24 septembre 2018

les bienfaits de l immigration

Val-d’Oise : un policier “lynché” car il filmait un cortège de mariage

on est en guerre contre les racailles et les collabos à racailles ( jugeottes avocaillons,politicard) qui seront tondus

il va porter plainte et alors la jugeotte collabo les remettra en circulation le lendemain bref ca sert a rien alors que tabassage des racailles et confiscation de tous les biens la ca marcherait et serait efficace

mais bon tant que les politicards collabos nous font envahir par ses sous merdes ca continura c est pour ca que la tonte et l emprissonement des politicards colalbos va devenir une necessité

 

Posté par stetienne à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

moins de prisons= plus de délinquance

cqfd moins de prisons = plus de délinquance

quand au modele nordique juste bon pour la poubelle il s'écroule totalement( apart la norvege car pétrole et pas dans l ue)

http://www.atlantico.fr/decryptage/population-carcerale-mais-quel-est-secret-pays-nord-europe-magnus-falkehed-alexandre-giuglaris-900092.html

Posté par stetienne à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2018

flambée des violences contre les utilisateurs des transports en commun ainsi que les agents de la RATP et de la SNCF.

c est pas pret de baisser avec le systeme judiciaire ultralaxiste il faut construire prisons low cost et bagnes c'est tout bref tout le contraire de ce que fait le gouvernement de mini micron ( c est normal les tres riches se barricadent dans leurs quartiers et ne prennent jamais transport en commun)

Posté par stetienne à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

reconquete archi bidon

opération de com qui va couter un max de pognon pour un résultat proche  du zéro absolu

de toute façons quand les flics à son excellence sénélissime arreteront trafiquants de drogue les jugeottes les remettrons en circulation le lendemain

bref de la com com com et rien d'autre

la reconquete républicaine passe d'abord par une réforme totale du systeme judiciaire ubuesque

Posté par stetienne à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 septembre 2018

a cause du laxisme des jugeottes la france

est devenu une poubelle a racaille

zero immigration vite

on rétablit la peine de mort un point c est tout

Posté par stetienne à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 septembre 2018

ubuesque tout simplement!!!!!

Un Ligérien est verbalisé pour « vitesse anormalement réduite »

« Franchement, c’est injuste ! » Philippe Munoz, domicilié à Villars, se souviendra longtemps de sa matinée du jeudi 6 septembre. Commercial, il faisait, ce matin-là, le trajet, sur la nationale, entre Dijon et Chalon-sur-Saône. « Juste après Nuits-Saint-Georges, une voiture venant en face m’a fait des appels de phares », raconte-t-il. « Nous étions en plein dans les vendanges, avec beaucoup de tracteurs sur la route. J’ai pensé qu’un accident venait d’avoir lieu, j’ai donc levé le pied. »

« Il m’a demandé pourquoi je roulais si lentement »

Il voit alors « deux motards, qui contrôlaient la vitesse. 500 mètres plus loin, l’un d’eux m’a doublé, en me faisant signe de m’arrêter. Puis il m’a dit qu’il venait de me contrôler à environ 60 km/h. Il m’a demandé pourquoi je roulais si lentement et il a fini par me verbaliser pour vitesse trop lente. Je lui ai fait alors remarquer que des dizaines de tracteurs roulaient à 30 km/h sur la nationale à cause des vendanges. En vain ».

