13 juin 2019

la dinde belloubet protege les délinquants mineurs!!!!!!

elle est completement folle et irresponsable cette vieille( et laide) dinde

je retire laide car on a pas le droit attaquer sur le physique mais je maintient folle et irresponsable

personnelement je suis pour la suppression des juges pour mineur et l'enfermemant de smineurs délinquants dans camp de travail.

Présomption d’irresponsabilité des délinquants mineurs : l’irresponsable mesure de Belloubet

France: Vers un seuil de responsabilité pénale à 13 ans Reuters13/06/2019 à 13:01

FRANCE: VERS UN SEUIL DE RESPONSABILITÉ PÉNALE À 13 ANS<

PARIS (Reuters) - La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a annoncé jeudi son intention de fixer le seuil de responsabilité pénale à 13 ans dans le cadre d'une réforme de l'ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs, déclenchant des critiques à droite.

Aujourd'hui, il n'y a pas en France d'âge de déclenchement de la responsabilité pénale, cette question étant laissée à l'appréciation des juges et l'auteur d'une infraction de moins de 13 ans écope d'une mesure éducative s'il est jugé capable de "discernement".

"En-dessous de 13 ans, il y aura en principe une présomption d'irresponsabilité pénale mais le juge pourra toujours faire jouer le discernement et, le cas échéant, admettre qu'un enfant de 11 ans ou de 12 ans peut-être responsable pénalement", a dit Nicole Belloubet sur France Inter.

La ministre entend mettre en place des mesures éducatives puissantes, comme le placement ou l'interdiction de paraître.

Pour l'ex-ministre de la Justice Rachida Dati, le gouvernement s'apprête à donner une "impunité" aux "mineurs délinquants".

"J'avais souhaité, comme la majorité des pays européens, instaurer une responsabilité pénale des mineurs", a-t-elle expliqué sur RTL. "Ça ne veut pas dire les mettre en prison, c'est prendre en charge ces mineurs délinquants le plus tôt possible pour pouvoir les réinsérer, les sanctionner et pour avoir une répression adaptée."

"DÉCISION GRAVISSIME" POUR PÉCRESSE

Pour la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, il s'agit également d'une "décision gravissime".

"La délinquance des mineurs explose chez les plus jeunes parce que les plus grands vont pervertir les enfants pour faire le sale boulot", a-t-elle expliqué sur France Inter. "On est en train de les livrer aux prédateurs qui sont les caïds."

Il n'est pas question qu'un enfant de moins de 13 ans coupable d'une infraction n'ait pas une réponse en fonction de ses actes, réplique Nicole Belloubet.

Et s'il n'est pas reconnu pénalement responsable, cela ne veut pas dire "qu'il ne se passera rien", a-t-elle ajouté. "Les victimes seront indemnisées."

Nicole Belloubet précise que les jeunes concernés seront bien pris en charge par un "juge d'enfant" et cette prise en charge doit "donner lieu à une réponse effective", éducative" ou "de nature différente".

La ministre souhaite enfin limiter la détention provisoire - actuellement, 800 mineurs sont détenus, dont près de 80% en détention provisoire, précise-t-on au ministère de la Justice, où l'on souligne que "la détention provisoire doit être réservée aux faits graves et aux mineurs réitérants".

La réforme sera présentée en conseil des ministres le 15 septembre et appliquée par ordonnance. Nicole Belloubet s'engage toutefois à ne pas la mettre en oeuvre "avant la tenue d'un vrai débat au Parlement". Elle n'entrera en vigueur qu'après un an.

Le gouvernement a été habilité à légiférer par ordonnance pour réformer la justice pénale des mineurs dans un délai de six mois à compter du 23 mars 2019, soit jusqu'au 23 septembre 2019.

Cette habilitation prévoit de simplifier la procédure, d'accélérer les jugements, de renforcer la prise en charge de ces mineurs et d'améliorer la prise en compte des victimes.

"L'ordonnance de 1945 a été réformée 39 fois et est devenue illisible", fait-on valoir au ministère de la Justice.

