01 mars 2016

arbre

arbre-PMAT_2016

Posté par stetienne à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2015

environnement et co2

je crois que c est les oceans et le plancton qui captent le plus le co2

co2 capture

Posté par stetienne à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2015

3000 milliards d’arbres sur Terre

C’est sept fois plus que le nombre estimé précédemment mais depuis le début de l’agriculture le nombre d'arbres à travers le monde a chuté de 46%.

si je suis élu je serai le président qui fera planter le plus d'arbre en france:le long des routes des autoroutes, en ville

Posté par stetienne à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 août 2015

je vois pas où est le probleme

je suis pour la decroissance demographique et instaurer le zero immigration et planter des arbres  plutot qu construire hlm et faire venir immigrés.

en plus je suis pour le controle des prix du terrain pourque celui ci ne depasse pas 10% du cout d'une maison

plus d'arbre moins de beton

je serais le president qui fera planter le plus d'arbres en france

Déclin démographique : ces villes contraintes de démolir des logements

Posté par stetienne à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 avril 2015

La responsabilité de l’Europe dans la déforestation

Soja, huile de palme, bœuf, cuirs… L’Europe se montre extrêmement gourmande en produits issus de terres illégalement déboisées, montre un rapport accablant de l’ONG néerlandaise FERN ((Making the UE Work for people and forest), daté du 17 mars 2015. L’Union Européenne constitue même le premier débouché mondial pour ceux qui pillent ou déforestent… ses deux premiers fournisseurs étant le Brésil et l’Indonésie (voir notre Datanimé).

Posté par stetienne à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 février 2015

Sauvons les arbres situés en bordure des routes

venez tous signer la petition

Non à l'abattage massif de ces arbres sous couvert de la sécurité routière.

c'est un peu comme la destruction des ronces le long des chemins avec fauchage mecanique maintenant on ne trouve plus de mures a ramasser.

Posté par stetienne à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 avril 2013

ND-des-Landes: vifs affrontements entre opposants et forces de l'ordre

ce projet ridicule juste pour faire plaisir a vinci doit etre abandonnée

tiens d'ailleurs dans mes grands projet d'aménagement la plantation d'arbre le long des routes et autoroutes sera une priorité

Des opposants au projet d'aéroport rassemblés à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, le 15 avril 2013

De vifs affrontements se sont déroulés lundi sur le site du projet d'aéroport contesté de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) après plusieurs mois de calme relatif, mais aucune opération d'évacuation n'avait débuté soulignaient les autorités qui indiquaient juste "rétablir la circulation".

Trois gendarmes ont été blessés, dont l'un a été hospitalisé après avoir été atteint pas un cocktail Molotov, et au moins un opposant anti-aéroport a été pris en charge par les secours. Deux manifestants ont été interpellés, selon la préfecture.

Les heurts ont éclaté vers 07H00, non loin du carrefour de la Seaulce, l'habituel point de contrôle, central, que les forces de l'ordre occupaient jour et nuit depuis fin novembre. Elles s'en étaient retirées à la veille d'une manifestation pacifique qui s'est tenue samedi.

Les opposants affirment que les gendarmes ont voulu reprendre leur position habituelle sur ce carrefour.

De leur côté, la préfecture et les officiers de gendarmerie sur place déclarent que leurs hommes ont été pris à partie en début de matinée et qu'ils ont riposté. Selon un officier de gendarmerie sur place les opposants divisés en quatre groupes, les ont assaillis "50 de l'est, 50 du nord, 50 du sud et 200 à l'ouest".

Effectuant plusieurs charges précédées de sommations, puis de tirs nourris de grenades lacrymogènes, les gendarmes ont essuyé des tirs de cailloux et de cocktail Molotov, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Un gendarme passe devant une bicoque en feu sur le site de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, le 15 avril 2013

Sur le "Chemin de Suez", barré et tenu par les opposants depuis fin décembre, la première barricade a été enfoncée. "Il ne s'agit pas de procéder à des expulsions mais de se donner du champ par rapport au carrefour", a aussitôt précisé sur place le colonel François Alegre de la Soujeole commandant la gendarmerie des Pays-de-la-Loire.