Samedi, Philippe Munoz a bien reçu, chez lui, une contravention de 22  euros pour « vitesse anormalement réduite ». « À l’heure où on nous demande de rouler à la vitesse maximum de 80 km/h, je trouve cette attitude et cette sanction tout à fait déplacées », s’agace-t-il. « Je roule tous les jours et je trouve que plutôt que de me verbaliser pour mes 60 km/h, on devrait s’occuper des délinquants de la route qui, bizarrement, échappent à tous les contrôles. » Philippe Munoz a donc décidé de contester l’amende et d’écrire à Régis Juanico, député de sa circonscription à Saint-Étienne, à Didier Paris, député de la circonscription concernée par Nuits-Saint-Georges et à la Ligue de défense des conducteurs. « J’ai même demandé directement à des gendarmes rencontrés à Chalon-sur-Saône si cette infraction était normale », ajoute-t-il. « Ils m’ont certifié que non. Et que j’étais tombé sur la mauvaise personne au mauvais moment. »

Posté par stetienne à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 septembre 2018

ils n'ont pas fini d'etre agressé

avec la pouff nicole belloubet qui veut supprimer les petites peines de prisons

Fin des petites peines : comment l’État veut désengorger les prisons

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, veut réduire de 8000 le nombre de détenus en France en réformant les courtes peines et en développant le bracelet électronique.

 

Éviter les courtes peines d’emprisonnement, développer des alternatives à un passage en cellule, en finir avec l’aménagement des sanctions dont la durée dépasse un an, recrutement de plus de 1 000 surveillants… Voilà comment le gouvernement veut sortir de « l’impasse » et renouveler un système carcéral « à bout de souffle », comme l’avait décrit Emmanuel Macron en mars dernier.

Hier en conseil des ministres, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a dévoilé la feuille de route du « plan prison », dont l’objectif premier sera de réduire la population carcérale.

Dans le détail, le projet de l’exécutif, dont le montant dépasse le milliard d’euros, entend interdire les peines d’emprisonnement en-dessous d’un mois, tandis qu’entre un et six mois, elles s’exécuteront par principe dehors. La ministre table aussi sur le développement des alternatives à l’incarcération, comme le travail d’intérêt général.

7 000 nouvelles places livrées d’ici 2022

« Les très courtes peines sont plus désocialisantes que réinsérantes », ( et ma vieille bichoune ils sont deja totalement désocialisés)a justifié hier Nicole Belloubet. En revanche, son plan prévoit la disparition des aménagements pour les peines de prison supérieures à un an, en vigueur depuis 2009. Ces mesures figuraient déjà dans le projet de réforme de la justice, qu’elle avait présenté en avril.

Pour la première fois, la Garde des Sceaux a avancé un chiffre : « La redéfinition de l’échelle des peines devrait […] faire baisser la population carcérale d’environ 8 000 personnes ». Avec un délai - théorique - très ambitieux : Nicole Belloubet pense atteindre son objectif « un an » après l’application des mesures.

Le calcul de la ministre sur les 8 000 détenus de moins soulève toutefois des doutes.

En mars dernier, Adeline Azan, Contrôleure générale des prisons, assurait que la suppression des possibilités d’aménagement pour les peines supérieures risquait, au contraire, de gonfler encore un peu plus le nombre de détenus, qui dépasse déjà largement la capacité totale des prisons françaises - 70 170 détenus au 1er  juillet, pour moins de 60 000 places.

Une partie de cet écart doit être comblée d’ici la fin du quinquennat, avec la « livraison » de 7 000 nouvelles places.

ils mettent quelques flics en plus ( cf  le truc bidon de la momie senile collomb) et apres ils suppriment les peines de prisons au lieu de construire prisons sans confort où enfermer les délinquants et racailles

cherchez l erreur!!!!!!

Posté par stetienne à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 septembre 2018

Racket à l'école et au travail : la loi du silence

on en revient toujours au meme point un systeme judiciaire ubuesque et ultralaxiste responsable a 90% de la délinquance. c est pour ca qu il est vital de le reformer de la tete au pied top de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et de prisons

Posté par stetienne à 21:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 septembre 2018

Intrusion spectaculaire sur les pistes de l'aéroport de Lyon

la propabilité pourque ce soit un taré de l'islam est de 70% mais bon wait and see

Un homme de 31 ans a été arrêté lundi après s'être introduit en voiture sur les pistes de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry entraînant l'interruption du trafic pendant plusieurs heures. Voulait-il échapper à la police qui le poursuivait ou avait-il d'autres intentions ?

Son intrusion a blessé légèrement un ouvrier qui travaillait sur une nacelle dans l'aérogare.

Le suspect n'a aucun antécédent judiciaire et n'a pas été signalé pour radicalisation, selon une source proche du dossier. Il est toutefois "atteint de troubles psychiatriques", selon cette même source.

Le parquet de Lyon, qui a ouvert une enquête de flagrance notamment "pour tentative de meurtre en bande organisée" confiée à la police judiciaire, ne privilégie aucune piste.

"On est au début de l'enquête; on est en relation avec le parquet de Paris (en charge des affaires de terrorisme, ndlr) qui évalue sa saisine au vue du déroulement des faits, les éléments qu'on lui communique, et, le cas échéant, d'une revendication", a expliqué sur place le procureur de la République de Lyon, Marc Cimamonti.

Au volant d'une Mercedes grise 350 - "manifestement volée", selon le procureur, et immatriculée au Luxembourg, selon une source proche de l'enquête - il a d'abord été repéré vers 10H30 sur l'autoroute A43, entre Lyon et Chambéry, tandis qu'il roulait à contre-sens. Il est alors pris en chasse par des agents de la CRS autoroutière et un hélicoptère de la gendarmerie pour refus d'obtempérer.

Arrivé au niveau de l'aéroport d'aviation d'affaires de Bron, à l'est de Lyon, il a forcé "les barrières" de sécurité, a précisé la préfecture, avant de reprendre une autoroute desservant l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Toujours poursuivi par les forces de l'ordre, "il a tenté de pénétrer sur les pistes côté centre de rétention", rapporte le procureur de Lyon.

Empruntant un passage de service, il a ensuite franchi avec sa voiture deux portes vitrées situées sur la gauche de l'entrée principale des voyageurs du Terminal 1, se retrouvant face à des avions, précise-t-on à la préfecture.

"L'individu a eu un comportement réitéré, en cherchant à pénétrer sur le tarmac", a indiqué M. Cimamonti.

- Reprise progressive du trafic -

Un journaliste de l'AFP, présent dans un avion alors arrêté en pleine piste de décollage, a vu des véhicules de police se diriger vers la voiture.

Sur une vidéo spectaculaire prise par un voyageur, on la voit traverser à toute vitesse un champ, sautant un talus, avant de prendre l'une des pistes de l'aéroport. Un véhicule de police parvient alors à le stopper. Mais le conducteur descend et s'enfuit en courant avant d'être finalement rattrapé par des forces de l'ordre convergeant en nombre, certains à pied, d'autres en voitures.

L'homme, qui n'est pas blessé, a été placé en garde à vue à 12H40. En milieu d'après-midi, il n'avait pas encore été entendu.

Le trafic du 3e aéroport français a été totalement interrompu entre environ 11H30 et 15H30 et une cinquantaine de vols ont été annulés. Selon la direction, une des pistes a rouvert en milieu d'après-midi et le retour à la normale est attendu pour 18H00. Mais ces prévisions peuvent évoluer en fonction des besoins de l'enquête.

Parmi les voyageurs, c'était la confusion.

"Alors qu'on attendait sur le tarmac l'autorisation de décoller, le pilote nous a avertis qu'il y avait un +incident majeur et que l'aéroport était fermé. Il nous a été dit qu'il fallait qu'on reste à bord de l'avion par mesure de sécurité+", a témoigné auprès de l'AFP Martial Lévêque , 59 ans, en partance pour Rennes. Les passagers de son vol sont restés 01H30 dans leur avion avant d'en descendre.

Posté par stetienne à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 août 2018

Hausse spectaculaire des violences «gratuites»

tant qu on aura pas reformé completement de la tete au pied le systeme judiciaire ubuesque laxiste et corrompus ca continura

Posté par stetienne à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,