29 novembre 2011

le mensonge de l ump sur le controle de l immigration

d'un cote les nervis du nabot font de la com sur le controle de l immigration mais la realité est tout autre aucontriare ils cherchent a favoriser cette immigration nuisible a la france

Loin de vouloir couper le robinet,   il est expliqué que sont prévus « la conclusion d’accords de réadmission et d’assouplissement du régime des visas »  au terme de négociations avec les pays d’émigration  concernés.

Posté par stetienne à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
28 novembre 2011

victoire des islamistes au maroc

lol c'est une bonne chose comme ca l'union mediterranienne voulu par le petit nabot ursurpateur va voler en eclat et l on va mettre un rideau de fer sur la mediterrannée pour se proteger de ces gesticulateurs de croupion megadebile que sont les islamistes

l'islam c'est les nazis du 21eme siecle rappelez vous ca

Posté par stetienne à 13:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 novembre 2011

hihi

slide_197241_477307_large

les trous de balloide catho et islameuh integristes doivent pas apprecier bien fait pour leur gueule

 

Posté par stetienne à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
04 novembre 2011

boycotter facebook

Deux jours après l'incendie de ses locaux et le piratage de son site Web, Charlie Hebdo revient progressivement à la vie numérique, non sans heurts. Facebook aurait en effet coupé l'accès de l'équipe à l'administration de sa page dédiée. Elle a pour l'instant trouvé refuge sur la plateforme hébergée Wordpress.com.

Charlie Hebdo Une Mahomet

« Les locaux de Charlie ont brûlé. Le site de Charlie, harcelé par les hackers, est hors-service. Et voilà que le compte Facebook de Charlie, dont la page Officielle est inondée de menaces islamistes, est bloqué par le site », vitupère l'hebdo satirique sur un blog temporaire créé jeudi.

D'après l'équipe, Facebook aurait estimé que Charlie Hebdo ne constituait pas une « vraie » personne (un caractère qui peut se révéler bloquant pour un profil individuel mais ne l'est pour les nombreux groupes et pages faisant référence à des médias. Le réseau aurait également estimé que la page contrevenait à ses règles d'utilisation, qui interdisent « les publications avec des contenus graphiques, sexuellement explicites ou avec des corps trop dénudés ».

Une description qui ne correspond pourtant pas particulièrement aux illustrations actuellement visibles sur la page en question, passée de 11 000 à 40 000 fans en trois jours. Les milliers de commentaires, parfois insultants, souvent virulents, laissés sous ses dernières publications seraient-ils la vraie raison de cette restriction ?

Reporter Sans Frontières n'a pas attendu la réponse à cette question pour s'insurger, signaler que Facebook avait censuré par le passé les pages de certains dissidents, et affirmer que « la fermeture de la page de Charlie Hebdo par Facebook serait un signe lourd de conséquences pour les journalistes, blogueurs ou militants d'Internet ».


La suite sur Clubic.com : Charlie Hebdo bloqué sur Facebook, de retour sur Wordpress.com http://pro.clubic.com/technologie-et-politique/actualite-456480-charlie-hebdo-bloque-facebook-retour-wordpress.html#14376162#ixzz1ckVoF424
Informatique et high tech

 

02 novembre 2011

les trous de balle de l islam on encore frappé

Le site Web de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été piraté dans la nuit de mardi à mercredi. Son siège social, dans le XXe arrondissement de Paris, a quant à lui été incendié à l'aide d'un cocktail Molotov. Ces attaques coïncident avec la parution, mercredi, d'une édition spéciale, rebaptisée Charia Hebdo, conçue en réaction à la victoire du parti islamiste Ennahdha lors des récentes élections tunisiennes.

Cinq ans après l'affaire des « Caricatures de Mahomet », l'annonce, lundi, de la sortie d'un numéro spécial de Charlie Hebdo consacré à la victoire du parti Ennahdha en Tunisie avait déjà suscité de nombreuses réactions, parfois très virulentes, sur les réseaux sociaux. Les attaques sont montées d'un cran dans la nuit de mardi à mercredi : tandis que selon la police, un cocktail Molotov a été utilisé pour incendier le siège parisien de l'hebdomadaire, son site Web a fait l'objet d'un « défaçage » en règle.

