28 juillet 2019

destruction des acquis sociaux

par le minuscule mini miocron et ses putes en marche

assurance-chomage-les-nouvelles-regles-d-indemnisation-a-partir-du-1er-novembre

"La ministre du Travail Muriel Pénicaud présente la réforme de l'assurance chômage lors d'une conférence de presse à Matignon, le 18 juin 2019 ( AFP / Lucas BARIOULET )La ministre du Travail Muriel Pénicaud présente la réforme de l'assurance chômage lors d'une conférence de presse à Matignon, le 18 juin 2019 ( AFP / Lucas BARIOULET )La ministre du Travail Muriel Pénicaud présente la réforme de l'assurance chômage lors d'une conférence de presse à Matignon, le 18 juin 2019 ( AFP / Lucas BARIOULET ) >Voici les nouvelles règles d'indemnisation pour les demandeurs d'emploi qui s'appliqueront à partir du 1er novembre (sauf le mode de calcul de l'allocation au 1er avril), selon le décret publié dimanche au Journal officiel.

- Six mois de travail requis -

Pour ouvrir des droits à indemnisation, il faudra avoir travaillé six mois ("130 jours ou 910 heures") sur les 24 derniers mois ("la période de référence"). Aujourd'hui, cette condition est de quatre mois sur les 28 derniers (sauf pour les plus de 53 ans où la période de référence restera de 36 mois). 

En conséquence, la durée minimale d'indemnisation passe aussi de quatre à six mois. La durée maximale reste de deux ans pour les moins de 53 ans, deux ans et demi pour les 53-55 ans, trois ans pour les plus de 55 ans.

Le seuil permettant un rechargement des droits, lorsqu'on travaille pendant sa période de chômage, sera également de six mois (910 heures) contre un mois (150 heures) aujourd'hui.

- Une allocation mensuelle plus faible pour les "permittents" -

Actuellement, la durée d'indemnisation est calculée sur le nombre de jours travaillés pendant la période de référence (multipliés par 1,4 pour obtenir des jours calendaires). Au 1er novembre, cette durée sera égale au nombre de jours calendaires, travaillés ou non, à partir du premier jour d'emploi pendant la période de référence jusqu'au terme de celle-ci.

Conséquence, les personnes qui ont travaillé de manière fractionnée pendant leur période d'affiliation (en alternant CDD courts et inactivité) auront une indemnisation potentiellement plus longue mais aussi d'un montant mensuel plus faible.

En effet, à partir du 1er avril, le "salaire journalier de référence", base de calcul de l'allocation chômage, sera obtenu en divisant les salaires de la période de référence par l'ensemble des jours à partir du premier jour d'emploi, et non plus les seuls jours travaillés.

Pour un même travail, ce salaire journalier sera donc désormais identique entre une personne ayant travaillé en continu et une personne ayant alterné contrats courts et inactivité, alors qu'il était jusqu'ici plus favorable à la deuxième. "A travail égal, allocation égale", selon le gouvernement.

Selon le gouvernement, l'allocation chômage sera toujours comprise entre 65 et 96% du salaire net mensuel moyen de la période de référence.

- Dégressivité pour les hauts revenus -

Les salariés qui avaient un revenu du travail supérieur à 4.500 euros brut par mois verront leur indemnisation réduite de 30% au début du 7e mois d'indemnisation, avec un plancher à 2.261 euros net. 

Les salariés âgés de 57 ans ou plus ne seront pas concernés par la mesure. Le plafond de l'indemnisation maximale restera de 6.615 euros net. 

- Des droits pour les démissionnaires et indépendants -

Promesse de campagne du candidat Macron, l'indemnisation sera ouverte aux démissionnaires ayant travaillé dans la même entreprise au cours des cinq dernières années. Elle sera conditionnée à "un projet de reconversion professionnelle nécessitant le suivi d'une formation ou un projet de création ou de reprise d'une entreprise".

Ce projet sera évalué par "la commission paritaire interprofessionnelle" (qui succède aux Fongecif) de la région du salarié qui jugera notamment de la "cohérence du projet de reconversion", la "disponibilité et la pertinence de la formation identifiée, la pertinence des modalités de financement envisagées". En cas d'acceptation, le salarié aura six mois pour déposer une demande d'allocation de chômage.

Les indépendants bénéficieront eux d'une allocation forfaitaire (800 euros par mois pendant six mois) en cas de liquidation judiciaire. L'activité professionnelle devra avoir généré un revenu minimum de 10.000 euros par an sur les deux dernières années avant la liquidation.

Posté par stetienne à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juin 2019

L'Ethiopie, nouvel Eldorado du textile

Pour découvrir comment les vêtements à petits prix sont aujourd'hui fabriqués, il faut prendre l'avion et partir loin de France. Mais surprise, ce n'est pas en Asie que nous allons nous rendre. Cap au Sud, à 7 heures de vol de Paris, direction l'Ethiopie, un pays immense, aussi vaste que la France et l'Espagne réunies. L'Ethiopie qui a décidé de tout mettre en œuvre pour concurrencer la Chine, afin de devenir le prochain atelier du monde, et vous allez voir avec quelles armes redoutables( cherchez pas salaire 20€ par mois) le pays compte s'y prendre.

Posté par stetienne à 20:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 juin 2019

Canicule : short, chemisette… Comment s’habiller au travail sans froisser son employeur

perso quand il fait tres chaud chemise hawaienne et short et je vois pas où est le probleme

ce qui compte c est que le boulot soit fait  le reste c est blabla

http://www.leparisien.fr/societe/canicule-short-chemisette-comment-s-habiller-au-travail-sans-froisser-son-employeur-24-06-2019-8101416.php#xtor=AD-32280599

 

sur bfmtv L'idée du ministre de la Transition écologique : laisser la cravate à la maison " ... j'adore !!! les medias et les ministres pensent qu'en france, il n'y a que des travailleurs et travailleuses a cravatte dans des bureaux >>> ahahaha ,et tous les autres dans les usines, a l'exterieur, sur les toits , ca n'existe pas pour ce gouvernement ? je comprends de + en + les gilets jaunes

Posté par stetienne à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2019

lol tellement vrai: tres cheres élites

lrem,putes en marche,macron,bourgeois,immigration,cac 40,élites,enarque,sénateurs,travail,bourgeoises,figaro madame,travail à domicile,philosophes,bhl

l'électeur typique putes en marches

élites bourgeois cac 40 macron lrem putes en marche humour

Posté par stetienne à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mai 2019

les racailles du haut: carlos ghosn

Carlos Ghosn : les images de son anniversaire « royal » au château de Versailles

Maintenant, je sais ce qu'ils font avec les 18 jours de rtt qui nous suppriment tous les ans depuis 2013.(salarié Renault)

Elle répond à tout ceux qui disaient qu'il était innoncent... Les Japonais sont réputés pour être extrêmement honnêtes et de fait ne supportent pas les escrocs quels qu'ils soient.

Merci les japonais de l’avoir foutu en tôle. Notre justice n’aurait jamais osé.

Vive le Japon ! On peut les remercier ! Ce mec était en train de voler dans les caisses et en France il ne risquait absolument rien!

Carlos Gosh aimait la belle vie. Au frais de la princesse. Il était très généreux. Mais oui avec l argent des autres c est facile. Il mérite la prison à vie. Escroc!!!!

Voilà qui sont les seigneurs de notre époque : les dirigeants des grandes entreprises

C'est le défilé des oligarques qui ont financé la campagne de Macron 😊

 

Posté par stetienne à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2019

des nouvelles de la racaille du haut:carlos ghosn


https://www.capital.fr/entreprises-marches/nissan-aurait-paye-la-scolarite-des-e nfants-de-carlos-ghosn-1333011

Nouvelle affaire !

Nissan aurait réglé les frais de scolarité des 4 enfants de Carlos Ghosn, pour un montant d'environ 600 000 dollars.

« Bloomberg révèle que Nissan aurait payé les frais de scolarité des enfants de Carlos Ghosn, le président déchu de Renault/Nissan, lors de leur passage à l'Université de Stanford entre 2004 et 2015. Dans le détail, Caroline l'aînée, est sortie diplômée après quatre années d'étude en 2008, suivie des filles Nadine et Maya en 2011 et 2013 puis du fils Anthony en 2015. Total de la facture : au moins 601.000 dollars (532.000 euros). D'après des sources proches du dossier, cet avantage aurait fait partie du contrat de travail de Carlos Ghosn signé en 1999. Date à laquelle Renault a racheté une partie du groupe Nissan et y a mis l'homme d'affaires à sa tête.

Par ailleurs, Renault semblerait avoir accordé des dons à l'Université de Stanford. En effet, cette dernière mentionne l'entreprise française comme donatrice au cours de l'année universitaire 2016-2017, mais ne précise pas le montant ni même si d'autres ont été effectués lorsque les enfants de Carlos Ghosn y étudiaient. De son côté, la U.S. Securities and Exchange Commission, l'organisme américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, a ouvert une enquête afin de déterminer si Nissan avait bien donné tous les détails du contrat de rémunération de Carlos Ghosn. En droit américain, les avantages des dirigeants des entreprises sont imposables et les sociétés ouvertes au marché américain doivent les déclarer aux investisseurs. »

Question : à votre avis, quel habillage légal Carlos Ghosn va-t-il donner à cela ?

Proposition 1 : « c'était légal parce que j'avais l'intention de les embaucher chez Nissan. La formation qui leur aurait été inculquée à Stanford aurait bénéficié par effet de ruissellement à Renault. C'est donc bien dans l'intérêt social de Renault-Nissan que la société a financé leurs études »

Proposition 2 : « c'est dans l'intérêt social de Renault/Nissan, puisque cela permet à mes enfants, en côtoyant la future élite de Stanford, de faire rayonner indirectement Renault »

Proposition 3 : « c'est faux. Oui, il y a un contrat de mécénat par lequel Nissan verse de l'argent à Stanford. Mais ça n'a rien à voir avec le fait que Stanford ait offert les frais de scolarité à mes enfants ! C'est un cadeau de la part de Stanford ! »

Proposition 4 : « je n'étais pas au courant. Vous vous doutez bien que ce n'était pas moi qui m'occupe de ces détails logistiques. Mais je suis prêt à rembourser »

Posté par stetienne à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mars 2019

pas de reforme des regimes speciaux

la seul chose à faire c 'etait supprimer les régimes spéciaux et évidement micron ne fait rien

ce gugusse est une véritable plaie pour la France

moi évidement je suis pour la suppression des régimes spéciaux et augmenter  la retraite de base pour tous le monde

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/retraite/regimes-speciaux-vont-ils-etre-maintenus_3218083.html

Posté par stetienne à 13:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2019

une racaille du haut en moins

Carlos Ghosn a perdu 480 m² en 2 mois

Posté par stetienne à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,