13 mars 2014

Un réseau hors norme de blanchiment international démantelé

bof suffirait de rompre relation diplomatique et commercial avec le maroc et dubai ca serait beaucoup plus efficace que ca car les dirigeant de ces pays doivent profiter de ses trafiques

PARIS (Reuters) - Un des plus importants réseaux internationaux de blanchiment de l'argent de la drogue entre la France, la Belgique, l'Inde et Dubaï a été démantelé les 8 et 10 mars, a annoncé jeudi le procureur de la République de Paris.

Pas moins de 170 millions d'euros ont été écoulés dans une période récente par une armée de porteurs de sacs d'espèces, de bijoux ou d'or agissant pour le compte d'un "banquier" marocain, a précisé François Molins lors d'une conférence de presse.

"C'est une affaire hors norme", a souligné le magistrat en rappelant que le trafic de cannabis représentait un marché de 3 milliards d'euros chaque année en France.

Treize personnes ont été interpellées en France et en Belgique lors de l'opération "Rétrovirus", qui fait suite à une autre du même type, baptisée "Virus", menée en octobre 2012 et qui blanchissait "l'argent sale" auprès de fraudeurs du fisc.

Cette dernière affaire a eu beaucoup d'écho car elle avait abouti à la mise en examen d'une dizaine de notables parisiens, dont une élue écologiste ayant profité de la filière pour contourner le fisc.

Cette fois, privés du réseau "Virus", les trafiquants marocains ont fait appel à une nouvelle filière dirigée en France par un ressortissant indien aussi discret qu'efficace.

"Au Maroc, il y a une bourse aux blanchisseurs et celui qui a le cours le plus bas remporte le marché", a expliqué le chef de l'Office central de répression de la délinquance financière (OCGRDF), Jean-Marc Souvira.

Des "collecteurs" se chargeaient de récupérer l'argent liquide provenant du trafic de cannabis dans les cités de la banlieue parisienne pour le remettre à un "collecteur en chef".

DE L'OR DANS DU CAFÉ

"L'argent sale" était acheminé à Anvers, en Belgique, où un autre intermédiaire le changeait contre de l'or non poinçonné qui était ensuite transporté à Dubaï - parfois dans du café moulu -, où il était transformé en bijoux.

Des "cohortes d'intermédiaires indiens" portaient ensuite bagues, colliers et bracelets sur eux pour les rapatrier à flux continu à Madras, en Inde, via Hong-Kong ou la Malaisie.

Sur place, les bijoux étaient retransformés en lingots, une partie alimentant le marché noir en Inde, car les autorités ont décidé de taxer l'or pour en limiter l'importation et soutenir leur monnaie, a souligné le "patron" de l'OCGRDF.

Une autre partie de l'argent sale était acheminé en liquide à Dubaï et écoulé dans des bureaux de change contrôlés par des Marocains.

"Cette affaire met en exergue le rôle de Dubaï, qui devient de plus en plus une plaque tournante du blanchiment", a expliqué Jean-Marc Souvira.

Le chef indien du réseau de blanchisseurs, qui menait un train de vie modeste pour ne pas se faire remarquer, a été interpellé alors qu'il s'apprêtait à prendre l'avion pour Dubaï.

"Il a reconnu avoir écoulé pas moins de 35 millions d'euros en un an", a dit François Molins.

Les policiers ont dû faire preuve de patience pour démanteler le réseau en raison des précautions prises par les intermédiaires, qui changeaient de puce de téléphone après chaque appel.

 

Posté par stetienne à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2014

Arrestation du "Bombé", baron de la drogue français

pourquoi payer pour nourrir cette merde en prisons on retablie la peine de mort

a la guillotine ou peloton d'execution terminé point barre

Posté par stetienne à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2014

un systeme judiciare ubuesque

comme je le dis notre systeme judiciaire ubuesque est responsable de 80% de la delinquance. il ne peut y avoir un recul de la delinquance quand le reformant de la tete au pied

Les syndicats Alliance et Unité SGP Police ont lancé un appel à manifester dans plusieurs villes de France.

