16 novembre 2018

pour la suppresion de l'aide médicale d'etat

elle a 100% raison l argent des français pour les français pas pour l'etranger

Marine Le Pen défend la suppression de l'AME réservée aux clandestins !

Posté par stetienne à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 novembre 2018

Montée du prix de l'essence et blocage du 17 novembre

Posté par stetienne à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2018

les racailles du haut

 

projet pour la france la caste enarque hollande macron sarkosy racailles du haut impot

Plongée dans un des domaines les mieux protégés de la République...

Leurs " placards dorés " font rêver. Nichés au sein des institutions, des organismes paisibles, des fondations, ou à des postes enviables dans le secteur privé, ils jouissent de revenus confortables et échappent à toute pression. Le réseau des recasés de la République, qui abrite de nombreuses célébrités et une armée d’inconnus qui valent le détour, est un continent obscur, avec ses arcanes, ses lois, ses jeux d’influence feutrés...

Ce livre d’enquête, qui s’appuie sur des documents et des témoignages, aborde l’un des domaines les mieux protégés de la République Française. Il dévoile qui sont ces " protégés du pouvoir ", ces hommes et ces femmes désormais éloignés des médias, et les raisons de leur accès à ces douillettes fonctions. En renouant le contact avec les personnalités les plus populaires, mais en découvrant aussi des anonymes assis sur des secrets explosifs, le lecteur trouvera de nombreuses réponses à ses interrogations sur les innombrables commissions et structures qui font de notre administration l’une des plus complexes au monde. À l’heure où l’on répète qu’il faut réduire les dépenses publiques et réconcilier les citoyens avec les politiques, il est temps de lever le couvercle de la marmite des recasés pour découvrir ce monde caché où grouillent tous ceux qui ont su se faire apprécier du pouvoir pour des motifs souvent peu reluisants ou que leur " modestie " condamne au silence...

Biographie de l’auteur
Roger Lengletest philosophe, et journaliste d’investigation. Jean-Luc Touly est militant associatif et juge prud’homal. Spécialistes du lobbying et de la corruption, ils ont notamment cosigné L’Eau des multinationales : les vérités inavouables (Fayard, 2005), L’Argent noir des syndicats (Fayard, 2008), Le vrai pouvoir d’un citoyen (François Bourin 2012) et Syndicats, corruption, dérives, trahisons(First, 2013).

Posté par stetienne à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2018

couteux 1er ministre

Posté par stetienne à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

au fou ces députés

Livraisons à domicile : les maires veulent instaurer une taxe de 1 euro sur les colis

le pire dans l histoire c'est que  les maires et les politiques  sont les  1er responsables de la dégradation des centres villes, pas amazon ni ebay!!!!

en France on a vraiment un personnel politique des plus médiocres  vivement le grand dégagisme.

Recevoir vos colis internet à domicile plutôt que dans un relais dédié pourrait bientôt vous coûter plus cher.

David Lisnard, maire de Cannes (LR) et vice Président de l'AMF souhaite créer une taxe de 1 euro pour les livraisons à domicile pour tenter de sauver le commerce de proximité.Il a déposé un amendement en ce sens dans le projet de loi de Finances.

Baptisée "fiscalité locale commerciale équitable" (FCLE), elle serait collectée par le commerçant en ligne puis reversée à l'Etat. Ce seront ensuite les collectivités qui en seraient bénéficiaires.505 MILLIONS DE COLIS LIVRÉS EN 2017Le but est de taxer les commerçants en ligne pour alléger les charges des commerces locaux. "Ça fait 350 millions que l'on va investir dans le commerce de proximité", explique Valérie Petit, députée LREM du Nord, sur France 2.

Selon l'Association des Maires de France (AMF), "le e-commerce ne contribue pas à l'effort fiscal, fragilise les emplois locaux et consomme de l'espace public à la seule charge du contribuable".

En 2017, la vente en ligne a représenté 8,5 % du commerce de détail, avec 505 millions de colis livrés l'an dernier, c'est autant d'euros qui pourraient être réinvestis par les collectivités.

Ca c'est la meilleure, avec leur politique d'isolement des centres villes il faut débourser pour le parking et/ou le bus ou le tram pour aller errer dans des rues à la sécurité aléatoire et aux odeurs pestilentielles alors 1 euro, même si c'est un nouveau racket, ne redynamisera pas les commerçants de proximité!! et à une époque où la dématérialisation prend racine c'est bien triste mais le phénomène Amazone et cie n'a pas fini de prendre de l'ampleur.

Pour faire des économies tous les députés et ministres que nous les français on les paye avec nos impôts ont qu'à baisser leur salaires de 10%,instaurons aussi la retraite proportionnelle pour ces mêmes élus et ensuite on verra pour taxer tpujoursles mêmes

les maires sont des incompetents qui gaspillent la rgent de leur administrer à des conneries sans nom ( cf st etienne et un tram totalement inutile)et apres ils s'etonnent que les gens fuient les centre villes pour aller vivre la où ils ont une meilleur qualité de vie.

ce qui ruine la France c est les politicards médiocres le probleme est la seulement

ah ah quand un fonctionnaire n a pas beaucoup de travail et réfléchie comment il peut taxer les autres mais c est deja eux qui ont coulés les commerces avec leur taxes de stationnement et tous leurs forces de polices a milles feuille inutiles

Et un impôt de plus. Ces politiques, (de gauche , de droite ou de nulle part), ne savent faire qu'une chose: augmenter les impôts. Et celui-là pour corriger leurs aneries: création de zones commerciales excentrées, centre-villes sans circulation (voire piétons), sans parkings, taxes exhorbitantes au m2 ... qui tuent ces zones pour le commerce.Même maire LR de Cannes: degré zéro de la politique.

Quelle imagination sans limites en Frantaxe le pays des taxes, à chaque fois on est surpris. Et comme d'habitude on commence assez bas 1€ par exemple et qui va augmenter chaque année, toujours la meme méthode, pigeons comptez vous !

2 fois trop d'employés dans les mairies

Moi je propose une reduction de 50% du fonctionnement de l'assemblée nationale. Puis fermeture des bureau des députés dans les circonscription avec un simple bureau en Mairie. Cela ferai de grosses économies. De plus les frais de transport devrait être payé par les députés. Cela éviterait les 1€ par colis pour les citoyens.

Il y a des maires qui ne manquent pas d'air! Après avoir eux mêmes coulé leurs commerces de proximité en mettant des taxes foncières stratosphériques et en imposant des parkings payants dans tout leur centre ville, ils veulent maintenant racketter le client final en lui mettant une taxe sur la livraison de colis que le client a l'outrecuidance d'acheter sur Internet!

Après avoir autorisé les hyper ils cherchent un moyen de sauver leurs centre ville ! Pathétiques... Réduire les taxes ne leur traverse pas l'esprit !

Plutot que de taxer l'innovation interessante pour les clients, interessantes pour le cout carbone, ils feraient mieux de baisser les charges municipales sur les petits commerces. Curieux de toujours preferrer que ce soient les autres qui fassent les efforts.. Pour les maires il suffit de baisser les charges communales et les effectifs, donc cela permet alors de baisser les taxes aux commercants.. C'est cela le bon sens, pas l'inverse

Posté par stetienne à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 octobre 2018

Fermeté affichée des ministres sur la violence à l'école mort de rire

bref ce n est pas mini micron et ses putes en marche qui vont résoudre le probleme

Élèves exclus : Jean-Michel Blanquer veut des "structures dédiées"
rappelant que des centres éducatifs fermés existent pour "les cas les plus graves". "Mais c'est un degré supplémentaire, ça relève de l'autorité judiciaire, ça doit être décidé par un juge.": oui ces trucs coutent une fortune donc la société dépense plus de pognon pour uen racailel malfaisante  que pour un éleve normal 

pour moi le mieux c est camp de travail  avec travail obligatoire si ils veulent boire ou manger et les doits de l hommiste on leur pisse dessus

http://etudiant.lefigaro.fr/article/caillassages-tirs-de-mortier-un-enseignant-raconte-la-violence-dans-un-lycee-pres-de-lyon_2b8d4506-db72-11e8-922b-33a252f100b3/

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/10/26/01016-20181026ARTFIG00363-fermete-affichee-des-ministres-sur-la-violence-a-l-ecole.php

education nationale projet pour la france college et lycée de non droit recteur blanquer

20 octobre 2018

lobbies,fraude fiscal des tres tres riches et controle des medias

macron projet pour la france bernard arnault fraude fiscal tres tres riche

Posté par stetienne à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 octobre 2018

minuscule mini micron le président des tres tres riches

https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/0302396075270-budget-les-menages-modestes-et-les-retraites-aises-perdent-en-pouvoir-dachat-2213128.php#xtor=EPR-7-%5Bmatinale%5D-20181012-%5BProv_AL_START_PU%5D-2157527

Les plus fortunés, quant à eux, ont largement bénéficié de la réforme de la fiscalité du capital.

bref mini minuscule tout petit micron est le president des tres tres tres riche et pour les autres c est le diviser pour mieux regner

Source: Externe

Posté par stetienne à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2018

rentabiliser la racaille

perso je vois pas où est le probleme de construire prisons low cost qui couteront moins cher qu un hotel formule 1

pas de douche à l'eau chaude pas de tele pas de salle de sport  pas de fenetre donnant sur l exterieure et pour les racailles qui font chier privation d'eau  au bout de  3 jours elles suceront leurs gardiens.

Et si les détenus payaient leur séjour en prison ?

L'idée de plusieurs députés, dont Marine Le Pen, est que les prisonniers s'acquittent de frais d'incarcération quotidiens

20 euros par jour, c'est le montant que les détenus devraient payer pour avoir le « droit » de rester derrière les barreaux. Tel est le souhait de Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan et une dizaine de députés, dont trois de l'UDI, explique Le Figaro. Pour appuyer cette proposition de loi déposée cette semaine, les élus mettent en avant la surpopulation carcérale et le besoin de financer la construction de nouveaux établissements pénitentiaires. L'objectif est donc d'« alléger le coût de fonctionnement des prisons pour le contribuable et, en même temps, responsabiliser et réinsérer les détenus par le travail ».

Lire aussi Après une nuit à l'hôtel de police de Metz, il note sa cellule

Comment est calculé ce prix de 20 euros  ? Les députés considèrent qu'un prisonnier coûte en moyenne 100 euros par jour à la collectivité, ils veulent donc demander 20 % de collaboration, soit 600 euros par mois. Une estimation renforcée par la comparaison avec le système hospitalier, dans lequel les patients doivent payer 200 euros par jour. « Est-il normal que les malades qui n'ont pas choisi leur état soient pénalisés alors que les détenus qui ont fait le choix de transgresser la loi ne le soient pas  ? » interrogent les députés.

Serpent de mer

Il ne s'agit pas d'une idée nouvelle. En 2015, une proposition de loi similaire avait été déposée par le député LR Élie Aboud. Il suggérait alors une contribution de 5 à 10 euros par jour pour couvrir les « frais d'hôtellerie et de bouche ». Quelques jours plus tard, une autre proposition déposée par plusieurs députés, dont Éric Ciotti, proposait de mettre en place une contribution proportionnelle au patrimoine. La question des revenus est envisagée d'une manière différente par les élus du Rassemblement national, de Debout la France et de l'UDI. Ils militent en effet pour l'obligation de travailler en prison. En 2016, cela ne concernait que 30 % des détenus. En attendant, l'idée serait de ponctionner leurs biens propres ou ceux de leur famille.

L'Observatoire international des prisons (OIP) a vivement réagi à une mesure jugée « indécente ». « En faisant payer les détenus, l'État serait pratiquement dans une logique de marchand de sommeil. Un tiers d'entre eux vivent en dessous du seuil d'indigence, c'est-à-dire avec moins de 50 euros par mois, et ne peuvent s'acquitter des frais inhérents à la détention, donc je vois mal comment ils pourraient payer 20 euros par jour », souligne Marine Cretenot, juriste à l'OIP.

Posté par stetienne à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 septembre 2018

l'union europeenne nous coute une fortune

Posté par stetienne à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,