13 décembre 2012

la com la realité

edf,cac 40,grand patron,prof,banlieue,depardieu,realité ,com,media,projet pour la france,ps,hollande,ump,sarko,nabot sarko,merdia,presse,publicité,lavage de cerveau,usa,liberalisme,apparatchick,pauvre,pauvreté,précarité,

 

la com                                                                                                            la realité

la com la realité7

 

la com 

depardieu belgique banlieus-profs

    la realité:Le patrimoine très éclectique de Gérard Depardieu : poissonneries, vignes, restaurants, immobilier... http://www.lefigaro.fr/argent/2012/12/1 ... faires.php

depardieu exhile fiscal quatar impot belgique projet pour la france1

Posté par stetienne à 20:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 décembre 2012

Mourir à l'hôpital reste la norme en France malgré le désir de changement

La fin de vie se déroule encore très généralement à l'hôpital en France malgré la volonté de "limiter la médicalisation" des derniers instants de l'existence, indique un rapport publié mardi.

Un infirmier aide une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer à marcher, le 22 décembre 2006 dans le département gériatrie de l'hôpital Saint-Jean de Dieu à Lyon

"Près de 60% des Français décèdent à l'hôpital", indique ce rapport, basé sur des chiffres de 2008 et publié par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Pourtant, "la +déhospitalisation+ de la mort est un enjeu important tant pour répondre aux souhaits de la population qu'en raison du coût financier lié à une hospitalisation", souligne l'étude, signée par des responsables de l'Observatoire national de la fin de vie et de CépiDC (organisme collectant les données sur les décès).

La plupart des patients expriment le désir de finir leur vie chez eux et, parallèlement, se développent des politiques de santé pour favoriser le maintien à domicile des patients, y compris en fin de vie, avec par exemple le développement des soins palliatifs à la maison.

Mais les chiffres montrent une réalité toute différente: "En 2008 en France, 57% des décès sont survenus à l'hôpital, 27% à domicile et 11% en maison de retraite", indique ce rapport, notant au passage que la probabilité de mourir à l'hôpital n'a pas varié en 15 ans.

L'étude ne propose pas de comparaison globale avec les autres pays européens, mais un précédent rapport ("La mort à l'hôpital", de l'Inspection générale des affaires sociales) notait que la France occupait une "position intermédiaire" en Europe ou par rapport aux pays nord-américains.

Ce dernier rapport notait une proportion de décès à domicile bien supérieure en Italie (40,6% en 2006), mais inférieure au Royaume-Uni (19,5% en 2007) et aux Etats-Unis (24,4% en 2004).

L'étude du BEH donne quant à elle le détail des lieux de décès en fonction de la cause de la mort et note que "la grande majorité des décès par tumeur se produisent à l'hôpital (72%)".

Vieillissement de l'entourage

Cette proportion est nettement plus importante que celle observée dans plusieurs autres pays européens comme le Royaume-Uni, les Pays-Bas ou la Belgique (moins de 60%). Ces différences peuvent s'expliquer par l'existence dans ces pays de soins palliatifs hors hôpitaux.

En revanche en France, les décès par maladies du système nerveux (principalement la maladie d'Alzheimer) "se produisent moins souvent à l'hôpital" grâce au développement "des prises en charge alternatives" dans le cadre des plans Alzheimer mis en place depuis 2001.

Les décès des malades d'Alzheimer se déroulent autant en maison de retraite (34,4%), qu'à domicile (30,8%) ou à l'hôpital (31,8%).

L'étude montre encore que les célibataires meurent moins souvent à l'hôpital que les personnes mariées: "L'hospitalisation peut être influencée par les proches" et "la solitude pourrait favoriser le décès à domicile en raison d'un défaut de prise en charge", note-t-on.

L'étude souligne aussi que plus on est âgé plus on a de chance de mourir à l'hôpital, ce qui s'explique en partie par "le vieillissement de l'entourage" et la difficulté pour un conjoint âgé d'assumer la fin de vie à la maison de son époux/épouse.

La semaine passée, une enquête sur la fin de vie de l'Ined montrait que près de la moitié des décès survenus en décembre 2009 avaient été précédés d'une décision médicale ayant pu hâter la mort.

