13 août 2019

Qui a tué Jeffrey Epstein ?

c'est tres claire  que si il avait parler ca aurait bien embarasser la richosphere mondialisé

qui-a-tue-jeffrey-epstein-13-08-2019

royaume-uni-la-violente-charge-de-nigel-farage-contre-la-famille-royale-12-08-2019

Posté par stetienne à 08:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 juin 2019

les roosbeefs bon toutous des amerlocks

Malgré les accidents du 737 Max, Boeing annonce une pré-commande de 200 exemplaires

Boeing a annoncé mardi avoir signé avec le groupe IAG, maison-mère des compagnies British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus, une intention de commande pour 200 737 MAX.

et tant pis si les voyageurs finissent à la morgue

Posté par stetienne à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 avril 2019

Arrestation de Julian Assange : «Est-ce que l'Equateur a reçu des pressions ?»

on doit lui donner la legion d'honneur

Posté par stetienne à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 janvier 2019

le brexit bien expliqué

en gros les anglais  ne vont pas payer  44 millairds qu'ils doivent à l'ue et c'est nous qui allons en payer la moitié!!!!!!!!!!!

ses vidéos sont un peu longues mais tres interessantes

Posté par stetienne à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 décembre 2018

Pour réduire l'immigration, Londres annonce un système reposant sur les compétences

AFP19/12/2018 à 15:40

Capture d'écran d'une vidéo du Parlement britannique montrant la Première ministre Theresa May à la Chambre des Communes, le 19 décembre 2018 à Londres ( PRU/AFP / HO )

Capture d'écran d'une vidéo du Parlement britannique montrant la Première ministre Theresa May à la Chambre des Communes, le 19 décembre 2018 à Londres ( PRU/AFP / HO )

Le gouvernement britannique a présenté mercredi ses propositions pour réguler et réduire l'immigration après le Brexit, alors que la classe politique demeure dans l'impasse sur l'accord de retrait de l'UE.

Devant les députés, le ministre de l'Intérieur Sajid Javid a annoncé la mise en place d'un "système d'immigration unique, basé sur les qualifications". "A l'avenir, tout le monde, à l'exception des citoyens britanniques et irlandais, aura besoin d'une autorisation avant de pouvoir venir ici".

Il a souligné que ce nouveau système mettra fin à la libre circulation des citoyens européens vers le Royaume-Uni. Mais il a adressé un message aux trois millions d'Européens déjà installés outre-Manche: "nous voulons que vous restiez, et nous protégerons vos droits", a-t-il affirmé.

Les nouvelles règles d'attribution des visas "donneront la priorité aux personnes ayant les compétences dont nous avons besoin". M. Javid a annoncé qu'il n'y aurait "pas de plafond" au nombre de travailleurs qualifiés entrant dans le pays mais que ceux-ci devraient justifier d'un niveau de salaire minimum. Le montant n'a pas encore été fixé mais pourrait s'établir autour de 30.000 livres (33.300 euros) par an.

Un dispositif spécial pour le recrutement de travailleurs saisonniers non qualifiés sera également mis en place. Mais ces derniers n'auront "pas accès" aux prestations sociales. Ce dispositif vise à répondre aux inquiétudes du secteur agricole britannique, très dépendant des étrangers.

Enfin, "il n'y aura pas de limite au nombre d'étudiants internationaux" accueillis au Royaume-Uni, a précisé Sajid Javid, qui a exprimé l'ambition du gouvernement de "faciliter l'installation et l'embauche des jeunes diplômés".

Le ministre de l'Intérieur Sajid Javid arrive à Downing Street le 18 décembre 2018 ( AFP / Tolga AKMEN )<

Le ministre de l'Intérieur Sajid Javid arrive à Downing Street le 18 décembre 2018 ( AFP / Tolga AKMEN )

Il a annoncé son intention de ramener le solde migratoire à un niveau "viable", sans préciser de chiffre, alors que le programme de son Parti conservateur prévoit de le réduire à moins de 100.000 personnes par an, contre 280.000 en 2017.

Ce nouveau système sera mis en œuvre "par phases" à partir de 2021, soit après la période de transition post-Brexit prévu dans l'accord conclu entre Londres et Bruxelles, qui doit encore être ratifié par le parlement britannique.

- "Pénuries de personnel criantes" -

Ces propositions ont suscité de vives réactions.

Le CBI, principale organisation patronale britannique, a déclaré craindre qu'elles ne renforcent des "pénuries de personnels déjà criantes" dans "les hôpitaux, la construction ou la distribution". "Ces propositions doivent changer", a exigé Josh Hardie, son directeur général adjoint.

Le système public de santé (NHS), qui emploie des milliers de travailleurs étrangers, s'est inquiété de difficultés à recruter si le seuil de salaire minimum pour les immigrés était fixé à 30.000 livres.

Brexit : et après ? ( AFP / Gillian HANDYSIDE )

Brexit : et après ? ( AFP / Gillian HANDYSIDE )

"Des compétences élevées ne sont pas synonymes de salaires élevés", a déclaré l'un des directeurs du NHS, Saffron Cordery, à la BBC. "Le salaire initial des infirmières est de 23.000 livres, celui des médecins juniors de 27.000 livres, et celui des aide-soignants de 17.000 livres".

La présidente de la place financière de la City de Londres, Catherine McGuinness, a elle salué la décision de ne pas plafonner le nombre de visas attribués chaque année.

L'immigration avait été l'une des questions au cœur de la campagne du référendum sur le Brexit, en 2016. Suite au vote, la Première ministre, Theresa May, s'était engagée à mettre fin à la liberté de circulation des Européens vers le Royaume-Uni.

- "Gagner du temps" -

Au cours de la dernière séance de questions à la Chambre des Communes, la cheffe du gouvernement a été accusée par le leader de l'opposition Jeremy Corbyn d'avoir plongé le pays dans une "crise nationale" en ayant retardé à janvier le vote, initialement prévu le 11 décembre, sur l'accord de Brexit, pour éviter un échec annoncé.

"La réalité est que la Première ministre cherche à gagner du temps. Mais il n'y a pas de majorité pour ce lamentable accord", a-t-il vociféré.

Il a également tancé le "gaspillage criminel d'argent public", en référence aux deux milliards de livres (2,2 milliards d'euros) débloqués la veille par le gouvernement pour accélérer les préparatifs en vue d'un possible Brexit sans accord. Ce scénario "serait un désastre pour le pays, aucun gouvernement raisonnable ne peut l'autoriser".

L'opposition au texte, exprimée aussi bien par les europhiles que les eurosceptiques, et dans les rangs de la majorité comme de l'opposition, renforce la probabilité d'un Brexit sans accord au 29 mars 2019.

Posté par stetienne à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 octobre 2018

Titanic, la verite devoilee

des titanics il va y en avoir plein d'autre  des titanics du libéralisme des titanics d'etat  des titanics de grosses boites des titanics de boite moyennes  des titanics de pays

voir a 19' 24''

Posté par stetienne à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mai 2018

un peu de musique

Posté par stetienne à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 avril 2018

les bienfaits de l immigration en angleterre

n oublions c'est les fils de pute riches qui font venir cette immigration pour casser les acquis sociaux

good save the queen a fashist regim ain t no futur for england today

telford-le-scandale-des-jeunes-filles-violees-qui-bouleverse-l-angleterre-15-04-2018-

Les forces de l'ordre britanniques viennent de dévoiler l'un des plus grands scandales sexuels de Grande-Bretagne. Des gangs, spécialisés dans le trafic humain, faisaient de jeunes filles âgées de 11 ans des esclaves sexuelles. L'une d'entre elles est tombée enceinte six fois en quatre ans ...
Plusieurs jeunes filles sont mortes assassinées par représailles ce qui a conduit à poursuivre cette spirale du silence. Selon les forces de l'ordre, il y aurait plus de 200 violeurs.
https://www.closermag.fr/vecu/faits-div ... r=RSS-1499
_______________________________________

J'ai déjà entendu parler il y a plusieurs années de cette histoire. En fait ce que ne dit pas l' article, c'est que les victimes sont quasi exclusivement des filles blanches et les responsables de ces crimes sont quasi exclusivement des pakistanais. ;)

Viols collectifs : l'affaire de Rochdale et son équation raciale
Dans le nord-ouest de l'Angleterre, des adolescentes blanches ont été victimes d'un gang de violeurs d'origine pakistanaise. Dans un pays qui doute de son modèle multiculturel, l'équation est explosive.
http://www.lemonde.fr/international/art ... _3210.html

Les viols étouffés des petites filles de Rotherham
Dans un pays fier de son multiculturalisme, ;) le viol de centaines de fillettes blanches par des Anglo-Pakistanais fait scandale. Mais comment expliquer l'omerta de la police et des officiels sur cette affaire qui dure depuis plus de quinze ans ? Notre journaliste s'est rendue dans cette ville du nord de l'Angleterre où les victimes lui ont raconté le piège.
http://www.marieclaire.fr/,les-viols-et ... 736182.asp

Scandale pédophile en Angleterre: près de 1400 enfants abusés
https://www.lexpress.fr/actualite/monde ... 70811.html

Affaire des viols collectifs de Telford
Plus de 1 000 enfants, la plupart des jeunes filles blanches ont été drogués, maltraités, violés et parfois tués par des auteurs très majoritairement d’origine ethnique pakistanaise et bangladaise et de religion musulmane. Il y aurait plus de 200 criminels impliqués et les abus se poursuivent d'après les victimes encore en 2018.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_d ... de_Telford

Posté par stetienne à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 avril 2018

londre remplis de racailles

a force d'enlever tous les droits a la  police pour faire plaisir aux gauchiottes voila ce qui arrive

les vaches folles ont l air d'avoir un systeme judiciaire aussi ubuesque que le notre

angleterre londre racailles bienfait immigration

Posté par stetienne à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,