30 avril 2014

10 tristes palmarès de l'Espagne

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/palmars/204599.htm

le plus fun c est que si vous relisez des anciens express d il y a 6 ans il encensait l espagne: croissance......patatipatata
[smilie=valoranim01.gif] [smilie=valoranim01.gif]

11eme palmares .l'Espagne nous a apporté Manuel Valls... :evil:

 Sarkozy citait l'Espagne , comme modèle économique. D'ailleurs en 2006/2007, il citait comme modèle économique, l'ESPAGNE, les USA et l' ANGLETERRE. 15 mois plus tard, ces 3 pays étaient victimes plus que d'autres de la crise financières de 2008.

Posté par stetienne à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 décembre 2012

En Espagne, les nouveaux visages de la pauvreté

Des SDF espagnols se réchauffent au centre d'accueil de Caritas à Burgos, le 28 novembre 2012

Sous la neige qui tombe pour la première fois de l'hiver, ils se pressent à l'entrée du centre d'accueil de Caritas à Burgos, dans le nord de l'Espagne. Immigrés, femmes, chômeurs, ils ont les multiples visages de la pauvreté qui grandit dans ce pays en crise.

Dans la boutique, au rez-de-chaussée du foyer de l'organisation caritative, les femmes fouillent dans les rayons pour dénicher les vêtements chauds qu'elles emporteront pour une poignée d'euros.

"Je suis venue à cause du froid", murmure Carmen Perez, une femme de ménage de 52 ans, son petit visage emmitouflé dans un gros bonnet de laine, en serrant contre elle le sac renfermant le précieux manteau. "Cela va me tenir très chaud".

Depuis un an, avec ses revenus de 800 euros par mois, son mari et ses trois fils de 20, 24 et 28 ans, tous maçons au chômage, son loyer de 400 euros, elle est devenue une habituée de cette boutique.

"Ici, si tu n'as rien, ils te donnent des choses gratuitement", confie-t-elle. "Aujourd'hui, ils m'ont fait cadeau d'une écharpe".

A l'accueil, les sans-abri attendent leur tour, espérant trouver une place dans ce foyer de 40 lits, installé dans une ancienne bâtisse en pierre rénovée, tout près du coeur historique de cette ville de 170.000 habitants.

Des Espagnols de la classe moyenne achètent des vêtements pour un euro pièce dans un centre d'accueil de Caritas à Burgos, le 4 décembre 2012

"Depuis janvier, nous avons déjà hébergé 1.100 personnes, autant que pour toute l'année 2011", explique David Alonso, l'un des employés chargé des sans-abri.

Alors que le chômage en Espagne dépasse les 25%, les organisations humanitaires s'alarment de la progression de la pauvreté, mais aussi du profil nouveau des demandeurs d'aide. 12,7 millions de personnes, dans ce pays de 47 millions d'habitants, étaient en 2011 en danger de pauvreté ou d'exclusion, selon une étude européenne.

"La crise affecte maintenant des gens qui étaient dans une situation stable, des gens de la classe moyenne", souligne David Polo, qui travaille lui aussi avec les sans-abri. "Il n'existe personne en Espagne qui n'ait été touché par la crise, sauf les très, très riches".

"Dans la rue, ce sont des gens plus jeunes: de 40 à 50 ans, la moyenne d'âge est passée à 35 ou 40 ans. Cette année, nous voyons aussi une augmentation significative du nombre de femmes", ajoute David Alonso: 12% des 1.100 personnes hébergées, contre 9% l'an dernier.

Dans le réfectoire voisin du centre Saint-Vincent de Paul, Javier Santos restera de longues heures, avec ses compagnons, attablé face à la télévision qui sert à tuer le temps.

"Je suis venu prendre un café, je n'ai pas d'autre endroit où prendre un café", lâche ce chômeur de 34 ans.

Depuis plus de dix ans, Julian Garcia observe ceux qui frappent à la porte du réfectoire. Ce retaité discret de 60 ans est l'un des bénévoles de la cantine sociale qui sert chaque jour déjeuner, goûter et dîner aux plus démunis.

Des volontaires de l'association Caritas observent une SDF dormant dans une rue de Burgos avant de lui proposer de rejindre le centre d'accueil, le 30 novembre 2012

Son verdict est sans appel: "Les premières années, il y avait beaucoup d'immigrés. Depuis environ trois ans, le nombre de gens originaires de Burgos, sans ressources, qui doivent se débrouiller pour trouver de la nourriture, a augmenté de manière alarmante".

Javier avait un emploi dans la métallurgie, une fiancée, un toit, gagnant parfois "jusqu'à 2.800 euros par mois, en travaillant le dimanche".

Depuis deux ans, c'est la dégringolade: le licenciement, la rupture, la fin des allocations chômage, puis la rue, sans ressources.

Javier reste discret quand l'un de ses compagnons raconte sa dérive dans l'univers de la drogue. Mais pour les employés de Caritas, le fléau est présent au quotidien, accentué par le chômage qui fait tomber les derniers remparts sociaux.