Le contenu du site avait alors été remplacé par une photo de la Mecque et un extrait du Coran (capture d'écran Rue89). Mercredi matin, l'équipe de Charlie avait repris le contrôle du site, mais les contenus en sont toujours inaccessibles. L'hebdo, bouclé avant l'incendie des locaux, a quant à lui trouvé le chemin des kiosques.

Charlie Hebdo piraté


Rebaptisé Charia Hebdo (la Charia est le principe qui codifie les aspects, publics ou privés, de la vie d'un musulman), ce numéro spécial présente en Une un Mahomet rigolard, bombardé rédacteur en chef d'un jour, et menaçant : « 100 coups de fouet si vous n'êtes pas morts de rire ».

Interrogé sur la radio Le Mouv ainsi que sur i-Télé mercredi matin, Stéphane Charbonnier dit Charb, directeur de publication, a confirmé des dégâts très importants, mais assuré que tous les moyens seraient mis en oeuvre pour qu'un nouveau numéro de Charlie paraisse comme prévu mercredi prochain.

« Quand on traite de Nicolas Sarkozy, personne ne le dit, parce que c'est notre métier d'aller trop loin. Il y a un traitement particulier qui doit être réservé à l'Islam et ce n'est pas normal du tout ! Les musulmans radicaux en France représentent peu de gens, en plus on a à faire à une minorité qui croit parler au nom de l'islam mais c'est surtout au nom de la connerie ! », a-t-il affirmé sur i-Télé.

« S'il y a des sujets interdits à traiter en France, il va falloir qu'on nous le dise », a-t-il encore déclaré. En 2006, Charlie Hebdoavait été poursuivi par plusieurs organisations de défense de l'islam suite à la reproduction de deux des douze caricatures de Mahomet initialement publiées par un journal danois. Le procès avait alors abouti à la relaxe.


La suite sur Clubic.com : Charlie Hebdo voit son site Web piraté et son siège incendié http://pro.clubic.com/technologie-et-politique/actualite-455822-charlie-hebdo-site-web-pirate-mahomet.html#14368496#ixzz1cY6pGcuL
Informatique et high tech
decidement quelle religion de merde vivement qu on l interdise en france

25 octobre 2011

grace au nabot la libye est devenue une dictature islamiste

Marine Le Pen : "j'ai eu raison" en prévenant que la Libye deviendrait une "dictature islamiste"

l islam est part nature antidemocratioque et antidroit de l homme de toute facons cest une religion moye ageuse nefaste a eradiquer de la planete [smilie=icon_smile040.gif]
et oui apres avoir recu le dictateur fou en grande pompe le nabotsky a mis des debiles islameux moyen ageux a la tete de la libye non content d'avoir foutu la merde en france notre sale petit nabot sarko fout la merde dans le reste du monde il faut vraiement 'en debarasser de ce nefaste comme kadafi

 

Posté par stetienne à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 octobre 2011

Une employée voilée d'un hypermarché devant les prud'hommes de Clermont-Ferrand :

coup de pompe dans le cul et retour dans son pays ou elle pourra porter le voile et bon debaras ils nous pellent les couilles ses trous de balls de l islam

il faut faire des lois anticommunautaristes  expulsér les islamistes integristes sans menagement

je suis pour mettre minimum 5000€ d'amende pour la burka et 1000€ pour le voile islamique

quand a lavocat qui la defend la honte un vrai petit collabo de service

Une employée d'un hypermarché Leclerc, qui estime avoir été discriminée à son retour de congé parental parce qu'elle portait le voile, a saisi le conseil des prud'hommes de Clermont-Ferrand qui doit examiner son cas mardi.

Engagée en 1997, Gulsen Ozturk, 33 ans, avait pris un congé parental d'éducation en 2001, puis enchaîné avec trois autres congés maternité et parentaux, pour s'occuper de ses enfants.

Durant ces neuf années, elle s'était investie dans la religion musulmane, choisissant de porter le voile.

A son retour chez Leclerc en 2010, elle est affectée à la réserve et ne retrouve pas son poste initial en rayon. Elle demande alors son licenciement, ce que la direction refuse.

"A un retour de congé parental, on doit retrouver le poste sur lequel on était affecté avant. La direction avait obligation de lui proposer un emploi similaire", affirme Me Patrick Roesch, l'avocat de Mme Ozturk.

Or, "on l'a envoyée à la réserve pour éviter qu'elle soit au vu et au su de la clientèle", estime-t-il.

