14 juillet 2013

mur du con franchit par le 20h de france 2

projet pour la france,france 2,valls,hollande,ps,catastrophe ferroviaire,bretigny,racaille,journaliste,télé public,mensonge d'etat,

Sur France 2 au 20h ils ont fait fort : "Il n'y a pas eu de caillassage comme le fait courir la rumeur [...] les CRS ont été la cible de jets de pierres"

alors la champion les mecs[smilie=icon_smile033.gif] [smilie=icon_smile033.gif][smilie=icon_smile033.gif] [smilie=icon_smile033.gif]

Posté par stetienne à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 décembre 2012

France Télévisions prévoit une perte de 42 millions d'euros pour 2013

france2,france3,tnt,télévisioon publique,ministere de la culture,programme de noël,projet pour la france,tv magasine,télé sept jour

que de la merde pour noel dingue avant il n y avait qu une seule chaine l'ortf et de sprogrammes de qualité maintenant 17 chaines et que de la merde!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

deja dit mon programme:

privatisation de france 2  je garde uniquement france 3 avec budget reduit et france 5 a vocation pedagogique

pour le reste hop au privé

humour tele france

France Télévisions prévoit de plonger dans le rouge en 2013 avec une perte opérationnelle de 42 millions d'euros, sous le coup d'une baisse des recettes publicitaires et des dotations publiques, a annoncé le groupe vendredi dans un communiqué.

Pour 2012, le groupe vise des comptes à l'équilibre.

France Télévisions, contraint par l'Etat à une violente cure d'austérité, compte réaliser 60 millions d'euros d'économies l'an prochain en réaction à "une diminution de 91 millions d'euros des recettes publicitaires" et une baisse de "36 millions d'euros" des dotations publiques par rapport à 2012, précise-t-il.

Dans un contexte "amélioré" par le relèvement de la redevance (+6 euros en 2013) mais néanmoins "marqué au total par une baisse de 4,3% de ses recettes prévisionnelles, soit près de 130 millions d'euros", la perte attendue par le groupe d'audiovisuel public est "contenue" à 42 millions d'euros, note le groupe qui compte 10.000 salariés.

Selon France Télévisions, dont le conseil d'administration s'est tenu vendredi, les "moyens alloués aux priorités stratégiques sont préservés".

Parmi celles-ci figurent "l'information et le sport" dont "les moyens sont maintenus", "la création et les oeuvres audiovisuelles" avec "un niveau d'engagement de 400 millions d'euros", "la proximité" avec un "léger accroissement des moyens" régionaux et de l'outre-mer, ainsi que "le numérique".

Dans son édition de vendredi, le quotidien Les Echos assure que France Télévisions prévoit un plan de départs volontaires qui devrait concerner "entre 700 et 900 salariés d'ici à 2015".

Aucun chiffre n'a été avancé dans ce domaine lors du conseil d'administration, a réagi vendredi France Télévisions.

Mardi, les programmes de France Télévisions ont été perturbés par un mouvement de grève de 24 heures visant à protester contre le plan d'économies "drastique" décidé par la direction, selon les syndicats.

Posté par stetienne à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 octobre 2012

Richard Bohringer : piston, famille, favoritisme

http://www.lexpress.fr/culture/tele/une ... 69263.html

j en profite pour remettre mon programme sur la télé:

1/suppresion d ela redevance télé

2/privatisation de france deux:

3/l etat ne gardera que france 3 ( avec pour objectif difuser vieux films francais,emissions culturelles ,jeux intelligents) et france 5 avec pour objectif la pedagogie,l instruction,document scientifique,monde du travail,enseignement.

ces deux chaines seront financées par la publicité et un budget fixe le plus bas possible

à la radio on entendait les parasites à la télé en plus on les voit.

Posté par stetienne à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2011

Budget : la presse et l'audiovisuel préservés

c est quand meme la qu on s'appercoit que se gouvernement est 100% basé sur la com et rien d'autre

personnelment je suis pour la suppression de la redevance télé la privatisation de france 2 et ne plus garder des programmes variété sur les chaines publics ce nest pas leur role

pour la presse qui est maintenue en vie artificiellement

L'audiovisuel public dispose d'une enveloppe de 3,88 milliards d'euros (+1,4 %) tandis que du coté des aides à la presse, le gouvernement attribuera 542,7 millions.

La rue de Valois peut se prévaloir d'un budget total en hausse de 0,9 %. Pour la partie communication, l'audiovisuel public dispose d'une enveloppe de 3,88 milliards d'euros, en hausse de 1,4 %. Ces sommes sont conformes aux engagement de l'État qui a signé des contrats d'objectifs et de moyens avec France Télévisions (budget 2012 en hausse de 3,6 % à 2,598 milliards d'euros) avec Radio France (+3,8 %, à 629 millions) ou avec Arte (+7,3 %, à 270 millions d'euros.

Du côté des aides à la presse, le gouvernement attribuera 542,7 millions d'euros (dont 390 millions pour le ministère de la Culture et de la Communication et 152,4 millions pour Bercy) terminant ainsi l'effort exceptionnel de trois ans décidé à la suite des États généraux de la presse. Ces aides sont destinées à accompagner les mutations du secteur. En contrepartie, les médias se sont engagés à se réformer. D'ailleurs, en 2012, la réforme aux aides publiques directes à la presse entrera en vigueur.

Après des débats passionnés sur la réforme de la contribution des opérateurs télécoms à la création audiovisuelle et cinématographique, le ministère de la Culture a sécurisé à hauteur de 700 millions d'euros les recettes fiscales affectées au Centre National du cinéma et de l'image animée (CNC) pour 2012

Dernier volet du budget, la rue de Valois poursuivra l'année prochaine, sa politique en faveur du numérique en suscitant de nouveaux appels à projets. L'argent affecté aux projets numériques proviendra essentiellement du grand emprunt mais le ministère dispose d'une dotation de 3 millions d'euros.

 

Posté par stetienne à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,