Photos liées au tag 'justice'

Voir toutes les photos
21 septembre 2018

c'est les jugeottes qui auraient besoin d'une bonne pshycanlyse

100% de soutient à marine lepen et qu on vire ces jugeottes incompétents

Marine Le Pen s'indigne d'un examen psychiatrique la visant

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen lors d'un meeting à Fréjus, dans le sud de la France, le 16 septembre 2018 ( AFP/Archives / YANN COATSALIOU )

"C'est proprement hallucinant. Ce régime commence vraiment à faire peur", a écrit sur son compte Twitter la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN). C'est elle-même qui a rendu publique cette mesure, en joignant à son message l'ordonnance de l'expertise, datée du 11 septembre.

Sollicité par l'AFP, le parquet de Nanterre a rappelé que Mme Le Pen avait été mise en examen pour "diffusion de message violent susceptible d'être vu ou perçu par un mineur", un délit réprimé à l'article 227-24 du code pénal.

Pour ces infractions, la loi impose que les personnes poursuivies soient soumises à une expertise médicale, selon l'article 706-47-1 du code de procédure pénale.

- "Régimes totalitaires" -

Marine Le Pen est poursuivie pour avoir tweeté le 16 décembre 2015 trois photos d'exactions du groupe EI, en réponse au journaliste Jean-Jacques Bourdin qu'elle accusait d'avoir "fait un parallèle" entre l'EI et le FN.

Ces images, qu'elle accompagnait des mots "Daech, c'est ça", montraient un soldat syrien écrasé vivant sous les chenilles d'un char, un pilote jordanien brûlé vif dans une cage et une photo du journaliste américain James Foley, le corps décapité et la tête posée sur le dos.

Quelques semaines après les attentats du 13 novembre 2015, les pires jamais commis en France, cette publication avait immédiatement soulevé un tollé au sein de la classe politique mais aussi au-delà.

"Je croyais avoir eu droit à tout: eh bien non ! Pour avoir dénoncé les horreurs de Daech par tweets, la +justice+ me soumet à une expertise psychiatrique ! Jusqu'où vont-ils aller ?!", a encore tweeté la finaliste de la présidentielle en 2017.

Dans les couloirs de l'Assemblée, la députée, avocate de formation, a affirmé qu'elle ne se rendrait "bien entendu" pas à cet examen. Dans les faits, quand une personne refuse de se soumettre à un examen de ce type, l'expert se borne à constater son absence et à la notifier aux magistrats.

"Dans les régimes totalitaires c'est une des méthodes qui est utilisée contre les opposants", a affirmé Mme Le Pen.

- Soutiens italien, américain -

Son allié italien et ministre de l'Intérieur Matteo Salvini lui a exprimé son soutien, se disant "solidaire avec elle et avec les Français qui aiment la liberté".

Depuis les États-Unis, Steve Bannon, ancien conseiller du président Donald Trump, s'est indigné contre "la psychiatrisation de l'opposition politique", selon lui "une tactique habituelle en URSS, reflétant davantage la folie du régime que celle de sa cible".

"Prochaine étape le goulag?", s'est aussi demandé Nicolas Dupont-Aignan, son ancien allié à la présidentielle, président de Debout la France.

Pourtant exclu du parti depuis 2015, Jean-Marie Le Pen, cofondateur du FN (devenu RN), s'est lui aussi fendu d'un tweet: "L'insolence de certains magistrats n'a plus de limite" à l'encontre de la "cheffe d'un grand parti".

Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a estimé que ce n'était "pas avec des méthodes pareilles qu'on fera reculer l'extrême droite". Celui qui avait qualifié Mme Le Pen de "semi-démente" en 2012 a exprimé son "désaccord total avec la psychiatrisation de la décision politique". "Madame Le Pen est politiquement responsable de ses actes politiques".

Il s'agit d'une "poursuite absurde qui dénature la lettre et l'esprit d'un texte destiné à protéger les mineurs", a tancé jeudi soir l'avocat de Mme Le Pen, Me David Dassa Le Deist, précisant que sa cliente, mise en examen depuis le 1er mars, allait demander à être placée sous le statut de témoin assisté - statut intermédiaire entre mis en examen et simple témoin.

Posté par stetienne à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 avril 2018

les jugeottes collabos à racailles

comme je l aideja dit il faut reformer se systeme judiciaire ubuesque de la tete au pied

on garde une justice indépendante uniquement pour les affaires de corruption politique

pour le reste la justice doit etre controler par le politique et les jugeottes laxistes virés a coup de pompe au cul

quand aux juges pour mineurs il faut les supprimer ils servent à rien du tout et coutent une fortune aux contribuables

bref moi j attend d'un politicard que lorsqu il pense délinquance il dise reforme du systeme judiciaire ubuesque

Course-poursuite nocturne: le conducteur qui voulait semer les policiers n’avait que 16 ans

Onze minutes : c’est le temps qu’a duré cette course folle qui a démarré vers 23 h 30, dans la nuit de lundi à mardi. Les policiers ont repéré un conducteur qui paraissait très jeune au volant d’un véhicule, cours Gambetta (Lyon 3e). L’équipage lui demande de s’arrêter mais l’automobiliste accélère et s’engage à pleine vitesse boulevard des Tchécoslovaques, avant de griller plusieurs feux rouges, avenue des Frères-Lumière. Il emprunte des rues à contresens, manque de percuter des piétons et se dirige vers le quartier Mermoz avant d’être finalement bloqué rue Gaston-Cotte (Lyon 8e).

Entre-temps il aura foncé sur deux véhicules de police ; un fonctionnaire sera d’ailleurs blessé. Cinq d’entre eux ont déposé plainte.

Le conducteur âgé de 16 ans, qui avait emprunté la voiture de sa mère, a été placé en garde à vue. Il a été présenté mercredi matin devant le juge pour enfants en vue d’une mise en examen.

Posté par stetienne à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 avril 2018

les bienfaits de l'immigration et de la justice ultralaxiste et ubuesque

Nord : une mère de famille part convoyer de la cocaïne en Guyane et laisse ses enfants seuls à Roubaix
La jeune femme de 29 ans a été interpellée en compagnie d’un bébé âgé d’un an. Elle transportait trois kilos de cocaïne ...
Mais cette sordide histoire ne s’arrête pas là. Les enquêteurs ont ensuite prévenu la police judiciaire de Lille, qui a alors décidé de mener une perquisition dans l’appartement occupé par la jeune femme et situé à Roubaix. Six enfants de 3 à 11 ans, livrés à eux-mêmes depuis plusieurs semaines ... Originaire de Guyane , cette famille était arrivée à Roubaix il y a un an environ ...
https://www.francetvinfo.fr/societe/dro ... 62924.html

Trafic de cocaïne : la mule de Roubaix et ses enfants abandonnés
Nous sommes retournés dans le quartier de Roubaix où une mère avait laissé ses six enfants pendant deux mois pour convoyer de la drogue...
Si Amélia laissait apparaître qu’elle manquait d’argent, comme tous ici dans ce quartier, l’enquête menée à Cayenne a conclu qu’elle « touchait 2 000 € par mois de prestation de la Caisse d’allocations familiales et du Revenu de solidarité active ». Le père, qui n’a pas reconnu les enfants, serait mineur au Suriname.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/t ... 651524.php
_____________________________________

29 ans et déjà 7 pondue et le père, qui n’a pas reconnu les enfants, serait mineur ?

Posté par stetienne à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 avril 2018

soutient a dupond aignant et licenciment des jugeottes collabos

licra,collabo,invasion migratoire,zero immigration,islam,immigration ,projet pour la france,justice collabo,virons les juges collabos,debout la france,résistant,licra,sos arabe

claquos dans la sale tronche des   jugeottes collabos en 1945 ont les aurait tondus

jugeottes collabos tu seras tondus et tu te prendra ton coup de pompe au cul.

quand aux assos de collabos plus un centime pour eux

invasion-migratoire-lourde-amende-requise-contre-dupont-aignan-par-le-parquet-de-paris-94497

Donc le parquet de Paris prétend nous interdire de penser, ou au moins de dire, qu'il y a une "invasion migratoire".

Ce serait:
- de la provocation à la haine,
- provocation à la discrimination.

Est il besoin d'argumenter sur le fait que ces accusations sont farfelues et qu'il ne s'agit que d'un prétexte ?

Le parquet de Paris _ça a vraiment l'air d’être un nid à tête de cons comme c'est pas possible.

Comme l'est devenu Paris d'ailleurs: nid à collabos pendant la guerre, nid à gauchiste aujourd'hui (probablement les descendants des premiers qui ont mauvaise conscience)
Un phare pour toute la lie de l'humanité: quand c'est pas des bobos gauchistes énucléés c'est des illettrés superstitieux islamistisés.

Posté par stetienne à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 avril 2018

une jugeottine collabo à racailles

il faut les virer a coup d epompe au cul ces jugeottes collabos à racailles

trop de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et de prisons

Trois légionnaires en permission et légèrement ivres, âgés de 21 à 24 ans, ont assisté à la scène et ont pris en chasse l’agresseur, un individu mineur. Le voleur ne s’est pas laissé faire et une rixe a éclaté. Les légionnaires « y sont allés un peu fort » selon une source proche du dossier citée par Le Parisien. L’agresseur a eu une dent cassée.

https://actu17.fr/paris-3-legionnaires- ... endra-pas/

«Des magistrats du parquet voulaient classer l’affaire, tandis que d’autres voulaient poursuivre les légionnaires. Une substitut du procureur a pris la décision de les poursuivre. Les trois militaires ont été présentés au parquet et doivent être jugés ce mardi, ce qui les a poussé à déclarer : « Si c’est pour se retrouver en garde à vue, la prochaine fois, on n’interviendra pas pour défendre une victime.»

Justice castratrice des honnêtes gens et de la société face aux criminels.

je la virerai à coup de pompe au cul cette dinde  allez hop à pole emploi

Posté par stetienne à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 avril 2018

échec assuré de la police de proximité

projet pour la france justice ubuesque laxiste racailles lille drogue trafiquant peine de mort

le probleme c'est le systeme judiciaire laxiste

pas la peine arreter trafiquants de drogue si la jugeotte les remets en liberté ou donne peine ridicule

il faut construire prisons ultrahaute sécurité sans le moindre confort pour les trafiquants de drogue et retablir peine de mort avec prelevement des organes pour en payer le cout

un bon trafiquant de drogue est un trafiquant de drogue mort point barre

police proximite lille drogue racailles Capital_France_-_Avril_2018

 

 

Posté par stetienne à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 mars 2018

Aude: 3 morts dans des attaques revendiquées par l'EI, l'assaillant abattu

la bonne nouvelle on l'a flingué ca evitera d'avoir à payer avocaillon charognard

apres toujours le meme probleme fiché S etranger mais laissé en liberté au lieu d'etre expulsé et il fait comment pour se procurrer arme?

les honnetes gens on les fait chier mais les racailles  n ont aucun probleme

police et justice lamentable

aude-3-morts-dans-des-attaques-revendiquees-par-l-ei-l-assaillant-abattu-

radouane-lakdim-de-petit-delinquant-a-soldat-de-l-ei-

Tout va bien

2014 Lakdim Redouane marocain est fiché S
2015 Naturalisé français en 2015, juste après l'attentat contre Charlie Hebdo et qu'il a un passé de délinquant et à fait de la prison
2018 il passe à l'acte 3 morts 16 blessés.
merçi aux crétins de Français , vous mérité ce que vous avez semé !

les racailles du haut qui vont venir cette immigration ont des comptes à rendre aux francais vivement 1793 bis

Résumons :
Redouane Lakdim:
2010 : auteur de violences
2011 : détention illégale d'armes
2014 : outrage à agent + fiché S
2015 : naturalisé sous Hollande. Macron ministre.

Etonnant pays (oui, oui, je sais je suis fasciste et je n'aime pas mon pays) où on fait que deviennent français (gratuitement, cad sans demander aucun retour) ) des gens dont le seul objectif est de le détruire et de buter leurs futurs concitoyens.

Posté par stetienne à 21:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2018

La hausse inquiétante des violences «gratuites» en France.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... france.php


ENQUÊTE - 777 agressions de ce type sont déclarées chaque jour en France. Ces chiffres édifiants révélés par Le Figaro traduisent une impulsivité et une agressivité grandissantes dans la société, même dans les situations les plus banales.

À Meyzieu (Rhône), ce mois-ci, un collégien a été roué de coups par ses camarades lors d'un «jeu». Dans le même temps, sur Internet, une vidéo a fait scandale: on y voit un jeune en scooter traîner un chien vivant aux pattes ensanglantées, sous les rires de ses copains du quartier, à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Faut-il aussi parler de ces rencontres de football amateur qui se soldent par une agression physique par jour venue du public, de ce contrôleur SNCF menacé en plein service, le 1er février dernier, en gare de Méricourt (Yvelines), et qui a échappé au retour vengeur des contrevenants, le lendemain à Lens?

Que dire également de ce garde-pêche du Doubs, rossé par un agriculteur à qui il reprochait d'avoir fait de l'épandage de lisier nocif pour les rivières? De ce collège des quartiers nord (Marseille) où les professeurs ont exercé, le 16 janvier, leur droit de retrait après l'agression d'une enseignante par une élève de cinquième? La violence «ordinaire», en ce début d'année, s'illustre au rythme effarant des faits divers qui, mis bout à bout, dessinent un phénomène aux allures de dérive.
Banalisation du recours à la force

À l'heure de la «police de sécurité du quotidien», la hausse ininterrompue de ces atteintes plane comme une menace sur le plan de reconquête du ministère de l'Intérieur face à la délinquance. Ces faits d'agression ont dépassé en 2017 le record historique des 600.000 infractions déclarées en un an. Les violences «non crapuleuses» - c'est-à-dire toutes celles qui n'ont pas été commises dans le but de voler -, ont encore grimpé de + 3,24 %, passant de 274.737 infractions en 2016 à 283.631 en 2017… soit en moyenne 777 faits de violence «gratuite» par jour!