"Avec la perte d'emploi, apparaissent au grand jour des problèmes jusque là cachés, comme l'alcool, les addictions", souligne David Alonso.

Le soir venu, dans le foyer de Caritas, les sans-abri retrouvent la chaleur des couloirs et des chambres. Au rez-de-chaussée, ils seront six ou sept, cette nuit-là, à déplier leur couverture sur les lits de camp de l'unité d'hébergement d'urgence, préférant ce confort sommaire au froid du dehors.

Posté par stetienne à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2012

lagarde la grande gourdasse du fmi

ils n ont plus les pieds sur terre depuis longtemps ces clowns dure va etre leur chute

 

Posté par stetienne à 09:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 août 2012

la crise espagnol et bientot francaise expliquée

Posté par stetienne à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 août 2012

la-catalogne-appelle-a-l-aide-l-espagne-de-plus-en-plus-proche-du-sauvetage

la-catalogne-appelle-a-l-aide-l-espagne-de-plus-en-plus-proche-du-sauvetage-

ils n ont qu a taxer leur club de foot

instaurer une taxe sur la transaction des joueurs en europe est d'ailleurs une priorite de mon programme

Posté par stetienne à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juin 2012

les biens fait de l immigration et des technocrates europeens qui ont supprimé nos frontieres

Alerte sanitaire ! La lèpre réapparaît en Espagne inoculée par l'immigration. La lèpre, une maladie que nous avions oubliée depuis bien longtemps, a fait sa réapparition. La maladie est réapparue d'une manière différente, sans les léproseries ou stigmatisations inhumaines, mais avec des cas sporadiques, ce qui est le facteur le plus important du point de vue épidémiologique.

En dépit du fait que cette maladie est encore assez rare, les médecins espagnols recommandent la plus grande vigilance. La grande majorité de la population n'a jamais vu de lépreux de toute sa vie.

Mais une étude récente d’un hôpital londonien sur les maladies tropicales avertit qu'il y a retard dans la découverte d’un cas de lèpre dans 80% des cas ceci augmentant le risque pour le lésé de souffrir de graves handicaps physiques. Entre 15 et 25 cas de lèpre sont diagnostiqués chaque année en Espagne. La lèpre est une maladie très contagieuse.

En 2012, 25 personnes ont contracté la maladie, et il y a plus de 450 patients dans un centre médical à Alicante. La majorité des cas en Espagne sont ceux des immigrants arrivés presque certainement avec la maladie déjà présente dans leur corps.

Source : journal en ligne espagnol MinutoDigital

ps:la lépre est une maladie tres lente a etre contagieuse mais très insidieuse et difficile à diagnostiquer aux stades précoces; d'où la contagion importante (comme la tuberculose)

Posté par stetienne à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mai 2012

La faillite menace la Catalogne

Le président de la première région du pays évoque un défaut de paiement d'ici à la fin mai et demande l'aide de l'État.


tout va tres bien madame la marquise ...............................

 

Posté par stetienne à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 mai 2012

banque espagnol en faillite

projet pour la france,fmi,banque,espagne,europe,technocrate,economiste,crise,euro,franc francais,marine le pen,front nationale

La situation serait finalement pire que prévu chez Bankia, la quatrième banque espagnole qui vient d'être nationalisée en partie: croulant sous les actifs immobiliers risqués, elle s'apprête selon la presse à demander 15 à 20 milliards d'euros à l'Etat pour se redresser..........blablabla


j ai juste retenu ca [smilie=icon_smile025.gif] :
A l'époque, son président, Rodrigo Rato, très connu pour avoir été ministre de l'Economie et directeur général du FMI, se félicitait que cette introduction représente "un point de référence pour le secteur bancaire espagnol".

et oui au fmi c'est la creme des creme des economistes c est bien connu :mdr: :mdr: :mdr: [smilie=030.gif]

ce sont les mêmes économistes qui nous disent que l'euro vivra un millénaire. Que la fin de l'euro ce serait l'Apocalypse. Qui nous disaient que jamais la Grèce ne sortirait de l'euro.
Qui nous disent à chaque plan de sauvetage que la Grèce est sauvée. Qui nous annonçaient un CAC 40 à 4500 points pour cette année.
Qui, il y a une dizaine d'années, nous serinaient que la dette n'était pas un problème pour les états, et qui viennent aujourd'hui nous dire que nous avons été trop dépensiés et qu'il faut maintenant se serrer la ceinture.

Bref, ces économistes en chef qui ont toujours eu tort sur tout, mais qui tiennent les manettes et les estrades médiatiques, en se posant en donneur de leçons.

Tout ça à la poubelle !!!!! Avant que ce ne soit la lanterne.

 

Ils n'ont qu'à demander au FC Barcelone et au real madrid de renflouer leur caisse !!!

IL CHANTE BIEN LUIS MARIANO RAJOY?

La semaine passée ils affirmaient mordicus n'avoir besoin de rien Que de changement en 3 jours

bonne nouvelle pour la grece elle arrive a exporter sa faillite

Posté par stetienne à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,