Photos liées au tag 'immigration'

Voir toutes les photos
19 avril 2019

grand débat: mes propositions

Politique :

Je tiens à dire que mon degre de confiance aux politiques est le zero absolu idem pour le maire totalement aucune confiance

Avant de demander aux Français de faire des efforts que les politicards commencent à se mettre au régime forcé sinon la violence est justifiée pour arriver à plus démocratie et je soutiens les gilets jaunes

1/élection législative à la proportionnelle en un tour

2/suppression de tous les placards dorés à politiciens : sénat, conseil constitutionnel, Défenseur des droits, commission du débat publique…. Voir l’article de Marianne les placards douillets de la république

Retraite de base pour les sénateurs députes et présidents de la république (au bout d’un an ils ne doivent plus bénéficier de service de protection.

3/assemblée nationale je ne suis pas pour une réduction du nombre de députés mais pour une réduction de leur avantage en nature (restaurant, trains gratuits…...)

Contrôler leur présence (ou leur télé présence (utiliser les outils en ligne) aucune loi ne pourrait être voté sans que tous les députés aient voté obligation de présence et de vote)

3/priver les prisonniers du droit de vote

4/interdire la députation pour les doubles nationalités (comme en Australie)

5/faire des loi anti lobbying sévère car maintenant 99% des députes sont justes les marionnettes des lobbys divers (industrielles, justice, psychiatrie, médecine, agriculture, éducation……)

6/mettre en place referendum comme en suisse

Débattre de sujet de société et une fois par an les Français devront voter sur plusieurs sujets

7/ suppression des panneaux d’affichage électorale

Gaspillage d’argent publique personne ne les regarde les affiches déchirées….

On reçoit le programme par la poste de toutes façons (envoyer un peu plus en avance) et on n’a qu’à afficher les programmes à la mairie et sur internet

8/déjà que les députes sénateurs et autre adoptent comportement irréprochable ce qui n’est pas le cas

Bref ils doivent montrer l’exemple par exemple qu’ils viennent donc travailler à pied ou en transport en commun, qu’ils utilisent vidéo conférence pour être présent aux votes à l’assemblée

Inspirons nous du modèle des pays nordiques pour le contrôle des députés

9/donner un vrai pouvoir de sanction à la cours des comptes avec amendes aux dirigeants ou maires ou politiques trop dépensiers avec inéligibilité  ( cf le maire qui construit un tram inutile celui fait mettre lampadaire inutile la région qui fait poser panneaux avec nom des chemins totalement inutiles la liste est tellement longue je préfère mille fois qu’ on donne cet argent pour le revenu universel plutôt que de la voir gaspillé en trucs totalement inutiles)

Laïcité :

Pour une laïcité durcie garder la loi 1905, la religion doit rester dans le domaine privé et ne pas être toléré dans le domaine public : travail, fonction publique, télé

Taxer le financement des mosquées pour financer la sécurité social

Les religions doivent rester du domaine privé et pas intervenir dans la vie publique je suis pour une laïcité dur

Interdiction de toute pratique religieuse et signes religieux dans administrations et en entreprise et sur lieu de travail

Par exemple interdire l’abatage halal et casher car l'abatage des animaux ne concerne que les services vétérinaires d’hygiène et santé et un peu les associations de protection des animaux mais pas les religions

Immigration :

Le prétendu besoin en immigration est le grand mensonge du 21 eme siecle.On doit s’inspirer du modèle japonais (pays avec pratiquement pas d’immigration)

Zero immigration et décroissance on doit prendre comme modèle le japon qui a pratiquement pas d’immigration et qui est un pays très propre et sans insécurité galopante comme en France car l’immigration ca rempli les prisons ca fait travailler juges et avocats gratte papier et c’est à peu près tout

Suppression du droit à la députation pour les double nationalité comme en Australie et le droit de vote pour les doubles nationalités ( ils veulent le beurre et l’argent du beurre ceux-là)

Remettre droit du sang

Interdire de naviguer à l acquarius et peine de prisons pour les propriétaires du bateau en tant que « passeurs » et trafiquants d’être humain.

Il y a beaucoup trop d'immigration

Pour moi l’immigration sert juste à détruire notre modèle social à détruire nos acquis sociaux

Je suis pour l’instauration du zéro immigration et l’expulsion des sans papiers (mineurs y compris)

 

remettre frontières gardées expulser les migrants, déchires les textes de l onu de l europe ne plus donner caf et cmu et ame  aux migrants car c’est un véritable appel d’air.

