20 novembre 2014

et oui tous pourris à l'umps

http://www.marianne.net/Valerie-Pecresse-Y-a-t-il-une-caisse-noire-a-la-region-Ile-de-France_a242904.html

il y en a qui dise que le fn est pourris aussi mais au moins avec le fn au pouvoir les trous de balls pourris de l umps iront pointer a pole emploi et rien que pour ca c est jouissif

Posté par stetienne à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

traitement des djihadistes

bullet don't argue

une balle dans la tete par espionnage et terminé on en parle plus

Posté par stetienne à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

peut on encore sauver la france

on m a contacté je met donc un lien sur un livre de nesmet lazare: peut on encore sauver la france?

http://www.contrepoints.org/2014/02/26/157768-lessayiste-nesmet-lazar-peut-on-encore-sauver-la-france

j'ai lu  et certaines propositions sont tres bonnes:

1/J’élimine la moitié de la fonction publique : 5.700.000 + 60.000 = 5.760.000 fonctionnaires, ceci est insoutenable pour le budget national et c’est une priorité ; hihi bon deja réduire la fonction publique de 20% ca serait bien: en france on a suffisamment de policier de juge mais on manque de camp de travail pour jeune délinquants. on a suffisament de prof il suffit de remettre sélection et sens de l effort  en finir avec le collège unique.

supprimer 50% du personnel des rectorats et supprimer les iufm les pedagogos des iufms seront mis devant eleves.

virer les fonctionnaires des regions des conseil generaux ( pas besoin de tous ces glandus pour mettre des ront points tous les 100 metres des panneaux sur les routes tous les 40 metres des lampadaires au sommet du mont blanc..........................).

bon si on vire fonctionnaires il faut qu entreprises embauchent en contrepartie parceque si c est pour les mettre à pole emplois ou emploi bidon service euh?

vu que le medef delocalisent  ( enfin aux usa ils relocalisent sachant qu on copie les amerlocks avec 10 ans de retard peut etre que...)

2° Je supprime les 2/3 des communes (ainsi que des régions et tout ce qui en découle,  conseillers généraux etc.) qui sont au nombre de 36.683 ; en Allemagne elles sont au nombre de 12.200 ! oui mais attention de ne pas trop donner de poids aux métropoles régionales et remplacer le centralisme parisien par le centralisme regionale en tous cas ca rejoint mon projet d'amenagement de la campagne regrouper plusieurs petites communes pour faire une zone industrielle ca éviterai de détruire campagne par route à camion.

3° Je supprime le sénat, puisqu’il  n’a aucune utilité, et je réduis de façon drastique le nombre de députés qui devront faire leur preuve et non pas parader, esquiver leur rôle…rien a ajouter le sénat sert à rien du tout lieu de retraite et copinage pour la caste politique et ca nous coute bonbon cette tartufferie

Permettez-moi d’ajouter que j’implique totalement les parents dans l’instruction de leurs enfants faute de quoi je supprime toute aide sociale ou financière. ça revient a mon projet d'automatiser prélèvement d'amende sur alloc et rmi rsa pour parents avec enfants délinquants n oublions pas qu'une amende pour être efficace doit coûter moins d'argent a la collectivité qu elle ne rapporte

La Suisse est un modèle de Démocratie. la suisse est un modèle pour l europe, abstraction faite de leur mauvaises fréquentations avec l argent des dictatures

Là-bas, c’est le peuple qui décide. oui l'instauration d'une démocratie par référendum est une bonne chose

Posté par stetienne à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lol bien vrai

projet pour la france,ps,ump,algérie,russie,usa,oblamerde,humour

10458156_538605942950140_2048058665984782832_n

1416184217-mistralboncoin

Posté par stetienne à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

la delinquance explose en france

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2014/11/20/un-train-de-marchandises-devalise-en-pleine-voie

Cinq wagons d’un train de marchandises ont été vidés de leur contenu dans la nuit de mercredi à jeudi en Essonne, alors que celui-ci était bloqué en pleine voie par divers objets.

Vers 3 heures 30, ce train de fret en provenance du Val-de-Marne s’arrête "en pleine voie sur la commune de Vigneux-sur-Seine (Essonne)", "bloqué par divers objets, dont des poteaux", ont déclaré des sources policières et judiciaires.

Le conducteur a aussitôt fait appel à la sûreté ferroviaire, mais lorsque la police arrive aux alentours de 5 heures, elle constate que "5 wagons ont été vidés de leur contenu", a précisé une source policière.

Le train contenant pour partie "des écrans de télévision", le préjudice, encore en cours d’évaluation, serait "important", a t-elle ajouté. La police judiciaire de Versailles a été saisie de l’enquête.

Loire. Encore des vols de matériel pour les échographies

vol avec violence  je suis pour uen repression plus dur et abattre les malfrats

prions speciale tres haute securite gere directement par l arme ou la police sans aucun confort pour grand banditisme et trafiquant de drogue

leur vie sera un enfer et ca sera bien fait pour leur saler gueule de merde  un bon malfrat est un malfrat mort point barre

saint etienne loire delinquance banditisme laxisme justice taubira valls mensonge algerie racaille

Posté par stetienne à 13:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 novembre 2014

hihi

10313282_842391389117334_8525746470821386232_n

Posté par stetienne à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

oui a l expulsion des sans papiers

Les sans-papiers toujours autant enfermés, une "machine folle" à réformer

la machine folle cest de les laisser rentrer en france il faut remettre des frontieres fermes sortir de l espace de shengen et renvoyer les sans papiers  par bateau militaire dans leur pays

ne pas oublié peine de prison pour employeur de sans papiers y compris gros donneurs d'ordre ,perte des droits civiques et amendes minimum 1000€  pour les tiers mondiste qui les hebergent.

les sans papiers sont des délinquants ceux qui les protegent sont leur complice point barre

en finir avec l angelisme des tiers mondistes irresponsables

Posté par stetienne à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2014

islam=nazisme la turquie

http://www.express.be/business/fr/economy/lelite-turque-laique-lassee-par-le-rgime-du-prsident-erdogan-na-pas-dautre-choix-que-de-quitter-le-pays/209207.htm

 

ben oui comme au début de l allemagne nazi ou les elites juives quittaient le pays

Posté par stetienne à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Nicolas Dupont-Aignan a dévoilé ses propositions pour les entreprises en France

Le pacte de responsabilité et le CICE mis en place par le gouvernement réduisent les charges de façon uniforme et déversent des milliards d’euros pour des secteurs protégés comme la Poste, le secteur bancaire ou celui de la grande distribution. Au contraire, Debout La France propose de cibler le choc de compétitivité sur les entreprises qui produisent, investissent et relocalisent en France avec 10 mesures-clés : - See more at:

477702Industrie

Posté par stetienne à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Au Pakistan, les "crimes d'honneur" tuent des innocents par milliers

l islam est une societe feodale il doit etre eradiqué du monde

La villageoise pakistanaise Razia Shaikh montre une photo de sa fille lors d'une interview avec l'AFP, le 18 octobre 2014 à Sukkur ( AFP / Rizwan Tabassum )
La villageoise pakistanaise Razia Shaikh montre une photo de sa fille lors d'une interview avec l'AFP, le 18 octobre 2014 à Sukkur ( AFP / Rizwan Tabassum )

Le regard tendu vers le ciel, la gorge nouée de sanglots, un Coran posé sur les genoux, Razia implore dieu. L'une des ses filles a disparu, et une autre a été abattue par vengeance familiale. Et comme souvent au Pakistan, aucune justice n'est venue sanctionner ce "crime d'honneur".

Razia pousse un cri de mort en tendant les photos de sa fille assassinée. Le premier cliché montre une gamine enjouée respirant la vie. Le second sa dépouille inerte ceinte d'un linceul immaculé avant son enterrement.

A même pas 50 ans, celle qui était déjà veuve est l'une de ces innombrables mères anonymes prostrées par le "karo-kari", meurtres censés venger l'honneur bafoué d'une famille dans cette société rurale, patriarcale et encore très traditionnelle.

Selon la fondation Aurat, une ONG indépendante de défense des droits des femmes, plus de 3.000 Pakistanaises auraient été ainsi tuées depuis 2008.

Assise sur un lit tressé devant sa maison de Sachal Shah Miani, village familial de la province du Sind (sud) posé sur les bords du fleuve Indus, Razia raconte sa tragédie.

Tout a commencé en 2010. La première fille de Razia, Khalida, établie avec sa belle-famille dans la mégalopole de Karachi, à 450 km de là, disparaît mystérieusement.

La villageoise pakistanaise Razia Shaikh, dont la fille a été assassinée, lors d'une interview avec l'AFP, le 18 octobre 2014 à Sukkur ( AFP / Rizwan Tabassum )
La villageoise pakistanaise Razia Shaikh, dont la fille a été assassinée, lors d'une interview avec l'AFP, le 18 octobre 2014 à Sukkur ( AFP / Rizwan Tabassum )

Un immense chagrin s'abat sur la frêle et démunie Razia. Mais la belle-famille, furieuse, vient en plus lui réclamer une compensation. Puis fixe le prix à payer: sa deuxième fille, la jeune Shazia, devra épouser un autre fils de la belle-famille.

Razia refuse. Trois hommes font alors irruption chez elle et tuent Shazia d'une balle dans le dos en la déclarant "kari", littéralement "femme noire", c'est-à-dire adultère.

- Le mariage forcé ou la mort -

 

Les assassins s'enfuient et ne seront jamais inquiétés. Depuis, Razia pleure sa fille en demandant justice aux autorités. Mais rien ne vient.

Le "karo-kari", bras armé des crimes d'honneur, est courant dans les campagnes pakistanaises. Il permet lui à des hommes de tuer une femme de leur famille si elle est soupçonnée, même à tort, d'adultère ou de relation illicite "souillant" l'honneur familial.

Cette tradition barbare illégale cache souvent bien des abus, explique Irum Awan, la policière qui dirige l'unité locale de lutte contre les crimes d'honneur dans le Sind.

La villageoise pakistanaise Razia Shaikh montre une photo de sa fille lors d'une interview avec l'AFP, le 18 octobre 2014 à Sukkur ( AFP / Rizwan Tabassum )
La villageoise pakistanaise Razia Shaikh montre une photo de sa fille lors d'une interview avec l'AFP, le 18 octobre 2014 à Sukkur ( AFP / Rizwan Tabassum )

"Dans la majorité des cas, l'+honneur+ n'est que le prétexte: ce sont souvent des soeurs ou filles tuées par des hommes qui ne veulent pas leur céder une partie de la propriété familiale", dit-elle. Un constat partagé par Khalid Banbhan, rédacteur en chef d'un quotidien local sindi qui fait état chaque jour de deux ou trois affaires de ce type.

On ne sait la raison exacte du meurtre de Shazia. Le projet de mariage de l'autre famille cachait peut-être des considérations très matérielles. Seuls le mensonge et l'injustice semblent établis: elle n'avait apparemment commis aucun adultère.

- Arme du féodalisme -

 

Dans ce Sind rural où l'administration pèse peu face aux puissants propriétaires terriens, "l'honneur" sert également à maintenir l'emprise du féodalisme.

Dans un autre village, Mohammad Hasan se terre dans une masure donnant sur des égouts à ciel ouvert après avoir été déclaré "karo" - le masculin de "kari" - par un riche propriétaire.

"Il a fait cela pour s'emparer de ma terre", raconte ce trentenaire. Ses hommes de main ont donné le choix à Mohammed: céder son lopin de terre ou payer 800.000 roupies (8.000 dollars), une petite fortune au Pakistan. Il a opté pour la fuite.

"Je suis en danger. Ils m'ont déjà attaqué trois fois. Je suis pauvre et le propriétaire est riche, il peut faire ce qu'il veut de moi", raconte Mohammad, confit d'angoisse.

On estime que plus de 350 personnes sont ainsi tuées chaque année au nom du "karo-kari" dans la seule province du Sind.

Les coupables ne sont pratiquement jamais punis, aidés par des autorités locales souvent à la main des puissants.

De quoi désespérer les rares policiers motivés pour juguler le fléau. "L'autre jour, nous avons réussi à arrêter un homme qui avait tué sa femme. Mais lorsqu'il a comparu au tribunal, le juge l'a aussitôt libéré sous caution", déplore la policière Irum Awan.

Autre facteur, si la loi considère en théorie le "karo-kari" comme un meurtre, elle autorise également les compensations financières entre deux parties pour régler un différend ("prix du sang"), favorisant les retraits de plaintes, et donc l'impunité.

Et le bal des "crimes d'honneur" se poursuivre, d'autant que les journalistes locaux qui en parlent sont eux aussi parfois menacés de mort par les notables ou chefs de clan concernés.

"Avec le bâton, nous ne pouvons stopper ces criminels que pour un bref moment. Mais il n'y a que l'éducation qui changera les mentalités", souligne Mme Awan.

 

Posté par stetienne à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :