05 janvier 2012

vandalisme sur les autolib

ps,paris,mairie,delanoie,europe ecologie,vert ,verdatre,delinquance,vandalisme,racaille,jeune,93,

Autolib', la voiture électrique en libre-service dans Paris, connaît ses premières difficultés. En cause notamment: le vandalisme. Si le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre s'est plutôt bien passé, avec seulement trois rétroviseurs cassés et deux pare-chocs enfoncés, pas moins de 30 à 40 voitures, sur les 250 actuellement en service, doivent régulièrement repartir à la base technique de Vaucresson (Hauts-de-Seine) pour y être réparées, souvent à la suite d'actes de malveillance. Des vitres ont été brisées, des portes enfoncées à plusieurs reprises. Il suffit d'un feu cassé pour sortir la voiture du circuit, le principe de précaution et les règles de circulation routière devant s'appliquer à la lettre s'agissant de véhicules mis à disposition du public. Sans quoi le client aurait beau jeu de se retourner contre le loueur. Pas question de se montrer léger avec la règlementation. «Le problème, explique un chargé de maintenance de parc automobile, c'est que ces voitures ne sont pas issues de la grande série et qu'un rétro ou une catadioptre cassés sont plus difficiles à se procurer, puisque le stock est limité.» http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... alisme.php

 

gageons que nos amis sausiflard de la mairie de paris vont nous pondre une belle affiche ou l on voit un gros monsieur vandalisé une autolib en disant c'est pas bien ca vilain comme ils avaient ose le faire pour les velibs va alors que ont majoritairement les jeunes racailles qui vandalisent 

le ps ou l art de jouer a lautruche et faire de la com bien pensante

Posté par stetienne à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 décembre 2011

et hop un trafiquant de drogue flingué

heureusement que les racailles se flinguent entre eux ceci dit ca coûte une fortune a soigner ses merdes faut les mener aux urgences  leur fournir un chirurgien eccetera eccetera j ai d ailleurs jamais compris pourquoi on soignait une racaille ?

 

il y a en france 1500 cités bien chaude d'aprés Alain Baeur.
pour sécuriser une cité il faut une compagnie de CRS(100hommes)comme il faut la sécuriser 24/24 et 365/365 jours.
donc 3 compagnie qui font les 3*8heures +1compagnie en repos ou en formation.
nous devons avoir:
4*100hommes*365jours*1500cités =219.000.000 hommes par an et pour toutes la france.
si on considére q'un CRS gagne environ 25.000 par an.
La sécurité coute:25.000*219.000.000=5475.000.000.000Euros par an(rien qu'en salaire de policier)

d 'ou la nécessité de penser a un système actif et moins coûteux d'elimination des racailles trafiquantes de drogue

le systeme actuel ne fonctionne pas inneficace couteux bref a revoir de A à Z

un délinquant doit rapporter plus qu il ne coute a la societé

 

Posté par stetienne à 20:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 novembre 2011

Chiffres de la délinquance : le grand écart

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales a publié ce mardi 22 novembre une enquête d'opinionInsee dressant un état des lieux de la délinquance. Pour la cinquième année consécutive, l'ONDRP a mené une enquête dite de victimation. L'institut a ainsi interrogé les Français sur les faits de délinquance dont ils se disent victimes. Résultat : des chiffres bien supérieurs aux statistiques officielles calculées à partir des plaintes déposées.. menée avec l'.

 

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales s'est également intéressé au sentiment d'insécurité. Il est ressenti par 15,8% des Français à domicile. Un niveau plus élevé qu'en 2008 où il atteignait 13,3%. Egalement questionnés sur leur perception de la délinquance, 16,4% des interrogés ont estimé ce problème "préoccupant". Ce taux, supérieur à celui relevé les années passées, talonne désormais le problème de la pauvreté (19%); le chômage venant en tête avec 36,2%.

mes propositions pour en finir avec la délinquance qui ronge notre pays

il y a plusieurs type de délinquance
mes solution pour la petite délinquance:
centre ferme de travail sans tele radio..............uniforme extinction des feux a 21h enfermement entre 1 semaine et 3 mois pour jeunes délinquants ou ils passeront leur journée a ramasser patate pour éviter de décourager policier qui les arrêtent
comme pour hadopi le policier juge pourra infliger amende au parents ( entre 50€ et 500€) qui seront prélever directement sur rmi,alloc.......... sans passer par tribunal

mes solutions contre grosse délinquances:( trafiquants de drogue et grand banditisme)
procès des trafiquants de drogue et grand banditisme en audience closes sans public et par video camera , prisons speciales ultradures pour trafiquants de drogue et grand banditisme ses prisons seront gèrées par la armée et placer sous secret défense et interdite au droits de l hommistes

pour autre délinquants il pourra y avoir prisons ouvertes avec travail dans la journée a partir du moment ou le délinquants ne présentes pas de risque de s'échapper

09 novembre 2011

justice ubuesque faite circuler

http://www.pacte2012.fr/video.html

faite circuler  pour le renvoie imediat des juges et le mprisonnement des racailles

 

il faut supprimer le vice de procedure

karsherisons ce systeme judiciare qui soutient les criminelles les racailles

Posté par stetienne à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 octobre 2011

Région parisienne : près de 300 policiers blessés chaque mois depuis début 2011


Un policier surveille, en septembre 2011, un immeuble du quartier Michelet, à Sevran, en Seine-Saint-Denis.
© AFP/Archives Francois Guillot

Près de 2.700 policiers ont été blessés en service dans l'ensemble de l'agglomération parisienne (Paris et les départements de la petite couronne) sur les 9 premiers mois de l'année 2011, soit une moyenne de près de 300 par mois, a annoncé la préfecture de police de Paris (PP) dans sa lettre hebdomadaire PPrama.

Ces policiers ont été blessés "notamment dans le cadre d'opérations de maintien de l'ordre, de contrôles routiers, d'interpellations", a précisé la PP.

A titre d'exemple, la PP évoque l'un des derniers épisodes de violences envers des policiers survenu le 23 octobre à Stains (Seine-Saint-Denis). Alors que des policiers patrouillent en voiture, des pierres sont lancées sur leur voiture, brisant l'une des vitres. Deux policiers reçoivent des éclats de verre dans les yeux "leur occasionnant des rayures de la cornée" et 2 et 3 jours d'ITT, précise la PP.

"Ces chiffres sont à la fois le résultat de la RGPP (révision générale des politiques publiques), avec la baisse des effectifs et le fait d'une délinquance beaucoup plus jeune et plus violente", a estimé Nathalie Orioli, secrétaire régionale de l'agglomération parisienne d'Unité police SGP-FO (premier syndicat de gardiens de la paix).

"La riposte face aux policiers est de plus en plus violente, mais il n'y a pas de zone de non-droit pour les policiers qui vont sur le terrain", a-t-elle ajouté.

"Bien évidemment le métier de policier est de plus en plus difficile, et ces chiffres reflètent cette réalité. Les gens confrontés aux policiers sont de plus en plus violents", a également estimé Jean-Claude Delage, le secrétaire national d'Alliance (2e syndicat des gardiens de la paix).

"Cette dangerosité du métier implique une réaction proportionnée de l'Etat, et notamment des magistrats qui devraient infliger des condamnations plus sévères", a-t-il expliqué.

Sur cette même période en 2010, 18 policiers de plus avaient été blessés dans l'agglomération parisienne (2717). Un policier avait également trouvé la mort en avril 2010.

Posté par stetienne à 13:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
22 octobre 2011

Orange : les cadres ne veulent plus travailler à Saint-Denis

Orange : les cadres ne veulent plus travailler à Saint-Denis
Depuis que son siège a été transféré dans le 93, la filiale d'Orange dédiée aux entreprises a enregistré onze agressions en douze mois. La direction multiplie les mises en garde........................ mouarffff

la banlieue c'est plein de racaille ca pue c'est laid on n a qu a y transferer l assemblée nationale et le senat puisque les gugussons du senat et de lassemble nationale  prentendent que c'est si bien que ca qu ils nous montrent l'exemple ses bouffons merdiques
et de toute facons sans reforme totale du systeme judiciaire laxiste et ubuesque ca continura

21 octobre 2011

laxisme de la justice

Lynchage d’un jeune Grenoblois : 18 mois à 5 ans de prison pour les auteurs

Le 9 avril 2010, vers 23 heures, Martin avait été violemment pris à partie par une dizaine de jeunes dans le centre-ville de Grenoble. Roué de coups de poings et de coups de pieds, il avait été poignardé à deux reprises dans le dos et à l’avant-bras.

et oui vous avez bien lu que 5 ans alors qu il méritait minimum 20 ans de prison!!!!!!!!!!!!!!!!!

 lâcheté tentative de meurtre et uniquement 5 ans de prisons quand aux autres gageons que nos amis les jugeottes vont invoquer les prisons pleines pour les remettre en liberté

karcheriser les racailles c'est d'abord karcheriser ce système judiciaire ubuesque et ultra laxiste en reformant totalement: méthode de recrutement,juré populaire,choix des juges par la victime,sanctions contre les juges laxistes avec licenciement,suppressions des vices de procédure

17 octobre 2011

Deux hommes ont aspergé d'essence le chauffeur, et tenté de l'enflammer.

faut faire la meme chose a ces racailles ont les faits cramer ca debarassera le plancher.

une bonne racaille est une racaille morte point barre.

et cest pas avec flanby qu il ya aura de la repression ca c'est sur et tant qu on aura une justice ultralaxiste et des jugeottes collabo a racaille ca continura aucune illusion a se faire

Un conducteur de bus a été agressé samedi soir dans une cité sensible de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) par deux hommes au visage masqué qui l'ont aspergé d'essence et ont tenté d'enflammer le liquide sans y parvenir, a-t-on appris, dimanche, de sources concordantes.

Vers 21 heures, alors que le conducteur de bus de la ligne 235 avait stoppé à un arrêt de bus situé au coeur de la cité sensible du Luth, deux hommes, le visage masqué, ont "jeté un liquide inflammable, sans doute de l'essence, à l'intérieur du bus et l'ont enflammé", a-t-on appris de la préfecture. "Le conducteur a réagi immédiatement en arrêtant l'incendie, qui n'a fait que peu de dégâts, à l'avant du bus", selon la même source. Mais quand "le conducteur du bus a voulu sortir du véhicule, il a glissé sur le liquide et une fois à terre, les individus l'ont aspergé avec ce qui restait du produit, et ont tenté de l'enflammer sans y parvenir", toujours de même source. Les agresseurs ont ensuite pris la fuite. "Il n'y a pas de blessé, ni côté conducteur, ni côté passagers", selon la RATP. Les lignes de bus desservant la cité du Luth ont été déviées pendant la soirée, a-t-on appris auprès de la préfecture.

L'enquête a été confiée à la sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. Plusieurs incidents ont déjà eu lieu dans les transports desservant les villes voisines d'Asnières et de Gennevilliers, en particulier dans la zone limitrophe aux deux communes, régulièrement en proie à des sursauts de violence. Début août, cinq agents de la RATP avaient été blessés dans une altercation avec de jeunes habitants d'Asnières (Hauts-de-Seine) causée par un problème de circulation qui avait dégénéré. Le trafic de trois lignes de bus desservant Asnières avait été interrompu le temps d'une soirée.