Posté par stetienne à 11:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2019

elle a 100% raison zero immigration vite

et retour au bled pour les sans papiers et suppressions du droit de vote pour les doubles nationalites et peine de prisons pour ceux qui aident les migrants ( en faite ils participent à la traite des etres humains donc doivent etre sanctionnés severement)

https://www.valeursactuelles.com/politique/pour-marine-le-pen-les-migrants-cest-comme-les-eoliennes

Posté par stetienne à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 avril 2019

les bienfaits de l'immigration lol

quand on pense que nos merdes de collabos de l umpuante ripoublicain pspuant la republic en merde font rentrer ces merdes en France au lieu de leur enlever nationalite française et les renvoyer au bled où ils iront traire leurs chameaux

Isère : les invités d'un mariage sèment la panique sur l'autoroute

Le chauffeur du marié a été contrôlé à 213 km/h sur l'autoroute, rapporte « Le Dauphiné ». Le cortège s'était déjà fait épingler dans la matinée.

Par
Modifié le 08/04/2019 à 08:51 - Publié le 07/04/2019 à 15:24 | Le Point.fr
En fin de matinee, les proches de la mariee ont dans un premier temps enchaine les infractions au Code de la route alors qu'ils allaient la chercher a Lyon.

En fin de matinée, les proches de la mariée ont dans un premier temps enchaîné les infractions au Code de la route alors qu'ils allaient la chercher à Lyon.

© MaxPPP

Ce n'est sans doute pas de cette manière que les nouveaux époux auraient voulu fêter leur mariage. Leur journée a été marquée par plusieurs rebondissements dont ils se seraient bien passés. Un cortège de mariage isérois s'est fait remarquer des forces de l'ordre. Samedi 6 avril, les invités d'un couple se sont fait épingler à deux moments différents de la journée, et ce, avant même que la cérémonie ait commencé, rapporte Le Dauphiné. En fin de matinée, les proches de la mariée ont dans un premier temps enchaîné les infractions au Code de la route sur l'A48 alors qu'ils allaient la chercher à Lyon. En plus de klaxonner joyeusement, les invités avaient orné leur capot de drapeaux qui, sous l'effet du vent, masquaient leur plaque d'immatriculation et gênaient les autres conducteurs. Selon le quotidien régional, certains d'entre eux se sont même arrêtés sur la route pour ensuite accélérer et ont dépassé d'autres voitures sans les avertir.

Le chauffeur du marié contrôlé à 213 km/h

Ce comportement dangereux est arrivé jusqu'aux oreilles des gendarmes, qui ont accueilli les conducteurs au péage et les ont verbalisés pour changement de file non justifié, usage intempestif des avertisseurs sonores ou encore stationnement sur voie de circulation. Si le cortège a pu reprendre sa route tranquillement, un autre invité du couple a donné du fil à retordre aux autorités un peu plus tard dans la journée. Lors d'un contrôle de vitesse sur l'autoroute A43, les gendarmes ont arrêté un conducteur roulant à 213 km/h. Surprise, il s'agissait du chauffeur du marié, très en retard pour aller chercher l'homme du jour et l'emmener à la cérémonie.

Lire aussi Gilets jaunes : brutal épilogue pour les amoureux du péage

Le jeune homme, âgé de 21 ans, explique alors avoir pris du retard après avoir accroché sa voiture de location. Problème, il est titulaire d'un permis probatoire et a donc dépassé de 103 km/h la vitesse maximum autorisée. Pour couronner le tout, le jeune homme a été dépisté positif au cannabis et conduisait donc sous l'usage de stupéfiants. Les gendarmes ont récupéré les clés du véhicule, qui a été immobilisé sur une dépanneuse. Quant au jeune conducteur, rien ne dit s'il a pu finalement rejoindre la noce et à quelle heure. Espérons que la mariée n'a pas attendu trop longtemps son futur époux.

Posté par stetienne à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 février 2019

une bonne nouvelle venue d'Italie

Italie: le navire Sea-Watch bloqué en Sicile par les gardes-côtes

Les gardes-côtes italiens ont annoncé vendredi avoir bloqué dans le port de Catane, en Sicile, le navire Sea-Watch 3, arrivé jeudi avec 47 migrants secourus au large de la Libye, pour une série de "non conformités" dans divers domaines.

Des militaires italiens spécialisés dans le domaine de la sécurité de la navigation "sont montés à bord du Sea-Watch 3 pour effectuer une vérification technique des conditions du navire du point de vue de l'UNCLOS, la convention de l'ONU sur le droit de la mer", indique un communiqué des gardes-côtes.

