17 septembre 2015

L'enrichissement" de nombreux parlementaires pointé du doigt

La justice va-t-elle enquêter sur les combines immobilières de certains parlementaires ? Après deux années de recherches - notamment auprès des services fonciers -, l'association "Pour une démocratie directe" assure que de "nombreux" députés et sénateurs ont utilisé leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) pour régler l'achat de leur local de permanence, augmentant leur patrimoine. Certains ont même procédé à un achat puis une revente, réalisant une plus-value, afin d'acheter une permanence plus coûteuse, note-t-elle, approfondissant un bilan de janvier.

Posté par stetienne à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 mars 2014

Villepin aurait touché 100.000 euros après un jour de travail

appelons un chat un chat ces gens la ne sont que des voyoux escroc delinquants et leurs places est en taule point barre

En fait, ces quelques heures auraient permis à l'ex-premier ministre de bénéficier d'un mécanisme de retraite propre au ministère des Affaires étrangères.

Une indemnité qui ne passe pas inaperçue. Dominique de Villepin aurait en effet touché pas moins de 100.000 euros pour une simple journée de travail, avance The Telegraph …En fait, ces quelques heures supplémentaires étaient nécessaires pour que l'ancien diplomate touche sa retraite de haut fonctionnaire du corps diplomatique, ajoute le quotidien britannique. L'ancien premier ministre de Jacques Chirac aurait bel et bien effectué ce retour éclair en septembre dernier, s'ouvrant ainsi les droits pour toucher cette coquette somme.

Problème, cette régularisation ne se serait pas faite de manière automatique. La procédure aurait été approuvée par le ministre en place Laurent Fabius, précise le quotidien, même si le quai d'Orsay dément tout «traitement discrétionnaire ou préférentiel» à l'égard de l'ex-premier ministre. Et à l'heure où «le gouvernement milite pour une cure d'austérité, une hausse des taxes et des coupes sauvages dans les dépenses publiques», la nouvelle aurait exaspéré les locataires du prestigieux ministère, souligne le quotidien.

Une erreur administrative

De son côté, l'entourage de Dominique de Villepin aurait invoqué lui une erreur administrative qui justifierait cette requête. Joint par le journal, Daniel Arlaud, porte-parole de l'ancien locataire de Matignon, a expliqué «que cette erreur administrative avait déjà fait l'objet d'une requête de la part de Dominique de Villepin auprès des services compétents».

En tout état de cause, le versement de cette somme ne serait pas illégal. Bien plus qu'un «abus» de la part de l'ex-premier ministre, cette indemnité serait une émanation du système français de rémunération de la haute fonction publique, qui fait pousser des hauts cris Outre Manche.

Une indignation nourrie également par la situation peu précaire de l'ancien haut fonctionnaire. De fait, Dominique de Villepin exerce aujourd'hui les fonctions de consultant pour sa société Villepin International, qui a réalisé en 2013, près de 1,7 million d'euros de chiffre d'affaires. Le quotidien rappelle en outre que le magazine L'Express dévoilait en 2012 le patrimoine des Villepin: une propriété immobilière à Paris d'une valeur de 3 millions et une fortune personnelle estimée à plus de 4 millions...

Posté par stetienne à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 septembre 2011

chirac une crapule un escroc

la prisons pour cette escroc magouilleur voleur de premiere qu il aille en enfer pour l'eternité cette crapule il a ruiné la france

Posté par stetienne à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,