10 janvier 2019

RENAULT : Carlos Ghosn n'est plus résident fiscal français depuis 2012

scandaleux tout simplement les pdg des groupes Français doivent etre résident fiscal français sinon on nationalise

(AOF) - Carlos Ghosn n'est plus résident fiscal en France mais aux Pays-Bas depuis 2012, révèle ce matin Libération. Par ailleurs, le PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan, actuellement incarcéré au Japon, devrait être inculpé de deux chefs d'accusation supplémentaires par le parquet de Tokyo vendredi, a indiqué Reuters, confirmant une information du quotidien Nikkei.

Posté par stetienne à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2019

les parasites politiques

les vrais parasites se sont eux

Polémique autour du salaire de Chantal Jouanno : François de Rugy vole à son secours critiquée sur les réseaux sociaux pour sa rémunération de 176.000 euros annuels en tant que présidente de la Commission nationale du débat public. "Il y a des joueurs de football qui gagnent un million d'euros par mois et ça ne choque personne", a estimé François de Rugy. ( ben si bibiche moi le salaire des footeux ca me choque et suis pour plus taxer els clubs de foot)

Chantal Jouanno à Paris, le 28 octobre 2015 (archive) ( AFP / BERTRAND GUAY )Chantal Jouanno à Paris, le 28 octobre 2015 (archive) ( AFP / BERTRAND GUAY ) <>

"Je ne suis pas pour que tout le monde gagne pareil." François de Rugy est venu au secours de Chantal Jouanno, mardi 8 janvier. "Il va falloir qu'on reprenne le sens de la mesure. Il y a des joueurs de football qui gagnent un million d'euros par mois et ça choque personne", a déclaré le ministre au micro d'Europe 1. "Si on considère qu'exercer des responsabilités politiques, c'est quelque chose qui ne doit pas être rémunéré ou qui doit être rémunéré simplement au salaire minimum, eh bien ça veut dire qu'on considère qu'il n'y a plus d'échelle de valeurs dans les responsabilités", a-t-il insisté.

La veille, la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) s'était retrouvée sous le feu des critiques après la révélation de son salaire, de 14.700 euros bruts par mois, par le site La Lettre A. Cette rémunération est quasi-équivalente à celui du chef de l'État ou du Premier ministre, qui touchent chacun 15.140 euros bruts par mois.

Celle qui doit mettre en œuvre le "grand débat national" promis par Emmanuel Macron en réponse à la crise des "gilets jaunes" a été prise à partie sur Internet, notamment par l'ancien représentant du Parti socialiste et ex-inspecteur du travail Gérard Filoche. "14.500 euros de salaire ferme pour 'débattre', mais ça fait des décennies que je mène des débats, des articles, des meetings, des vidéos, bénévolement; j'imaginais pas que c'était possible ce genre de trucs", a-t-il réagi sur Twitter.

Sur BFMTV, le directeur de campagne de La France insoumise, Manuel Bompard, a quant à lui dénoncé des "rémunérations excessives quand, dans le même temps, le président de la République n'est pas capable d'annoncer une hausse des salaires".

L'INTÉRESSÉE PROPOSE UN DÉBAT

"C'est le salaire fixé par les autorités pour les présidents de la CNDP, quels qu'ils soient", s'est justifiée Chantal Jouanno lundi au micro de France Info. "Cela ne dépend pas de moi et ça n'est pas lié au grand débat national." "Je comprends (que ça puisse choquer) et je pense que c'est important aussi que les gens disent pourquoi ça les choque, en quoi ça pose problème. À la limite, s'ils veulent faire une proposition pour réviser ce salaire, ils en sont totalement libres", a-t-elle ajouté.

Pour son poste en 2018, Chantal Jouanno a reçu 172.425 euros bruts (selon les rapports annexes à la loi de Finances 2019), soit 10% de plus que son prédécesseur.

Outre ces revenus, le président de l'Assemblée bénéficie d'autres avantages matériels, comme plusieurs voitures avec chauffeurs. Il dispose de bureaux pour ses collaborateurs, d'un appartement de fonction et de salles de réception pour recevoir les visites étrangères et les parlementaires. En plus de ses attachés parlementaires, François de Rugy a la possibilité de recruter un cabinet afin de l'assister dans ses missions.

de Rugy gagne deux fois plus que les autres députés : à l'indemnité de 7.209,74 euros brut vient s'ajouter une indemnité spéciale de 7.267,43 euros brut, comme indiqué sur le site de l'Assemblée.

Posté par stetienne à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 janvier 2019

Le scandale du livret A - Allocution de François Asselineau

Posté par stetienne à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 décembre 2018

les vrais parasites de la France

Les anciens présidents de la République coûtent 10 millions d'euros par an Un rapport officiel dévoile le traitement des anciens présidents de la République. Chauffeurs, collaborateurs, personnels de maison, appartements, au total, c'est une charge de 10 millions d'euros pour la République. Valéry Giscard d'Estaing a quitté le pouvoir il y a maintenant 35 ans, mais la République se montre toujours généreuse avec lui, comme avec tous les anciens locataires de l'Élysée. Dans un rapport de la Cour des comptes remis à François Hollande, et dévoilé par Mediapart, le coût des anciens présidents est pour la première fois officiellement estimé à 10,3 millions d'euros par an au total. Des avantages jugés trop élevés par la Cour des comptes Au nom des obligations liées à leurs anciennes fonctions, Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy bénéficient chacun aux frais du contribuable d'un appartement de fonction, de deux personnels de maison, d'une voiture avec deux chauffeurs, de sept collaborateurs et de gardes du corps. De plus, leurs communications téléphoniques et leurs voyages en train et en avion première-classe sont gratuits. S'ajoute à cela une enveloppe de 65 000 euros par an de dotation et des indemnités de 14 400 euros par mois tant qu'ils siègent au Conseil Constitutionnel. Des avantages jugés trop élevés par le patron de la Cour des comptes. Le rapport prône une baisse progressive des avantages matériels.

Posté par stetienne à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 novembre 2018

Comment les supermarchés se font rembourser leurs dons d'invendus… par l'Etat

https://www.marianne.net/economie/comment-les-supermarches-se-font-rembourser-leurs-dons-d-invendus-par-l-etat

Pas moins de 40% des 930 millions d'euros de déduction fiscale au titre du mécénat finissent dans les poches des grandes enseignes, les Leclerc, Carrefour, Casino et Auchan. Telle est la contrepartie de leurs dons.

Posté par stetienne à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 novembre 2018

MACRON : RÉVÉLATIONS SUR LE FINANCEMENT DE SA CAMPAGNE

Posté par stetienne à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2018

pour la suppresion de l'aide médicale d'etat

elle a 100% raison l argent des français pour les français pas pour l'etranger

Marine Le Pen défend la suppression de l'AME réservée aux clandestins !

Posté par stetienne à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 novembre 2018

Montée du prix de l'essence et blocage du 17 novembre

Posté par stetienne à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2018

les racailles du haut

 

projet pour la france la caste enarque hollande macron sarkosy racailles du haut impot

Plongée dans un des domaines les mieux protégés de la République...

Leurs " placards dorés " font rêver. Nichés au sein des institutions, des organismes paisibles, des fondations, ou à des postes enviables dans le secteur privé, ils jouissent de revenus confortables et échappent à toute pression. Le réseau des recasés de la République, qui abrite de nombreuses célébrités et une armée d’inconnus qui valent le détour, est un continent obscur, avec ses arcanes, ses lois, ses jeux d’influence feutrés...

Ce livre d’enquête, qui s’appuie sur des documents et des témoignages, aborde l’un des domaines les mieux protégés de la République Française. Il dévoile qui sont ces " protégés du pouvoir ", ces hommes et ces femmes désormais éloignés des médias, et les raisons de leur accès à ces douillettes fonctions. En renouant le contact avec les personnalités les plus populaires, mais en découvrant aussi des anonymes assis sur des secrets explosifs, le lecteur trouvera de nombreuses réponses à ses interrogations sur les innombrables commissions et structures qui font de notre administration l’une des plus complexes au monde. À l’heure où l’on répète qu’il faut réduire les dépenses publiques et réconcilier les citoyens avec les politiques, il est temps de lever le couvercle de la marmite des recasés pour découvrir ce monde caché où grouillent tous ceux qui ont su se faire apprécier du pouvoir pour des motifs souvent peu reluisants ou que leur " modestie " condamne au silence...

Biographie de l’auteur
Roger Lengletest philosophe, et journaliste d’investigation. Jean-Luc Touly est militant associatif et juge prud’homal. Spécialistes du lobbying et de la corruption, ils ont notamment cosigné L’Eau des multinationales : les vérités inavouables (Fayard, 2005), L’Argent noir des syndicats (Fayard, 2008), Le vrai pouvoir d’un citoyen (François Bourin 2012) et Syndicats, corruption, dérives, trahisons(First, 2013).

Posté par stetienne à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,