04 novembre 2011

boycotter facebook

Deux jours après l'incendie de ses locaux et le piratage de son site Web, Charlie Hebdo revient progressivement à la vie numérique, non sans heurts. Facebook aurait en effet coupé l'accès de l'équipe à l'administration de sa page dédiée. Elle a pour l'instant trouvé refuge sur la plateforme hébergée Wordpress.com.

Charlie Hebdo Une Mahomet

« Les locaux de Charlie ont brûlé. Le site de Charlie, harcelé par les hackers, est hors-service. Et voilà que le compte Facebook de Charlie, dont la page Officielle est inondée de menaces islamistes, est bloqué par le site », vitupère l'hebdo satirique sur un blog temporaire créé jeudi.

D'après l'équipe, Facebook aurait estimé que Charlie Hebdo ne constituait pas une « vraie » personne (un caractère qui peut se révéler bloquant pour un profil individuel mais ne l'est pour les nombreux groupes et pages faisant référence à des médias. Le réseau aurait également estimé que la page contrevenait à ses règles d'utilisation, qui interdisent « les publications avec des contenus graphiques, sexuellement explicites ou avec des corps trop dénudés ».

Une description qui ne correspond pourtant pas particulièrement aux illustrations actuellement visibles sur la page en question, passée de 11 000 à 40 000 fans en trois jours. Les milliers de commentaires, parfois insultants, souvent virulents, laissés sous ses dernières publications seraient-ils la vraie raison de cette restriction ?

Reporter Sans Frontières n'a pas attendu la réponse à cette question pour s'insurger, signaler que Facebook avait censuré par le passé les pages de certains dissidents, et affirmer que « la fermeture de la page de Charlie Hebdo par Facebook serait un signe lourd de conséquences pour les journalistes, blogueurs ou militants d'Internet ».


La suite sur Clubic.com : Charlie Hebdo bloqué sur Facebook, de retour sur Wordpress.com http://pro.clubic.com/technologie-et-politique/actualite-456480-charlie-hebdo-bloque-facebook-retour-wordpress.html#14376162#ixzz1ckVoF424
Informatique et high tech

 

02 novembre 2011

les trous de balle de l islam on encore frappé

Le site Web de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été piraté dans la nuit de mardi à mercredi. Son siège social, dans le XXe arrondissement de Paris, a quant à lui été incendié à l'aide d'un cocktail Molotov. Ces attaques coïncident avec la parution, mercredi, d'une édition spéciale, rebaptisée Charia Hebdo, conçue en réaction à la victoire du parti islamiste Ennahdha lors des récentes élections tunisiennes.

Cinq ans après l'affaire des « Caricatures de Mahomet », l'annonce, lundi, de la sortie d'un numéro spécial de Charlie Hebdo consacré à la victoire du parti Ennahdha en Tunisie avait déjà suscité de nombreuses réactions, parfois très virulentes, sur les réseaux sociaux. Les attaques sont montées d'un cran dans la nuit de mardi à mercredi : tandis que selon la police, un cocktail Molotov a été utilisé pour incendier le siège parisien de l'hebdomadaire, son site Web a fait l'objet d'un « défaçage » en règle.

Le contenu du site avait alors été remplacé par une photo de la Mecque et un extrait du Coran (capture d'écran Rue89). Mercredi matin, l'équipe de Charlie avait repris le contrôle du site, mais les contenus en sont toujours inaccessibles. L'hebdo, bouclé avant l'incendie des locaux, a quant à lui trouvé le chemin des kiosques.

Charlie Hebdo piraté


Rebaptisé Charia Hebdo (la Charia est le principe qui codifie les aspects, publics ou privés, de la vie d'un musulman), ce numéro spécial présente en Une un Mahomet rigolard, bombardé rédacteur en chef d'un jour, et menaçant : « 100 coups de fouet si vous n'êtes pas morts de rire ».

Interrogé sur la radio Le Mouv ainsi que sur i-Télé mercredi matin, Stéphane Charbonnier dit Charb, directeur de publication, a confirmé des dégâts très importants, mais assuré que tous les moyens seraient mis en oeuvre pour qu'un nouveau numéro de Charlie paraisse comme prévu mercredi prochain.

« Quand on traite de Nicolas Sarkozy, personne ne le dit, parce que c'est notre métier d'aller trop loin. Il y a un traitement particulier qui doit être réservé à l'Islam et ce n'est pas normal du tout ! Les musulmans radicaux en France représentent peu de gens, en plus on a à faire à une minorité qui croit parler au nom de l'islam mais c'est surtout au nom de la connerie ! », a-t-il affirmé sur i-Télé.

« S'il y a des sujets interdits à traiter en France, il va falloir qu'on nous le dise », a-t-il encore déclaré. En 2006, Charlie Hebdoavait été poursuivi par plusieurs organisations de défense de l'islam suite à la reproduction de deux des douze caricatures de Mahomet initialement publiées par un journal danois. Le procès avait alors abouti à la relaxe.


La suite sur Clubic.com : Charlie Hebdo voit son site Web piraté et son siège incendié http://pro.clubic.com/technologie-et-politique/actualite-455822-charlie-hebdo-site-web-pirate-mahomet.html#14368496#ixzz1cY6pGcuL
Informatique et high tech
decidement quelle religion de merde vivement qu on l interdise en france

25 octobre 2011

grace au nabot la libye est devenue une dictature islamiste

Marine Le Pen : "j'ai eu raison" en prévenant que la Libye deviendrait une "dictature islamiste"

l islam est part nature antidemocratioque et antidroit de l homme de toute facons cest une religion moye ageuse nefaste a eradiquer de la planete [smilie=icon_smile040.gif]
et oui apres avoir recu le dictateur fou en grande pompe le nabotsky a mis des debiles islameux moyen ageux a la tete de la libye non content d'avoir foutu la merde en france notre sale petit nabot sarko fout la merde dans le reste du monde il faut vraiement 'en debarasser de ce nefaste comme kadafi

 

Posté par stetienne à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,