13 décembre 2012

gaspillage argent par les politicards

projet pour la france impot gaspillage banlieue

Posté par stetienne à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 novembre 2012

Marine Le Pen : l'argent public doit servir à acheter français

Marine Le Pen : l'argent public doit servir à acheter français

 

L'argent public doit servir à acheter des produits français et il faut "taper du poing sur la table" pour que l'UE "nous autorise à développer et à faire la promotion du +made in France+", a déclaré samedi la présidente du Front national, Marine Le Pen.

"Les scooters taïwanais de la Poste, les brodequins de l'armée fabriqués en Tunisie... Evidemment, cela choque les Français qu'avec leur argent durement gagné, on ne soutienne pas l'activité économique française", a souligné Marine Le Pen à son arrivée au premier salon "Made in France", premier salon grand public dédié aux produits fabriqués à 100% dans l'Hexagone, porte de Champerret à Paris.

"C'est bien beau de faire du +Made in France+ une cause nationale, mais il faut (...) prendre des décisions en ce qui concerne le libre-échange que subissent" les entreprises françaises, a poursuivi la présidente du FN, qui s'est arrêtée pendant un peu plus d'une heure devant quelques stands d'entreprises fabriquant des produits réalisés en France, en profitant pour faire quelques emplettes.

"Voilà un exemple flagrant d'un système où notre argent public, via la Sécurité sociale, finance en réalité des économies étrangères au détriment de notre économie française", s'est indignée également Marine Le Pen devant un représentant de l'industrie des prothèses dentaires, qui s'inquiétait des importations dans ce domaine en provenance d'Asie notamment.

"Il est absolument insensé que l'argent de la sécurité sociale serve à payer les prothèses qui viennent de Thaïlande", a-t-elle lancé.

Selon elle, "si l'argent public de l'Etat, des collectivités territoriales, des grandes entreprises nationales sert à soutenir l'emploi et l'activité française, déjà on aura gagné une partie du combat".

"Est-ce que l'Union soviétique européenne va nous autoriser à développer et à faire la promotion du +made in France+. Rien n'est moins sûr. Parce que ça va exactement à l'encontre des règles ultra-libérales qui sont les leurs", a accusé Marine Le Pen, en exprimant son scepticisme vis-à-vis des propos du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Le ministre avait assuré que la "troisième révolution industrielle" passerait par le "Made In France", en inaugurant vendredi le salon.

"Il faut aller aux actes. Et M. Montebourg n'ira pas aux actes pour une raison simple, c'est qu'il ne se confrontera pas avec l'UE auquel le gouvernement est soumis", a-t-elle accusé.

elle est bien cette marine dans quelques annees elle sera la 1ere femme presidente de la france

Posté par stetienne à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2011

Budget : la presse et l'audiovisuel préservés

c est quand meme la qu on s'appercoit que se gouvernement est 100% basé sur la com et rien d'autre

personnelment je suis pour la suppression de la redevance télé la privatisation de france 2 et ne plus garder des programmes variété sur les chaines publics ce nest pas leur role

pour la presse qui est maintenue en vie artificiellement

L'audiovisuel public dispose d'une enveloppe de 3,88 milliards d'euros (+1,4 %) tandis que du coté des aides à la presse, le gouvernement attribuera 542,7 millions.

La rue de Valois peut se prévaloir d'un budget total en hausse de 0,9 %. Pour la partie communication, l'audiovisuel public dispose d'une enveloppe de 3,88 milliards d'euros, en hausse de 1,4 %. Ces sommes sont conformes aux engagement de l'État qui a signé des contrats d'objectifs et de moyens avec France Télévisions (budget 2012 en hausse de 3,6 % à 2,598 milliards d'euros) avec Radio France (+3,8 %, à 629 millions) ou avec Arte (+7,3 %, à 270 millions d'euros.

Du côté des aides à la presse, le gouvernement attribuera 542,7 millions d'euros (dont 390 millions pour le ministère de la Culture et de la Communication et 152,4 millions pour Bercy) terminant ainsi l'effort exceptionnel de trois ans décidé à la suite des États généraux de la presse. Ces aides sont destinées à accompagner les mutations du secteur. En contrepartie, les médias se sont engagés à se réformer. D'ailleurs, en 2012, la réforme aux aides publiques directes à la presse entrera en vigueur.

Après des débats passionnés sur la réforme de la contribution des opérateurs télécoms à la création audiovisuelle et cinématographique, le ministère de la Culture a sécurisé à hauteur de 700 millions d'euros les recettes fiscales affectées au Centre National du cinéma et de l'image animée (CNC) pour 2012

Dernier volet du budget, la rue de Valois poursuivra l'année prochaine, sa politique en faveur du numérique en suscitant de nouveaux appels à projets. L'argent affecté aux projets numériques proviendra essentiellement du grand emprunt mais le ministère dispose d'une dotation de 3 millions d'euros.

 

Posté par stetienne à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,