L'avocat a donc engagé une procédure en discrimination devant les prud'hommes, afin d'obtenir la résiliation de son contrat de travail "aux torts de l'employeur".

"Nous demandons que le comportement de l'employeur soit jugé fautif en raison de la discrimination", souligne-t-il.

Pour Henri Trarieux, directeur de l'hypermarché, "on essaye de porter cette affaire sur le terrain du voile, alors qu'on est face à une personne qui refuse de travailler".

Selon lui, "l'entreprise l'a toujours acceptée avec son voile et ses fonctions en réserve faisaient déjà partie de ses missions d'employée commerciale avant".

"Cette affectation était temporaire. Beaucoup de choses ont évolué pendant son congé parental et elle devait d'abord travailler en réserve pour les assimiler avant de retrouver son poste en rayon", assure-t-il.

En raison du caractère sensible de cette affaire, les prud'hommes avaient mandaté le 22 mars 2011 deux conseillers rapporteurs chargés d'examiner le dossier.

Le 6 mai dernier, une conciliation entre les deux parties n'avait pas permis de parvenir à un accord

 

22 septembre 2011

Premières condamnations pour port du voile intégral :

Hind Ahmas et Najate Naït Ali, deux jeunes femmes qui s'étaient présentées entièrement voilées devant la mairie de Meaux ont respectivement écopé d'amendes de 120 et 80 euros.( les payeront elles????????)

 ridicule il faut minimum des amendes de 4000€  et 10 000€ en cas recidive parceque la c'est nous qui payons  le boulot fait par policier jugeotte ......

bref encore de la com du nabot

Posté par stetienne à 13:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 septembre 2011

Cameroun: Deux homos arrêtés après avoir été piégés sur internet

défendre la liberté de choix sexuel dans le monde.la france rompra ses relations diplomatiques et toutes ses aides  avec pays ne respectant les droits des homosexuels.

 

Alors que sept personnes ont été interpellées pour homosexualité au Cameroun au cours du mois dernier (lire notre article), deux nouveaux homosexuels présumés ont été arrêtés courant août à Yaoundé, la capitale politique du pays, après avoir été piégés sur internet, annonce dans un communiqué l'association gay-friendly Alternatives Cameroun. Les deux hommes ont été victimes du même «arnaqueur» qui s'est fait passer pour gay avant de les livrer à la police. Ces nouvelles arrestations interviennent dans un contexte particulièrement tendu alors que les autorités camerounaises plancheraient actuellement une révision du code pénal afin de durcir la pénalisation des relations gays et lesbiennes (en savoir plus).

«Tentative d'homosexualité»
Stéphane et Eric ont séparément correspondu sur un site de rencontre avec un certain Albert Edouard. Lors de leur rendez-vous respectif, l'«arnaqueur» a chaque fois voulu les conduire de force au commissariat du 10ème arrondissement de la capitale politique du pays.

Dans le cas de Stéphane, «Albert Edouard a déclaré au commissariat avoir été volé (...), il a également déclaré aux enquêteurs avoir été harcelé (...). C'est ainsi que le chef d'accusation de vol, agression, harcèlement et tentative d'homosexualité a été arrêté contre Stéphane», explique le communiqué. Quant à Eric, le faux partenaire a également tenter de l'emmener lui aussi au commissariat. S'en est suivie une dispute qui a fini dans les «locaux de la police», où Eric a rejoint Stéphane en garde à vue pour «tentative d'homosexualité».

Libérations
Eric a pu sortir le 30 août grâce à son avocat, et a donné l'alerte à Alternatives Cameroun. Le conseil de l'association à Yaoundé, Me Michel Togue, est parvenu à faire libérer Stéphane le 1er septembre. Avec ces deux affaires, le décompte des personnes arrêtées et incarcérées en août pour homosexualité s'élève à neuf.

Selon l'Association de défense de l'homosexualité (Adefho) et l'ONG américaine Human Rights Watch, un projet de loi prévoit le durcissement de l'article 347bis du code pénal qui réprime l'homosexualité (lire notre article). Cette orientation sexuelle est actuellement passible de cinq ans de prison et d'une amende de 200.000 FCFA (environ 300 euros). Si le projet de loi est adopté, elle sera «punie d'une peine de prison allant jusqu'à 15 ans et une amende de deux millions de FCFA», soit près de 3.050 euros, a expliqué à TÊTU Stéphane Koche, vice-président de l'Adefho.

 

Posté par stetienne à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,