Photos liées au tag 'immigration'

Voir toutes les photos
30 décembre 2018

Les dessous du pacte de Marrakech - Analyse de François Asselineau

Posté par stetienne à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2018

une bonne nouvelle venue d'Italie

L'Italie ferme ses ports à un navire d'une ONG et 310 migrants à bord

L'Italie a opposé une fin de non-recevoir au navire d'une ONG, transportant plus de 310 migrants, qui souhaitait y accoster après un refus de Malte, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini répondant que "les ports italiens sont fermés!"

M. Salvini, vice-Premier ministre et patron de la Ligue (extrême droite), a indiqué que l'ONG espagnole Proactiva Open Arms avait demandé l'autorisation de débarquer les plus de 310 migrants secourus vendredi en Méditerranée, dont des femmes, des enfants et des bébés, après une réponse négative de Malte.

"Ma réponse est claire: les ports italiens sont fermés!", a twitté M. Salvini, "pour les trafiquants d'êtres humains et pour ceux qui les aident, la fête est terminée".

Si Malte a refusé l'accès du navire, une femme et un bébé, né sur une plage libyenne trois jours plus tôt, ont été autorisés à gagner le territoire et y ont été acheminés dans un hélicoptère des gardes-côtes, selon l'ONG.

Les autorités maltaises ont confirmé cette information, précisant qu'il s'agissait d'une femme de 23 ans.

"Nous restons avec 311 personnes à bord, sans port où accoster, et avec un besoin de provisions", a twitté l'ONG de son côté.

Proactiva Open Arms avait annoncé vendredi avoir secouru près de 300 migrants au large de la Libye, dont des femmes enceintes, qui se trouvaient à bord de trois embarcations.

L'ONG espagnole a posté en ligne une vidéo de certains des migrants secourus "d'une mort certaine en mer". "Si vous pouviez aussi ressentir le froid, il serait plus facile de comprendre l'urgence. Aucun port pour débarquer, et refus de Malte de nous donner de la nourriture. Ceci n'est pas Noël".

Après son tweet sur la fermeture des ports italiens, M. Salvini en a envoyé un autre avec une photo de son déjeuner: des tortellini et des saucisses, ajoutant "espérer ne pas offenser un journaliste ou professeur de gauche".

Le fondateur d'Open Arms, Oscar Camps, a répondu à M. Salvini sur Twitter. "Votre rhétorique et vos messages auront une fin, comme tout dans la vie. Mais vous devez savoir que dans plusieurs décennies, vos descendants auront honte de ce que vous faites et dites".

Le navire avait repris fin novembre, avec deux autres bateaux d'ONG, ses missions de sauvetage en Méditerranée centrale, au large de la Libye.

Une autre ONG, l'allemande Sea Watch a annoncé samedi sur Twitter avoir secouru de son côté 33 migrants en difficulté, et a lancé un appel pour pouvoir accoster dans un port.

Cet itinéraire de l'immigration clandestine est le plus mortel, avec plus de 1.300 migrants morts en tentant de gagner l'Italie ou Malte depuis le début de l'année, selon l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM).

Les navires humanitaires opèrent dans cette zone malgré l'opposition farouche de M. Salvini, qui leur ferme les ports en les accusant de favoriser les affaires des passeurs, et les réticences de Malte.

Une autre ONG, l'allemande Sea-Eye, a annoncé vendredi soir le départ, depuis Algésiras dans le sud de l'Espagne, d'un nouveau bateau vers le large des côtes libyennes, le "Professor Albrecht-Penck".

Une partie des 18 membres de son équipage sont d'anciens volontaires de l'Aquarius, ce bateau qui avait déclenché l'été dernier une crise diplomatique entre les États européens et mis définitivement à l'arrêt début décembre.

Dès son arrivée au ministère de l'Intérieur en juin, Matteo Salvini a tenu sa promesse de fermer les ports aux navires secourant des migrants au large de la Libye, qu'ils soient d'ONG, commerciaux ou même garde-côtes italiens.

Depuis, le ministère fait état de 9.500 arrivées sur les côtes entre juin et novembre, dont les deux tiers par des routes secondaires via la Tunisie, la Turquie ou l'Algérie, contre 57.000 sur la même période l'an dernier.

M. Salvini a par ailleurs réussi à faire adopter un décret-loi controversé réformant le système d'accueil des demandeurs d'asile et limitant fortement les permis de séjour.