Ces études sont publiées alors que, d'ici la fin de l'année, le Pr Didier Sicard doit rendre les conclusions d'une mission, demandée par François Hollande, au sujet de la fin de vie et de l'euthanasie.

Posté par stetienne à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 novembre 2012

faite ce qu on dit pas ce qu on fait

presse,google,liberation,liberatin,nicolas demorand,impot,contribuable,perfusion,revue,periodique,le monde,afp,l expresse,le nouvel obs,projet pour la france,france referemdum

ils ont une drole de morla les trous de balles de la presse francaise

voila un secteur totalement sous perfusion qu il serait bon de laisser couler un petit peu pour faire le menage

Libé : « Nicolas Demorand exige du protectionnisme pour son canard boiteux »

Le laissez-faire libéral, ce n’est bon que pour les prolos ?

Entre le fou-rire et la colère, c’est ainsi que nous laisse l’éditorial de Nicolas Demorand paru ce samedi dans Libération. Intitulé “Régulation”, la prose du directeur de Libé, journal dont la santé se fait de plus en plus chancelante, dénonce “la fascination pour le numérique, les miracles qu’il permet, la réalité qu’il façonne, masque la brutalité du capitalisme qui lui a permis de se déployer ; l’inéquité des échanges qu’il suscite; la fragilisation de certains piliers de la démocratie qu’il accélère, du marché régressant à l’âge des monopoles aux journaux incapables, quels que soient leurs investissements, de financer durablement la production d’informations de qualité [...]“.

Le rire nous saisit lorsqu’il en appelle à une “souveraineté numérique” et qu’il fustige “les quolibets libertaires”. Voilà donc le journal de la rue Bellanger utilisant la même sémantique qu’un Nicolas Dupont-Aignan, un Henri Guaino ou même une Marine Le Pen.

http://www.causeur.fr/libe-nicolas-demo ... teux,19746

Posté par stetienne à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 octobre 2012

Mariage homosexuel: les députés PS pour un amendement sur la procréation médicale assistée

Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, souhaite voir déposé un amendement sur la question de la procréation médicale assistée (PMA) au moment de l'examen du projet de loi sur le mariage homosexuel, a-t-il annoncé à quelques journalistes, dont l'AFP.

"On déposera un amendement sur la PMA", a-t-il affirmé, s'opposant ainsi au Premier ministre qui a annoncé mercredi que le texte sur le mariage homosexuel n'aborderait pas la PMA, renvoyant cette question "à une loi complémentaire qui pourrait être une loi sur la famille".

La PMA pour les couples d'homosexuelles, "c'est une question dont on sait qu'elle sera sous-jacente pendant le débat sur le mariage. Autant la poser et pourquoi pas essayer de la résoudre au moment du débat sur le mariage pour tous", a déclaré M. Le Roux.

"Quel intérêt de vouloir scinder les choses ? Moi je pense qu'il vaut mieux avoir le débat en une fois", a-t-il ajouté, soulignant: "quand on peut faire un texte qui soit complet par rapport à nos engagements, autant le faire dès le début".

D'autant que selon lui, "quand on renvoie" une question à un autre projet de loi, "on n'est jamais sûr" de savoir quel texte pourra l'accueillir.

Le projet de loi sur le mariage homosexuel doit être examiné en Conseil des ministres le 31 octobre. Son examen à l'Assemblée pourrait commencer en décembre.

Alors qu'on lui faisait remarquer que c'était en contradiction avec ce qu'a tranché Jean-Marc Ayrault mercredi, M. Le Roux a répondu: "Il y a une vie parlementaire", et "il y a une discussion à avoir avec le Parlement".

Mercredi, M. Ayrault avait conforté la ministre de la Justice Christiane Taubira, qui avait déjà indiqué que les questions liées à "la parentalité au sens large" ne seraient pas abordées dans ce texte.

Il avait cependant provoqué des critiques au sein d'associations, qui craignent un texte "a minima".

Les associations homosexuelles telles que l'Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) ou l'Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL) estiment que mariage et adoption ne peuvent pas être abordés séparément des questions de parentalité et de filiation.

En septembre, le député PS Bernard Roman s'était dit favorable à l'accès à la PMA pour les couples d'homosexuelles et avait annoncé qu'il défendrait des amendements en ce sens lors du débat sur le projet de loi instaurant le mariage homosexuel.

je suis pour car avec les progres de la medecine et de la genetique les homos pourront bientot avoir des enfants.

quand a ceux qui disent que ce n est pas naturel le simple fait d'avoir un plombage dans les dents ou avoir ete opere de l appendicite ce n est pas naturel non plus alors..................

 

 

 

Posté par stetienne à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 septembre 2012

Mariage et adoption : Christiane Taubira veut les mêmes conditions pour les homosexuels

gay,homosexuel,adoption,procreation,genetique,medecine,mariage,enfants,couple homo,france,loi,gestation pour autrui,mere porteuse,procréation medicalement assistée,hollande,oui a la gestation pour autrui pour les couples homos,oui a la procreation assisté pour les couples homo

Toutefois, les couples de femmes ne pourront pas accéder à la procréation médicalement assistée, et les couples d’hommes ne seront pas autorisés à la gestation pour autrui. « L'accès à la PMA ne rentre pas dans le périmètre du projet de loi » a-t-elle précisé. « Quant à la gestation pour autrui, elle ne sera pas légalisée. Le président de la République a toujours été très clair sur ce sujet lors de la campagne ».

en ce qui me concerne je suis tout a fait en faveur de la procreation assisté pour les couples homo la vrai victoire des homosexuels sera la.

avec les progres de la genetique et de la medecine on pourra implanté adn dans une cellule souche d'ovaire et a l aide d'une mere porteuse un couple homo pourra avoir ses enfants ( peut etre meme un jour on aura des uterus artificiel ou meme des uterus implanté dans hommes )

je ne suis pas pour faire financer se type de recherche par le contribuable mais si des riches mecenes homo veulent investir pour que cela devienne une realité j autoriserai se type de recherche ( je compte mettre les vieux con deontologique a la retraite forcée de toute facons)

ps: holland est un trou de balle de refuse le droit a la gestation par autri au couple homo

oui à la gestation pour autrui pour les couples homos,oui à la procreation assistée pour les couples homo 

Posté par stetienne à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 juillet 2012

taxer l argent du foot

A quand une commission pour la moralisation du football ?

je suis pour instaurer une taxe a 75% sur l argent  des transfert de joeur entre club en europe

bizarre bizarre que nos amis saussiflards ne le propose pas

Posté par stetienne à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 juillet 2012

nacht und nebel

403491_3611264433719_1524329563_n

les animaux doivent etre abattus sur place pour leur eviter cette horreur

Posté par stetienne à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 juin 2012

equipe de voyoux mercenaires

parti français,edf,equipe de france,foot,football,mercenaire,patrons voyoux,euro 2012,legion etrangere

l equipe de france lol une equipe de mercenaire voyoux payer grassement par des patrons du cac voyoux eux meme

representent pas la france ses bouffons et c est normal qu ils perdent  avec les mercenaires on perd toujours de toute facons

vivement qu on taxe a mort le salaire de ces bouffoneux

42627410

306927_378971565495891_2096763712_n

539594_247587402018819_1472459325_n

 le stade de la futur legion etrangere de voyoux  lol

16548710

Posté par stetienne à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juin 2012

drame de la société

parti français,droit à mourir dignement,euthanasie,suisse,projet pour la france,projet,france,référemdum

je rappel que je suis pour la legalisation de l'euthanasie et du droit a mourir dignement

il faut faire comme en suisse ou se droit existe

Un amour détruit par Alzheimer : un retraité jugé pour avoir tué sa femme

ls "s'aimaient" mais la maladie "détruisait" leur couple: un retraité de 79 ans est jugé depuis mardi devant la cour d'assises du Val-de-Marne pour avoir frappé à mort son épouse, qui souffrait d'Alzheimer.

"Je ne conteste rien du tout. J'assume (...) Elle m'aimait, on s'aimait. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça", a déclaré à l'ouverture de l'audience Gabriel Armandou.

Blouson noir et lunettes cerclées, cet homme comparaît libre, pour violences volontaires ayant entraîné la mort de sa femme Paulette, le 13 septembre 2008, à leur domicile, à Fresnes (Val-de-Marne). Il encourt 20 ans de réclusion criminelle.