"Quand on les interpelle, les jeunes délinquants veulent juste savoir s'ils sont placés en garde à vue et s'ils vont être envoyés au trou. Le reste, ils s'en foutent, c'est de la poésie." Un drapeau d'Unité SGP Police à la main, ce brigadier-chef a répondu à l'appel des syndicats mercredi à Lille entre midi et deux (les policiers n'ont pas le droit de grève). Une manière pour lui, comme pour les autres, de manifester un malaise. De montrer leur incompréhension face à une nouvelle conception de la justice. Les policiers sont excédés de voir qu'au bout de la chaîne judiciaire, des suspects, qu'ils ont traqués parfois plusieurs mois, s'en sortent sans qu'aucune poursuite vienne les inquiéter. Les vices de procédure, sans cesse dénichés par les avocats, les font rougir de colère. "On sait que le mec est coupable. Mais devant la justice, ça ne joue pas sur le fond, mais sur la forme", s'agace un manifestant. "Moi, si mon enfant fait une bêtise, je le réprimande. S'il en fait une autre, je le punis. S'il continue, je le punis plus sévèrement", fait valoir un de ses collègues. Le ras-le-bol est total. Les policiers expliquent qu'ils ont du mal à éprouver la satisfaction d'un travail bien fait quand une personne ressort libre du tribunal ou écope d'une peine en milieu ouvert. "On n'est évidemment pas contre la justice, poursuit un autre. Mais il n'y a pas eu assez de concertation sur la réforme pénale." Au milieu des quelques fumigènes et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Posté par stetienne à 17:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 janvier 2014

la france toujours plus corrompu

dassaut ,senat,sénateur,corruption,dassault,serge dassault,justice,juge,ump
http://www.frontnational.com/2014/01/immunite-maintenue-pour-serge-dassault-un-scandale-democratique/

un scandale un de plus

Posté par stetienne à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 janvier 2014

on commence bien l annee

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2013/12/30/tue-parce-que-le-frere-de-sa-copine-etait-contre-leur-amour

 http://ripostelaique.com/kevin-egorge-dans-le-vaucluse-hollande-brandit-le-sabre-des-assassins-a-la-mecque.html

si seulement il avait pu egorger la grosse merde puante d'enarque qui nous sert de pseudo president

sinon retablissement de la peine de mort pour les degenerer qui ont fait ca

Posté par stetienne à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2013

racailles protegés de la grosse taubira s'en prennent aux francais

projet pour la france,racaille,taubira,media,villefranche,maire,ps,ump,immigration,justice,hollande,valls,collabo,la tribune le progres,journaleux,gendarmerie,

les merdias passe sous silence vivement marine et une repression ultradure contre les racailles et limogage de ceux qui les protegent

la france aux francais dehors les racailles et leur protecteur de  l umps

 

 

Posté par stetienne à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 novembre 2013

justice collabo a racailles

si il y a une institutions a reformer de la tete au pied de toute urgence c est bien ce systeme ubuesque

Trois hommes ont été condamnés à six mois de prison avec sursis pour avoir frappé en avril trois employés d'un bar gay de Lille
Le tribunal correctionnel de Lille a condamné mercredi trois hommes à six mois de prison avec sursis pour avoir frappé en avril trois employés du Vice & Versa, un bar homosexuel de Lille, en plein débat sur le mariage pour tous.

Les trois hommes âgés de 18 à 25 ans ont en revanche été relaxés du chef d'injures à caractère homophobe. Le parquet avait requis le 4 septembre 12 mois d'emprisonnement, dont six avec sursis, à l'encontre des trois prévenus qui étaient jugés pour avoir frappé au soir du 17 avril le patron du Vice & Versa, son associé et un serveur, proféré des insultes à caractère homophobe et endommagé le mobilier et la vitrine de l'établissement.
Dans son réquisitoire, le procureur avait déclaré qu'"aucune tolérance de la société ne peut être exprimée" à l'égard de violences à caractère homophobe et que la peine devait être "aussi une forme d'avertissement" à l'encontre des prévenus, dont le casier judiciaire était vierge pour deux d'entre eux. "C'est un grand gâchis, une tempête dans un verre d'eau", a déclaré peu après le jugement Me Jérémy Cateau, qui défendait l'un des prévenus.


