26 décembre 2018

trie des déchets obligatoire

Plastique. L’Allemagne, le bon élève

https://www.letelegramme.fr/_amp/442/12171442.php

pour rappel je suis pour instaurer une taxe sur la restauration rapide  qui utilise enormement  de container jetable qu on retrouve sur le bord des routes

Posté par stetienne à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 décembre 2018

comment preserver notre droit à la mobilité personnelle en polluant moins

au niveau de la mobilité personnelle qui est un droit qui doit etre inscrit dans la constitution  le probleme numero un est le trajet boulot dodo

c est une abération d'utiliser un engin de plus d'une tonne pour faire 30km à 30km/h de moyenne pour 80kg de bidoche ( statistique 90% des trajets automobile sont les trajets boulot dodo  avec une personne par véhicules) et ce qu il soit électrique ou à essence

et tous coupables: les constructeurs automobiles,les assureurs,les consommateurs ,l'etat,mairie

il faut utiliser des engins de moins de  200kg

pour des raisons de sécurité la vitesse doit etre limité  à 70km/h  et le trafique informatisé les parkings doivent etre gratuit et vidéo surveiller pour petites voiturettes et 2 roues

les assureurs doivent assurer pour le prix un véhicules un véhicules boulot et un véhicules famille

les constructeurs doivent reflechir à véhicules modulable  ( en semaine 1 place et le weekend ou vacances on peur rajouter remorque derriere)

bref l etat ne sait pas vendre la mobilité personnelle de demain et fait surtout de la répression avec radar ( meme si ca me gene pas qu on limite la vitesse je comprend  conducteur non racailles de la routes qui se prend pv pour un petit dépassement de vitesse) au lieu essayer de nosu faire rever avec un projet de mobilité individuelle  et viable economiquement et environnmentalement parlant ( on pourrait creer zone de test grandeur reel)

bref le véhicule de mobilite boulot dodo ca sera un peu ca ( en moins de  200kg vitesse max 70km/h )avec une bulle pour proteger pluie

voiture du futur mobilité droit aux déplacement individuel projet pour la France

Posté par stetienne à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

« 86 % des poissons » de grandes surfaces « sont pêchés selon des méthodes non durables »

micron et ses putes en marche n arrete pas de nous gonfler avec leur rechauffement climatique et en meme temps ils signent a tour de bras des traites de libre echange  avec des pays d'agriculture productiviste  ( usa,canada,argentine,bresil,allemagne...) qui détruisent toute la biodiversité

Les oiseaux marins affamés par la surpêche

UFC-Que choisir a publié les résultats d’une enquête menée dans plus de 1 000 supermarchés.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 08h34, mis à jour à 09h03

L’association de consommateurs a parcouru les étals de 1 134 hyper et supermarchés, scrutant trois espèces parmi les plus consommées en France et menacées par la surpêche : la sole, le bar et le cabillaud.L’association de consommateurs a parcouru les étals de 1 134 hyper et supermarchés, scrutant trois espèces parmi les plus consommées en France et menacées par la surpêche : la sole, le bar et le cabillaud. CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Au moment où les ministres de la pêche sont réunis à Bruxelles pour négocier les quotas de 2019, UFC-Que choisir publie les résultats sans appel de son enquête sur la pêche durable dans la grande distribution, lundi 17 décembre, pressant les pouvoirs publics de durcir les quotas de pêche mais aussi de rendre l’étiquetage sur la durabilité de la pêche enfin explicite.

L’association de consommateurs a parcouru les étals de 1 134 hyper et supermarchés, scrutant trois espèces parmi les plus consommées en France et menacées par la surpêche : la sole, le bar et le cabillaud. Le constat est accablant : « 86 % des poissons présents dans les étals des grandes surfaces visitées sont pêchés selon des méthodes non durables ou dans des stocks surexploités », peut-on lire dans l’étude réalisée entre le 20 janvier et le 3 février derniers. Or, précise l’association dans un communiqué, « 88 % des stocks de poissons européens sont actuellement surexploités ou voient leur capacité à se reconstituer menacée, induisant dès lors un risque d’effondrement des stocks pour des espèces particulièrement menacées telles que le bar ».

« Aucune politique d’approvisionnement durable »

PHILIPPE HUGUEN / AFP

L’enquête avait un double objectif, souligne UFC-Que choisir : vérifier le respect des mentions obligatoires sur les méthodes de pêche et les zones de capture et analyser les résultats sur la durabilité des ressources exploitées, tant en termes de méthodes de pêche que de zones de capture.

« Le résultat est malheureusement tristement sans appel : la grande distribution n’a aucune politique d’approvisionnement durable pour les trois espèces étudiées », affirme l’association. Or, trois quarts des achats de poissons frais et autres produits de la mer des consommateurs français sont réalisés dans la grande distribution, selon une étude de l’institut FranceAgrimer datant de septembre 2018.

Par ailleurs, poursuit l’association, dans deux tiers des cas, les mentions obligatoires sont « absentes, fantaisistes ou trop vagues ». Ainsi, « avec plus de trois poissons sur quatre mal étiquetés, Intermarché décroche la palme, talonné par Système U et Leclerc qui totalisent respectivement 76 % et 67 % d’étiquetages non conformes ». S’agissant des zones de capture, l’association a relevé des mentions vagues du type « Atlantique » ou « Méditerranée » : « or, en l’absence de zone maritime précise, on ne peut pas identifier les poissons provenant de stocks surexploités », estime-t-elle. Quant à l’information sur les méthodes de pêche, elle est absente pour un poisson sur quatre, précise UFC-Que choisir.

Compte tenu des résultats de cette enquête, l’association demande à ce que les ministres européens de la pêche alignent « strictement les futurs quotas sur les recommandations émises par les experts du Conseil international pour l’exploration de la mer » et que « l’étiquetage réglementaire intègre un indicateur explicite de la durabilité du poisson ». Elle annonce qu’elle saisira la répression des fraudes afin qu’elle réalise des contrôles sur le respect des dispositions réglementaires d’étiqueta

Posté par stetienne à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 octobre 2018

seul des fous peuvent détruire une forêt

Posté par stetienne à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 octobre 2018

vive tous les animaux sauvages

et merde aux chasseurs agri pollueur et autre destructeur de la nature

je suis aussi pour creer un quadrillage de corridors  sauvages ( forêts,prés) en nationalisant terrains  pour que la faune  puisse de déplacer librement en France et en europe

Posté par stetienne à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,