"Ca a été la journée la plus dure de ma vie je ne comprends pas ce qui m'est arrivé", a ajouté cet homme trapu, qui a raconté avoir été tour à tour gérant d'hôtel, commerçant, agent immobilier.

Ce soir-là, les pompiers, appelés par le fils de l'accusé, découvrent la femme âgée, presque nue, sur le sol de la salle de séjour du domicile. Elle a le visage tuméfié, porte des traces de coups, en plus de nombreux pansements et hématomes. Elle a subi des coups à la tête, au cou, au thorax et à l'abdomen. Un manche à balai portant des traces de sang est retrouvé sur les lieux.

Son mari avait alors reconnu avoir "craqué" et frappé celle qui était sa compagne depuis 48 ans, atteinte de la maladie d'Alzheimer depuis 2000. Incontinente, son état s'était très dégradé depuis trois mois.

La présidente a lu des extraits des cahiers que tenait l'accusé, dans lequel il rapportait les fugues quasi quotidiennes, les disputes et les moments de "paix". "Je suis à bout, l'envie de me suicider m'obsède", écrit-il dès 2003, évoquant "ce silence que je ne peux supporter et qui détruit notre ménage".

"Moi qui l'aime, moi qui la désire"

Les années suivantes, il continue à coucher ses difficultés sur le papier: "Je lui propose de faire la paix en l'embrassant, elle refuse net", "elle aime faire le mal et ne soigne pas, probablement pour se venger", "elle n'est que haine et méchanceté, moi qui l'aime, moi qui la désire, elle n'a qu'une idée, se détruire".

"J'avais l'impression de discuter avec une personne normale alors qu'elle n'était plus normale. Je savais qu'elle était malade, mais (...) je ne me doutais pas qu'une personne pouvait en arriver à être comme ça", a soupiré Gabriel Armandou.

"Il avait fait la promesse à sa femme de la soutenir et de l'aider jusqu'à la fin (...) Il s'en occupait sans arrêt sur la fin. Cela devenait pénible. Il fait partie d'une génération où on ne sollicite pas d'aide extérieure", a déclaré à la presse son avocat, Me Arnaud Richard, réclamant "une vraie clémence" pour une affaire qui "dépasse le point de vue légal".

"On sait que les aidants familiaux sont à risque de se retrouver dans des situations d'épuisement qui peuvent aboutir à des situations dramatiques", met en garde Judith Mollard, experte psychologue auprès de France Alzheimer.

"Les conjoints sont 24/24H avec les malades. Personne n'est surhumain. Il ne faut pas rester seul, la qualité de la maladie affective ne suffit pas", ajoute-t-elle, interrogée par l'AFP.

Selon l'association, 850.000 personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée, majoritairement des femmes, mais seule la moitié des patients est identifiée. Elle estime qu'un proche consacre 06H30 par jour pour aider un membre de la famille touché par la maladie.

En janvier, un retraité s'était pendu à Chalandry-Elaire (Ardennes) après avoir tué de la même façon sa femme, qui souffrait de la maladie. L'homme avait expliqué dans une lettre que sa maladie lui était devenue insupportable.

Le verdict est attendu mercredi.

Posté par stetienne à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 juin 2012

Le lobby des handicapés !

handicapé,parcmétre,macaron,mobilité reduite,ps,ump,projet ,france,fraude

Le lobby des handicapés !

je profite de ce debat pour resignaler le probleme de la gratuité des parcmetres pour les beneficiare du macaron mobilité reduite


1/l'on voit des superbes voitures qui valent aux moins 40000€ avec ce macaron comme
si les propriétaires de tels  véhicules ( handicapés ou non) ne pouvaient pas payer leur place  alors que le pauvre rmiste roulant dans une voiture pourris lui doit payer ( c'est de la justice social)!!!!!!!!!

2/le macaron personne handicapes que l'on met sur pare brise des voitures pour ne pas payer parcmètre doit afficher photo et nom et numéro plaque
immatriculation car il y a de très nombreux abus car c'est incontrôlable par les agents.

en conclusion

1/mettre au point un systeme plus fiable qui permetrait d 'eliminer la fraude qui doit avoisiner les 50%

2/mettre des conditions de resource à la gratuité

Posté par stetienne à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :