24 octobre 2012

lutte contre la delinquance et racaille

de plus en plus de violence et aucune reponse judiciare des juges collabo a racailles et de la grosse merdasse de daubirate

http://www.leparisien.fr/marseille-13000/marseille-ils-penetrent-armes-dans-un-lycee-23-10-2012-2258403.php

Marseille : ils pénètrent armés dans un lycée

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75005/paris-xve-un-pere-et-son-fils-lynches-a-la-sortie-du-college-23-10-2012-2258325.php

Paris XVe : un père et son fils lynchés à la sortie du collège

 

Le pire c'est que la police connait très bien cette bande qui sévit dans le 15ème, mais qu'ils sont impuissants pour agir car chaque qu'ils sont présentés à la justice ils sont immédiatement relâchés. et oui voila tout est dit la il faut construire prisons low cost sans confort et faire travailler delinquant de 6h du mat a 21h avcec privation de sommeil pour les recalcitrants

 

Posté par stetienne à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 octobre 2012

soutient aux identitaires contre la construction de la mochequetes de poitier

moi je soutient ces identitaires que je trouve tres courageux et tres lucides  ils nous tannent un max les trous de balls de l islam avec leur mochequetes  moi je suis pour les taxer pour financer la construction de hlm

quand aux juges une bande de collabos qui finiront tondus comme tous les collabos

Mosquée de Poitiers : le Crif condamne "fermement" l'occupation

 

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) a "fermement" condamné dimanche l'occupation la veille du chantier de la future mosquée de Poitiers par des militants d'extrême droite, soulignant "le droit à la libre expression de la religion".

"Le Crif condamne fermement l'occupation du chantier de la future mosquée de Poitiers par un groupe se réclamant d'une idéologie identitaire d'extrême droite", écrit l'organisation dans un communiqué.

"Le Crif rappelle que le droit à la libre expression de la religion dans le cadre de la légalité républicaine est un acquis majeur de nos sociétés et il assure les institutions représentatives de l'islam de France de son amitié et de son soutien dans la revendication de ce droit", ajoute le texte.

Quatre militants d'extrême droite ayant occupé samedi la future grande mosquée de Poitiers se trouvaient en garde à vue dimanche, alors que les appels à une réaction judiciaire ferme et à l'interdiction des groupes identitaires d'extrême droite se sont multipliés.

 

quand au crif commence a me tanner aussi je compte durcir la laicite et reduire la place des religions en france la religion doit etre uniquement dans la sphere privé et ne pas se meler des affaires public et de l etat

Posté par stetienne à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
11 octobre 2012

apres le scandale d'outreau le scandale du val de marne

viol,banlieue,justice,ubuseque,corruption,racaille,juge,taubirat,ps,hollande,laxisme,reforme totale,virons les juges laxistes envers les criminels,

une justice a la derive sans pilote sans controle corrompu et a la solde des malfrats voila le systeme judiciare francais qu il va falloir detruire entierement pour reconstruire du neuf sur de bonne base

et ne pas oublier une bonne operation main propre

lhallucinant-verdict-du-proces-des-tournantes-coup-dur-porte-a-la-condition-des-femmes-de-banlieue

Posté par stetienne à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2012

justice ultra laxiste bis repitita

Trois ans ferme pour un chauffard à contresens auteur d'un accident mortel
Un chauffard âgé de 23 ans a été condamné ce mardi à trois ans d'emprisonnement ferme, pour avoir tué un motard en juin 2010 à Courbevoie (Hauts-de-Seine) en s'engageant à contresens dans un tunnel pour échapper à un contrôle policier.

Poursuivi pour "homicide involontaire avec au moins deux circonstances aggravantes" et "refus d'obtempérer à une sommation de s'arrêter", il a également écopé devant le tribunal correctionnel de Nanterre d'une annulation de son permis de conduire pour une période de cinq ans avec obligation de le repasser au terme de ce délai.

A l'issue du prononcé du jugement, les proches de la victime ont fondu en larme et ont tenté de s'en prendre au condamné, obligeant les forces de l'ordre à intervenir.

