12 novembre 2014

il est grand temps que le ps change de nom

c'est pas le parti des travailleurs mais celui du grand patronnat comptez vous les baisés qui ont voté grosse merde molle hollande aux elections

ah oui petit conseil si aux elections vous avez le choix entre la peste socialiste et le cholera ump resté couché ca vaut mieux

Gdf suez : L'Etat valide la retraite chapeau de Gérard Mestrallet

(Tradingsat.com) - L'Etat a validé la retraite chapeau de plus de 800 000 euros par an que percevra Gérard Mestrallet, l'actuel PDG de GDF Suez, lorsqu'il quittera ses fonctions.

C'est ce qu'a écrit hier soir Le Figaro, citant les propos du ministre de l'Économie Emmanuel Macron, interrogé lundi en marge d'un déplacement en Algérie. Le ministre a confirmé que la retraite complémentaire du patron de l'énergéticien était conforme au code Afep-Medef.

Cette nouvelle affaire a éclaté fin octobre à la suite d'un article du Canard Enchaîné, sur fond de polémique un an après le cas Philippe Varin.

 

L'ancien président du directoire de PSA Peugeot Citroën avait en effet été contraint de renoncer à près de 21 millions d'euros.

Selon le "Document de Référence 2013" disponible sur le site Internet de la société, le montant annuel de la rente résultant des régimes collectifs de retraites supplémentaires dont bénéficiera Gérard Mestrallet s’élève à 831 641 euros, soit 28% de sa rémunération de référence au titre de 2012.

GDF Suez publiera demain avant Bourse ses résultats du troisième trimestre 2014.

 

hollande-et-valls-perdent-3-points-sarkozy-chute-bva-
les francais ouvriraient t ils enfin les yeux [smilie=icon_smile040.gif]
Je pense que si la déception, la lassitude ou la prise de conscience peuvent expliquer partiellement de tels sondages, si la défiance se creuse envers les élites, les citoyens restent, encore dans une phase attentiste espérant un leader ou une famille de pensée qui osera conduire les réformes indispensables au redressement de notre économie et qui permettra, à la fois de réconcilier les besoins de développement des entreprises avec les attentes en matière sociale des citoyens.

Mon opinion étant qu'en l'absence d'organisations citoyennes, présentent, réalistes mais revendicatives, les familles de pensée, de gauche ou de droite ne se remettent pas en question, cultive les mêmes idéologies et ne travaillent davantage qu'à la reconquête électorale plutôt qu'à la construction d'un projet authentique et adapté. Il est donc stérile d'attendre que les politiques se bougent, c'est aux citoyens de s'organiser.

Posté par stetienne à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 mars 2014

les 400 qui ruinent la france

bon cest un article de capital donc il faut aussi nuancer un peu

400 qui ruinent la france by stetienne

Posté par stetienne à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mai 2013

ils ne meritent ni leur salaire ni leur poste

je pense que pour rellement changer de societe il faut s'en prendre à la tete et notament aux x enarque qui se comportent comme les nobliaux de 1793

supprimer l x interdire le cumul de mandat  et ne plus prendre des x a la tete des grandes entreprises francaise

supprimons aussi l ena et plus d'enarque comme ministre ou députés

si ils se croient indispensable qu ils se rappelent que les cimetieres sont remplis de gens irrenplacables.Des merdes dans des bas de soie voila ce qu ils sont et rien d'autre

bon attention je n ai rien a voir avec le cretin de melenchon qui veux un nivellment des salaires pour moi la france a besoin de bon ingénieurs de bon chercheur de bon enseignant de bon chirurgien de bon patron d'entreprise  donc oui il peut y avaoir de haut salaire mais la ces grands patrons du cac40 ne creent aucune richesse ( aux usa personnes ne voudraient d'eux) idem les footeux les abrutis de la télé et du cineam donc je vais rellement traite ces gens comme des delinquants car ils sont des delinquants des voleurs qui s'appoprient les grands entreprises francaise pour leur unique compte

Le bonus du PDG de Société Générale augmente de 75% au titre de 2012:

Le PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa, le 13 février 2013 à Paris

Le montant de la rémunération variable accordée au PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa, a augmenté de 75% en 2012 par rapport à 2011, à 1,19 million d'euros, selon le document de référence de la banque disponible sur son site internet.

Sa rémunération fixe est restée inchangée à 1 million d'euros.

Selon le document, la rémunération variable de M. Oudéa sera "entièrement différée et convertie en actions ou équivalents cessibles sur 3 ans entre 2014 et 2016", c'est-à-dire qu'il ne percevra pas de paiement pour ce bonus en 2013.

"Le Conseil d'administration (...) a estimé que la direction générale avait très largement atteint ses objectifs fixés en matière de renforcement des fonds propres et de la structure du bilan, de réduction des risques, de consolidation des franchises commerciales et d'adaptation des métiers", indique la banque.

Société Générale a dégagé en 2012 un bénéfice net de 774 millions d'euros, divisé par trois en raison d'éléments exceptionnels, et vise 1,450 milliard d'euros d'économies entre 2012 et 2015.

Le directeur général de sa concurrente BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé, a perçu 1,68 million d'euros de bonus pour 2012, soit une hausse de 40% par rapport à l'année d'avant.

 

Safran: le PDG pourrait toucher un parachute doré contre l'avis de l'AG

Posté par stetienne à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mai 2013

France Télécom: un document interne de 2006 témoigne de la violence sociale

les gagnants ne sont ni les employes ni le consommateur ni les petits porteurs d'action mais uniquement le pdg qui en profitent pour se verser des salaires royaux

Et Didier Lombard vient d'être recruté dans la toute nouvelle commission "Innovation 2030" inaugurée à l'Élysée par François Hollande le 19 avril... Super :-(

Le PDG de France Télécom, Didier Lombard (c) signe le 21 décembre 2006 au siège de France Télécom à Paris un accord avec l'ensemble des syndicats

Un document interne de France Télécom datant de 2006 et relayé mardi par Le Parisien, témoigne de la violence sociale à l'époque au sein de l'entreprise marquée par une vague de suicides en 2008 et 2009.

Alors que l'enquête judiciaire sur les drames qu'a connu le groupe se poursuit au pôle de santé public du Tribunal de grande instance de Paris, le quotidien rend public un fac-similé d'un compte-rendu d'une réunion d'octobre 2006 de l'Acsed, l'association des cadres de France Télécom.

Selon ce document, l'ancien PDG Didier Lombard, aurait déclaré: "Il faut qu'on sorte de la position mère poule. (...) Ce sera un peu plus dirigiste que par le passé. C'est notre seule chance de faire les 22.000" suppressions de postes programmées dans le cadre du plan Next qui visait à réduire les effectifs entre 2006 et 2008.

Selon Le Parisien, il existe deux versions de ce document. Dans la version originale, M. Lombard indique: "en 2007, je ferai les départs d'une façon ou d'une autre, par la fenêtre ou par la porte". Cette version a ensuite été édulcorée pour devenir "en 2007, je ferai les départs d'une façon ou d'une autre".

D'après le quotidien, la secrétaire de l'Acsed aurait indiqué aux policiers en décembre ne plus posséder la version originale car ses responsables lui auraient demandé de la détruire. Elle ajoute avoir pris elle-même l'initiative d'atténuer les propos tenus lors de la réunion.

La Parisien rapporte que les anciens dirigeants de France Télécom assurent n'avoir donné aucune directive pour détruire les documents et estiment qu'il ne sont pas crédibles.

"Ces documents sont la transcription de la violence sociale que nous avons vécue et c'est ça qui est nouveau", a réagi de son côté Sébastien Crozier (CFE-CGC), après avoir pris connaissance du document dans la presse.

Il y avait "beaucoup d'éléments" illustrant le déni de la direction de l'époque au sujet du malaise social, mais peu illustrant la violence, a-t-il ajouté, jugeant "interpellant le fait qu'il y ait une atténuation des propos" car cela montre "qu'il y a des gens qui ont pris conscience de l'étendue des dégâts" à l'époque.

Un rapport de l'Inspection du travail mettant en cause la gestion du personnel et une plainte de Sud avaient conduit à une information judiciaire en avril 2010. La CFDT, la CFE-CGC/Unsa, la CFTC, la CGT et FO s'étaient constituées partie civile.

Dans le cadre de cette enquête, Didier Lombard, deux autres responsables et France Télécom en tant que personne morale ont été mis en examen pour harcèlement moral en juillet dernier.

En 2008 et 2009, le nombre des suicides de salariés s'est établi à 35, selon direction et syndicats.

Posté par stetienne à 13:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 mars 2013

trop de difference c'est innaceptable

8,6 millions de francais vivent avec 964€ par moi ( chiffre 2010)

la rémunération annuelle des grands patrons du cac 40 est de 4,2 millions d'euros ( 2011)

innaceptable ils ne meritent pas leur salaires ses pretendus grands patrons on est revenu a 1793 avec une caste de nobliaux qui avaient tous les biens et la misere pour les autres pourtant je ne suis pas bas du front de gauche il est normal qui il y est difference salaires si l'on veut que la france est de bon ingénieur chercheurs chirurgiens entrepreneurs mais la ils font un mal fou aux pays car les gugusses qui sont justes en dessous d'eux voient bien qu ils ne meritent pas se salaire et ils se disent ben moi je vais faire pareil et idem en dessous et c est comme cela que l on corrompe un pays et entreprises

 

sinon vient de lire que lauvergon dit que l insufisante monté en gamme du secteur automobile etait une erreur strategique!!!!

et non la france doit produire pour les classes moyennes par poiur quelques richards

decidement deconnection totale avec la france reelle

les-suisses-plebiscitent-l-interdiction-des-parachutes-dores-

Posté par stetienne à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 février 2013

ump ou ps aucun changement les crapules sont toujours la

Vivendi/SFR: parachute doré de 3,9 millions chacun pour MM. Lévy et Esser

L'ex-PDG de l'opérateur SFR (groupe Vivendi), Franck Esser, qui a quitté ses fonctions en mars 2012, et l'ancien président du directoire de Vivendi Jean-Bernard Levy qui a quitté le groupe en juin, ont chacun touché une indemnité de départ de 3,9 millions d'euros.

 

et pendant ce temps les abrutis du gouvernement hollande veulent taxer le livret a

Posté par stetienne à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 janvier 2013

c est bien vrai

mediocre a la tete des grandes entreprises mediocres députes mediocre ministre une télé hypermerdique

btYi

Posté par stetienne à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 février 2012

comme les nobliaux de 1793

projet pour la france,ump,sarkosy,medef,salaire,rmi,chomage,chomeur,1793,guillotine,noble,caste,intouchable,inegalité,scandale,mérite

Le chiffre de la semaine : +34%

C'est le genre d'augmentation dont tout le monde rêve... En 2010, la rémunération moyenne des dirigeants du Cac 40 s'est envolée de 34%.

 
 

Selon le cabinet Proxinvest, les patrons des entreprises du CAC 40 ont touché en moyenne en 2010 une rémunération annuelle de 4,11 millions d'euros (dont 1/3 est constitué de stock-options). Soit un bond de 34% par rapport à 2009, après 3 années de diminutions (-17% en 2007, -25% en 2008 et -14% en 2009.)
Onze dirigeants des entreprises les plus riches dépassaient même en 2010, le plafond de 240 Smics par an, soit 4,6 millions d'euros.
Des rémunérations qui sont fixées sans aucune transparence, note Proxinvest qui regrette que les salaires des grands patrons ne soient pas soumis au vote des actionnaires, comme c'est le cas dans beaucoup d'autres pays développés.

 

aucun d'entre eux ne merite de tel salaire ils se comportent comme les nobliaux en 1793 il va falloir faire des lois retrocactives pour les forcer a rendre cet argent des francais qu ils volent tout simplement

Posté par stetienne à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,