Posté par stetienne à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 juin 2019

drame de lorient

et voila il avait deja été jugé pour conduite sans permis ( comme au bled zyva) tu parles la jugeottine d'extreme gauche avait à peine du lui tirer l oreille

il faut rendre pénalement responsable les juges et pshychiatres de leur petit protégé

au dela du fait divers ca souleve deux questions

le manque de repression contre les trafiquants de drogue qui pourrissent la societé Je suis en faveur du rétablissement de la peine de mort pour les trafiquants de drogue et enfermer les drogues dans centre fermés comme les russes le font

la non peur des gendarmes et police du à notre systeme judiciaire laxiste qui fait que des voyous se genent plus pour prendre la fuite

la justice laxiste  concernant les accidentsmortels fait par automobilistes.Si vous voulez tué quelqu un ben fauché le en voiture et chouinez que vous l avez pas vue devant la jugeottine

Il y a très souvent des courses poursuites pour refus d'obtempérer et bien souvent la police ne peut rien faire, ils peuvent pas taper le pare-chocs arrière donc pas étonnant que ce genre de drame arrive surtout quand les sanctions sont sans vrai gravité, un peu de sursis

Gageons que le conducteur va se rendre, mais seulement après s'être mis d'accord sur un scénario avec sa compagne, et surtout, après que son taux d'alcoolémie et de THC (cannabis) soit revenu à un niveau "normal"...
10 ans de prison, c'est pas cher payé. D'autant que la peine effective sera probablement divisée par 2 ou 3 pour bonne conduite...

Les turcs sont des eurasiens maintenant?

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/lorient-un-chauffard-en-fuite-apres-avoir-mortellement-percute-un-enfant-20190610

Posté par stetienne à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 mai 2019

le droit de vote des prisonniers encore une belle reussite des putes en marche

Un détenu parti voter... n'est pas revenu

En France, un prisonnier du Centre de détention d'Eysses (Lot-et-Garonne) est parti voter dimanche matin pour les élections européennes et n'est jamais revenu, a-t-on appris auprès du parquet d'Agen

Posté par stetienne à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

ce gouvernement de merde complice des nazis de l islam

signer la petition pourqu on ne rapatrie pas ces merdes en France et qu on les laisse se faire flinguer en irak

https://www.change.org/p/la-commission-des-droits-de-l-homme-exigez-que-les-terroristes-soient-automatiquement-d%C3%A9chus-de-leur-nationalit%C3%A9/u/24620496

Posté par stetienne à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mai 2019

non-la-france-n-a-pas-autorise-le-retour-de-200-jihad?????????????????????????

https://mobile.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/laurent-wauquiez/non-la-france-n-a-pas-autorise-le-retour-de-200-jihadistes-comme-le-dit-laurent-wauquiez

ils sont revenus oui

jugé lol mort de rire quand on connait le systeme judiciaire ultralaxiste et ubuesque ils vont se retrouver vite fait dans la nature

surveiller lol mort de rire

bref wauquiez à 100% raisons

france inter arreté de faire de la désinformation c est pas digne d'une chaine d'etat

Posté par stetienne à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 mai 2019

les-ficelles-des-black-blocs-pour-echapper-a-la-justice-02-05-2019

https://www.lepoint.fr/societe/les-ficelles-des-black-blocs-pour-echapper-a-la-justice-02-05-2019-2310585_23.php#xtor=CS3-192

bon les jugeottes sont complices des casseurs et des racailles rien de nouveau sous le soleil

le futur sauveru de la France devra avoir un bon crochet du gauche pour taper les racailles du haut la fnsea les chasseurs les lobbys industriels et un bon crochet du droit pour taper sur les jugeottes collabo à racailles les tiers mondiste les promigrants la fsu trouducul et autre merde de gauche

Posté par stetienne à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2019

Un homme jugé pour avoir appelé les policiers au suicide !!!!!!

la c 'est du grand n 'importe quoi

encore qu on l'arrette si il avait lancé pavés sur les flics je veux bien ca serait normal mais la!!!!!!!!!!!!!!!!

toute cette histoire va mal se terminer la guillotine va faire son grand retour on est de plsu en plus en dictature microniene

micron le minuscule démission

PARIS (Reuters) - Un homme soupçonné d'avoir appelé des policiers à se suicider lors des manifestations de "Gilets jaunes" du 20 avril à Paris et arrêté samedi dernier a été déféré lundi au tribunal en vue de sa comparution immédiate dans l'après-midi, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Il avait été placé en garde à vue pour outrage en réunion à personne dépositaire de l'autorité publique.