Posté par stetienne à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 décembre 2018

Pour réduire l'immigration, Londres annonce un système reposant sur les compétences

AFP19/12/2018 à 15:40

Capture d'écran d'une vidéo du Parlement britannique montrant la Première ministre Theresa May à la Chambre des Communes, le 19 décembre 2018 à Londres ( PRU/AFP / HO )

Capture d'écran d'une vidéo du Parlement britannique montrant la Première ministre Theresa May à la Chambre des Communes, le 19 décembre 2018 à Londres ( PRU/AFP / HO )

Le gouvernement britannique a présenté mercredi ses propositions pour réguler et réduire l'immigration après le Brexit, alors que la classe politique demeure dans l'impasse sur l'accord de retrait de l'UE.

Devant les députés, le ministre de l'Intérieur Sajid Javid a annoncé la mise en place d'un "système d'immigration unique, basé sur les qualifications". "A l'avenir, tout le monde, à l'exception des citoyens britanniques et irlandais, aura besoin d'une autorisation avant de pouvoir venir ici".

Il a souligné que ce nouveau système mettra fin à la libre circulation des citoyens européens vers le Royaume-Uni. Mais il a adressé un message aux trois millions d'Européens déjà installés outre-Manche: "nous voulons que vous restiez, et nous protégerons vos droits", a-t-il affirmé.

Les nouvelles règles d'attribution des visas "donneront la priorité aux personnes ayant les compétences dont nous avons besoin". M. Javid a annoncé qu'il n'y aurait "pas de plafond" au nombre de travailleurs qualifiés entrant dans le pays mais que ceux-ci devraient justifier d'un niveau de salaire minimum. Le montant n'a pas encore été fixé mais pourrait s'établir autour de 30.000 livres (33.300 euros) par an.

Un dispositif spécial pour le recrutement de travailleurs saisonniers non qualifiés sera également mis en place. Mais ces derniers n'auront "pas accès" aux prestations sociales. Ce dispositif vise à répondre aux inquiétudes du secteur agricole britannique, très dépendant des étrangers.

Enfin, "il n'y aura pas de limite au nombre d'étudiants internationaux" accueillis au Royaume-Uni, a précisé Sajid Javid, qui a exprimé l'ambition du gouvernement de "faciliter l'installation et l'embauche des jeunes diplômés".

Le ministre de l'Intérieur Sajid Javid arrive à Downing Street le 18 décembre 2018 ( AFP / Tolga AKMEN )<

Le ministre de l'Intérieur Sajid Javid arrive à Downing Street le 18 décembre 2018 ( AFP / Tolga AKMEN )

Il a annoncé son intention de ramener le solde migratoire à un niveau "viable", sans préciser de chiffre, alors que le programme de son Parti conservateur prévoit de le réduire à moins de 100.000 personnes par an, contre 280.000 en 2017.

Ce nouveau système sera mis en œuvre "par phases" à partir de 2021, soit après la période de transition post-Brexit prévu dans l'accord conclu entre Londres et Bruxelles, qui doit encore être ratifié par le parlement britannique.

- "Pénuries de personnel criantes" -

Ces propositions ont suscité de vives réactions.

Le CBI, principale organisation patronale britannique, a déclaré craindre qu'elles ne renforcent des "pénuries de personnels déjà criantes" dans "les hôpitaux, la construction ou la distribution". "Ces propositions doivent changer", a exigé Josh Hardie, son directeur général adjoint.

Le système public de santé (NHS), qui emploie des milliers de travailleurs étrangers, s'est inquiété de difficultés à recruter si le seuil de salaire minimum pour les immigrés était fixé à 30.000 livres.

Brexit : et après ? ( AFP / Gillian HANDYSIDE )

Brexit : et après ? ( AFP / Gillian HANDYSIDE )

"Des compétences élevées ne sont pas synonymes de salaires élevés", a déclaré l'un des directeurs du NHS, Saffron Cordery, à la BBC. "Le salaire initial des infirmières est de 23.000 livres, celui des médecins juniors de 27.000 livres, et celui des aide-soignants de 17.000 livres".

La présidente de la place financière de la City de Londres, Catherine McGuinness, a elle salué la décision de ne pas plafonner le nombre de visas attribués chaque année.

L'immigration avait été l'une des questions au cœur de la campagne du référendum sur le Brexit, en 2016. Suite au vote, la Première ministre, Theresa May, s'était engagée à mettre fin à la liberté de circulation des Européens vers le Royaume-Uni.

- "Gagner du temps" -

Au cours de la dernière séance de questions à la Chambre des Communes, la cheffe du gouvernement a été accusée par le leader de l'opposition Jeremy Corbyn d'avoir plongé le pays dans une "crise nationale" en ayant retardé à janvier le vote, initialement prévu le 11 décembre, sur l'accord de Brexit, pour éviter un échec annoncé.