Elles traduisent indéniablement une dégradation du climat social. Et encore ne s'agit-il là que des faits déclarés à la police ou à la gendarmerie, puis transmis à la justice. Les enquêtes de «victimation» (réalisées auprès des victimes) attestent, quant à elles, que seule une minorité de ces infractions (20 % tout au plus) sont portées à la connaissance des autorités.

Des synthèses confidentielles tombent, jour après jour, sur le bureau de l'hôte de Beauvau. Elles ne reprennent que les événements les plus saillants et trahissent l'ampleur de la tâche qui attend Gérard Collomb, s'il veut infléchir la tendance. D'autant que, de toute part, remontent les échos d'une société où le recours à la force entre citoyens ou contre les institutions tend à se banaliser.

«Les policiers le voient bien. Ils sont de plus en plus victimes d'une forme d'ensauvagement des comportements», déplore Patrice Ribeiro, le patron de Synergie-Officiers. Et le syndicaliste de rappeler les épisodes de Champigny-sur-Marne puis d'Argenteuil, où des policiers ont été gravement pris à partie et blessés, en ce début d'année. «L'uniforme n'est plus respecté et devient même la cible d'attaques préméditées», renchérit Philippe Capon, patron de l'Unsa-Police.

Un officier d'une brigade anticriminalité de la région parisienne évoque, dégoûté, ce qu'il considère comme une «nouvelle donne»: «Aujourd'hui, dit-il, même lorsque des pompiers viennent sauver des bébés, ils peuvent être callaissés, et nous devons alors les protéger contre ceux qu'ils viennent secourir!» Selon lui, «Quelque chose s'est brisé. On le voit lors des gardes à vue. Les délinquants les plus jeunes nous toisent et nous insultent désormais. Ils ne s'y risquaient pas trop avant…».
«Les individus sont plus impulsifs, ils acceptent moins l'autorité»

  les causes de cette violence quotidienne sont à rechercher dans  l'insuffisance patente de la réponse pénale, bien d'autres explications de fond peuvent être avancées.

Ce criminologue évoque, en tout cas, des évolutions comportementales souvent décrites par les policiers de terrain: «Les individus sont moins tolérants aux remarques et manifestent une certaine impatience. Ils acceptent moins l'autorité. Ils sont plus impulsifs, et le passage à l'acte devient plus rapide», déclare-t-il. «Il ne faut pas négliger non plus l'effet de groupe qui favorise l'anonymat des auteurs d'infractions à la chaîne», estime-t-il. À l'entendre, le phénomène de bande nourrit la violence aussi sûrement que l'absence de sanction adaptée entretient l'impunité.

la solution moins de jugeottes et d'avocaillons grattes papiers et plus de bagnes et prisons

Posté par stetienne à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2018

rétablissons vite la peine de mort contre les racailels trafiquante de drogue

Seine-Saint-Denis : Les policiers évitent de justesse un bloc de béton de plusieurs dizaines de kilos jeté des étages.

Une plainte pour tentative d’homicide

Les policiers s’étaient déplacés sur les lieux après de nombreuses plaintes de riverains, se plaignant des trafics de stupéfiants.

Le projectile a été jeté par 5 individus qui, n’ont pu être interpellés.

Les policiers ont déposé une plainte pour tentative d’homicide volontaire relate Le Parisien.

https://actu17.fr/seine-saint-denis-pol ... te-etages/

Posté par stetienne à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 janvier 2018

drogue-violence-dans-metros-parisiens-conducteurs-ratp-ne-veulent-plus-marquer-certains-arrets

https://francais.rt.com/france/47340-dr ... ins-arrets
drogue-violence-dans-metros-parisiens-conducteurs-ratp-ne-veulent-plus-marquer-certains-arrets


 Caroline Haas répondrait qu'il suffirait d'élargir les quais..:lol:

ca se terminera quand on reformera de la tete au pied notre systeme judiciaire ultralaxiste pas avant:roll:

trop de jugeottes trop d'avocaillons pas assez de bagnes et prisons

Drogue dans le métro parisien: le ras-le-bol des usagers et des conducteurs

Pour les drogué je suis pour la méthode russe. On les attrappe et on les enferme de force dans lieu de désintoxication.

bon il y aura un peu de perte  mais pas énormement.

Posté par stetienne à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,