"La décision est trop clémente, avec des remises de peines il va faire trop peu. Ce n'est pas proportionnel à ce qu'il a fait, c'est inadmissible. La justice a un rôle à jouer mais là c'est trop peu par rapport à ce qu'il a fait", s'est indigné Christian Raviart, père de la victime.

"Le code pénal prévoit sept années en cas d'homicide involontaire pour les chauffards. C'est pire qu'un chauffard qu'on a eu, c'est quelqu'un qui a mal conduit consciemment, qui a fait demi-tour dans un sens unique sous un tunnel, qui n'a pas obtempéré aux injonctions, on a donc un cumul d'infractions qui viennent alourdir l'homicide involontaire. La famille qui est dans une douleur extrême ne comprend pas la clémence de la justice", a dit à l'AFP l'avocate de la famille, Me Martine Malinbaum.

Le ministère public avait requis une peine de quatre ans de prison et une annulation du permis pour une période de 10 ans.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 2010, peu après minuit, le chauffard avait été contrôlé à 150 km/h au lieu des 70 km/h autorisés. Il avait d'abord suivi les policiers avant de faire brusquement demi-tour pour s'élancer à contresens dans un tunnel de l'A14 où il a percuté de plein fouet le jeune motard de 25 ans.

Il avait ensuite pris la fuite avant de se livrer au commissariat de Bezons (Val-d'Oise), trois heures environ après la collision mortelle.

Le tribunal statuera le 6 décembre sur les intérêts civils.

je rappel que la reforme de  l institution judicaire est ma priorité elle sera faite la 1ere année meme si je dois modifié la constitution pour cela

ah le conseil constitutionnel sera disous et supprimé

Posté par stetienne à 12:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 septembre 2012

Rixe mortelle près de Grenoble : la mère d'une des victimes dénonce une mort "absurde"

Alors qu'aucune interpellation n'a encore eu lieu, elle pointe du doigt les jeunes du quartier sensible voisin de la Villeneuve, à Grenoble.

 

deja dit mille fois sans reforme totale de notre systeme judiciare ultra laxiste ubuesque et usine a gaz controler par quelques juges gaucho et doit de l hommiste aucune baisse de la criminalite n est a entendre et cest pas les aboiements du pseudo pere fouettard valls qui y changeront quoique ce soit

deja tous les agresseurs doivent aller en taule et en baver et pas uniquement celui qui a donné coup mortel

 pourcequi est des prisons pas besoin de confort et de beaucoup de pognon pour construire prisons low cost: pas de tele pas de sport travaille a ramasser patate de 6heures du mat a 21h et pour les prisonnier a probleme enfermement dans cellule avec privation de sommeil pour les calmer

et bien sur separation grand banditisme et trafiquant de drogue dans prisons ultrahaute securité confié a l armé

tiens notre chamallow 1ere qui s'offre un coup de com comme le faisait le nabot avant lui

j adore le mobilisé l ensemble des acteurs mort de rire ferait mieux de construire prisons sans confort ou lon fera cassé des cailloux du matin au soir a ces jeunes delinquants irrecuperable de toutes facons

Meurtre de Kevin et Sofiane : interpellations à la Villeneuve, désormais Zone de sécurité prioritaire

 

La police a interpellé une dizaine de personnes mardi dans le cadre de l'enquête sur le meurtre à l'arme blanche de deux jeunes à la Villeneuve, banlieue de Grenoble, Manuel Valls annonçant sur place son intégration au dispositif de Zone de sécurité prioritaire après ce "massacre".

Les enquêteurs "ont conscience que ce drame, ce crime, ce massacre, puisque Kevin et Sofiane ont été massacrés, doit trouver justice", a déclaré le ministre de l'Intérieur à sa sortie de l'hôtel de police de Grenoble mardi matin, après avoir patrouillé dans la nuit avec la brigade anti-criminalité (BAC) sur le terrain.

Au lendemain de la visite de François Hollande, les interpellations ont essentiellement eu lieu dans ce quartier sensible. Une majorité d'entre eux sont de jeunes adultes âgés de 18 à 21 ans, a précisé une source policière.

Parmi eux figurent également, a-t-on appris de source policière, une mère de famille, interpellée mardi matin, après l'interpellation lundi après-midi de ses deux fils militaires, les premiers à avoir été arrêtés dans cette affaire, l'un dans l'agglomération grenobloise et l'autre à Hyères, dans le Var.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé mardi la création d'une Zone de sécurité prioritaire à la Villeneuve.

"Il y aura des zones de sécurité prioritaires, elle concerneront évidemment ces quartiers, pour mieux coordonner le travail des forces de l'ordre, pour mobiliser l'ensemble des acteurs", a-t-il déclaré, annonçant "des moyens supplémentaires parce qu'il manque des moyens, notamment en matière de voie publique".

L'avocat de deux jeunes hommes en garde à vue, Me Ronald Gallo, a critiqué l'emploi par le ministre du terme de "massacre": "Qualifier ces faits de massacre augmente la douleur des familles", a-t-il affirmé, appelant à attendre de "connaître qui a fait quoi et comment".

Plusieurs appartements ont été perquisitionnés lors de l'opération de police aux aurores qui a mobilisé une cinquantaine de policiers.

Pour un motif apparemment futile selon les premiers éléments de l'enquête, deux jeunes sans histoires, Kevin, étudiant, et Sofiane, éducateur, âgés de 21 ans, ont été lynchés vendredi soir dans un parc de la Villeneuve par un groupe d'une quinzaine de jeunes munis de manches de pioche, de marteau et de couteaux. Cette attaque aurait fait suite à une première dispute entre le petit frère de Kevin et un camarade, à la sortie du lycée.

Les agresseurs "seront traduits devant la justice pour recevoir la condamnation qu'ils méritent", avait promis François Hollande, qui a rencontré les familles des deux jeunes, faisant part de sa "solidarité au nom de la France toute entière".

Une marche blanche "à la mémoire de Kevin et Sofiane" est prévue mardi à 18H00 alors que les appels au calme se sont multipliés dans le quartier, émanant des proches des victimes, mais aussi des professeurs de leur ancien lycée.

François Hollande a notamment rendu visite à la mère de Kevin, Aurélie Noubissi, pédiatre, qui avait dénoncé la violence gratuite de jeunes du quartier devenus sans "garde-fous", vivant "dans le désoeuvrement, l'oisiveté".

Le président a été interpellé lundi soir par les habitants, lui réclamant plus de "sécurité", une habitante allant jusqu'à comparer sa ville au Texas.

Ce nouveau drame est venu raviver le souvenir des trois nuits d'émeutes en 2010 après la mort d'un jeune habitant tué lors d'un échange de tirs avec la police après qu'il eut braqué un casino. Ces heurts avaient été suivis du discours de Grenoble de Nicolas Sarkozy, promettant une "guerre nationale" contre les "voyous".

Posté par stetienne à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 septembre 2012

un policier tué à Cannes, un autre dans un état grave

fermez votre gueule monsieur valls et essuyer vos larmes de crocodiles

je pense que valls pourrait avoir au moins la décence de fermer sa gueule ainsi que l umps
ca fait des années qu'ils font remettre en circulation des délinquants multirecidivistes et après ils osent venir verser leurs larmes de crocodiles

alors je le dis monsieur fermer votre gueule vous et la grosse daubirate

http://www.nicematin.com/cannes/un-poli ... 98243.html

Le conducteur, un homme connu des services de police pour des faits de violences et de trafic de stupéfiants notamment,

Et le conducteur, qui a "un gros casier" judiciaire, venait tout juste de récupérer son permis de conduire après de nombreuses infractions routières.

une justice de merde ultralaxiste de plus en plus complice avec les criminels a reformer de A a Z ( et qu on ne dise pas que cest a cause d'un manque de moyen il y a en a largement assez )

Posté par stetienne à 12:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

des racailles se font taper dessus

ca arrivera en france quand on aura viré le spoliticards collabo a racaille genre la grosse daubirate

 

Posté par stetienne à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2012

Surpopulation carcérale : la solution du trop-plein

Christiane Taubira souhaite développer les peines en milieu ouvert. Est-ce vraiment efficace pour lutter contre la surpopulation dans les prisons ?

