10 novembre 2011

Hausse de la TVA : ce qui va changer pour vous... ou pas

pas a dire ils se foutent carrement de notre gueule on devrait faire des efforts alors que eux ils continuent a depenser sans compter  sur notre dos en 2012 tu vas voir le claquos dans ta sale gueule et le nabot et ta clique de malfaisant incompetent

Le Premier ministre, François Fillon, a annoncé que les produits et services jusqu'ici taxés à 5,5 % le seraient désormais à 7 %. Tour d'horizon des conséquences de cette mesure.

 

Posté par stetienne à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 novembre 2011

dommage que martine aubry eliminée

elle valait bien mieux que le maffieux enarque hollande

elle avait tout a fait raison avec les 35heures son erreur est d'avoir imposé les 35 heures avant une taxe biodiversite sur lagriculture productiviste en provenance des usa du bresil de largentine et d'une taxe tva social sur les produits fabriqués dans pays ne respectant pas syndicalisme et travail enfant

mais bon la semaine de 4 jours et ses deux taxes s'imposeront bientot le capitalisme mondial doit etre detruit

Posté par stetienne à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

la claque de marine lepen aux usa

et oui la petite chérie cest pris un bon claquos aux usa

et c'est tant mieux elle commençait a péter plus haut que son cul

j espère qu elle aura appris que les usa ne sont pas nos amis c'est juste un partenaire commercial comme un autre

si je suis elu le président américain sera rencontré après les présidents européen et apres le président russe

la france sortira tout de suite de l'otan

Posté par stetienne à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

les banquiers sont des voleurs

jean paul chiffet , daniel bouton ,x enarque,banque,voleur,escroc,menteur,magouilleur,tBaudouin Prot,sg,bnp,credit agricol,
Société Générale mardi, Natixis mercredi, Crédit Agricole jeudi : l’heure est à la publication des résultats trimestriels des banques françaises. L’occasion de s’arranger un peu avec la vérité des chiffres…

Les banques françaises publient en ce moment leurs résultats trimestriels, une certaine « opération vérité » se produit sur la dette grecque, dont la valeur est ramenée à son prix de marché. Ainsi BNP Paribas annonce une baisse de 71% de son bénéfice net sur le troisième trimestre, à 541 millions d’euros.

Mais le groupe s’empresse aussitôt d’ajouter qu’en faisant abstraction de cet élément exceptionnel, le bénéfice se serait élevé à 1,952 milliards d’euros, en hausse de 2,4% sur le trimestre précédent. Voilà qui semble rassurant. Mais lorsque l’on regarde les comptes plus en détail, on découvre un élément pour le moins étonnant, une « réévaluation de la dette propre » qui concourt aux résultats à hauteur de 786 millions d’euros.

Ce mécanisme est couramment utilisé par les banques américaines et européennes, et il est d’une profonde perversité. Expliquons-en le fonctionnement.

Entourloupe

Si vous voulez emprunter de l’argent, vous allez voir votre banquier. Vous empruntez 100, et vous remboursez au cours du temps 100 + les intérêts : logique. Mais une grande entreprise ou une banque peut s’y prendre autrement : elle émet des obligations. Elle émet 100 d’obligations sur le marché, elle empoche donc 100 en cash, et s’engage à verser un coupon (les intérêts) tous les ans et à rembourser les 100 à l’échéance.

Ces obligations sont cotées sur les marchés financiers (ce sont les « obligations corporates, » d’entreprises), tout comme celles des États. Mais si les investisseurs doutent de la capacité de la banque à rembourser les obligations qu’elle a émises, leur prix va chuter. Et l’obligation, au lieu de valoir 100, ne vaut plus, mettons, que 60. Et là commence la stupéfiante entourloupe : la banque a donc émis, et empoché, 100. L’obligation ne vaut plus que 60, elle la rachète à ce prix, et réalise donc un bénéfice net de 40. C’est magique !

Mais en réalité ça ne se passe même pas comme cela. Si le prix de sa dette baisse autant, cela signifie que la banque connaît de graves difficultés, et c’est effectivement le cas depuis la crise de 2008. Les bilans sont remplis d’actifs toxiques et de créances douteuses, et c’est tellement vrai que les banques ne se prêtent plus d’argent entre elles (le marché interbancaire est quasiment bloqué) et se refinancent auprès de la BCE. Conséquence, la banque n’a même pas les moyens de sortir 60 en cash pour racheter sa dette. Pas grave, elle fait « comme si » et inscrit 40 en recettes dans son compte de résultat ! Énorme.

Plus tu perds, plus tu gagnes

C’est comme si la Grèce, constatant que sa dette de 350 milliards d’euros ne cote plus que la moitié sur les marchés, décidait d’inscrire 175 milliards de recettes à son budget. Cela ferait rire tout le monde, et c’est pourtant ce que font les banques américaines et européennes depuis la crise de 2008 pour enjoliver leurs résultats, et accessoirement verser des bonus au passage.

Avec ce mécanisme, plus la situation de la banque se détériore, plus elle peut augmenter ses recettes avec de l’argent virtuel. C’est le capitalisme inversé, plus tu perds, plus tu gagnes ! Cette véritable manipulation est bien sûr avalisée par les « normes comptables internationales, » et l’on voit une fois de plus comment la collusion entre le big business, les normes étatiques et l’ingénierie financière détruisent le capitalisme de l’intérieur.

