 ans, il vit avec moins de 7 euros par jour. "Être précaire, c’est être dans une espèce d’antichambre de la vie" confie-t-il à la caméra.

Comme plus de 2 millions de Français, Erwan fait partie des travailleurs pauvres. Kiosquier à Paris, il frôle la précarité bien qu'il travaille plus de dix heures par jour. Marianne touche mensuellement 672 euros à 63 ans. Elle a pourtant travaillé plus de 35 ans. Isabelle, 54 ans, survit grâce au RSA : "On se lève en pensant à comment trouver un emploi, mais j’ai bien compris qu’à mon âge ils sont pas nombreux à vouloir de moi". 

Pauvres de nous est diffusé ce mercredi 11 avril 2018 à 20h55 sur France 5. Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d’Encausse anime le débat avec ses invités.

TV-Pauvres-de-nous-France-5-Portrait-de-5-generations-touchees-par-la-precarite-4567688

 

Posté par stetienne à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

soutient aux zadistes

peace and love micron finira comme nixon [smilie=icon_smile040.gif]

les bouffoneries de mini minuscule micron opération ca coute  au moins, 275 000 euros /jour.!!!!
Image
VIDEO - Pour Vandana Shiva, la Zad montre « comment cultiver le futur »

https://f7td5.app.goo.gl/WYUQ

Posté par stetienne à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 avril 2018

La logique derrière la brutalité assumée par Bachar El Assad

La logique derrière la brutalité assumée par Bachar El Assad

pour ma part je suis nationaliste non intervantioniste

on a suffisament de merde en france sans aller torcher le cul des autres

la seul guerre que doit faire notre armé c est contre les trafiquants de drogue et les destructeurs de l environnement.

et ces millions de morts qui forment le passif
c est à eux qu il faudrait demander leurs avis

Posté par stetienne à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 avril 2018

enseigner-en-oklahoma-c-est-trois-metiers-pour-lui-et-soupe-populaire-pour-elle

https://information.tv5monde.com/info/enseigner-en-oklahoma-c-est-trois-metiers-pour-lui-et-soupe-populaire-pour-elle-230161

Elle doit parfois aller à la soupe populaire avec son fils adolescent pour manger. Elle y croise des élèves de son école située dans un quartier déshérité et, parfois, d'autres profs.

bientot en France avec micron

apres vu que maintenant un enseignant n enseigne plus mais fait juste gardiennage de racailles ..............

Source: Externe

Posté par stetienne à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

pauvre-en-suisse-la-double-peine

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0301470649959-pauvre-en-suisse-la-double-peine-2166677.php?xtor=EPR-130&_ope=eyJndWlkIjoiMjE1NzUyNyJ9

1/instauration du zero immigration+suppression double nationalité en politique

2/instauration du revenu universel servant a payer nourriture et logement ( pour eviter fuite capitaux a l'etranger)

Ensemble, ils gagnent 7.140 francs nets, allocations familiales comprises. Royal ? C'est méconnaître les contraintes quotidiennes de l'autre côté des Alpes. Loyer à Genève ? 2.100 francs. Primes d'assurance privée obligatoire ? 1.210 francs. Et 720 francs de crèche et de cantine, 200 d'impôts, 200 de téléphonie, 200 de frais médicaux, 140 de transports publics, 90 d'eau et électricité, 38 de redevance, 30 d'assurance responsabilité civile et, le mois décrit, 500 francs de frais d'orthodontie... Restent un peu plus de 400 francs par semaine pour manger, se vêtir, les loisirs, sans voiture et hors vacances ni épargne. La famille se trouve incapable de faire face à un imprévu de 2.500 euros comme plus d'une personne sur cinq en Suisse (21,7 % en 2015).

Posté par stetienne à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

les bienfaits de l'immigration et de la justice ultralaxiste et ubuesque

Nord : une mère de famille part convoyer de la cocaïne en Guyane et laisse ses enfants seuls à Roubaix
La jeune femme de 29 ans a été interpellée en compagnie d’un bébé âgé d’un an. Elle transportait trois kilos de cocaïne ...
Mais cette sordide histoire ne s’arrête pas là. Les enquêteurs ont ensuite prévenu la police judiciaire de Lille, qui a alors décidé de mener une perquisition dans l’appartement occupé par la jeune femme et situé à Roubaix. Six enfants de 3 à 11 ans, livrés à eux-mêmes depuis plusieurs semaines ... Originaire de Guyane , cette famille était arrivée à Roubaix il y a un an environ ...
https://www.francetvinfo.fr/societe/dro ... 62924.html

Trafic de cocaïne : la mule de Roubaix et ses enfants abandonnés
Nous sommes retournés dans le quartier de Roubaix où une mère avait laissé ses six enfants pendant deux mois pour convoyer de la drogue...
Si Amélia laissait apparaître qu’elle manquait d’argent, comme tous ici dans ce quartier, l’enquête menée à Cayenne a conclu qu’elle « touchait 2 000 € par mois de prestation de la Caisse d’allocations familiales et du Revenu de solidarité active ». Le père, qui n’a pas reconnu les enfants, serait mineur au Suriname.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/t ... 651524.php
_____________________________________

29 ans et déjà 7 pondue et le père, qui n’a pas reconnu les enfants, serait mineur ?

Posté par stetienne à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 avril 2018

Charente : un paysan menacé d’amende car il ne gagne pas assez!!!!!


La Direction départementale des territoires reproche à un paysan installé à Mouthiers-sur-Bohème, dont les vergers sont convertis au bio, de ne pas gagner le Smic.
«J’en ai marre… J’ai juste envie de faire mon boulot, pas d’être un expert du droit et des réglementations !» Paysan installé à Mouthiers-sur-Bohême (Charente), Pierre-Henri Piron a poussé cette semaine «un coup de gueule» largement relayé sur les réseaux sociaux contre l’administration.
Celle-ci lui reproche de… ne pas gagner assez. Car ses revenus tirés du maraîchage et de ses vergers – 7 ha, tous convertis en bio – n’atteignent pas le Smic !
http://www.leparisien.fr/economie/chare ... 652979.php

Attention âmes sensibles s'abstenir de lire cette petite histoire !
Enfant rural, j'ai vu détruire un des plus beau écosystème agricole au monde, le bocage virois. N’étant pas fils de paysan je croyais que je ne le serais jamais. Mais bon j’ai tout de même étudié l’Agriculture. Puis jeune diplômé, tout frais, voulant travailler pour toute l’Agriculture je suis entré dans un grand groupe coopératif en voulant servir tous les Agriculteurs. On m’a demandé un travail pour les plus gros, les céréaliers. Mais bon j’avais l’opportunité, pour pas plus cher de faire le boulot mais pour tout le monde, alors je l’ai fait… j’ai été viré pour REBELLION en réunion de direction lorsque j’ai présenté mon travail… merde j’avais trop travaillé et surtout dénoncé des méthodes qui assassinent une bonne partie des agriculteurs… malheureusement depuis beaucoup ont fini au bout d’une corde.
Puisque les coopératives assassinaient les agriculteurs, je suis allé dans le public, Chambre d’Agriculture… là au moins dans le public l’intérêt général primerait… puis un jour un président a pris une décision ou il allait faire perdre de l’argent à tout le monde… je lui ai dit, c’était mon devoir… lui il a même pas pris la peine de me virer. Un matin un nouvel organigramme posé sur mon bureau, pas mon nom, j’ai vite compris ! Aujourd’hui ce même président est président de coopérative laitière ayant prit une amende pour factures impayées, ce gars est un assassin et faisait de tous les gens travaillant dans les Chambres d’Agriculture des assassins (que je suis triste de dire ça car on y rencontre des individus merveilleux). Passivement, mais sereinement tous ces gens assassinaient les agriculteurs.
Voyant le nombre d’Agriculteurs diminuer, les revenus baisser, les cordes s’accrocher, je me suis engagé au coeur de la lutte, je suis devenu moi même paysan pour sauver les meubles, préserver ce qui reste, tenter de lutter mais de l’intérieur, à coup de produits locaux, bons, produits sans atteinte à l’environnement. Radical oui, c’était une question de survie pour toute notre société !
Je dénonce sans cesse la pression de l’État et de fait la pression de la société entière. Pression qui empêche les agriculteurs de travailler correctement, pression qui les pousse au suicide. Malgré les beaux discours, malgré le soutien inconditionnel d’un tas d’individus formidables, le génocide est en cours et inarrêtable. OUI la société assassine ses paysans, sans distinction et en masse !
Et aujourd’hui est un grand jour car je viens d’en obtenir la preuve. L’État (je laisse la majuscule parce que je suis toujours plein d’espoir) lui même vient de me dire qu’il va m’assassiner si je ne rentre pas dans le rang. Lisez bien ce petit courrier reçu aujourd’hui, comprenez ce qui est en cours !
Il y a cette phrase qui dit « Toute vérité franchit trois étapes. - D'abord, elle est ridiculisée. - Ensuite, elle subit une forte opposition. - Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence » (Arthur Schopenhauer). Alors voilà je sais aujourd’hui où se situe mon cas particulier, je sais que demain on peut m’envoyer des flics et que je peux devenir un Jérome Laronze. Mais non je ne fermerais pas ma gueule, lisez ce courrier révoltez vous aidez vous, aidez nous ! Aides PAC, aides bio supprimée, ATR à rembourser, report de MSA, extrémismes végan et autres, tout ça ne concoure qu’à une seul chose, ASSASSINER votre Agriculture et vous asservir par la bouffe. Je le répète et je le dis encore plus fort, l’ETAT et de fait toute la société entière est en train d’assassiner les agriculteurs !!!
ALLER LISEZ, partagez, appelez Ruffin, les journalistes, les élus, le Préfet… menaces, pression, tout y est ! Que dois je faire ? Baisser la tête regarder mes pompes et m’excuser de ne pas être un bon élève ? Je sais d’avance que quand l’administration va prendre connaissance de ce post ça va m’attirer encore plus d’ennui et encore plus de violence de la part du système. Je sais que de ne pas courber l’échine me fait prendre un gros risque à moi, ma famille, mes enfants… mais bon c’est la vie j’ai jamais réussi à fermer ma gueule ! Au prochain épisode ma réponse (que j’espère plus modérée) à l’administration.

Posté par stetienne à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,