11 juillet 2014

Cambodge : les ouvriers du textile luttent pour survivre

Les ouvrières du textile luttent pour survivre au Cambodge, où les conditions de travail se dégradent ( AFP/Archives / Tang Chhin Sothy)

"La vie dans les usines textile est très difficile", explique-t-elle à l'AFP. "Mais j'ai besoin d'argent, alors je dois juste être patiente".

Posté par stetienne à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juin 2014

on est au bord de l'abysse

1974 : 300 000 chômeurs
1977 : 1 100 000 chômeurs
2014 : 5 695 700 chômeurs

66 millions d'habitants en France.
12 millions de moins de 15 ans.
11 millions de plus de 65 ans.
Population en âge de travailler : 43 millions dont :
13 millions d'inactifs. (5 695 700 chômeurs et 7 304 300 personnes qui ne travaillent pas, non-inscrites à Pôle Emploi)
Population active 30 millions.
En réalité, nous avons 13 millions de chômeurs sur 30 millions d'actifs.

Vertigineux. 43,30 % d'improductifs contre 54,70 % de gens qui travaillent. On comprend mieux pourquoi les politiques sont obnubilées par la création de taxes et impôts divers.


Pour récapituler : 36 millions d'improductifs contre 30 millions de productifs.

moi mon projet pour la france permettrait de remettre le plein emploi:

moins de vitesse en échange de plus de temps libre ( vacances,semaine  4 jours)=moins de dependance au pétrole+protectionisme de notre industrie automobile+embauche jeune forme en entreprise pour compenser absent durant vacances et semaine 4 jour

les prisonniers ( ceux pas dangereux) iront replanter des arbres le long des routes et entretenir chemin en terre qui partent en couille+reforme du systeme judiciare devenu ubuesque

reforme du mamouth en virant tous les pedagogos des iufm et rectorat  pour remettre sens de l'effort aux enfants.

sortir de l agriculture productiviste exportatrice créera emploi dans les campagnes tva sur pays d agriculture productiviste

contrôle prix du terrain relancera construction

obligation d'acheter français pour les bénéficiaires d aide social et fonctionnaire

taxation des grandes surfaces

sortie de l otan et l argent des français pour les français pas pour les institutions internationales ( fmi,europe,otan,onu)

zero immigration pour stabiliser la population francaise et mettre en place économie de décroissance

et oui pas de guerre pour relancer l'économie  ( quelques heurts a prévoir vu que j instaurais le zero délinquance et sortirait institution internationales)

 

Posté par stetienne à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 avril 2014

rachat d'alstom pas les amerlocks

shooter pour les nouveaux chomeurs

Posté par stetienne à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2014

pour quand la révolution

Licenciés, ils doivent rembourser leur entreprise ou être saisis

Début avril, les maigres comptes en banque d’un ancien ouvrier ont ainsi été siphonnés sur ordre de PTPM/Trèves. Une saisie attribution de 4.847 euros qui plonge l’homme, sans emploi, dans une situation catastrophique. Grands seigneurs, la banque et le créancier lui ont laissé 499,31 euros, « au titre du revenu de solidarité active ». Un peu léger quand on n’a pas retrouvé de travail et qu’il faut quand même payer factures et traites… 

Posté par stetienne à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 avril 2014

Visite en images des usines du géant chinois TCL

Visite en images des usines du géant chinois TCL

photos-plongee-dans-une-usine-chinoise-de-smartphones

et oui les chinois travaillent pendant qu en france on glande et que les pedagogos gauchiotte de la fsu et du mamouth fabriquent des cancres

bon vu qu ils n apprendront rien dans le mamouth ils finiront payer à coup de fronde a turbiner 365 jours par an dans les usines tournevis que les chinois implanterons en france

payer une fortune pour un mamouth qui produit que des incultes payer une fortune pour des racailels trfquants de drogue incapable de travailler la france ne va pas durer bien longtemps avant guerre civil et remise au pas

Spécial Taiwan Dans les coulisses de la dernière usine de cartes-mères de l’île

bah demain c est nous qui bosseront 365 jours par an dans les usines tournevis des multinationales chinoises [smilie=icon_smile034.gif] vu que le mamouth fabrique a la chaine des incultes et incapables

Posté par stetienne à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 avril 2014

Le socialiste Lamy veut supprimer le SMIC (!)

Il parait que ce genre de proposition est "courageuse", au sens où l'entend la presse économique.

Lamy est parfaitement dans la logique socialiste contemporaine...

Créer un sous-smic pour les pauvres fera que ces pauvres coûteront un peu moins chers en aides sociales.

Mais, et c’est là l’essentiel, ils ne seront pas assez riches pour se passer de la totalité ces aides.
Le socialiste gardera donc sa clientèle électorale (pas les pauvres, ceux-là ils s’en foutent parce qu’ils ne votent plus), mais l’armée des travailleurs sociaux, des fonctionnaires territoriaux et toutes ces associations aussi inutiles que subventionnées qui sont le vrai fonds de commerce des socialistes.

D’un autre côté, cela permettra à leurs potes patrons de continuer à multiplier les profits (vous savez, cette finance ennemie...)

Ce Lamy est un génie.
Il a trouvé la martingale qui permet de gagner sur les deux tableaux !!!!

sur 100€ dépensé pour un chomeur 1€ va dans la poche du chomeur et 99€ dans la poche d’association diverse et varié ou seul la photocopieuse fait plus de 35h

Posté par stetienne à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2014

9 millions de chômeurs en France, et maintenant ?