 

13 octobre 2011

Champigny-sur-Marne : le trafic de stupéfiants rapportait 30.000 euros par jour

oui au retablissement de la peine d emort pour gros trafiquant de drogue et prisons a vie dans prisons ultradure.les trafiquants de drogue sont les nazis du 21eme siecle

Seize personnes ont été mises en examen et écrouées dans le cadre d'une enquête sur un trafic international de stupéfiants démantelé cité des Boullereaux à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), a-t-on appris jeudi auprès de la préfecture de police de Paris. Selon les estimations des enquêteurs, le commerce illicite rapportait 30.000 euros par jour.

Suspectant l'existence d'un réseau pyramidal d'importation par "go fast" de marijuana et de résine de cannabis depuis l'Espagne et les Pays-Bas alimentant des appartements "nourrices" de la cité, les policiers de la Sûreté territoriale ont interpellé les 11 et 12 septembre quinze personnes. Parmi eux figuraient, selon la police, deux organisateurs du trafic, âgés de 29 et 23 ans, connus des services de police, opérant en partie depuis l'étranger et s'assurant de l'approvisionnement de la cité. Le réseau comportait également cinq "convoyeurs"âgés de 17 à 33 ans, quatre "nourrices"âgées de 26 à 35 ans, dont deux femmes, et quatre revendeurs et guetteurs âgés de 18 et 19 ans, pas ou peu connus de la police. Tous ont été écroués, à l'exception d'une nourrice, placée sous contrôle judiciaire

Les perquisitions ont permis la saisie de 134kg de résine et 18kg d'herbe de cannabis, 25.000 euros en numéraires et cinq véhicules rapides de luxe, volés et faussement immatriculés.

Entre le 11 septembre et le 5 octobre, les enquêteurs ont procédé à cinq nouvelles interpellations: un autre chauffeur, un gérant de société de location de véhicules, une nouvelle nourrice et deux responsables de la logistique du transport de produits stupéfiants. Ces dernières interpellations ont débouché sur deux nouveaux placements en détention provisoire.

"Le chiffre d'affaire de ce trafic est estimé à 30.000 euros par jour pour l'ensemble de la cité", indique la préfecture de police de Paris. Le pôle fiscal "quartiers sensibles" du Val-de-Marne, sollicité par les enquêteurs, a procédé à une fiscalisation des saisies, soit environ 272.700 euros en valeur marchande.

 

Posté par stetienne à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

justice complice des malfrats

projet pour la france,projet,france,politique,ps,ump,fn,mon projet pour la france,2012,election presidentielle

qu on ne me dise pas qu il n ya pas des ripoux dans le corps judiciaire il est plus que temps de faire une operation mains propres dans ce milieux et d'infiger des sanctiosn aux juges . un malfrats sa place est en prisons pour le reste de ca vie point barre.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a ordonné mercredi soir la remise en liberté de Michel Campanella, 48 ans, une figure du banditisme marseillais, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Les magistrats ont fait droit à la demande déposée par son avocat, Me Jean-Jacques Campana.

Michel Campanella a été placé sous contrôle judiciaire avec l'obligation de verser une caution de 50.000 euros. Il était en détention provisoire depuis le 9 juin 2010. Quatre jours plus tôt, le juge d'instruction Philippe Dorcet, de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, avait procédé à un vaste coup de filet sur le port de Golfe-Juan (Alpes-Maritimes).

Une vingtaine de personnes, dont plusieurs figures du banditisme local, soupçonnées de régner sur le monde de la nuit dans le sud-est et l'univers des machines à sous, parmi lesquelles Michel Campanella, son frère Gérald, mais aussi Bernard Barresi, en fuite depuis vingt ans, avaient alors été interpellées.

Tous ont été mis en examen pour "exploitation de jeux de hasard, association de malfaiteurs, extorsion de fonds et blanchiment en bande organisée". Gérald Campanella, comme Bernard Barresi, restent pour l'heure détenus dans deux autres dossiers. Le premier est sous le coup d'un mandat d'arrêt émis avant son arrestation en juin 2010, le second doit être jugé en décembre prochain par la cour d'assises du Haut-Rhin pour l'attaque d'un fourgon blindé près de Mulhouse en 1990.