07 octobre 2012

Richard Bohringer : piston, famille, favoritisme

http://www.lexpress.fr/culture/tele/une ... 69263.html

j en profite pour remettre mon programme sur la télé:

1/suppresion d ela redevance télé

2/privatisation de france deux:

3/l etat ne gardera que france 3 ( avec pour objectif difuser vieux films francais,emissions culturelles ,jeux intelligents) et france 5 avec pour objectif la pedagogie,l instruction,document scientifique,monde du travail,enseignement.

ces deux chaines seront financées par la publicité et un budget fixe le plus bas possible

à la radio on entendait les parasites à la télé en plus on les voit.

Posté par stetienne à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 septembre 2011

Budget : la presse et l'audiovisuel préservés

c est quand meme la qu on s'appercoit que se gouvernement est 100% basé sur la com et rien d'autre

personnelment je suis pour la suppression de la redevance télé la privatisation de france 2 et ne plus garder des programmes variété sur les chaines publics ce nest pas leur role

pour la presse qui est maintenue en vie artificiellement

L'audiovisuel public dispose d'une enveloppe de 3,88 milliards d'euros (+1,4 %) tandis que du coté des aides à la presse, le gouvernement attribuera 542,7 millions.

La rue de Valois peut se prévaloir d'un budget total en hausse de 0,9 %. Pour la partie communication, l'audiovisuel public dispose d'une enveloppe de 3,88 milliards d'euros, en hausse de 1,4 %. Ces sommes sont conformes aux engagement de l'État qui a signé des contrats d'objectifs et de moyens avec France Télévisions (budget 2012 en hausse de 3,6 % à 2,598 milliards d'euros) avec Radio France (+3,8 %, à 629 millions) ou avec Arte (+7,3 %, à 270 millions d'euros.

Du côté des aides à la presse, le gouvernement attribuera 542,7 millions d'euros (dont 390 millions pour le ministère de la Culture et de la Communication et 152,4 millions pour Bercy) terminant ainsi l'effort exceptionnel de trois ans décidé à la suite des États généraux de la presse. Ces aides sont destinées à accompagner les mutations du secteur. En contrepartie, les médias se sont engagés à se réformer. D'ailleurs, en 2012, la réforme aux aides publiques directes à la presse entrera en vigueur.

Après des débats passionnés sur la réforme de la contribution des opérateurs télécoms à la création audiovisuelle et cinématographique, le ministère de la Culture a sécurisé à hauteur de 700 millions d'euros les recettes fiscales affectées au Centre National du cinéma et de l'image animée (CNC) pour 2012

Dernier volet du budget, la rue de Valois poursuivra l'année prochaine, sa politique en faveur du numérique en suscitant de nouveaux appels à projets. L'argent affecté aux projets numériques proviendra essentiellement du grand emprunt mais le ministère dispose d'une dotation de 3 millions d'euros.

 

Posté par stetienne à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,