Le 20 avril, des manifestants avaient crié "Suicidez-vous, suicidez-vous" aux forces de l'ordre, alors que les policiers sont touchés par une vague de suicides depuis début 2019 - 28 en moins de quatre mois.

Ces cris ont suscité une vive émotion dans les rangs des syndicats de policiers mais aussi dans la classe politique et le parquet avait annoncé le 21 avril l'ouverture d'une enquête.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a inauguré lundi une cellule alerte prévention suicide pour les policiers.

Posté par stetienne à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 avril 2019

de toute facons ca continura

tran qu on aura pas reformé le systeme judiciaire ubuesque et ultra laxiste: trop de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et prisons

construisons des bagnes et des prisons low cost  ou les racailles devront casser des cailloux si elles veulent boire et avoir de quoi bouffer

https://amp.lefigaro.fr/actualite-france/93-sideration-apres-l-agression-d-une-enseignante-au-cri-de-c-est-un-attentat-20190413

Posté par stetienne à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 avril 2019

incendie de notre dame de paris

Notre drame de Paris ,serait du à une clope mal éteinte d'un ouvrier bulgare payé deux cents euros par mois, embauché par un sous-traitant moldave qui oeuvre pour un donneur d'ordre, dont la boîte aux lettres est située à St Domingue .

La Macronie en pleine effervescence. [smilie=_banker.gif]

l'effondrement d'un systeme dans toute sa splendeur c'est bientot la fin de mini minuscule micron et de ces putes en marche

La dernière fois qu'elle a cramé, c'est pendant la révolution.

Doit on y voir un signe. [smilie=icon_smile035.gif]

Le gros bourdon de ND de Paris qui s'appelle Emmanuel, risque de tomber.
Tombera, tombera pas ?

tiens l'enfer à fusionné avec le paradis pour faire des économies et virér les anges cgt lol

Il est prévu de construire une mosquée en lieu et place.

c'est bien la 1er fosi qu 'une eglise est surchauffée.

 

 

L’hommage de Victor Hugo à Notre-Dame de Paris
« Sans doute, c’est encore aujourd’hui un majestueux et sublime édifice que l’église de Notre-Dame de Paris. Mais, si belle qu’elle se soit conservée en vieillissant, il est difficile de ne pas soupirer, de ne pas s’indigner devant les dégradations, les mutilations sans nombre que simultanément le temps et les hommes ont fait subir au vénérable monument, sans respect pour Charlemagne qui en avait posé la première pierre, pour Philippe-Auguste qui en avait posé la dernière.

Sur la face de cette vieille reine de nos cathédrales, à côté d’une ride on trouve toujours une cicatrice. Tempus edax, homo edacior. Ce que je traduirais volontiers ainsi : le temps est aveugle, l’homme est stupide.

Si nous avions le loisir d’examiner une à une avec le lecteur les diverses traces de destruction imprimées à l’antique église, la part du temps serait la moindre, la pire celle des hommes, surtout des hommes de l’art. Il faut bien que je dise des hommes de l’art, puisqu’il y a eu des individus qui ont pris la qualité d’architectes dans les deux siècles derniers.

Et d’abord, pour ne citer que quelques exemples capitaux, il est, à coup sûr, peu de plus belles pages architecturales que cette façade où, successivement et à la fois, les trois portails creusés en ogive, le cordon brodé et dentelé des vingt-huit niches royales, l’immense rosace centrale flanquée de ses deux fenêtres latérales comme le prêtre du diacre et du sous-diacre, la haute et frêle galerie d’arcades à trèfle qui porte une lourde plate-forme sur ses fines colonnettes, enfin les deux noires et massives tours avec leurs auvents d’ardoise, parties harmonieuses d’un tout magnifique, superposées en cinq étages gigantesques, se développent à l’œil, en foule et sans trouble, avec leurs innombrables détails de statuaire, de sculpture et de ciselure, ralliés puissamment à la tranquille grandeur de l’ensemble ; vaste symphonie en pierre, pour ainsi dire ; œuvre colossale d’un homme et d’un peuple, tout ensemble une et complexe comme les Iliades et les Romanceros dont elle est sœur ; produit prodigieux de la cotisation de toutes les forces d’une époque, où sur chaque pierre on voit saillir en cent façons la fantaisie de l’ouvrier disciplinée par le génie de l’artiste ; sorte de création humaine, en un mot, puissante et féconde comme la création divine dont elle semble avoir dérobé le double caractère : variété, éternité.

