19 août 2019

tolérance zero pour les sans papiers

ce sont des délinquants  car on ne vient pas dans un pays sans avoir obtenu un visa

bref bon debaras  vivement qu on passe à la vitesse superieure concernant l'expulsion des sans papiers et qu'on mette des amendes aux assos qui osent les proteger pour complicité

en plus si ca peut faire chier les culs benits catho tant mieux

Un militant associatif connu dans dans la région de Lille était, lundi, en cours d'expulsion vers l'Algérie, ont rapporté plusieurs personnes de son entourage, une décision confirmée par la préfecture du Nord. Dans la matinée, le comité de soutien de Mohammed Lakel a été informé de son départ du centre de rétention de Lesquin, dans le Nord, où il avait été placé le 6 août.Ses soutiens se sont organisés ce lundi pour empêcher son expulsion depuis l'un des aéroports parisiens ou celui de Lesquin. « L'expulsion de Mohammed est en cours. Merci de rejoindre Lesquin ou Orly selon vos possibilités pour interpeller les voyageurs », a tweeté le porte-parole d'Europe Ecologie-Les Verts Julien Bayou, lundi matin. Alerte - UrgenceL'expulsion de Mohammed est en cours. Merci de rejoindre Lesquin ou Orly selon vos possibilités pour interpeller les voyageurs.#MohammedDoitRester via @domplancke-- Julien Bayou (@julienbayou) August 19, 2019 Citée par France 3, la préfecture du Nord a confirmé « le retour ce jour de Mohammed Lakel en Algérie ». Il s'agit, explique-t-elle, « de l'exécution d'une obligation de quitter le territoire national dans la stricte application du droit ».« Méthodes de voyous »A 14 heures, le comité de soutien de Mohammed Lakel n'avait pas de nouvelle précise sur sa situation. Un rassemblement prévu à 18h30 à Lille a été maintenu.En France depuis 2012, le jardinier de 45 ans, sans-papier, était bénévole au Secours catholique et au Comité des sans papiers et sans emploi. « Nous avions ouvertement signalé que nous avions une solution d'emploi. Nous avons bouclé tous les éléments durant le week-end pour les annoncer ce matin. La préfecture savait à quoi s'en tenir », s'est indigné Julien, un membre du comité de soutien de Mohammed Lakel, auprès du Parisien.« Karima Delli (eurodéputée EELV, ndlr) devait venir avec une délégation ce matin. Elle n'a même pas été prévenue ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Posté par stetienne à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,