02 juillet 2016

attentat de l aéroport d'istanbul

controle de sécurité aux aéroports lol

Image

Posté par stetienne à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mai 2013

ca sent le sapin pour zayraultman le malefique et son aéroport destructeur de la foret

notre-dame-des-landes-des-milliers-de-personnes-convergent-pour-la-chaine-humaine

pour rappel deux objectifs principales:

en finir avec le betonnage de la france pour faire plaisr au grand groupes du batiments ( tiens d'ailleurs a ce propos ils ne betonne pas la sologne ou ils ont tous leur superbe demeure)

pour relancer economie: petit travaux aménagements territoire: planter arbre long route autoroute,preserver les petites routes qui serpentent a travers la campagne,création de contournement des petits villages traversés par nationales,entretien et création des chemins en terre.

sortir de l agriculture productiviste exportatrice: nationalisation de 20% des terres agricoles pour les louer a petits paysans non productivistes,taxer les importations de produits agricoles provenant de pays a agriculture productivistes destructrice de l environnement ( usa,bresil,australie,argentine....) les satellites espions seront mis a contribution pour dejouer toute tentatives de fraudes de la part de ces pays

 

Posté par stetienne à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 avril 2013

ND-des-Landes: vifs affrontements entre opposants et forces de l'ordre

ce projet ridicule juste pour faire plaisir a vinci doit etre abandonnée

tiens d'ailleurs dans mes grands projet d'aménagement la plantation d'arbre le long des routes et autoroutes sera une priorité

Des opposants au projet d'aéroport rassemblés à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, le 15 avril 2013

De vifs affrontements se sont déroulés lundi sur le site du projet d'aéroport contesté de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) après plusieurs mois de calme relatif, mais aucune opération d'évacuation n'avait débuté soulignaient les autorités qui indiquaient juste "rétablir la circulation".

Trois gendarmes ont été blessés, dont l'un a été hospitalisé après avoir été atteint pas un cocktail Molotov, et au moins un opposant anti-aéroport a été pris en charge par les secours. Deux manifestants ont été interpellés, selon la préfecture.

Les heurts ont éclaté vers 07H00, non loin du carrefour de la Seaulce, l'habituel point de contrôle, central, que les forces de l'ordre occupaient jour et nuit depuis fin novembre. Elles s'en étaient retirées à la veille d'une manifestation pacifique qui s'est tenue samedi.

Les opposants affirment que les gendarmes ont voulu reprendre leur position habituelle sur ce carrefour.

De leur côté, la préfecture et les officiers de gendarmerie sur place déclarent que leurs hommes ont été pris à partie en début de matinée et qu'ils ont riposté. Selon un officier de gendarmerie sur place les opposants divisés en quatre groupes, les ont assaillis "50 de l'est, 50 du nord, 50 du sud et 200 à l'ouest".

Effectuant plusieurs charges précédées de sommations, puis de tirs nourris de grenades lacrymogènes, les gendarmes ont essuyé des tirs de cailloux et de cocktail Molotov, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Un gendarme passe devant une bicoque en feu sur le site de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, le 15 avril 2013

Sur le "Chemin de Suez", barré et tenu par les opposants depuis fin décembre, la première barricade a été enfoncée. "Il ne s'agit pas de procéder à des expulsions mais de se donner du champ par rapport au carrefour", a aussitôt précisé sur place le colonel François Alegre de la Soujeole commandant la gendarmerie des Pays-de-la-Loire.

A la mi-journée, plusieurs dizaines de véhicules de gendarmerie et quelque 200 gendarmes mobiles, étaient présents sur place. Les forces de l'ordre ont entrepris d'enfoncer les barricades sur la route départementale 81, un axe qui traverse la zone du nord au sud. "Nous rétablissons la circulation", a précisé le colonel Alegre de la Soujeole.

Ces barricades avaient été construites ce week-end au moment d'une manifestation de "remise en culture" sur la zone du projet d'aéroport.

En début d'après-midi il restait encore une barricade, a constaté l'AFP. Et peu après 14H00, un calme relatif était revenu.

"Points de suture"

Au moment de la charge sur le Chemin de Suez, un homme d'une soixantaine d'année est venu au contact des gendarmes et des journalistes, demandant un arrêt de l'intervention et des "destructions". "Nous avons travaillé pendant quatre mois sur ces terres, pendant tout l'hiver n'essayez pas d'avancer, prenez votre carrefour et faites ce que vous voulez de votre carrefour", a-t-il demandé en se mettant à genoux dans l'herbe devant gendarmes et caméras.

Dans un communiqué, le Préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, a "regretté profondément ces incidents qui interviennent alors qu'il engage des discussions avec les différentes catégories d'opposants au projet, pour évoquer les modalités de mise en oeuvre des préconisations des différentes commissions qui ont rendu leurs conclusions la semaine dernière".

Des opposants érigent des barricades à Notre-Dame-des-Landes, le 15 avril 2013

"Ils étaient là pour agresser des gendarmes", a souligné sur place le colonel Frédéric Boudier, commandant du groupement de Loire-Atlantique. "Un gendarme mobile a été bousculé par un groupe dans un fossé, il a fait l'objet d'un jet à tir tendu et a bout portant d'un cocktail Molotov alors qu'il se trouvait à terre", a-t-il assuré. Protégé par ses équipements le gendarme a été évacué à l'hôpital pour des points de suture. "On a eu à faire à une agression extrêmement violente", a dit le colonel Boudier.

Les opposants ont aussi annoncé une manifestation à Nantes à 16H00.

Dans un communiqué dimanche à l'issue du week-end de remise en culture baptisé "Séme ta zad" du nom de la zone d'aménagement différé du projet, les opposants avaient déclaré en parlant des gendarmes qui avaient quitté leurs positions: "Soit ils nous virent, soit ils se cassent!", avant d'ajouter: "(et s'ils nous virent, on revient!)".

Le projet d'aéroport, confié au groupe Vinci, prévoyait à l'origine que le transfert d'aéroport de Nantes vers Notre-Dame-des-Landes, soit mis en oeuvre en 2017, une date que même les partisans du projet admettent désormais voir glisser vers 2018.

Posté par stetienne à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,