Et ce que nous disons ici de la façade, il faut le dire de l’église entière ; et ce que nous disons de l’église cathédrale de Paris, il faut le dire de toutes les églises de la chrétienté au moyen âge. Tout se tient dans cet art venu de lui-même, logique et bien proportionné. Mesurer l’orteil du pied, c’est mesurer le géant.

Revenons à la façade de Notre-Dame, telle qu’elle nous apparaît encore à présent, quand nous allons pieusement admirer la grave et puissante cathédrale, qui terrifie, au dire de ses chroniqueurs : quæ mole sua terrorem incutit spectantibus (« Dont la masse suscite la terreur de ceux qui la regardent », Jacques Du Breul, Le Théâtre des Antiquités de Paris, Paris, Chevalier, 1612).

Trois choses importantes manquent aujourd’hui à cette façade. D’abord le degré de onze marches qui l’exhaussait jadis au-dessus du sol ; ensuite la série inférieure de statues qui occupait les niches des trois portails, et la série supérieure des vingt-huit plus anciens rois de France, qui garnissait la galerie du premier étage, à partir de Childebert jusqu’à Philippe-Auguste, tenant en main « la pomme impériale ».

Le degré, c’est le temps qui l’a fait disparaître en élevant d’un progrès irrésistible et lent le niveau du sol de la Cité. Mais, tout en faisant dévorer une à une, par cette marée montante du pavé de Paris, les onze marches qui ajoutaient à la hauteur majestueuse de l’édifice, le temps a rendu à l’église plus peut-être qu’il ne lui a ôté, car c’est le temps qui a répandu sur la façade cette sombre couleur des siècles qui fait de la vieillesse des monuments l’âge de leur beauté.

Mais qui a jeté bas les deux rangs de statues ? qui a laissé les niches vides ? qui a taillé au beau milieu du portail central cette ogive neuve et bâtarde ? qui a osé y encadrer cette fade et lourde porte de bois sculpté à la Louis XV à côté des arabesques de Biscornette ? Les hommes ; les architectes, les artistes de nos jours.

Et si nous entrons dans l’intérieur de l’édifice, qui a renversé ce colosse de saint Christophe, proverbial parmi les statues au même titre que la grand-salle du Palais parmi les halles, que la flèche de Strasbourg parmi les clochers ? Et ces myriades de statues qui peuplaient tous les entrecolonnements de la nef et du chœur, à genoux, en pied, équestres, hommes, femmes, enfants, rois, évêques, gendarmes, en pierre, en marbre, en or, en argent, en cuivre, en cire même, qui les a brutalement balayées ? Ce n’est pas le temps.

Et qui a substitué au vieil autel gothique, splendidement encombré de châsses et de reliquaires ce lourd sarcophage de marbre à têtes d’anges et à nuages, lequel semble un échantillon dépareillé du Val-de-Grâce ou des Invalides ? Qui a bêtement scellé ce lourd anachronisme de pierre dans le pavé carlovingien de Hercandus ? N’est-ce pas Louis XIV accomplissant le vœu de Louis XIII ?

Et qui a mis de froides vitres blanches à la place de ces vitraux « hauts en couleur » qui faisaient hésiter l’œil émerveillé de nos pères entre la rose du grand portail et les ogives de l’abside ? Et que dirait un sous-chantre du seizième siècle, en voyant le beau badigeonnage jaune dont nos vandales archevêques ont barbouillé leur cathédrale ? Il se souviendrait que c’était la couleur dont le bourreau brossait les édifices scélérés ; il se rappellerait l’hôtel du Petit-Bourbon, tout englué de jaune aussi pour la trahison du connétable, « jaune après tout de si bonne trempe, dit Sauval, et si bien recommandé, que plus d’un siècle n’a pu encore lui faire perdre sa couleur ». Il croirait que le lieu saint est devenu infâme, et s’enfuirait.

Posté par stetienne à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :