Photos liées au tag 'environnement'

Voir toutes les photos
13 septembre 2019

Trump abroge des textes anti-pollution sur les petits cours d'eau datant d'Obama

autant il est bon concernant l'immigration autant c'est une plaie concernant l environnement

https://www.parismatch.com/Actu/International/Trump-abroge-des-textes-anti-pollution-sur-les-petits-cours-d-eau-datant-d-Obama-1646977

pour rappel je suis pour le zero immigration renvoyer au bled tous les sans papiers couler les bateaux des ong collabos à migrants  et pour sortir de l agriculture productiviste 1er pollueur du monde et destructeur de l environnement et de la biodiversité

Posté par stetienne à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 août 2019

Arrêté anti-pesticides suspendu par la justice : le maire de Langouët s'exprime sur RT France

personnellement je suis pour rendre le fnsea (1er pollueur de France et destructeur de la biodiversité ) personna non grata  et lui interdire toute forme de lobbying

une chose est sur ce mec est mille fois plus ecolo que l autre pisseuse danoise car la protectiond el environnement est avant tout nationale

Posté par stetienne à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 août 2019

petite mise au point sur l environnement et les animaux

pour les animaux  je soutient l 'association l124 car les animaux d'elevage subissent un austchwizt puissance 100 et il faut absoluement améliorer les conditions d'elevage et d'abattage.

par contre rien à secouer des abrutis anti tauromachie  les taureaux ont une vie plutot agréable et de toute facons dans la nature ils mourraient sous les griffes d'un lion ou les dents d'un crocodile alors.......................bref rien à secouer de la taureaumachie.

pour l environnement

je suis pour le nucléaire car les énergies renouvellables c est bidon et pas vraiment ecologiques

pour les ogm je suis contre non pas parceque des scientifiques trafiquent les genes des plantes mais uniquement car c'est associé à l'agriculture productiviste qui detruit toute la biodiversité  le jour où ils feront ogm associé à agriculture non productiviste non destructrise de la biodiversité les ogm ne me generont pas.

Posté par stetienne à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 août 2019

belloubet la vieille pute en marche qui detruit l environnement

nicole belloubet,pollution,environnement,biodiversité,dordogne,beynac,zac de beynac,macron le destructeur de le nvironnement,lobby,ministre suceur de lobby,projet pour la france,protection de l environnement,putes en marche

si vous aimez la nature et les animaux ne votez pas pour les putes en marche à minuscule mini micron c est juste des suces boules des lobby bitumeurs betonneurs qui detruisent la biodiversité et l environnement

En visite en Dordogne, Nicole Belloubet s’exprime sur la déviation de Beynac

voir l'article :http://projetfrance2012.canalblog.com/archives/2019/05/16/37340856.html

en un mot vivement qu on soit débarassé de cette vieille pute belloubet une plaie pour la France cette greluche

Posté par stetienne à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 juillet 2019

choqué par l exploitation d'une gamine boutonneuse au qi de moule hydrocéphale

A part les groupies de LaRem et les ravis du boboland, je ne vois pas qui peut se réjouir de voir portée aux nues cette gamine totalement manipulée et qui, bien sur, n'a aucune maîtrise des savoirs élémentaires sans lesquels la vision du monde reste affreusement limitée. Elle a d'ailleurs surement appréciée le vote du CETA... Plus d'échanges intercontinentaux en avions et gros bateaux bien polluants... Logique LaRem ??

Greta Thunberg assiste aux débats à l'Assemblée Nationale

les putes en marche me degoute de plus en plus

Posté par stetienne à 16:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juin 2019

L’envers décevant des sites touristiques célèbres

lol faut etre con pour faire des milleirs de kilometre pour voir ca

L’envers décevant des sites touristiques célèbres

Posté par stetienne à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mai 2019

la justice annule le chantier de déviation de Beynac en Dordogne

une bonne nouvelle

les betonneurs et bitumeurs vont parti des enneùis de la France et des destrcuteurs de l'environnemen

dordogne-la-justice-annule-le-chantier-de-deviation-de-beynac-09-04-2019

Une vue générale de la vallée de Beynac-et-Cazenac, en novembre dernier. La route devait passer à 150 m du château de Fayrac. AFP/Thibaud Moritz

Source: Externe

C’est une deuxième victoire pour les pourfendeurs d’un contournement routier de 3 km qui doit percer la vallée de la Dordogne. Parmi lesquels Stéphane Bern.

La justice administrative a annulé ce mardi le chantier du « contournement de Beynac », un vaste projet de déviation routière de ce village médiéval de Dordogne devenu un site très touristique. Face à la controverse, qui dure depuis des années, le Conseil d’Etat avait suspendu les travaux en décembre.

Contre l’avis du rapporteur qui préconisait la continuité du chantier, le tribunal administratif de Bordeaux (Gironde) a estimé que le projet porté par le département de la Dordogne « ne répond pas à une raison impérative d’intérêt public présentant un caractère majeur ». Il enjoint au département « de procéder à la démolition des éléments de construction » déjà réalisés, sur le chantier qui avait démarré début 2018.

Le contournement, qui doit faciliter l’axe Bergerac-Souillac, comprend l’édification de deux ponts et d’un tunnel, la déviation de la RD703 à Beynac et le passage les voitures non loin du château de Fayrac, à Castelnaud-la-Chapelle.

Source: Externe

Le tracé du contournement. Préfecture de la Dordogne

Face au président du conseil départemental, Germinal Peiro, qui défend ce contournement de 3 km, les défenseurs de l’environnement et du patrimoine ont trouvé le soutien de Yann Arthus-Bertrand, Allain Bougrain-Dubourg et Stéphane Bern. L’animateur, visage du loto du Patrimoine, conteste le projet depuis de longs mois. À plusieurs reprises, il s’est confronté à Germinal Peiro, qui estime le futur axe routier essentiel au développement du sud de la Dordogne.

En septembre dernier, Bern s’était ému du projet dans Le Parisien, après la destruction de vestiges gallo-romains sur le chantier. « C’est insupportable ! On va détruire un site protégé pour une route ? C’est une hérésie, on marche sur la tête », tempêtait-il.

Ce mardi, l’animateur s’est réjoui de la décision. « Il reste à espérer que Germinal Peiro et Benjamin Delrieu respecteront enfin la loi républicaine pour cesser le massacre du patrimoine », écrit-il sur Twitter.

 

zad de beynac dordogne bitume environnement conseil general 1

zad beynac dordogne conseil general bitumeur pollution environnement

zad beynac dordogne acquitaine conseil general pollution bitume environnement

 

Posté par stetienne à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 mai 2019

Les LED riches en lumière bleue néfastes pour notre santé

Certains types d'éclairages à LED (diodes électroluminescentes), riches en "lumière bleue", ont un effet toxique sur la rétine et perturbent notre rythme de sommeil, a averti mardi l'agence de sécurité sanitaire Anses, qui recommande d'en "limiter l'usage", "tout particulièrement pour les enfants".

Bon marché, très économes en énergie, à longue durée de vie, les éclairages à LED "connaissent une expansion considérable" mais ne sont pas sans danger, souligne l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) dans un avis.

Pour obtenir une lumière blanche, ces éclairages couplent une diode bleue à une couche de phosphore jaune. Plus leur lumière est "froide" (semblable au soleil à midi plutôt qu'au soleil couchant), plus la proportion de bleu est grande dans leur spectre.

L'Anses avait déjà souligné les risques pour la rétine de cette lumière bleue lors d'un premier avis, en 2010.

Depuis, "les nouvelles données scientifiques confortent" cette toxicité pour l'oeil, pouvant conduire à "une baisse de la vue", alors que dans le même temps, les LED sont de plus en plus présentes: éclairage domestique et extérieur, phares automobiles, écrans des téléphones portables, tablettes et ordinateurs...

Les études "montrent des effets phototoxiques à court terme liés à une exposition aiguë et des effets à long terme liés à une exposition chronique, qui augmentent le risque de survenue d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)", détaille l'organisme chargé de l'évaluation des risques sanitaires.

L'expertise de l'Anses met aussi "en évidence qu'une exposition, même très faible, à de la lumière riche en bleu le soir ou la nuit, perturbe les rythmes biologiques et donc le sommeil". 

A cet égard, les enfants et les adolescents, "dont les yeux ne filtrent pas pleinement la lumière bleue" car leur cristallin est encore en développement, "constituent une population particulièrement sensible".

Enfin, de nombreuses lampes à LED présentent "des variations importantes de l'intensité lumineuse", en réaction aux fluctuations du courant d'alimentation. "Certaines populations telles que les enfants, adolescents et des professionnels, pourraient être plus sensibles aux effets potentiels induits par cette modulation de la lumière: maux de tête, fatigue visuelle, risque accidentel, etc", estime l'Anses.

Aussi recommande-t-elle de privilégier des éclairages domestiques de type "blanc chaud" et de limiter l'exposition à la lumière riche en bleu des écrans à LED "avant le coucher et pendant la nuit".

Elle juge également que les objets vendus au grand public ne devraient comporter que les catégories de LED les moins dangereuses et qu'il faudrait "limiter l'intensité lumineuse des phares" des voitures.

 

Posté par stetienne à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mai 2019

Européennes: entre écologie et revenu, les partis veulent réorienter la PAC

tous ca c est de la rigolade la 1er chose à faire c est de déchirer tous les traites de libre echange avec les pays d'agricultures productivistes

sinon ca sert à rien de batir une agriculture non productiviste destructrice de l environnement si les grosses multinationale et les grandes surfaces importent des produits agricoles ou transformer de ces pays

pour rappel si je suis élu j instaure une taxe preservation d ela biodiversité sur tous les produits agricoles ou transformer importés

<>Améliorer les revenus des exploitants d'un côté, favoriser une agriculture de qualité, soucieuse de l'environnement de l'autre: les partis cherchent l'articulation entre ces deux axes en vue des élections européennes, organisées en pleines négociations sur la future Politique agricole commune 2021-2027. 

Avec plus de 360 milliards d'euros alloués entre 2014 et 2020 - soit environ 40% du budget de l'Union européenne (dont 9,1 milliards d'euros par an pour la France), la PAC est un fromage aussi vital qu'appétissant pour l'agriculture nationale. Mais son avenir est incertain dans le contexte du Brexit, avec une possible baisse des crédits, à laquelle la France s'oppose fermement.

Le Rassemblement national estime qu'il est nécessaire d'arrêter ce programme pour "instaurer une Politique agricole française", capable de "protéger l'agriculture française face à la concurrence déloyale" et de "mettre en valeur et favoriser à l'international les richesses de notre terroir". Le RN met aussi l'accent sur la défense des "petites et moyennes exploitations agricoles", en s'appuyant sur le principe du "localisme" qui s'attache à privilégier les circuits courts.

Pour le reste du champ politique, attaché à la PAC, se pose la même problématique, résumée par le Parti communiste: comment allier "l'impératif d'un travail rémunérateur et celui d'une agriculture paysanne libérée de la pression du rendement à tout prix et du recours aux pesticides". 

Pour la République en marche, il s'agit d'abord de "ramener de la sérénité dans les exploitations agricoles", dixit l'éleveur et candidat Jérémy Decerle, en érigeant le revenu des exploitants comme première priorité. 

g" data-image-class="c-thumb-lazy__img" data-image-alt="Aide totale de l'UE aux pays membres pour la période 2015-2020, en milliards d'euros ( AFP / )">

">s="c-thumb-lazy__ratio" style="padding-bottom: 93.3594%;" data-ratio-filler="" data-ratio-auto="">Aide totale de l'UE aux pays membres pour la période 2015-2020, en milliards d'euros ( AFP / )Aide totale de l'UE aux pays membres pour la période 2015-2020, en milliards d'euros ( AFP / )

Le parti présidentiel affiche sa volonté de "défendre le budget agricole" mais en revoyant le système des aides qui ne doivent plus être allouées à l'hectare, ce qui favorise l'agrandissement des exploitations, mais en les concentrant "sur les exploitations petites et moyennes, les exploitations familiales, celles qui jouent le jeu de la transition écologique, en diminuant les pesticides, en sortant du glyphosate, en privilégiant le bio", selon l'écologiste et N.2 de la liste Pascal Canfin.

De manière générale, sanctuariser le budget de la PAC, flécher les aides vers la transition écologique et protéger les petites exploitations (une particularité française) font largement consensus à droite comme à gauche.

- Un volet "Alimentation" -

Par exemple, PS-Place Publique milite pour attribuer 70% du budget de la PAC "aux pratiques agricoles qui visent à l'abandon des pesticides et des engrais de synthèse, afin de permettre la restauration des sols, une meilleure gestion des ressources en eau et l'entretien des paysages et de la biodiversité". Générations évoque la création d'un "bouclier bio qui financera intégralement les coûts du passage à l'agriculture biologique pour les agriculteurs".

La France insoumise plaide de son côté pour "sortir des pesticides, des néonicotinoïdes et des OGM". "Si l'UE ne prend pas ces mesures, chaque Etat doit pouvoir les appliquer unilatéralement y compris vis-à-vis des importations en provenance d'autres pays de l'UE", ajoute LFI.

A gauche, les formations s'accordent pour inclure un volet "alimentation" dans la PAC. 

La France insoumise propose ainsi de "réduire fortement la part de l'alimentation carnée notamment en favorisant des subventions de la PAC pour les cultures végétales à destination de l'alimentation humaine". PS-Place publique demande de son côté "une TVA à taux réduit sur les produits de l'agriculture biologique"

"Nous voulons favoriser l'alimentation locale, avec la généralisation des plans alimentaires territoriaux, des journées européennes végétariennes et bio dans les cantines scolaires et la restauration collective, le retrait des aides de la PAC en cas d'exportation et l'instauration d'un conditionnement des aides à un critère territorial pour relocaliser l'agriculture", détaille Europe Ecologie - Les Verts.

Moins teinté d'écologie, le programme des Républicains se distingue par sa volonté de rétablir le "préférence communautaire dans le domaine agricole" mais aussi par la création d'un "Fonds européen permanent de prévention et de gestion des crises agricoles pour intervenir rapidement en dehors du principe budgétaire d'annualité de la PAC". LR appelle aussi à défendre "des synergies avec d'autres programmes européens", prenant comme exemple "les applications du secteur spatial au secteur agricole dans la gestion des terres et des ressources".

Posté par stetienne à 16:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,