A la mi-journée, plusieurs dizaines de véhicules de gendarmerie et quelque 200 gendarmes mobiles, étaient présents sur place. Les forces de l'ordre ont entrepris d'enfoncer les barricades sur la route départementale 81, un axe qui traverse la zone du nord au sud. "Nous rétablissons la circulation", a précisé le colonel Alegre de la Soujeole.

Ces barricades avaient été construites ce week-end au moment d'une manifestation de "remise en culture" sur la zone du projet d'aéroport.

En début d'après-midi il restait encore une barricade, a constaté l'AFP. Et peu après 14H00, un calme relatif était revenu.

"Points de suture"

Au moment de la charge sur le Chemin de Suez, un homme d'une soixantaine d'année est venu au contact des gendarmes et des journalistes, demandant un arrêt de l'intervention et des "destructions". "Nous avons travaillé pendant quatre mois sur ces terres, pendant tout l'hiver n'essayez pas d'avancer, prenez votre carrefour et faites ce que vous voulez de votre carrefour", a-t-il demandé en se mettant à genoux dans l'herbe devant gendarmes et caméras.

Dans un communiqué, le Préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, a "regretté profondément ces incidents qui interviennent alors qu'il engage des discussions avec les différentes catégories d'opposants au projet, pour évoquer les modalités de mise en oeuvre des préconisations des différentes commissions qui ont rendu leurs conclusions la semaine dernière".

Des opposants érigent des barricades à Notre-Dame-des-Landes, le 15 avril 2013

"Ils étaient là pour agresser des gendarmes", a souligné sur place le colonel Frédéric Boudier, commandant du groupement de Loire-Atlantique. "Un gendarme mobile a été bousculé par un groupe dans un fossé, il a fait l'objet d'un jet à tir tendu et a bout portant d'un cocktail Molotov alors qu'il se trouvait à terre", a-t-il assuré. Protégé par ses équipements le gendarme a été évacué à l'hôpital pour des points de suture. "On a eu à faire à une agression extrêmement violente", a dit le colonel Boudier.

Les opposants ont aussi annoncé une manifestation à Nantes à 16H00.

Dans un communiqué dimanche à l'issue du week-end de remise en culture baptisé "Séme ta zad" du nom de la zone d'aménagement différé du projet, les opposants avaient déclaré en parlant des gendarmes qui avaient quitté leurs positions: "Soit ils nous virent, soit ils se cassent!", avant d'ajouter: "(et s'ils nous virent, on revient!)".

Le projet d'aéroport, confié au groupe Vinci, prévoyait à l'origine que le transfert d'aéroport de Nantes vers Notre-Dame-des-Landes, soit mis en oeuvre en 2017, une date que même les partisans du projet admettent désormais voir glisser vers 2018.

Posté par stetienne à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 octobre 2012

soutient aux opposants à l aeroport

je soutient ses protecteurs des arbres il faut mieux des arbres que des avions a gros cons

ca me fait penser au seigneur des anneaux quand les orc ayraultkaie à la solde du magicien sarhollandouman tentent de detruire la foret de fangorn pour pouvoir construire un aeroport et aeroporter les legions d'orc pour aider le seigneur des tenebres sauronsky :)

Notre-Dame-des-Landes : les opposants à l'aéroport poursuivis dans les arbres

Les forces de l'ordre poursuivaient mercredi matin leur opération d'évacuation des opposants à l'aéroport en projet à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), en grimpant dans les arbres pour les déloger et démonter leurs cabanes, a constaté un photographe de l'AFP.

Un gendarme a été blessé, en chutant au sol lors du démontage d'une première cabane située à environ 6 mètres de haut, selon la même source.

A l'aide d'échelles de corde, des gendarmes mobiles sont montés vers 9H30 dans des arbres de la forêt de Rohanne - au coeur du site réservé au futur aéroport - pour tenter de déloger une cinquantaine d'opposants réfugiés dans une dizaine de cabanes au total, construites sur les branches.

Un tir de gomme-cogne a par ailleurs été effectué par les forces de l'ordre. Les manifestants criaient "gendarmes assassins", "vous êtes dangereux". Certains, réfugiés dans une deuxième cabane, tiraient des projectiles, dont des morceaux de bois, sur les forces de l'ordre qui tentaient de les déloger.

Selon un porte-parole de l'Association des opposants au projet (Acipa), Julien Durand, la forêt de Rohanne, située sur l'emplacement du futur aéroport, sera détruite au printemps 2013.

Il a également indiqué que l'opération d'évacuation des forces de l'ordre sur le site dit du Sabot, l'un des hauts lieux de rassemblement des opposants à cet aéroport - situé à 30 kilomètres de Nantes et dont l'ouverture est prévue en 2017 - avait été "suspendue pour vice de procédure". Le site reste néanmoins encerclé par les forces de l'ordre, selon lui.

En milieu de matinée, la préfecture n'avait pas communiqué sur ces informations.

"Nous lançons un appel à créer partout en France des comités de soutien" à la lutte contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, a également affirmé Julien Durand, qui demande "l'arrêt immédiat du projet au président de la République François Hollande".

Mardi, de vifs affrontements ont opposé forces de l'ordre et opposants à ce projet d'aéroport porté de longue date par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes

Posté par stetienne à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2012

Des pistes pour mieux exploiter la forêt devant le conseil économique

En forêt

Malgré un chiffre d'affaires de 60 milliards d'euros par an, la forêt française souffre, entre autres, de l'éparpillement des domaines, estime le Conseil économique, social et environnemental (CESE) qui donne quelques pistes pour une meilleure exploitation de l'or vert.

Malgré son formidable potentiel et les 450.000 emplois qu'elle génère, la forêt française, la troisième de l'Union européenne, accuse un déficit de sa balance commerciale de l'ordre de 6 milliards d'euros, note le CESE dans un avis qui devait être formellement adopté mercredi.

"Il s'agit du second poste pour la France après l'énergie", a précisé devant la presse Marie de L'Estoile, rapporteur sur le sujet au CESE.

Le morcellement des exploitations est l'un "des défis à relever", estime-t-elle: les forêts françaises sont souvent entre les mains de propriétaires possédant moins de 4 hectares et restent sous-exploitées, déplore-t-elle.

Regrouper ces propriétaires au sein d'organisations de producteurs est l'une des pistes préconisées par le CESE pour valoriser la forêt française.

Par ailleurs, le recours au bois dans la production d'énergie et dans le secteur de la construction va nécessiter une augmentation significative de la production. Cela devrait passer à l'amont par une mobilisation durable des bois disponibles et par le renouvellement des parcelles exploitées.

A l'aval, cela suppose de veiller à la viabilité des scieries artisanales en facilitant la mutualisation de certains équipements, à accompagner les entreprises de première transformation et à les soutenir grâce notamment à des prêts.

Selon le Conseil, la valorisation de la forêt devrait également passer par une meilleure prise en compte des aspects sociaux de la filière, en pérennisant les emplois existants,et en favoriser le recrutement d'une main d'oeuvre qualifiée.

L'organisme insiste par ailleurs sur la nécessité d'intensifier les efforts de recherche et d'innovation et de mettre en oeuvre des actions spécifiques en faveur des forêts ultramarines.

Fin septembre, l'Etat et les régions ont lancé des rencontres régionales destinées à mobiliser tous les acteurs susceptibles de relancer les filières bois et agroalimentaire en France. Ces travaux de réflexion prévus jusqu'en février 2013 devraient permettre de dégager des plans d'action dès le mois de mai, pour la forêt française.

Avec plus de 25 millions d'hectares forestiers, dont 9 dans les régions ultramarines, la France est le 3e pays le plus boisé de l'Union européenne. (quid de la surface boisée par kilometre carré et par nombre habitant)La filière bois génère un chiffre d'affaires annuel de 60 milliards d'euros.

 

mes commentaires: en construction

Posté par stetienne à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,