"La réalité est que la Première ministre cherche à gagner du temps. Mais il n'y a pas de majorité pour ce lamentable accord", a-t-il vociféré.

Il a également tancé le "gaspillage criminel d'argent public", en référence aux deux milliards de livres (2,2 milliards d'euros) débloqués la veille par le gouvernement pour accélérer les préparatifs en vue d'un possible Brexit sans accord. Ce scénario "serait un désastre pour le pays, aucun gouvernement raisonnable ne peut l'autoriser".

L'opposition au texte, exprimée aussi bien par les europhiles que les eurosceptiques, et dans les rangs de la majorité comme de l'opposition, renforce la probabilité d'un Brexit sans accord au 29 mars 2019.

Posté par stetienne à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2018

ce vieux con de juppé il est vraiment temps qu on le mette dans un ehpad

il est gonflé ce vieux trou du cul de juppé se sont eux qui ont importer massivement en France les racailels de banlieues pour casser nos acquis sociaux et apres ce vieux con ose accuser les gilets jaunes!!!!! mais quelle tache celui la jamais vu un tel aveuglement!!!!!!

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, est allé à la rencontre des habitants et a lancé un appel aux "gilets jaunes" : "Il faut que les 'gilets jaunes' changent de méthode. Il faut qu'ils se rendent compte qu'appeler à manifester c'est convoquer les casseurs sur la voie publique".

Manifestations : Bordeaux sous le choc après des violences en centre-ville

"Gilets jaunes" : "Les casseurs, ils viennent de banlieue", affirme le député RN du Gard Gilbert Collard



Posté par stetienne à 15:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 décembre 2018

le pacte de marrakech

Posté par stetienne à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 novembre 2018

Un homme qui n’a pas “les codes culturels” acquitté pour un viol

Les faits remontent à trois ans. En septembre 2015, le jeune homme, originaire du Bangladesh et âgé de 18 ans au moment des faits, a entraîné une jeune fille de 16 ans dans son logement du Foyer des Jeunes Travailleurs de Saint-Lô (Manche). Il l'agresse sexuellement, mais elle parvient finalement à s'enfuir. Elle le raconte à son conseiller principal d'éducation qui prévient la police. L'affaire est classée sans suite après que le mis en cause affirme que la jeune fille était consentante explique La Manche Libre. La lycéenne fera quelques semaines plus tard une tentative de suicide, et sera hospitalisée une semaine.

faut faire comme disait brassens on enferme la jugeotte avec un gorille en rute dans une gage histoire de remettre les yeux en face des trous à toutes ces merdes de jugeottes incompétentes

 

Posté par stetienne à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 novembre 2018

pour la suppresion de l'aide médicale d'etat

elle a 100% raison l argent des français pour les français pas pour l'etranger

Marine Le Pen défend la suppression de l'AME réservée aux clandestins !

Posté par stetienne à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 octobre 2018

ouff enfin qu on tape sur les collabos à migrants

bonne nouvelle  qu on commence a faire racker un max toutes ces faces de colalbos à migrants

amendes élevées peine de prisons suppresions des droits civiques

La jeune Suédoise qui avait empêché l'expulsion d'un demandeur d'asile poursuivie pour infraction aux lois de l'aviation



Posté par stetienne à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2018

Immigration: la Thaïlande assume ses contrôles au faciès

Immigration: la Thaïlande assume ses contrôles au faciès

c est vrai que c est dur  pour les gens honnetes mais d'un autre coté quand tu perds tes clés dans le jardin tu vas passer ton temps à les chercher dans la salle de bain hein

Posté par stetienne à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 octobre 2018

c est le gouvernement italien qu il nous faut en France

italie,migrants,corruption,mariage blancs,gauche,collabos,clandestins,projet pour la france,Domenico Lucano,gauche,zero immigration,

Italie: le gouvernement met fin à un exemple emblématique d'intégration des migrants

Italie: le maire de Riace, "village des migrants", interdit de séjour


Migrants : «La grande majorité des Italiens est en faveur de cette politique plus rigide»

quand au maire collabo à migrants il doit privé de ces droits civiques définitivement

Le ministère italien de l'Intérieur a ordonné samedi le transfert vers des centres d'hébergement de migrants accueilli à Riace, un village présenté comme un modèle d'intégration, après l'arrestation de son maire soupçonné d'aide aux clandestins via des mariages blancs.

Intransigeant sur l'immigration, M. Salvini a gagné en popularité ces derniers mois: donné par les sondages à moins de 10 % avant les législatives de mars, il a remporté environ 17 % des suffrages et se trouve maintenant en tête des intentions de votes avec plus de 30 %.

Posté par stetienne à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,