 

on pourait aussi signaler
1/appel a l'immigration alors qu on a 9 millions de chomeurs
2/pedagogo dans les iufm et programme délirant au lieu d’apprendre un metier dans le mamouth

y a pas que la droite responsable du nauvrage la gauche les syndicats les pedagogos des rectorats et du ministere ont une immense responsabilité aussi

Le chômage en France atteint aujourd’hui un niveau inégalé. Mais la classe politique se focalise sur la courbe du chômage de la catégorie A de Pole Emploi qui pourtant, selon plusieurs études, ne représenterait que le tiers du nombre réel de demandeurs d’emploi.

Posté par stetienne à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 mars 2014

Les Atelières, ex-Lejaby, tuées par les banques

triste mais previsible
à partir du moment ou l on signe traité de libre echange elles n'avaient strictement aucune chance
(et pis responsable pas les banques mais belles et bien les politicards j espere qu elles s'en souviendront en tant qu electrice)

mon programme est tres claire : protectionisme pour l'industrie et l'agriculture non productiviste par contre j en fini une bonne fois pour toute avec les aides a la presse et à la culture que j ouvre totalement à la concurence.( mon  systeme est tout a fait viable d'ailleurs)

Les Atelières, c'est fini ! La belle histoire des anciennes ouvrières de Lejaby qui montent leur atelier de lingerie doit prendre fin cette semaine. Vendredi, devant le tribunal de commerce de Lyon, Muriel Pernin, leur présidente fondatrice, va demander la liquidation de la société coopérative qui emploie aujourd'hui trente salariés.

Il y a un peu plus d'un an pourtant, pleines d'espoir, une poignée d'anciennes Lejaby menées par Muriel Pernin, une professionnelle de la communication émue par le sort de ces corsetières, ouvraient leur atelier en embauchant et en formant de jeunes talents. Une ouverture avec le sourire : la perspective du retour de la fabrication française dans un secteur qui avait dû en faire le deuil avait très vite rempli leur carnet de commande. La réponse financière du public à la souscription lancée sur les réseaux sociaux leur avait assuré un bon départ. Et Arnaud Montebourg, à leurs côtés, vantait les vertus du "made in France".

Guillotine

Treize mois plus tard, c'est le désenchantement. Le marché est pourtant là, les commandes tombent. Mais Les Atelières ont épuisé leurs fonds propres sans pouvoir compter sur les aides extérieures promises. Muriel Pernin n'a aujourd'hui pas de mots assez durs pour dénoncer tour à tour la position des banques, celle de la Banque publique d'investissement (BPI) et l'hypocrisie du "made in France" porté en étendard par le gouvernement.

"Dans notre pays, les banques sont plus fortes que la République", crie aujourd'hui haut et fort la présidente des Atelières. "Avec notre argent, elles exécutent chaque jour des dizaines de PME et aujourd'hui, ce sont Les Atelières qui montent à la guillotine."

Si elle est contrainte de demander la liquidation de sa société, c'est qu'il lui manque les 585 000 euros du fonds de revitalisation proposé et soutenu par le préfet du Rhône, mais également par plusieurs grandes entreprises. "Hélas, deux banques s'y opposent, ce qui remet en cause l'ensemble de notre montage financier, regrette-t-elle. C'est d'autant plus rageant que cet argent n'est pas celui des banques, mais celui d'entreprises."

La BPI en prend également pour son grade. Les Atelières pensaient là encore obtenir une aide qui n'est pas venue. "La BPI n'aide que les entreprises qui n'ont pas consommé leurs fonds propres alors que c'est justement quand on a besoin d'aide qu'on se tourne vers elle", relève la chef d'entreprise, "cette clause exclut nombre de PME à potentiel qui ont besoin de temps, la BPI est l'instrument des grands groupes et ne rend pas service aux PME alors que ce sont les PME qui créent l'emploi en France. Ceux qui, comme moi, ont espéré en la BPI ont été leurrés."

"Les personnes valent moins que les robots"

Elle regrette également que la BPI ne reconnaisse que l'innovation technologique et l'intervention d'ingénieurs, alors que Les Atelières travaillent avec les chercheurs de l'Insa sur de l'innovation organisationnelle portée par des ouvrières : "Nous étions en train de mettre au point un modèle à mi-chemin entre la production à la chaîne et l'artisanat, mais ce mode d'innovation n'est pas reconnu par la BPI. Dans notre pays, les personnes valent moins que les robots."

Dans le collimateur de Muriel Pernin pour finir, le discours du made in France porté par le gouvernement et particulièrement le ministre du Redressement productif, qu'elle considère aujourd'hui comme une vaste hypocrisie. Elle a ainsi réalisé que le "made in France" n'était qu'une norme "a minima" qui n'exige pas que le produit ait été entièrement réalisé en France. "Aujourd'hui, les consommateurs sont bernés, quand ils achètent du made in France, ce sont souvent des produits fabriqués à l'étranger et finalisés en France avec une simple étiquette cousue en France", assure-t-elle.

Muriel Pernin fait le constat d'une filière textile française détruite qui ne pourrait se reconstruire que sous l'effet d'une volonté politique forte. Et sincère.( ben oui uniquement si protectionisme et hollandouille a vote libre echange avec usa)

 

 

 

Posté par stetienne à 09:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 janvier 2014

la face cache d'apple et l empire samsung

la question comment batir un systeme industriel en france en etant competitif tout en gardant syteme protection social avec semaine 4 jours et vacances ?

 

Posté par stetienne à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,