25 décembre 2011

puisque je parle de voyage dans le temps

joyeux noel projet pour la france

Posté par stetienne à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2011

L'HISTOIRE DU MONDE EN A PEINE 2 HEURES

un excellent documentaire
L'HISTOIRE DU MONDE EN A PEINE 2 HEURES

tiens j ai appris que les chevaux avaient disparu d'amerique et que c est christophe colomb qui les a réintroduits
et que le dromadaire est originaire d'amerique du nord
un bon documentaire qui synthétise nos connaissance sur l' évolution de notre planète de la vie sur terre et de  l'homme.
le seul reproche qu'on peut faire a se type de  documentaire c est qu il peuvent faire croire a une personne qui n a pas un esprit de critique scientifique que ca c'est réellement passé comme cela or c'est juste une synthèse des connaissances actuelles qui peuvent évoluer et changer dans l'avenir
pour connaitre la vrai  realite il faudrait avoir une machine à voyager dans le temps et c'est pas pour tout de suite.....

 

Posté par stetienne à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

rapport Perruchot

nom d'un député du nouveau centre (Nicolas Perruchot) qui a réalisé un rapport sur le financement des organisations syndicales , une véritable bombe accablant les syndicats qui reçoivent chaque années 4 milliards d'euros de l'état uniquement pour garantir la paix sociale

Le rapport a été enterré avec l'aval du président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer

l'UIMM a un matelas de pognon de 550 millions d'euros.

syndicat de la ratp:
http://www.20minutes.fr/societe/837200- ... ites-fonds

Un rapport de la Cour des comptes sur le comité d’entreprise de la RATP a été dévoilé ce mardi par Le Parisien. De nombreuses irrégularités y sont pointées du doigt: absence de réelle comptabilité, gestion opaque des cantines et des centres de vacances, brutalité des relations sociales, surfacturations, etc. Selon le quotidien, l’enquête est «accablante» pour le CE de la RATP, qui bénéficie de 53 millions d’euros de subventions et est censé profiter à 45.000 salariés.

Le parquet de Paris a indiqué ce mardi que le Comité d'entreprise était visé par une enquête préliminaire pour ces faits présumés «d'abus de confiance et mise en danger de la vie d'autrui», a indiqué une porte-parole. La Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) a été saisie à la suite de la transmission au parquet en juillet du dossier de l'affaire par la Cour des comptes.

Les frais de traiteur oubliés pour la CGT

Les irrégularités dévoilées par le journal, qui cite le rapport de la Cour des comptes, semblent être le fruit d’un système organisé: «[Elles] ne sont la conséquence ni de hasards malheureux, ni de défaillances humaines. C’est un système de fuite des fonds confiés au comité d’entreprise qui apparaît», constate le rapport. La Cour des Comptes y réclame «la saisine du garde des Sceaux pour ouvrir une enquête pénale» sur les dysfonctionnements du comité d'entreprise

Le quotidien évoque également les «relations troubles entre les richissimes CE des entreprises publiques et les syndicats». Il cite ainsi l’exemple des prestations de traiteur proposées par le CE de la RATP de manière gracieuse à la CGT. Or, rappelle-t-il, c’est ce syndicat, avec l’Unsa, qui pilote le CE.
«Pas de malversations» selon le secrétaire du CE

La direction de la RATP précise dans un communiqué qu'elle n'a pas le pouvoir de contrôler son CE, géré par des membres élus des syndicats. «La direction générale ne peut que se réjouir d'une plus grande transparence des comptes des organismes sociaux qu'elle finance au profit de tous les salariés de l'entreprise», écrit-elle dans un communiqué. De son côté, le secrétaire CGT du CE de la RATP, Jean-Michel Hurault, a nié toute fraude. «Il n'y a pas de surfacturations et il n'y a pas de malversations», a-t-il déclaré sur TF1.

La Cour des comptes a demandé à la justice de se saisir au plus vite de ce dossier, selon Le Parisien. Hasard du calendrier, le rapport de la Cour des comptes est dévoilé alors qu’un rapport parlementaire sur le financement des syndicats «vient d’être enterré», selon le journal.

Posté par stetienne à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
22 décembre 2011

et hop un trafiquant de drogue flingué

heureusement que les racailles se flinguent entre eux ceci dit ca coûte une fortune a soigner ses merdes faut les mener aux urgences  leur fournir un chirurgien eccetera eccetera j ai d ailleurs jamais compris pourquoi on soignait une racaille ?

 

il y a en france 1500 cités bien chaude d'aprés Alain Baeur.
pour sécuriser une cité il faut une compagnie de CRS(100hommes)comme il faut la sécuriser 24/24 et 365/365 jours.
donc 3 compagnie qui font les 3*8heures +1compagnie en repos ou en formation.
nous devons avoir:
4*100hommes*365jours*1500cités =219.000.000 hommes par an et pour toutes la france.
si on considére q'un CRS gagne environ 25.000 par an.
La sécurité coute:25.000*219.000.000=5475.000.000.000Euros par an(rien qu'en salaire de policier)

d 'ou la nécessité de penser a un système actif et moins coûteux d'elimination des racailles trafiquantes de drogue

le systeme actuel ne fonctionne pas inneficace couteux bref a revoir de A à Z

un délinquant doit rapporter plus qu il ne coute a la societé

 

Posté par stetienne à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

les incivilités un danger pour la democratie

Les incivilités qui caractérisent les comportements de nombre de nos concitoyens aujourd’hui, de tous âges et de toutes origines socio-culturelles, m’apparaissent comme un danger certain pour notre démocratie.

ben de toute facons il y a eu beaucoup trop de laxisme du a nos amis gauchoboboides donc forcement il y aura un retour d'élastique dans la gueule

esperons que les vermines taggeuse qui enlaidissent notre quotidien auront bientot un boulet au pieds et devront se lever a 4h du mat pour effacer leur immondices.


Posté par stetienne à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

c'est l'hiver

cest lhiver

Posté par stetienne à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Génocide arménien: ouverture du débat à l'Assemblée sous surveillance policière

Génocide arménien: ouverture du débat à l'Assemblée sous surveillance policière

 

1000% en faveur de cette loi les trucs qui sont pas content n'ont cas degager dans leur pays de merde et bon debaras

zero immigration et non a la truquie dans l europe la turquie c est no futur

je comprends meme pas qu'on les laisse manifester au lieu de leur taper sur le crane la democratie cest tout sauf laisser manifester des nazis negasionistes islameuh au contraire faut leur taper dessus

Posté par stetienne à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 décembre 2011

sarko en a rien a braire de la france et des francais

c est pas un francais juste un ursurpateur en 1793 il aurait ete guillotiné

A l'instar des journalistes du Second Empire, je donne quelques nouvelles de la Cour.
Madame la Présidente est arrivée au Maroc avec sa fille. Elle est accompagnée d'une dizaine de personnes. Il n'est pas impossible que l'Emper... je veux dire le Président ne l'a rejoingne pour les Fêtes.

Un chef d'Etat qui passe les fêtes loin de "son" peuple ! Ca continue  les francais il les meprise donc il faut le mépriser

Posté par stetienne à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Manipulation de masse

Manipulation de masse

les dix commandements de Chomsky

Les 10 commandements des manipulations de masses

Une présentation de 10 "Commandements" qui aident à imposer aux gens une société qui les prive de leur libertés en les empêchant de s’en rendre compte par exemple en détournant leur attention sur des sujets futiles ou en leur faisant croire que ce sont des mesures nécessaires pour les protéger, tout en causant sans le montrer ce qui nécessite ces mesures de protection.

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !…

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

Posté par stetienne à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 décembre 2011

Votre avis : Pour ou contre la semaine de 37 heures ?

Votre avis : Pour ou contre la semaine de 37 heures ?

les verts sont pour la semaine de 32h personnelment je suis pour la semaine de 4 jours en effet pour une famille avec enfants il faut un jour pour s'occuper tache materiel maison( course,menga,paperasse...) un jour pour s'occuper enfants( lecons ,devoirs......) un jour detente complete

bon attention pour cela il faudra instaurer taxe biodiversite pour proteger notre agriculture pays a agriculure intensive destructrice environnement et une taxe tva social contre pays exploitant mains d'oeuvre enfants interdiction syndicat...........

Posté par stetienne à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,