"Au cours de l'inspection du Sea-Watch 3, un navire certifié comme navire de plaisance (...), une série de non conformités concernant aussi bien la sécurité de la navigation que le respect des règles en matière de protection de l'environnement marin ont été relevées, ne permettant pas le départ du navire tant qu'elles ne seront pas résolues", indique la même source.

Le communiqué ne précise pas quelles sont les "non conformités" en question.

Les gardes-côtes affirment avoir informé les Pays-Bas, dont le Sea-Watch 3 bat pavillon, précisant que ces non conformités devront être résolues en coopération avec La Haye et les autorités italiennes.

L'équipage du navire craignait un développement de cette nature quand il a reçu l'ordre de se diriger vers Catane, une ville sicilienne dont le procureur "n'a pas une histoire très amicale avec les ONG", avait déclaré jeudi Kim Heaton-Heather, chef de mission à bord.

"Mais nous sommes tous absolument convaincus que nous n'avons rien fait de mal. Que nous avons respecté la loi à la lettre", avait-il ajouté.

Le navire est donc effectivement bloqué, mais pour le moment pour des raisons techniques ou administratives, pas judiciaires.

L'ONG, qui avait essayé de changer d'équipage jeudi et repartir dans la soirée, faisant valoir qu'il n'y avait plus de navires humanitaires au large de la Libye, a dénoncé une "pression politique" du gouvernement populiste italien derrière la décision des gardes-côtes.

"Les autorités, sous pression politique, sont à la recherche de n'importe quel prétexte technique pour arrêter les opérations de secours en mer", a-t-elle estimé sur Twitter.

Danilo Toninelli, ministre des Transports, dont dépendent les capitaineries de port, a répliqué sur Facebook: "Nous parlons d'un navire enregistré comme +pleasure yacht+ (navire de plaisance), qui n'est pas en règle pour effectuer des actions de récupération de migrants en mer".

"En Italie, ce n'est pas possible. Si tu es millionnaire et que tu achètes un yacht, tu vas naviguer pour ton plaisir, pas pour te substituer aux gardes-côtes libyens ou italiens", a-t-il insisté.

Posté par stetienne à 15:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2018

Les dessous du pacte de Marrakech - Analyse de François Asselineau

Posté par stetienne à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2018

une bonne nouvelle venue d'Italie

L'Italie ferme ses ports à un navire d'une ONG et 310 migrants à bord

L'Italie a opposé une fin de non-recevoir au navire d'une ONG, transportant plus de 310 migrants, qui souhaitait y accoster après un refus de Malte, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini répondant que "les ports italiens sont fermés!"

M. Salvini, vice-Premier ministre et patron de la Ligue (extrême droite), a indiqué que l'ONG espagnole Proactiva Open Arms avait demandé l'autorisation de débarquer les plus de 310 migrants secourus vendredi en Méditerranée, dont des femmes, des enfants et des bébés, après une réponse négative de Malte.

"Ma réponse est claire: les ports italiens sont fermés!", a twitté M. Salvini, "pour les trafiquants d'êtres humains et pour ceux qui les aident, la fête est terminée".

Si Malte a refusé l'accès du navire, une femme et un bébé, né sur une plage libyenne trois jours plus tôt, ont été autorisés à gagner le territoire et y ont été acheminés dans un hélicoptère des gardes-côtes, selon l'ONG.

Les autorités maltaises ont confirmé cette information, précisant qu'il s'agissait d'une femme de 23 ans.

"Nous restons avec 311 personnes à bord, sans port où accoster, et avec un besoin de provisions", a twitté l'ONG de son côté.

Proactiva Open Arms avait annoncé vendredi avoir secouru près de 300 migrants au large de la Libye, dont des femmes enceintes, qui se trouvaient à bord de trois embarcations.

L'ONG espagnole a posté en ligne une vidéo de certains des migrants secourus "d'une mort certaine en mer". "Si vous pouviez aussi ressentir le froid, il serait plus facile de comprendre l'urgence. Aucun port pour débarquer, et refus de Malte de nous donner de la nourriture. Ceci n'est pas Noël".

Après son tweet sur la fermeture des ports italiens, M. Salvini en a envoyé un autre avec une photo de son déjeuner: des tortellini et des saucisses, ajoutant "espérer ne pas offenser un journaliste ou professeur de gauche".

Le fondateur d'Open Arms, Oscar Camps, a répondu à M. Salvini sur Twitter. "Votre rhétorique et vos messages auront une fin, comme tout dans la vie. Mais vous devez savoir que dans plusieurs décennies, vos descendants auront honte de ce que vous faites et dites".

Le navire avait repris fin novembre, avec deux autres bateaux d'ONG, ses missions de sauvetage en Méditerranée centrale, au large de la Libye.

Une autre ONG, l'allemande Sea Watch a annoncé samedi sur Twitter avoir secouru de son côté 33 migrants en difficulté, et a lancé un appel pour pouvoir accoster dans un port.

Cet itinéraire de l'immigration clandestine est le plus mortel, avec plus de 1.300 migrants morts en tentant de gagner l'Italie ou Malte depuis le début de l'année, selon l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM).

Les navires humanitaires opèrent dans cette zone malgré l'opposition farouche de M. Salvini, qui leur ferme les ports en les accusant de favoriser les affaires des passeurs, et les réticences de Malte.

Une autre ONG, l'allemande Sea-Eye, a annoncé vendredi soir le départ, depuis Algésiras dans le sud de l'Espagne, d'un nouveau bateau vers le large des côtes libyennes, le "Professor Albrecht-Penck".

Une partie des 18 membres de son équipage sont d'anciens volontaires de l'Aquarius, ce bateau qui avait déclenché l'été dernier une crise diplomatique entre les États européens et mis définitivement à l'arrêt début décembre.

Dès son arrivée au ministère de l'Intérieur en juin, Matteo Salvini a tenu sa promesse de fermer les ports aux navires secourant des migrants au large de la Libye, qu'ils soient d'ONG, commerciaux ou même garde-côtes italiens.

Depuis, le ministère fait état de 9.500 arrivées sur les côtes entre juin et novembre, dont les deux tiers par des routes secondaires via la Tunisie, la Turquie ou l'Algérie, contre 57.000 sur la même période l'an dernier.

M. Salvini a par ailleurs réussi à faire adopter un décret-loi controversé réformant le système d'accueil des demandeurs d'asile et limitant fortement les permis de séjour.

Posté par stetienne à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 décembre 2018

Pour réduire l'immigration, Londres annonce un système reposant sur les compétences

AFP19/12/2018 à 15:40

Capture d'écran d'une vidéo du Parlement britannique montrant la Première ministre Theresa May à la Chambre des Communes, le 19 décembre 2018 à Londres ( PRU/AFP / HO )

Capture d'écran d'une vidéo du Parlement britannique montrant la Première ministre Theresa May à la Chambre des Communes, le 19 décembre 2018 à Londres ( PRU/AFP / HO )

Le gouvernement britannique a présenté mercredi ses propositions pour réguler et réduire l'immigration après le Brexit, alors que la classe politique demeure dans l'impasse sur l'accord de retrait de l'UE.

Devant les députés, le ministre de l'Intérieur Sajid Javid a annoncé la mise en place d'un "système d'immigration unique, basé sur les qualifications". "A l'avenir, tout le monde, à l'exception des citoyens britanniques et irlandais, aura besoin d'une autorisation avant de pouvoir venir ici".

Il a souligné que ce nouveau système mettra fin à la libre circulation des citoyens européens vers le Royaume-Uni. Mais il a adressé un message aux trois millions d'Européens déjà installés outre-Manche: "nous voulons que vous restiez, et nous protégerons vos droits", a-t-il affirmé.

Les nouvelles règles d'attribution des visas "donneront la priorité aux personnes ayant les compétences dont nous avons besoin". M. Javid a annoncé qu'il n'y aurait "pas de plafond" au nombre de travailleurs qualifiés entrant dans le pays mais que ceux-ci devraient justifier d'un niveau de salaire minimum. Le montant n'a pas encore été fixé mais pourrait s'établir autour de 30.000 livres (33.300 euros) par an.

Un dispositif spécial pour le recrutement de travailleurs saisonniers non qualifiés sera également mis en place. Mais ces derniers n'auront "pas accès" aux prestations sociales. Ce dispositif vise à répondre aux inquiétudes du secteur agricole britannique, très dépendant des étrangers.

Enfin, "il n'y aura pas de limite au nombre d'étudiants internationaux" accueillis au Royaume-Uni, a précisé Sajid Javid, qui a exprimé l'ambition du gouvernement de "faciliter l'installation et l'embauche des jeunes diplômés".

Le ministre de l'Intérieur Sajid Javid arrive à Downing Street le 18 décembre 2018 ( AFP / Tolga AKMEN )<

Le ministre de l'Intérieur Sajid Javid arrive à Downing Street le 18 décembre 2018 ( AFP / Tolga AKMEN )

Il a annoncé son intention de ramener le solde migratoire à un niveau "viable", sans préciser de chiffre, alors que le programme de son Parti conservateur prévoit de le réduire à moins de 100.000 personnes par an, contre 280.000 en 2017.

Ce nouveau système sera mis en œuvre "par phases" à partir de 2021, soit après la période de transition post-Brexit prévu dans l'accord conclu entre Londres et Bruxelles, qui doit encore être ratifié par le parlement britannique.

- "Pénuries de personnel criantes" -

Ces propositions ont suscité de vives réactions.

Le CBI, principale organisation patronale britannique, a déclaré craindre qu'elles ne renforcent des "pénuries de personnels déjà criantes" dans "les hôpitaux, la construction ou la distribution". "Ces propositions doivent changer", a exigé Josh Hardie, son directeur général adjoint.

Le système public de santé (NHS), qui emploie des milliers de travailleurs étrangers, s'est inquiété de difficultés à recruter si le seuil de salaire minimum pour les immigrés était fixé à 30.000 livres.

Brexit : et après ? ( AFP / Gillian HANDYSIDE )

Brexit : et après ? ( AFP / Gillian HANDYSIDE )

"Des compétences élevées ne sont pas synonymes de salaires élevés", a déclaré l'un des directeurs du NHS, Saffron Cordery, à la BBC. "Le salaire initial des infirmières est de 23.000 livres, celui des médecins juniors de 27.000 livres, et celui des aide-soignants de 17.000 livres".

La présidente de la place financière de la City de Londres, Catherine McGuinness, a elle salué la décision de ne pas plafonner le nombre de visas attribués chaque année.

L'immigration avait été l'une des questions au cœur de la campagne du référendum sur le Brexit, en 2016. Suite au vote, la Première ministre, Theresa May, s'était engagée à mettre fin à la liberté de circulation des Européens vers le Royaume-Uni.

- "Gagner du temps" -

Au cours de la dernière séance de questions à la Chambre des Communes, la cheffe du gouvernement a été accusée par le leader de l'opposition Jeremy Corbyn d'avoir plongé le pays dans une "crise nationale" en ayant retardé à janvier le vote, initialement prévu le 11 décembre, sur l'accord de Brexit, pour éviter un échec annoncé.

"La réalité est que la Première ministre cherche à gagner du temps. Mais il n'y a pas de majorité pour ce lamentable accord", a-t-il vociféré.

Il a également tancé le "gaspillage criminel d'argent public", en référence aux deux milliards de livres (2,2 milliards d'euros) débloqués la veille par le gouvernement pour accélérer les préparatifs en vue d'un possible Brexit sans accord. Ce scénario "serait un désastre pour le pays, aucun gouvernement raisonnable ne peut l'autoriser".

L'opposition au texte, exprimée aussi bien par les europhiles que les eurosceptiques, et dans les rangs de la majorité comme de l'opposition, renforce la probabilité d'un Brexit sans accord au 29 mars 2019.

Posté par stetienne à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2018

ce vieux con de juppé il est vraiment temps qu on le mette dans un ehpad

il est gonflé ce vieux trou du cul de juppé se sont eux qui ont importer massivement en France les racailels de banlieues pour casser nos acquis sociaux et apres ce vieux con ose accuser les gilets jaunes!!!!! mais quelle tache celui la jamais vu un tel aveuglement!!!!!!

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, est allé à la rencontre des habitants et a lancé un appel aux "gilets jaunes" : "Il faut que les 'gilets jaunes' changent de méthode. Il faut qu'ils se rendent compte qu'appeler à manifester c'est convoquer les casseurs sur la voie publique".

Manifestations : Bordeaux sous le choc après des violences en centre-ville

"Gilets jaunes" : "Les casseurs, ils viennent de banlieue", affirme le député RN du Gard Gilbert Collard



Posté par stetienne à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 décembre 2018

le pacte de marrakech

Posté par stetienne à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 novembre 2018

Un homme qui n’a pas “les codes culturels” acquitté pour un viol

Les faits remontent à trois ans. En septembre 2015, le jeune homme, originaire du Bangladesh et âgé de 18 ans au moment des faits, a entraîné une jeune fille de 16 ans dans son logement du Foyer des Jeunes Travailleurs de Saint-Lô (Manche). Il l'agresse sexuellement, mais elle parvient finalement à s'enfuir. Elle le raconte à son conseiller principal d'éducation qui prévient la police. L'affaire est classée sans suite après que le mis en cause affirme que la jeune fille était consentante explique La Manche Libre. La lycéenne fera quelques semaines plus tard une tentative de suicide, et sera hospitalisée une semaine.

faut faire comme disait brassens on enferme la jugeotte avec un gorille en rute dans une gage histoire de remettre les yeux en face des trous à toutes ces merdes de jugeottes incompétentes

 

Posté par stetienne à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,