Ce procédé devrait être interdit. En réalité, BNP Paribas n’aurait pas dû annoncer un bénéfice de 541 millions d’euros mais une perte de 245 millions d’euros (541 – 786). C’est moins joli bien sûr. Et cela interdit le versement de bonus aux dirigeants. Très embêtant effectivement. Cela veut surtout dire que la situation réelle des banques dans le monde est bien plus grave qu’elles ne le disent.


http://www.atlantico.fr/decryptage/comm ... herlin-218

 

credit agricole sg bnp patron cac 40 x enarque maffieux voleur

Posté par stetienne à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

justice ubuesque faite circuler

http://www.pacte2012.fr/video.html

faite circuler  pour le renvoie imediat des juges et le mprisonnement des racailles

 

il faut supprimer le vice de procedure

karsherisons ce systeme judiciare qui soutient les criminelles les racailles

Posté par stetienne à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 novembre 2011

les joies de l immigration

Rougeole, coqueluche, tuberculose, gale… On croyait ces maladies disparues de l’Hexagone, pourtant, elles refont surface. Certaines, comme la rougeole avec 22 000 cas depuis 2008, font un retour important. Pourquoi ces épidémies ressurgissent-elles en France ? Comment les enrayer ?

Invités : Christophe Prudhomme, Porte-parole de l’Association des Médecins Urgentistes hospitaliers de France (AMUF) – François Malye, Grand reporter au journal Le Point – Marc Gentilini, Professeur émérite des maladies infectieuses et tropicales à la Pitié – Salpétrière à Paris – Philippe Amouyel, Epidémiologiste à l’Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (INSERM).

[...] La tuberculose, que les médecins, eux-mêmes, considéraient comme une maladie du passé, se classe aujourd’hui parmi ces affections faisant leur come-back. 7 000 cas auraient été recensés en France, selon l’InVS, et dans certains territoires de l’Hexagone, le nombre de tuberculose reste particulièrement élevé. Ainsi, dans le département de Seine-Saint-Denis, où, en 2008, le taux de déclarations était le plus important de toute la France métropolitaine, soit 30,3 pour 100 000 habitants par an, contre 15,8 en Ile-de-France et seulement 8,2 sur l’ensemble du pays.

Autant de maladies infectieuses que l’on croyait d’une autre époque en France, mais qui aujourd’hui, pose, selon nombre d’experts, un problème de santé publique majeur, d’autant que depuis plusieurs années, les réticences aux vaccins augmentent.

Clichy-sous-Bois c’est 40% de population immigrée. Dans le département on estime à 150.000 personnes le nombre de clandestins.” (Christophe Prudhomme)

C’est une tuberculose qui frappe surtout une population pauvre et immigrée. On était revenus à une vaccination par le BCG mais en ne la réservant qu’aux immigrés on avait été accusés de discrimination.” (Marc Gentilini)

On rejette ces populations mais il faut savoir que vous attraperez la tuberculose si la personne qui tousse à côté de vous en est porteuse.” (Christophe Prudhomme)

On veut nous cacher la situation. Ca fait six mois qu’on essaie de faire deux reportages dans deux hôpitaux de Seine-Saint-Denis : interdiction formelle.” (François Malye)

 

bref l immigration est une malchance pour la france on est en train de devenir un pays du tiers monde a cause des bobos proimmigres et du medef et il est grand temps d'instaurer un zero immigration de guerre

G20. La nuit à 37 000 € de Sarkozy

G20. La nuit à 37 000 € de Sarkozy  En pleine crise économique, et alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs à la recherche des milliards manquants, le prix de la nuit d'hôtel de Nicolas Sarkozy à Cannes, la semaine dernière pour le sommet du G20, frise la provocation.

En dépensant un peu plus de 37 000 € pour une nuit dans une suite de l'hôtel Majestic de Cannes, le Président français se hisse sur la plus haute marche du podium des dirigeants peu regardants à la dépense. Il devance Barack Obama et Silvio Berlusconi, hébergés au Carlton voisin, pour respectivement 35 000 € et 29 000 € la suite. Le président chinois Hu Jintao, objet de toutes les attentions, a payé trois fois moins cher sa chambre au Gray d'Albion, soit 11 600 €. Sans pour autant dormir dans un Formule1, le Premier ministre anglais David Cameron peut s'enorgueillir d'avoir été le plus économe des dirigeants présents à Cannes. Il n'aura déboursé « que » 1950€ pour une nuit au Marriott. C'est toujours 300 € de plus que le salaire mensuel médian en France. On est loin de la « République irréprochable » du candidat Sarkozy en 2007. Il ne suffira pas de geler le salaire du Président et des ministres pour y parvenir.

Posté par stetienne à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 novembre 2011

elle n'a pas tord la marine

Posté par stetienne à 17:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

supprimons le senat et la moitie des deputés

Après la CGT et FO, la CFTC a également condamné dimanche une éventuelle nouvelle journée de solidarité et a avancé une "contre-proposition" pour des économies budgétaires: réduire de 577 à 300 le nombre des députés pour un gain annuel de "277 millions d'euros".

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/1 ... eputes.php

il faut aussi supprimer le senat

reduire le nombre d'elections interdire l'affichage electorale

1 seul election depute president a la proportionnelle en un tour le partit ayant la majorite à le president de la republique

suppressions du senat  du conseil constitutionnel des conseils regionals et generaux

 

http://grincheux.typepad.com/weblog/2011/11/348-senateurs-pourquoi-pas-100.html

salaire de sarkosy

c est la crise dit il les francais doivent se serrer la ceinture mais pas lui

19 000 euros par mois pour Sarkozy..
( Alors qu'il est nourri, roulé, blanchi, gâvé.. )


ca s'appelle montrer l'exemple .. :mdr:

Posté par stetienne à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,