Orange actu.

Déjà, on est soulagé que les agresseurs n'étaient pas des "cranes rasés fachos" caucasiens, sinon on l'aurait passé en boucle sur toutes les chaines durant 3 semaines et "on" en aurait probablement fait une affaire d'état.
Ensuite, quand le corbeau a déclaré: qu'"aucune tolérance de la société ne peut être exprimée" à l'égard de violences à caractère homophobe, on en est aussi très soulagés car ressortir libre après avoir tabassé 3 individus (en raison de leurs "différences" sexuels ou pas) et saccagé un commerce, c'est vraiment faire preuve de fermeté! On a évité de peu une remise de médaille pour les encourager à se réinsérer. A noter que l'un d'entre eux avait un casier.
Puis...3 mois avec sursis pour des violences physiques + destruction d'un commerce
ET
par exemple, demande de 3 mois ferme pour un humoriste à cause d'une chanson...

C'est moi où il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce pays?

 

Posté par stetienne à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 novembre 2013

une bonne nouvelle dans la grisaille

des merdes de taggeur arretés j espere qu ils iront en prisons et devront rembourser tout ce qu ils coutent a la societe ces trous du cul ( surtout que la on est a des milliards d'annee lumieres de l'art)

ce sont des delinquants des racailles prenont les pour ce qu ils sont riend 'autre

 

© BEP/Sud-Ouest/MaxPPP

Lors de leur interpellation à leur domicile dans différentes communes du Val d'Oise (Gonesse, Villiers-le-Bel, Eaubonne), les enquêteurs ont notamment découvert un fusil à pompe, un pistolet automatique, et des munitions, ainsi que 200 g de cannabis.

Ces arrestations ont conclu une enquête de plusieurs mois des hommes de la cellule "tags" de la police des transports de la préfecture de police de Paris, la seule spécialisée dans ce genre de délinquance.

Après une plainte de la SNCF en mai suite à la multiplication de la vandalisation de rames de train, les enquêteurs sont d'abord parvenus à identifier deux de ces taggueurs grâce aux nombreuses signatures laissées sur les rames. Les taggueurs ou "graffeurs" signent quasiment systématiquement leur passage, et possèdent le plus souvent plusieurs signatures.

Les deux autres taggueurs ont été identifiés au cours des investigations, et les enquêteurs ont notamment retrouvé leur trace à travers un clip vidéo tourné dans une cité d'Ermont dans le Val d'Oise où les suspects apparaissaient cagoulés et armés.

Les hommes de la cellule "tags" ont également pu établir que les quatre hommes planifiaient et organisaient leurs sorties lors desquelles ils dégradaient des rames de train en stationnement et des rames de RER de la RATP. La justice a d'ailleurs retenu l'infraction d'association de malfaiteurs dans cette affaire. Le préjudice total, après l'exploitation des ordinateurs saisis lors des interpellations, qui a permis aux enquêteurs de découvrir de nouvelles dégradations, est estimé à près d'un million d'euros.
A l'issue de leur garde à vue dans les locaux de la police des transports, lors de laquelle les quatre taggueurs, âgés de 20 à 29 ans, ont reconnu les faits, ils ont été déférés devant le parquet de Paris.

Posté par stetienne à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 novembre 2013

pas de bol pour grosse merde hollande

et sa bande d'incompetent c'est pas un vilain skin facho adherent du fn

http://encyclo.voila.fr/wiki/Affaire%20Rey-Maupin

Image

Posté par stetienne à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]