01 août 2016

faire de la vrai repression contre les racailles qui puent et tondrent les collabos à racailles

je pense qu il y a environ 5000 racailles a flinquer en france et qu il faudra le faire

plus on attend plus la répression devra etre dur.

faut aussi  s occuper des collabos umps qui ont laisser cet etat de deliquescence  s'instaurer en france ils doivent en payer le prix comme on a fait payer aux collabos apres la guerre de 39 45

quand aux avocats et juges vereux collabos aux racailles on valeur faire comprendre que quand on defend des pourris on risque ca vie

pour eux aussi pas de pitié pas de quartier.

-saint-denis-93-un-bus-ratp-attaque-et-incendie

 

Posté par stetienne à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
25 août 2013

mort de l ordure jacque verges

une seul chose a dire

bon debaras une merde en moins sur terre je pisse et chie sur sa depouille et sa tombe

va en enfer sale merde et reste y pour l eternite et j espere que le diable s 'occupera bien de l ordure que tu etais

Posté par stetienne à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 mars 2012

ouf une merde islameuse en moins sur terre

et en plus ca nous economiseras 4,5 millions d'euros sur 22 ans...et de payer des avocats verreux qui s' enrichissent sur le dos du contribuable genre le maitre collard la franc en a plus les moyens d'entretenir ses legions de parasites
c'est trés bien!

 

sinon 0/20 a sarko et son gouvernement pour la gestion du dossier des islamistes dangereux et au gros con hollande

j adore beaucoup les commentaires des bisounours qui dise que c etait un brave petit musulmeuh tu parles une belle ordure surtout

 

Posté par stetienne à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 mars 2012

ubuesque ce clown d'avocat

projet pour la france,avocat,avocaillon,sncf,gitan,gens du voyage,marseille,Gilbert Collard,gilbert connard,ubuesque,ubu roi,

c est le parents qui devrait allez en prisons au contraire il est temps de faire porter la responsabilite d'une mauvaise education sur les parents

sinon  il y avait une personne de 19 ans, donc il ne s'agissait pas de 3 mineures.La seconde, c'est que les 3 jeunes sont descendues en gare de Pierrelatte, assez loin de l'autoroute. La 3em, c'est qu'un contrôleur n'a pas pour fonction d'appeler la police pour une absence de billets.

certains avocaillons en manque d euros croient qu ils vont transformer la societe francaise en societe us ou les layers pourrissent completement cette societe mais ils se trompe il risque meme d'y avoir un mechant retour de baton de la part de la societe sur leur caste pourris jusqu a la moelle

Jeunes filles fauchées sur l'A7 : la famille va porter plainte contre la SNCF

Une plainte va être déposée lundi pour non-assistance à personne en danger, visant la SNCF, après la mort de trois Marseillaises fauchées sur l'A7 après avoir dû descendre d'un train faute de billet, a indiqué l'avocat Gilbert Collard, qui représente trois oncles des victimes.

"Cette plainte a pour but de mettre en cause l'agent de la SNCF et la SNCF qui auraient dû, s'agissant de personnes sans titre et sans papiers d'identité, informer la police, d'autant qu'on avait affaire à des gens mineurs", a déclaré lundi à l'AFP Me Collard, confirmant une information du Parisien/Aujourd'hui en France.

Peu avant minuit vendredi, Carmen, 12 ans, Charlotte, 13 ans, et Victorine, 19 ans, marchaient seules sur l'autoroute, à hauteur de Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans la Drôme, quand elles ont été percutées par plusieurs véhicules alors qu'elles traversaient la voie rapide.

Les trois jeunes filles étaient parties sans laisser d'explication, sans que cela inquiète leurs parents. Ceux-ci ont été entendus dimanche après-midi par la police à leur domicile de la cité de la Castellane, dans les quartiers nord de Marseille, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Les policiers du commissariat du 15e arrondissement, qui travaillent en étroite collaboration avec les gendarmes drômois, ont saisi des vêtements et affaires personnelles afin d'effectuer des relevés d'ADN pour confirmer leur identité, en raison de la grande dégradation des corps.

Selon un témoignage, les trois jeunes gitanes étaient à bord d'un train au départ de Marseille et avaient été priées d'en descendre, faute de billet, en gare de Pierrelatte, à une quinzaine de kilomètres du lieu de l'accident.

Posté par stetienne à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2011

justice complice des malfrats

projet pour la france,projet,france,politique,ps,ump,fn,mon projet pour la france,2012,election presidentielle

qu on ne me dise pas qu il n ya pas des ripoux dans le corps judiciaire il est plus que temps de faire une operation mains propres dans ce milieux et d'infiger des sanctiosn aux juges . un malfrats sa place est en prisons pour le reste de ca vie point barre.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a ordonné mercredi soir la remise en liberté de Michel Campanella, 48 ans, une figure du banditisme marseillais, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Les magistrats ont fait droit à la demande déposée par son avocat, Me Jean-Jacques Campana.

Michel Campanella a été placé sous contrôle judiciaire avec l'obligation de verser une caution de 50.000 euros. Il était en détention provisoire depuis le 9 juin 2010. Quatre jours plus tôt, le juge d'instruction Philippe Dorcet, de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, avait procédé à un vaste coup de filet sur le port de Golfe-Juan (Alpes-Maritimes).

Une vingtaine de personnes, dont plusieurs figures du banditisme local, soupçonnées de régner sur le monde de la nuit dans le sud-est et l'univers des machines à sous, parmi lesquelles Michel Campanella, son frère Gérald, mais aussi Bernard Barresi, en fuite depuis vingt ans, avaient alors été interpellées.

Tous ont été mis en examen pour "exploitation de jeux de hasard, association de malfaiteurs, extorsion de fonds et blanchiment en bande organisée". Gérald Campanella, comme Bernard Barresi, restent pour l'heure détenus dans deux autres dossiers. Le premier est sous le coup d'un mandat d'arrêt émis avant son arrestation en juin 2010, le second doit être jugé en décembre prochain par la cour d'assises du Haut-Rhin pour l'attaque d'un fourgon blindé près de Mulhouse en 1990.