 

la 1ere chose a faire d'urgence cest de creer prisons speciale haute securite pour trafiquant de drogue et grand banditismle et ne pas les melanger aux autres detenus

Posté par stetienne à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2012

Viols collectifs : 15 hommes jugés pour des "tournantes"

et la grosse daubirate qui va nous dire qu ils sont recuperable :(

Quinze hommes de 29 à 33 ans, seront jugés à partir de mardi par les assises des mineurs du Val-de-Marne, accusés de viols collectifs entre 1999 et 2001 sur deux adolescentes alors âgées de 15 et 16 ans, qui ont longtemps gardé le silence.

Certains des protagonistes présumés de ces "tournantes" dans des cités de Fontenay-sous-Bois étant mineurs à l'époque des faits, les débats devraient se tenir à huis clos afin notamment de préserver leur anonymat.

Longtemps tue, l'affaire éclate au détour d'une agression à l'automne 2005: tabassée dans la rue par M.D. pour un regard de travers, Nina s'en ouvre auprès des policiers. Elle leur raconte que son agresseur faisait partie de garçons qui la violaient plusieurs années auparavant. Un calvaire qui, selon elle, a duré six mois en 1999.

La jeune fille explique n'avoir jamais porté plainte "par peur de représailles".

"Tous m'avaient dit que si je parlais, ils s'en prendraient à ma mère et mon frère. Je ne me laissais pas faire, je résistais aux coups mais ils étaient plus forts", a-t-elle déclaré dimanche au Parisien dans une interview à visage découvert.

Au fil des investigations, les policiers mettent au jour les agissements passés d'une vingtaine d'adolescents accusés d'avoir asservi Nina et une autre jeune fille, dans un "système" de tournantes, quelques années plus tôt.

Marquée par la vie, usée psychologiquement, Nina a 16 ans quand, explique-t-elle, elle est violée une première fois au dernier étage d'une tour de la cité de la Redoute, par un garçon à peine plus âgé qu'elle. Un viol commis dans un maelström de rires, de violences et de menaces proférées par un groupe d'adolescents spectateurs.

"Objet sexuel"

Nina déclarera aux enquêteurs avoir dès lors subi "quotidiennement" des actes similaires des mêmes individus. Dans des caves, des parkings, des appartements des quartiers du Bois Cadet, des Larris ou des Olympiades, l'adolescente assure aux enquêteurs être devenue "l'objet sexuel" de garçons qui selon ses termes, vont se conduire comme "des chiens enragés".

Elle en identifiera une vingtaine, dont quinze comparaîtront devant les assises.

Au fil de leurs investigations, les enquêteurs découvrent l'existence d'une autre jeune femme, A.B. qui expliquera avoir été aussi victime "de tournantes" en 2000 et 2001 à Fontenay, avec parfois les mêmes protagonistes, la même violence, la même peur et la crainte de représailles.

Les agresseurs présumés, pour la plupart en liberté sous contrôle judiciaire, nient les viols, assurent que les deux plaignantes étaient consentantes.

Le procès se tiendra jusqu'au 12 octobre, pour ces quinze accusés dont 12 étaient mineurs au moment des faits.

Deux mineurs alors âgés de moins de 16 ans comparaîtront devant le tribunal pour enfants de Créteil. Un autre suspect est en fuite.

Soupçonné d'être un des leaders du groupe, M. D., aujourd'hui trentenaire, est détenu à Fresnes dans le cadre d'une autre procédure qui lui vaut une mise en examen pour l'assassinat de sa compagne et l'enlèvement et la séquestration de son petit garçon en février 2010

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/09/18/01016-20120918ARTFIG00519-eux-ils-ont-refait-leur-vie-mais-ont-detruit-la-notre.php

Posté par stetienne à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,